Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 16 Juin 2006, 16:01

...celle de minorité

Oui il y en a une, elle est importante pour se comprendre et elle n'appartient pas seulement aux "Américains", selon une excellente entrevue de ce sociologue à Indicatif-Présent. Il nous révèle: "Je suis de plus en plus convaincu qu'une société finit par ressembler à l'idée qu'elle se fait d'elle-même."

Si les francos en milieu minoritaire forment une "société", finira-t-elle par "ressembler à l'idée qu'elle se fait d'elle-même"? Quelle serait cette idée "qu'elle se fait d'elle-même"? Quelle est la contribution de ses médias sur l'idée de "soi-même"? Comment est-ce que cette contribution est-elle reçue parmi les francos? Formons-nous une société selon nos médias, et selon nous-mêmes? Y-a-t'il dérive ou encore un véritable projet de société pour les francos vivants en situation minoritaire?

_________________
Le Canard Quoi What the fuck ?!?
Malgré tout!
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 16 Juin 2006, 21:37

Je vais prendre le temps d'écouter l'entrevue dans quelques jours...

Je connaît assez bien ses travaux. Sa définition du «nationalisme» ne correspond pas du tout à la mienne. Je préfère toutefois m'en tenir à cela pour aujourd'hui. Smile

Bye!

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 16 Juin 2006, 22:22

Bah...

Je peux bien mettre un p'tit quelque chose... Wink

Citation :
Gérard Bouchard: Le mythe n'est pas toujours un mensonge, il a son utilité. Il est une représentation des croyances et s'incruste dans nos comportements », répond le sociologue.

En effet!

Rolling Eyes

Et il faut avoir la «couenne dûre» pour ne pas succomber! Laughing

AF a écrit:
Citation :
Ainsi donc, vous avez certainement deviné, à ce moment-ci, que le nationalisme qui m’anime transcende les frontières québécoises. Et oui, je considère obsolète (voire trompeur) un nationalisme uniquement «civique» pour procéder à la création d’un nouvel État. Évidemment, on ne peut parler non plus d'un nationalisme «ethnique». Comment le pourrait-on d'ailleurs, alors que la majorité des gens d'ici, dont moi-même, sommes métissés à différents degrés? Cependant, entre un nationalisme ethnique et un nationalisme civique/territorial, qu'y a-t-il? Le néant? Non. Pour moi, le nationalisme véritable n'est pas la «propriété» d'un parti politique en particulier. De plus, je pense que notre langue, notre culture et notre histoire valent beaucoup mieux qu'un bel enclos. N'empêche, je pense qu’il est de notre devoir de nous doter d'un État afin d'assurer, justement, la pérennité de notre langue, de notre culture et, surtout, de notre formidable histoire en Amérique. Inutile donc, de rendre l’Autre plus hideux qu’il ne l’est. Ridicule aussi, l’idée de biaiser l’histoire ou la réalité.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
beauman
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 16 Juin 2006, 23:12

Mélange = Confusion. Confused
Et ceci, dans tous les aspects : physique, émotionnel, mental et spirituel.
Mais le temps des mélanges confus s'achève... cheers
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Sam 17 Juin 2006, 10:02

À lire aujourd'hui:

Citation :
Le projet de souveraineté du Québec -
Sortir de l'impasse en revenant aux idées fondatrices


Gérard Bouchard

Professeur au département des sciences humaines de l'Université du Québec à Chicoutimi

Édition du samedi 17 et du dimanche 18 juin 2006

http://www.ledevoir.com/2006/06/17/111845.html

Very Happy

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Sam 17 Juin 2006, 11:03

Un text intéressant en effet. Je ne peux pas m'empêcher de penser au PQ devenant un dède doque lui aussi après le PLC. Qui se réincarnera adéquatement? Le Canard suit ce dossier de près, sans toutefois s'y accôter. shakng2
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Lun 19 Juin 2006, 20:28

Citation :
(...)nous croyons que le Québec est l’expression politique du Canada français et qu’il joue le rôle de mère patrie de tous ceux qui, au pays, parlent notre langue. Cela, je l’ai probablement dit des douzaines de fois, partout au Canada.

Jean Lesage, septembre 1964
.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 20 Juin 2006, 11:12

Citation :
«Moi, je pense avec vous qu’un Québec souverain aura, parmi ses obligations fondamentales, une obligation de solidarité envers les francophones hors Québec. Il va falloir qu’on crée des programmes, qu’on crée plus que des programmes, qu’il y ait une sorte de préoccupation fondamentale qui se traduise par des relations étroites. Comment le faire? Ça, c’est un problème, et je pense qu’il ne faudrait pas l’escamoter. Il va falloir qu’on y réfléchisse sérieusement. (…) Il va falloir qu’il y ait une réflexion , aussi, avec les autres associations qui les représentent plus immédiatement, ces francophones hors Québec, pour concevoir des liens, les liens que vous souhaitez.

Je pense que ce sera une préoccupation fondamentale du gouvernement du Québec, qui sera le foyer de la francophonie et qui devra l’être véritablement, de jouer un rôle dans la francophonie, pas uniquement dans l’ensemble du monde, mais également par rapport à ceux des nôtres qui sont en dehors du Québec.»

Lucien Bouchard, Conseil de la vie française en Amérique, Journal des débats, n° 2, 1990-1991, p.101-102.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Le retour aux sources...   Ven 30 Juin 2006, 15:20

Citation :
Le retour aux sources

Joseph Facal

Journal de Montréal 28/06/2006

--------------------------------------------------------------------------------

Dans un texte publié récemment dans un autre quotidien, l'historien Gérard Bouchard propose une réflexion que tous les militants souverainistes devraient méditer.

Toujours convaincu, Gérard Bouchard s'interroge sur le piétinement de l'option souverainiste depuis le référendum de 1995. La chose est d'autant plus paradoxale, dit-il, qu'elle survient au moment où les fédéralistes québécois n'ont plus aucun projet crédible de renouvellement du fédéralisme canadien et sont totalement inféodés à Ottawa.

Depuis des années, les souverainistes se nourrissent davantage, note Bouchard, des déconvenues de leurs adversaires, comme le scandale des commandites, que de leur propre dynamisme. La cause de la souveraineté ne recueille plus la sympathie d'antan hors des frontières du Québec. Il a suffi que Stephen Harper montre un minimum d'ouverture pour que le «beau risque» réapparaisse sur l'écran de radar québécois.

Selon Bouchard, il faut chercher l'explication de cet essoufflement dans la trop grande place prise, depuis le dernier référendum, par des questions tactiques et techniques dans le discours et l'action des souverainistes. Plusieurs de ces questions, comme le déséquilibre fiscal, sont effectivement de première importance. Mais d'autres, comme ces sempiternelles discussions sur la date du référendum, détournent les militants de l'essentiel, et masquent le fait massif et incontournable qu'il n'y a pas encore une solide majorité souverainiste au Québec.

Pourquoi un pays?

Il faut, dit Bouchard, revenir à l'essence des choses. Fondamentalement, les peuples font l'indépendance pour des raisons existentielles. On se donne un pays pour être pleinement responsable, pour s'émanciper complètement, pour affirmer son existence devant le monde entier, pour s'assurer de durer pendant des siècles, pour dire son respect de soi. Au fond, Robert Lepage et Michel Tremblay ne disaient pas autre chose.

C'est un fait que, depuis des années, le mouvement souverainiste est traversé par cette idée qu'il faut moderniser le discours souverainiste. Il est évidemment essentiel de le revoir périodiquement. On ne peut ressortir aujourd'hui un discours des années 60 qui ne tiendrait pas compte des formidables progrès du Québec. Mais cette volonté de modernisation prend la forme d'ajouts successifs qui, comme des couches de peinture superposées, finissent par faire perdre de vue le projet original.

Les Québécois ne feront pas la souveraineté pour des raisons environnementales, fiscales ou administratives. Ces arguments sont valables, mais ils ne seront jamais que des arguments complémentaires. Ailleurs dans le monde, ce n'est jamais pour ce genre de raisons que les peuples acceptent de prendre ce risque calculé qu'est l'indépendance nationale.

Il faut aussi reconnaître que les fédéralistes ont superbement réussi, ces dernières années, à accréditer cette perception qu'il serait un peu coupable, parce que potentiellement suspect de dérapage ethnique, d'affirmer le caractère fondamentalement identitaire et culturel du combat souverainiste. C'est ainsi que, de peur d'être taxés de racistes et imbus de la noble intention d'être aussi inclusifs que possible, les souverainistes ont poussé tellement loin l'aseptisation de leur discours qu'ils s'enfoncent dans leur propre version du multiculturalisme à la canadienne. Quelles raisons fondamentales de faire la souveraineté demeurent alors si on n'ose plus affirmer qu'il s'agit d'un projet porté par une nation francophone ouverte et accueillante, mais qui ne craint pas d'affirmer haut et fort ce qu'elle est?

Les fédéralistes ont aussi fait progresser l'idée qu'il serait dépassé, de nos jours, de vouloir son propre pays et que, de toute façon, tout ce que les Québécois pourraient vouloir faire, ils peuvent déjà le faire dans un Canada plus vaste et plus puissant. Or, d'une part, on ne connaît pas un seul pays souverain qui ait renoncé à son statut de pays, ce qui doit vouloir dire que cela vaut quelque chose. D'autre part, il ne viendrait pas à l'idée des Canadiens anglais, au nom de la taille et de la puissance, de renoncer à ce qu'ils sont pour devenir Américains.

http://www.vigile.net/


AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 30 Juin 2006, 15:37

"D'autre part, il ne viendrait pas à l'idée des Canadiens anglais, au nom de la taille et de la puissance, de renoncer à ce qu'ils sont pour devenir Américains."

Touché!

_________________
Le Canard Quoi What the fuck ?!?
Malgré tout!
Revenir en haut Aller en bas
beauman
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 30 Juin 2006, 15:56

gaulois a écrit:
"D'autre part, il ne viendrait pas à l'idée des Canadiens anglais, au nom de la taille et de la puissance, de renoncer à ce qu'ils sont pour devenir Américains."

Touché!

C'est pas compliqué, enfin.
Que les Canadians (y compris les Canadians francophones) aient leur Canadian State (qui devient de plus en plus rattaché aux États-Unis quand même).
Et que les Québécois aient leur État Québécois (pour que je puisse y déménager).
Y'a tu vraiment un problème avec ça?

En passant, je ne pense vraiment pas qu'on devrait utiliser la cause des FHQ comme argument pour garder le statu quo. Les FHQ vivent déja dans ce qui est pratiquement un Canadian State, malgré toutes les belles concessions (plutôt superficielles). C'est leur choix, pas celui des Québécois. Les Québécois doivent choisir pour eux-mêmes c'est-à-dire pour leur Nation.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 30 Juin 2006, 16:06

beauman: je te rappellerai qu'il y a des francos dans les Etats du Nord-Est américain (hors-Canada) qui sont en train de redécouvir leur identité. Bien sur que c'est marginal, mais n'est pas ca la vie, la liberté, etc... Je ne sous-estimerai par les Canadians (du moins une minorité "marginale") qui voudra garder son "identité". Dito incidemment pour des citoyens américains qui ne reconnaissent plus leur Etat. Une minorité "marginale" encore une fois... Il n'y a aucun doute dans mon esprit qu'un état québécois soit capable de se comporter comme un autre monstre. Cela dit, cela n'enlève en rien les mérites d'un Etat souverain québécois mais faudrait pas y voir le paradis terreste... Y aura toujours de la place pour les minorités "marginales" dans l'écosystème de nos nations. Le grand problème, c'est con essaie de le détruire, comme on a fait à tous les autres écosystèmes. Pis on se pense tellement fin. Aaaargh.
Revenir en haut Aller en bas
beauman
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 30 Juin 2006, 16:22

gaulois a écrit:
beauman: je te rappellerai qu'il y a des francos dans les Etats du Nord-Est américain (hors-Canada) qui sont en train de redécouvir leur identité. Bien sur que c'est marginal, mais n'est pas ca la vie, la liberté, etc... Je ne sous-estimerai par les Canadians (du moins une minorité "marginale") qui voudra garder son "identité". Dito incidemment pour des citoyens américains qui ne reconnaissent plus leur Etat. Une minorité "marginale" encore une fois... Il n'y a aucun doute dans mon esprit qu'un état québécois soit capable de se comporter comme un autre monstre. Cela dit, cela n'enlève en rien les mérites d'un Etat souverain québécois mais faudrait pas y voir le paradis terreste... Y aura toujours de la place pour les minorités "marginales" dans l'écosystème de nos nations. Le grand problème, c'est con essaie de le détruire, comme on a fait à tous les autres écosystèmes. Pis on se pense tellement fin. Aaaargh.

Non, franchement, pour moi c'est fini l'idée de supporter des "communautés marginales". C'est un non-sens de vouloir assurer la survie d'une communauté qui ne peut pas se tenir debout. C'est artificiel, c'est forcé, ce n'est pas naturel. Et j'ai bien hâte que ça finisse.

Pourquoi vivre en état de guerre perpétuel contre la réalité naturelle? Voilà la condition des FHQ, qui se battent toujours et à jamais contre leur environnement anglophone (et les résultats ne sont pas encourageants). Cela s'applique aussi au Québec, d'une autre façon. Les fédéralistes se battent constamment contre la réalité naturelle qui est que le Québéc est une nation qui mérite pleinement son indépendance, et qui n'a vraiment aucune bonne raison de rester dans un Canadian State.

Un jour, avant longtemps, il va falloir que les guerres inutiles finissent, que toutes les fictions soient abandonnées, et que chacun retourne chez soi. Assez des niaiseries...
Revenir en haut Aller en bas
beauman
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 30 Juin 2006, 18:03

Deux choses que j'aimerais ajouter:

Les Acadiens ne sont pas des Canadiens-français dispersés, mais une nation, donc ce que je dis au sujet des FHQ ne s'applique pas aux Acadiens. Comme le montre bien la carte que Sénateur nous a partagé dans un autre fil, les Acadiens ont un territoire national continu bien établi dans le nord et l'est du Nouveau-Brunswick, et ce territoire national des Acadiens est contigu avec le territoire national des Québécois.

Les FHQ's dans les régions limitrophes (par rapport au Québec) de l'Ontario (est et nord-est ontarien) représentent une extension naturelle de la nation québécoise (si on pouvait cesser de reconnaître les lignes imaginaires, on ne les appelerait pas des FHQ...). Comme chez les Acadiens, nous avons ici un territoire continu majoritairement francophone.

Autrement dit, ce que je disais au sujet des FHQ se réfère à tous les cas de communautés isolées. Une communauté isolée ne peut tout simplement pas survivre naturellement (c'est-à-dire, sans subventions, concessions spéciales, etc.). C'est une vérité fondamentale, même dans les écosystèmes de la Nature.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 30 Juin 2006, 18:42

Une communauté isolée va disparaitre, c'est sur. Son seul choix, c'est le "métissage". Le système britannique ne le permet ou facilite vraiment pas puisque le métissage devient de l'assimilation. Y doit bein y avoir une meilleure solution. La nature doit bien enseigner de quoi sur les populations vivants en périphérie du bercail. La "périphérie" prend un nuveau sens cependant avec les médias. Je ne suis pas prêt à ne pas les considérer comme élément de solution de sain métissage -vs- assimilation.

_________________
Le Canard Quoi What the fuck ?!?
Malgré tout!
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Ven 30 Juin 2006, 22:02

Il ne faut pas oublier, les gars, que dans tous les régimes de domination, politiques, culturels ou religieux, il y a toujours 2 éléments à considérer.

La version officielle et la version secrète.

Ainsi, un peuple pourrait se voir opprimé et «sembler» accepter cette domination mais dans le secret c.a.d. entre les membres de sa société, la remettre constamment en question et établir une résistance active qui pourrait prendre plusieurs formes et mener à la libération de ce joug dominateur ou devenir une menace à l'ordre établi.

Nos contes, chansons folkloriques, récits et histoires en sont plein d'exemples de la version secrête. Smile

Domination religieuse: Penser à toutes ces chansons qui placaient les curés dans des bizarres de situation. (servantes, jeunes garcons etc.). L'on pourrait dire : Officiellement très fervent, secrètement résistant puis un jour , pouf, plus de domination religieuse. Smile

Domination culturelle: Tous les récits des méchants anglais qui se sont faites «botter le cul» par les francos.
Même scénario en progression, et à des niveaux différents selon les provinces ou territoires.

Domination politique: Les fêtes, carnavals , festivals ou le renversement de rôle est permis.
Encore une fois, en progression, essai ou tentative selon les régions. Smile

Suis-je hors contexte?

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
beauman
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Sam 01 Juil 2006, 07:54

Sénateur a écrit:
Il ne faut pas oublier, les gars, que dans tous les régimes de domination, politiques, culturels ou religieux, il y a toujours 2 éléments à considérer.

La version officielle et la version secrète.

Ainsi, un peuple pourrait se voir opprimé et «sembler» accepter cette domination mais dans le secret c.a.d. entre les membres de sa société, la remettre constamment en question et établir une résistance active qui pourrait prendre plusieurs formes et mener à la libération de ce joug dominateur ou devenir une menace à l'ordre établi.

Nos contes, chansons folkloriques, récits et histoires en sont plein d'exemples de la version secrête. Smile

Domination religieuse: Penser à toutes ces chansons qui placaient les curés dans des bizarres de situation. (servantes, jeunes garcons etc.). L'on pourrait dire : Officiellement très fervent, secrètement résistant puis un jour , pouf, plus de domination religieuse. Smile

Domination culturelle: Tous les récits des méchants anglais qui se sont faites «botter le cul» par les francos.
Même scénario en progression, et à des niveaux différents selon les provinces ou territoires.

Domination politique: Les fêtes, carnavals , festivals ou le renversement de rôle est permis.
Encore une fois, en progression, essai ou tentative selon les régions. Smile

Je pense que tu as bien raison, Sénateur. Mais je dirais qu'un peuple doit vouloir reconnaître et embrasser son identité distincte pleinement pour pouvoir envisager la fin éventuelle de la domination qu'il subit. Si un peuple cesse de se considérer comme un peuple nettement distinct, il n'y a aucune question de liberté éventuelle, car en effet le peuple n'existe pratiquement plus.
Un peuple qui ne peut pas dire "Nous sommes une nation" n'est plus vraiment un peuple distinct, mais plutôt une variante particulière du peuple dominant.

Sénateur a écrit:

Suis-je hors contexte?

Pas du tout. En effet, je pense que tu nous as partagé quelque chose de très approprié à la discussion. Ça pourrait être développé pour former un "Manuel de l'Émancipation des Nations". Smile
Revenir en haut Aller en bas
beauman
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Sam 01 Juil 2006, 09:39

"L'Union fait la Force", mais les unions virtuelles ne vont pas perdurer. Avant longtemps, tout ce qui est virtuel cessera d'exister.
C'est le temps de se retourner vers le réel, mes amis.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 18 Juil 2006, 17:57

De retour hier soir, j'ai fait la lecture de mes journaux aujourd'hui. Smile
De mes lectures, j'ai surtout retenue cette courte lettre d'opinion:

Citation :
Lettres: Le Québec n'est pas une nation

Charles Blattberg

Professeur agrégé en philosophie politique au département de science politique de l'Université de Montréal, Montréal, juillet 2006

Édition du lundi 17 juillet 2006

Mon estimable ancienne collègue Guy Bouthillier et ses compatriotes canadiens anglais ont tort («Is Québec a nation?», Le Devoir du 13 juillet 2006).

Non, le Québec n'est pas une nation. C'est une communauté politique, dans laquelle se retrouvent des membres de plusieurs nations -- les Franco-québécois, les Canadiens anglais et des nations autochtones -- ainsi que d'autres citoyens québécois.

Alors, c'est la nation franco-québécoise, pas le Québec, qui a besoin de la reconnaissance de l'État canadien, une reconnaissance qu'elle reçoit déjà de l'État du Québec. Tant et aussi longtemps que nous ne serons pas en mesure de reconnaître que le Québec, au même titre que le Canada, est multinational, les quiproquos et autres malentendus continueront de régner sur notre pays.

http://www.ledevoir.com/2006/07/17/113841.html

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3089
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 18 Juil 2006, 18:25

J'avoue que j'ai du mal à saisir.J'ai dû le lire 3 ou 4 fois.Je n'ai pas vu nulle part quelqu'un commenter,ce qui peut aider parfois.

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 18 Juil 2006, 18:28

Juste un petit commentaire: cette manie de nous réduire d'une génération à l'autre me scie en deux. pukel Mad

C'est Denys Arcand qui a dit que nous étions le seul peuple à avoir eu autant de différents noms:
- Canadiens
- Canadiens-français
- Québécois
- Franco-Québécois.

Maintenant, allez appeler un Français un Franco-français et il va vous rire au nez. Idem avec les Allemands, les Anglais, les Américains, les Polonais, name it.

Je refuse d'être réduit à la notion réductrice de Franco-Québécois. Je suis Québécois et Blattberg ne fait que de la basse politique.

Merci beaucoup^.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 18 Juil 2006, 19:02

spacecowboy a écrit:
Je refuse d'être réduit à la notion réductrice de Franco-Québécois. Je suis Québécois et Blattberg ne fait que de la basse politique.

Relisez attentivement...

Nous sommes Québécois.

Il ne remet pas cela en question. Smile

Disons simplement que sa conception du «nationalisme» est plus près de celle d'un Fernand Dumont que d'un Gérard Bouchard. Smile

Citation :

Le Devoir
CAHIER SPÉCIAL, samedi 26 février 2005, p. G2

(...)

«Le Canada n'est pas une nation, c'est un pays multinational, une communauté de citoyens, avance-t-il. Chaque nation a besoin de reconnaissance. Si les Canadiens anglophones voyaient davantage leur groupe comme une nation, au même titre que la nation québécoise et les nations autochtones, cela faciliterait la communication et la conversation. Ils comprendraient beaucoup mieux les Québécois et reconnaîtraient leur distinction.»

Venant d'un Ontarien anglophone, ces propos semblent ironiques. «Je me décris comme un citoyen du Québec, je n'irais pas jusqu'à dire que j'appartiens à la nation franco-québécoise, explique Charles Blattberg. Ce qu'il faut, c'est repenser la politique en termes de bien commun, pour une communauté civique donnée sur un territoire donné, que ce soit le Québec ou le Canada.»

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 18 Juil 2006, 19:22

AF, vous semblez bien renseignée sur les pensées de Bouchard et de Dumont. Est-ce que je me trompe si je crois Bouchard plus près du découpage en saucisson des Québécois et que Dumont lui nous voit comme une suite d'ajouts de différents peuples (notion inclusive)?

Pourquoi ne pas regarder le peuple du Québec dans son ensemble au lieu de nommer chacune des communautés à des titres réducteurs? Cela m'horripile, AF, je ne peux m'identifier à ce genre de pensée (Bouchard et Blattberg), d'autant plus que je souhaite le Québec inclusif...

Et puis si les Canadiens se situent sur le terrain des grands ensembles (un Canadien-anglais, c'est un Canadian à leurs yeux tandis que nous, nous restons des French Canadians...), pourquoi leur laisser le champ libre?

Je suis bêtement stratégique sur cette question, AF. J'espère que vous ne m'en voudrez pas.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 18 Juil 2006, 19:52

spacecowboy a écrit:
Je suis bêtement stratégique sur cette question, AF. J'espère que vous ne m'en voudrez pas.

Bien sûr que non. Smile

Mais je pense que vous n'y êtes pas du tout. Confused Et j'avoue que ne voit pas en quoi vous êtes «bêtement stratégique sur cette question»... Question

Le «nationalisme» que je me plaît a qualifié de «véritable» n’est pas «malléable» en ce sens qu’il ne peut être «remanié» à des fins partisanes, politiques ou stratégiques. S'il est utilisé à de tels fins, il perd de sa substance... Ce fut malheureusement le cas ici...

J’ai deux ou trois choses à faire mais je vais revenir là-dessus…

À +

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3089
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   Mar 18 Juil 2006, 20:30

Outre le fait que la Nation Franco-Québécois n'a pas être définit comme telle à mon avis,j'ai du mal avec ces concepts qui font fit des consensus établit au fil des ans.C'est un peu comme remettre la pâte dentifrice dans le tube.Un concensus qui s'est établit sur une aussi longue période ne peut être que ce qui doit être.

Comme nous représentons 82% du pays,il n'est pas vraiment nécéssaire de s'exclure volontairement de l'ensemble pour exister,contrairement à notre rapport de force minoritaire dans le Canada.

Il y a aussi l'ajout de l'origine au terme Québécois.Vietnamienne,Portuguaise,Italienne,etc.

On n'a qu'à voir la fierté des nouveaux Québécois devant les réussites de leur pays d'origine.Encore là,le courant est trop fort pour nier ce concept.

Idéalement ces nouveaux Québécois devraient se définir comme Québécois d'abord et de leur origine ensuite.On n'y est peut-être pas encore tout à fait,mais il pourrait y avoir une tendance à long terme surtout après la souveraineté.

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'identité "américaine" selon Gérard Bouchard et..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Discussions générales-
Sauter vers: