Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le renvoi d'un pigiste de la SRC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Le renvoi d'un pigiste de la SRC   Mar 10 Jan 2006, 11:09

Une courrier du lecteur au journal Le Devoir nous fait part du congédiement de François Parenteau en décembre dernier. La directrice générale des communications invoque les besoins de la "diversité" pour justifier le congédiement. Le Canard relève les fragments suivants:
Citation :
"...non seulement Radio-Canada ne casse pas le «monopole», mais, en réalité, elle le renforce, puisqu'elle réduit au silence l'une des rares voix marginales entendues sur ses ondes !... «Malheureusement, soutient encore Mme Bergeron de Radio-Canada, le style de M. Parenteau était éditorial et pamphlétaire et on a dû mettre fin à son contrat.»
Une entente secrète de la SRC avec la Presse expliquerait la gueule de bois qui sévit bien souvent sous le couvert de la "diversité":
Citation :
"Comme Radio-Canada échappe à la loi d'accès à l'information et refuse obstinément de dévoiler le contenu de cette entente, nous en sommes réduits à imaginer à partir de ce que l'on voit et entend sur les ondes. [...] «Avec cette entente, nous profiterons de nombreux avantages reliés à notre complémentarité avec Radio-Canada dans un environnement de convergence des médias...» Sans autres précisions.

L'orientation idéologique de La Presse est celle de son propriétaire, en l'occurrence le Groupe Paul Desmarais et la multinationale Power Corporation aux très nombreuses filiales dans de multiples secteurs d'activités financières, médiatiques et industrielles, aux quatre coins de la planète. Les éditorialistes de La Presse y sont assujettis. Quand Radio-Canada leur ouvre ses micros, elle donne donc la parole à des individus à la pensée pour le moins encadrée et qui ne peuvent publiquement critiquer, remettre en question ou contester un point de vue cautionné par Desmarais-Power, à moins de renoncer à leur emploi et au salaire non négligeable qui vient avec. Ainsi, à titre d'exemple, tous et toutes défendront un point de vue fédéraliste, le libre marché, la mondialisation en cours, l'ordre social en place...

La pensée unique n'est décidément pas là où on pense. La rectitude politique non plus. Toutes deux logent, confortablement, dans les bureaux de Radio-Canada et de La Presse, pour leur plus grand déshonneur et à nos dépens.
Alors la collusion entre la SRC, la presse écrite et le pouvoir n'existe non seulement en milieu minoritaire, mais elle semble s'être accentuée en milieu majoritaire. Le Canard se sent toujours comme le "canari de la mine de charbon" mais moins seul. Ca aiderait quand même s'il pouvait trouver des Francos...

_________________
Le Canard Quoi What the fuck ?!?
Malgré tout!
Revenir en haut Aller en bas
Cormier
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 73
Localisation : Rennes,Bretagne
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Le renvoi d'un pigiste de la SRC   Jeu 12 Jan 2006, 04:48

Espérons que tu ne sois pas le dernier des francos.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le renvoi d'un pigiste de la SRC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Discussions générales-
Sauter vers: