Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une charte de LAICITÉ CAN sur des ""VALEURS CANADIENNES""!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Une charte de LAICITÉ CAN sur des ""VALEURS CANADIENNES""!!   Ven 10 Jan 2014, 22:54

Un prof d'une université de Toronto demande que le pays du Canada soit assujetti à une CHARTE DE LAICITÉ --CANADIENNE-- qui soit composée d'une majorité des points de la Charte québécoise, notamment sur le point de l'égalité HOMMES-FEMMES!!!

=============================
PS: ça va faire la même chose que la Charte des droits et liberté de la personne: au Québec, en 1975, et au Canada, c'est en 1982 que les sociétés se sont assujetties à de telles lois, dans le but de promouvoir l'égalité des personnes, de toutes les personnes, hommes ou femmes, comme être humain, mais non en tant que représentant religieux...
.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_des_droits_et_libert%C3%A9s_de_la_personne
.
La charte québécoise des droits et liberté de la personne, depuis 1975:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/C_12/C12.HTM
.
La charte CANADIENNE des droits et liberté de la personne, depuis 1982: à l'article II, on parle de LIBERTÉS FONDAMENTALES dont la liberté de religion, et non de droits qui viendraient à l'encontre des droits D'ÉGALITÉ ET DE DIGNITÉ de la personne EN PUBLIC!!
http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/const/page-15.html
.
Les immigrants tout nouveaux ou de longue date, et de toutes nationalités, DEVRAIENT REMERCIER les Québécois d'être les plus futuristes dans ce domaine, D'AVOIR ÉTÉ LES PLUS VISIONNAIRES DANS CE DOMAINE, d'avoir eu l'audace de se pourvoir de telles lois très modernes et très audacieuses.  
Mais c'est sûr, qu'avec le temps, AUCUNE LOI N'EST PARFAITE, il faut, des fois, soit préciser des points ou bien mieux établir certaines balises.  ""Il y en a qui se sont éjarrés.., là"" comme dirait mon père, avec l'interprétation très large que certains juges de certaines cours de justice peuvent donner à des personnes, accordant des DROITS là où il n'y avait que des LIBERTÉS DE PRATIQUE..., ET SI TA LIBERTÉ DE PRATIQUER TELLE OU TELLE CHOSE COMPORTE DE LA DISCRIMINATION ENVERS D'AUTRES PERSONNES, SI TA LIBERTÉ DE PRATIQUER TELLE CHOSE BRIME DES DROITS DE D'AUTRES PERSONNES, ALORS, TU N'AURAIS MÊME PLUS LA LIBERTÉ DE PRATIQUER, SURTOUT PAS EN PUBLIC!!!!
EN PRIVÉ, FAIS CE QUE TU VEUX..., dors toute la nuit la tête en bas, les jambes en l'air, si tu veux, mais ne vient pas m'achaler avec ça!!!
Donc, c'est juste normal, pour moi, qu'une CHARTE DE LAICITÉ vienne préciser certaines balises, après un certain temps, afin d'éviter certaines interprétations douteuses, et même, pour certaines, complètement contraires à l'IDÉE PREMIÈRE D'UNE CHARTE SUR LES DROITS ÉGAUX DE LA PERSONNE, qu'on soit homme ou femme.
=============================

Donc, voici qu'un universitaire ------POUR ÊTRE SARCASTIQUE, JE POSERAIS LA QUESTION: EST-IL LE SEUL UNIVERSITAIRE À AVOIR VU LA LUMIÈRE ?? --------  de l'Ontario, la prude, voit d'un bon oeil l'application d'une loi de la laïcité:

http://www.ledevoir.com/politique/canada/396985/un-prof-reclame-une-charte-pour-le-canada


 TITRE:  Un prof réclame une charte pour le Canada


le 10 janvier 2014 | Hélène Buzzetti | Canada , journal "Le Devoir"

Un professeur de l’Université York qui s’est fait reprocher par sa direction de ne pas avoir accommodé un étudiant refusant de travailler avec des femmes estime que le Canada devrait s’inspirer du Québec et exclure le religieux de la sphère publique.

Selon Paul Grayson, en aucun cas les croyances des uns ne devraient être imposées aux autres et en ce sens, la charte des valeurs du ministre Bernard Drainville, y compris l’interdiction du port de signes religieux, est une bonne idée.

« Tout ceci indique qu’il y a un certain besoin pour le genre de choses qui sont débattues au Québec, lance Paul Grayson en entrevue téléphonique avec Le Devoir. Nous avons des universités publiques. Elles doivent être laïques. On ne peut pas avoir des droits religieux qui ont préséance sur les droits laïques des étudiantes. »  

« Tout ceci » fait référence à un incident survenu cet automne dans la classe du professeur de sociologie à l’université ontarienne. M. Grayson donne à l’Université York un cours par Internet. Cependant, les étudiants sont appelés à se rencontrer pour simuler des « focus groups ». Un de ses étudiants réclame alors d’être exempté de l’exercice, car la classe est composée à majorité d’étudiantes et qu’il ne veut pas interagir avec des femmes pour des motifs religieux.

 
« Ma profonde croyance religieuse [qui s’applique à] l’interaction entre les hommes et les femmes constitue une des raisons principales pour laquelle j’ai choisi de suivre mon baccalauréat par des cours Internet », écrit cet étudiant dont le nom et la religion n’ont pas été dévoilés pour des raisons de vie privée. « Il ne me sera pas possible de rencontrer en public un groupe de femmes (elles composent la majorité de ma classe) pour accomplir ces tâches. »

 
Le professeur Grayson refuse la demande, car elle donnerait « un appui tacite à une vision négative des femmes ». Mais par précaution, il sollicite aussi l’avis du doyen. À sa grande surprise, il se fait répondre qu’il doit au contraire y accéder. On lui explique que trois critères doivent être remplis pour accorder un accommodement : la croyance de l’étudiant doit être sincère, l’accommodement ne doit pas « interférer avec l’expérience des autres étudiants dans la classe » et l’intégrité scolaire du cours doit être assurée. Selon la direction, ces trois critères sont remplis.

 
Le doyen de la Faculté des arts libéraux et des études professionnelles, Martin Singer, lui écrit « pour exiger que vous respectiez l’obligation légale de la faculté d’accommoder la pratique religieuse de X. […] La non-participation de X dans le groupe n’aura d’aucune manière un “ impact substantiel ” sur l’expérience ou les droits de la personne des autres étudiants de la classe ». En entrevue, M. Grayson raconte s’être fait demander par le doyen de ne pas alerter le reste de la classe de cette demande. Ainsi, si elle ignore la requête, elle ne peut pas savoir qu’il manque quelqu’un et que cette absence est motivée par un refus de côtoyer des femmes…

 
Vive Drainville  
Selon M. Grayson, le Québec a raison de vouloir se doter d’un mécanisme de règlement des demandes d’accommodement, comme le prévoit le projet du ministre Drainville, ainsi que d’interdire le port des signes religieux. « Je vois le besoin d’une très, très stricte séparation entre l’État et l’Église. Il ne devrait pas y avoir une intrusion du sacré dans le laïque. »

 
Quand on lui soumet que l’initiative de Québec a parfois été présentée dans le reste du Canada comme une velléité à caractère raciste, M. Grayson estime qu’il y a plus d’appuis qu’on le croit. « Ce sont les élites qui parlent. Beaucoup de gens à qui je parle pensent que les Québécois ont de bonnes idées quand ils voient les excès. Le prix à payer pour restreindre l’intrusion des croyances religieuses dans la sphère publique est peut-être qu’il faut interdire le port du crucifix. Si c’est le prix à payer pour que tout le monde soit traité également, soit. Je ne vois pas le problème. »

FIN DE L'EXTRAIT

.
===================================

Et un autre, un journaliste, qui y voit clair, qui semble voir les choses clairement et objectivement: il raconte que, tout comme pour les journalistes de différentes communautés religieuses qui ne s'affichent pas en public, à la télé ou ailleurs, ALORS, pour les fonctionnaires d'un ÉTAT public, ces employés NE DEVRAIENT PAS AFFICHER D'OBJETS RELIGIEUX QUELCONQUES:

http://www.vigile.net/Media-hypocrisy-on-full-display-in

.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une charte de LAICITÉ CAN sur des ""VALEURS CANADIENNES""!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique canadienne-
Sauter vers: