Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les "vautours" agricoles de plus en plus à l'oeuvre!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Les "vautours" agricoles de plus en plus à l'oeuvre!!   Jeu 02 Mai 2013, 20:07

Complètement ahurissant!!

http://argent.canoe.ca/vos-finances/consommation/vers-un-nouveau-modele-daffaires-agricole-2052013


EXTRAIT

TITRE: Les financiers forcent un nouveau modèle en agriculture

Le 2 mai 2013 à 14h00 | Denise Proulx / Argent



Avec leur mainmise sur plusieurs terres agricoles, les investisseurs vont bouleverser le modèle d’affaires agricole québécois. À la suite de l’annonce de l’acquisition des terres de la Banque Nationale par Pangea terres agricoles, Argent a appris que l’entreprise a ajouté 14 autres terres de la région de Lanaudière dans la cagnotte.

C’est donc plus de 10 000 acres cultivables qui passent entre les mains de Charles Sirois et de Serge Fortin qui souhaitent ainsi créer un nouveau modèle d’affaires agricoles.

Les terres de la région de Lanaudière étaient la propriété de Serge Fortin. L’homme d’affaires, bras droit de Charles Sirois dans Télésystem, est actif dans le domaine des grandes cultures céréalières et maraîchères depuis des décennies et en aurait conservé une dizaine d’autres à titre personnel.

«Il s’agit de mettre ces terres à la disposition de producteurs agricoles déjà établis. Nous allons créer une co-entreprise avec chacun d’entre eux, afin qu’ils puissent prendre une certaine envergure pour assurer la rentabilité [de l’exploitation]», a expliqué Serge Fortin.

Le co-propriétaire affirme qu’aucune intention spéculative ne guide les visées de Pangea terres agricoles.

«Nous voulons ramener du dynamisme en agriculture et générer des retombées régionales, en créant des sociétés agricoles qui auront une pérennité, a-t-il ajouté. C’est essentiel si on ne veut pas se retrouver avec une industrialisation agricole à la Monsanto.»

Serge Fortin estime que la relève et les familles inter-générationnelles y trouveront leur compte. «On leur laisse le contrôle, a-t-il poursuivi. Nous, on met à leur disposition des terres, des capitaux pour hausser la valeur des terres et des productions.»

D’autres investissements de Pangea terres agricoles seraient en négociation également en Estrie.

L’entreprise se donne trois ans pour atteindre du rendement sur ses investissements, en misant spécifiquement sur les nouvelles technologies. «Si ça fonctionne, on pourrait aller chercher d’autres investisseurs, a-t-il ajouté. À ce jour, on n’en est pas rendu là. Par contre, la Banque Nationale va demeurer comme partenaire passif.»

Un modèle d’affaires qui s’étend

De son côté, Partenaires d’affaires S.E.C. qui s’apprête à dévoiler un Fonds de 50 millions $ pour acheter des terres agricoles québécoises, confirme qu’elle envisage un modèle d’affaires similaire.

«Notre objectif initial est de trouver dans chacune des régions des producteurs spécialisés qui feront des travaux à forfait. Ces exploitants devront dégager des rendements qui devraient s’échelonner entre 2 à 4 % sur la production», a précisé Conrad Bernier, l’un des membres du conseil d’administration du Fonds.

La relève agricole sera davantage recherchée pour gérer ces exploitations, plutôt que pour les cultiver. «Nous recherchons des gens avec des compétences qui seront des gestionnaires pour s’occuper de trois à quatre terres», a précisé l’agronome.

Réaction du ministre François Gendron

Contrairement à l’Union des producteurs agricoles (UPA) qui y voient une menace importante pour l’avenir de la ferme familiale, à dimension humaine, le ministre de l’Agriculture François Gendron semble ouvert à l’implantation de divers modèles d’affaires en agriculture.


FIN DE L'EXTRAIT

Commentaires: au lieu de laisser aller les choses, et que les bénéfices de la spéculation de l'achat et de la revente de 2 à 3 fois le prix en peu de temps s'en aillent dans les poches de financiers peu scrupuleux, le ministre de l'Agriculture devrait mettre en place un organisme, IMMÉDIATEMENT, qui achèterait les terres, MAIS POUR LES REVENDRE AUX PRODUCTEURS AGRICOLES juste au coût d'achat et d'entretien, pour laisser le bénéfice de la "plus-value" à chaque producteur agricole dûment enregistré et en opérations qui achèteraient de ces terres en réserve...
.
Crying or Very sad Confused pale

.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les "vautours" agricoles de plus en plus à l'oeuvre!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique québécoise-
Sauter vers: