Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mythe du "fédéralisme rentable"...!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Le mythe du "fédéralisme rentable"...!!!   Lun 14 Mai 2012, 19:57

En lieux et places, en stricte vérité, le fédéralisme COÛTE TRÈS CHER AU QUÉBEC!!!

voir:

http://www.vigile.net/Le-mythe-du-federalisme-rentable

EXTRAIT du journal 'Le Devoir':

Le mythe du fédéralisme rentable
Louis Cornellier 12 mai 2012 Livres
À retenir
Un gouvernement de trop

Stéphane Gobeil

VLB

Montréal, 2012, 184 pages

Y a-t-il encore des fédéralistes de coeur au Québec ? Des Québécois profondément attachés au Canada et à ce qu’il représente ?

D’après des sondages cités par Jean-François Lisée dans Comment mettre la droite K.-O. en 15 arguments (Stanké, 2012), 60 % des Québécois se définissent comme Québécois seulement ou d’abord, 20 % comme également Québécois et Canadiens et un peu moins de 20 % comme Canadiens seulement ou d’abord.

Pour les seuls francophones, l’identification comme Québécois d’abord ou seulement atteint 71 %. Chez les jeunes (18-24 ans), elle atteint 68 % et chez les jeunes francophones, 77 %. Lisée présente cette tendance à la « décanadianisation » de la société québécoise comme « le courant-jet de la souveraineté ».

D’après ses analyses, en effet, « plus les Québécois se définissent comme “ Québécois ” plutôt que “ Canadiens ”, plus ils seront nombreux à appuyer la souveraineté lors d’un référendum ».

FIN DE L'EXTRAIT
.
Comme je l'ai déjà expliqué ici, le fédéral SIPHONNE BEAUCOUP PLUS D'ARGENT DES QUÉBÉCOIS QU'IL N'EN DONNE, INCLUANT LES MONTANTS DE PERÉQUATION!!!!
Et cela, je n'avais pas besoin, personnellement, de grandes études, pour m'en apercevoir.

EXTRAIT du site VIGILE:

Les raisons de faire l’indépendance, écrit Jean-François Lisée en préface, « sont d’abord de nature identitaire, culturelle, politique », mais « la question du portefeuille se pose ». Gobeil, avec cet essai qui fera peut-être décrocher ceux qui sont fâchés avec les chiffres, y répond. « Certes, écrit-il, le fédéral nous verse de l’argent, mais même en assumant la perte de ces transferts, un Québec souverain délesté de la bureaucratie fédérale sauverait annuellement 2 milliards de dollars. »

On comprend, à lire cet ouvrage, que la péréquation, même pas si généreuse que ça après tout (elle représente 575 $ par Québécois, mais 2200 $ par Néo-Brunswickois et 1700 $ par Manitobain), est un peu le prix de consolation obtenu par le Québec dans une fédération où il ne retire souvent pas sa juste part.


Le ministère de la Défense, par exemple, dépense annuellement 3 milliards de dollars en achats de biens et services, dont seulement 307 millions (10 %) échoient au Québec. Le ministère des Affaires indiennes et du Nord dépense 329 millions de dollars en biens et services, dont seulement 10 millions (3 %) au Québec. Les Québécois financent 19,5 % des dépenses de ce ministère, alors que seulement 9,2 % de tous les autochtones du Canada habitent sur son territoire. En devenant souverain, il ferait donc des économies à ce chapitre, tout en traitant mieux les communautés autochtones que ne le fait Ottawa. Gobeil, sans complaisance à l’égard de sa thèse souverainiste, applique cette analyse comptable à tous les ministères fédéraux et conclut que l’idée du fédéralisme rentable pour le Québec n’est qu’une légende idéologique.

Au Québec, écrit Gobeil, « sur le terrain du coeur et des esprits, le Canada ne fait pas le poids ». On sait même, maintenant, qu’il est un boulet, destiné à s’alourdir, pour notre économie.



FIN DE L'EXTRAIT

Quand quelqu'un vous dit que c'est le Québec qui reçoit le plus en peréquation: C'EST FAUX!!!
En moyenne, le Québec reçoit $575.00 PAR PERSONNE, alors que d'autres provinces en reçoivent beaucoup plus par personne.

DE PLUS, le fédéral ne dépense pas autant qu'il le devrait, au Québec, avec les sous des Québécois.

Donc, le fédéral nous soutire de l'argent et l'investit en Alberta, en Ontario et ailleurs au Canada.
.
COMME JE L'EXPLIQUAIS, après cela, le fédéral, le gouvernement du Canada, et toutes les autres provinces et beaucoup de CANADIAN, donc, tout ce beau monde se plaise à dire qu'ils font vivre les Québécois!!!
.
Autrement dit, le fédéral te soutire $100 (pour rien), il te remet $20 en peréquation, en disant qu'il te fait vivre... Qui voudrait vivre comme ça ??
N'importe qui de sensé voudrait vivre avec son $100, et le dépenser à sa guise, de la façon qu'il lui soit le plus profitable....
.
C'est vraiment INDISCUTABLE que le Canada APPAUVRIT LE QUÉBEC, de la meilleure façon possible. Et après cela,on nous dit qu'on nous fait la charité!!
.
Mad rambo affraid
.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le mythe du "fédéralisme rentable"...!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique québécoise-
Sauter vers: