Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Une fière JEUNESSE..., M. Reid"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: "Une fière JEUNESSE..., M. Reid"   Jeu 10 Mai 2012, 20:00

UN TRÈS BEAU TEXTE... un devoir de lecture ici!!
.
Je me réjouis de lire de tels textes sur la jeunesse québécoise --- voir la copie plus loin --- et venir, en même temps, rabrouer des politiciens, et ancien recteur --faut-il le dire-- tel M. Reid, du Parti Libéral du Québec, des gens aussi, comme Lyne Beauchamp et Jean Charest, qui méprisent la jeunesse et qui font tout en leur pouvoir pour venir contrecarrer les aspirations, les rêves de ces jeunes.. au lieu de les aider à mieux s'épanouir, et faire profiter de leurs talents toute la société québécoise!!

Je déplore fortement ces politiciens de bas étage venir encore régir la société québécoise comme si elle était la leur, tout en sachant que, par en arrière, ils font tout en leur pouvoir pour DONNER LES RESSOURCES NATURELLES des québécois à des petits z'amis...., en incluant toute la corruption et la collusion possible pour ce faire...
Qui sont les plus grands malfrats ?? J'espère que l'Histoire donnera raison à toute cette belle jeunesse qui ne demande qu'à être entendue et acceptée selon leurs valeurs dans la société québécoise.
.


voir:
http://www.ledevoir.com/societe/education/349649/une-fiere-jeunesse-m-reid

TITRE: Une fière jeunesse, M. Reid !


André Habib - Professeur adjoint au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal
10 mai 2012

========================
Le déclencheur: LA CITATION DE PIERRE REID, ancien ministre de l'Éducation, et ancien recteur de l'Université de Sherbrooke:

« Ce n’est pas facile d’être un gouvernement quand on a en face de soi des intervenants qui ne sont pas crédibles. La base étudiante est noyautée par des gens qui ne prennent pas leurs études au sérieux. Je pense que c’est le fond du problème. »

-Pierre Reid, député d’Orford, ex-ministre de l’Éducation et ancien recteur de l’Université de Sherbrooke, le mardi 8 mai 2012.

========================


Monsieur Reid,

Je viens de prendre connaissance des propos que vous avez tenus [mardi] et je me suis senti le devoir, comme beaucoup de collègues et d’étudiants je crois, de vous apporter quelques renseignements sur le mouvement étudiant actuel. Je suis professeur adjoint à l’Université de Montréal, au département de cinéma, depuis 2008. Je fréquente des étudiants de cinéma, mais aussi de littérature, de philosophie, de sociologie, d’anthropologie ; j’ai eu le plaisir de côtoyer nombre d’entre eux ces dernières semaines, dans le cadre du conflit étudiant.

Je ne sais pas ce que vous pensez, dans votre for intérieur, de ces disciplines que vous jugez peut-être trop improductives, mais je puis vous dire que ces étudiants qui, depuis le 20 février, sont dans les rues tous les jours, qui font preuve d’une inventivité, d’une patience, d’une créativité inouïes, sont parmi les plus brillants, allumés et impliqués dans leurs études que je connaisse.

Qui plus est, cette grève - appelons un chat un chat, M. Reid, vous êtes allés à l’école, vous comprenez le sens des mots - leur a donné une ouverture sur la réalité, une conscience politique fabuleuse, a fait d’eux de bien meilleurs citoyens et ils font, que vous le voyiez ou non, que vous le veuillez ou non, que le Québec sera un endroit où il fera mieux vivre et respirer.

Ce n’est sûrement pas par hasard que nous attirons l’attention, et l’admiration de plusieurs pays en ce moment, qui citent le mouvement étudiant québécois en exemple (davantage que le Plan Nord de M.Charest, je le crains).


Fier des étudiants
Ce sont ces étudiants de baccalauréat, de maîtrise, de doctorat qui sont l’élite de notre société, qui forment les meilleurs éléments de mes classes, à qui je suis fier d’enseigner, qui sont dans la rue aujourd’hui et depuis 84 jours.

Le saviez-vous ? Pouvez-vous le comprendre ? Les plus militants parmi ceux-là sont aussi, je puis vous l’assurer, les plus assidus, ceux qui obtiennent les meilleurs résultats scolaires, qui s’impliquent le plus dans leurs études, contrairement à ce que votre propos laissait entendre.

Ces paroles disgracieuses que vous avez tenues [mardi] montrent bien à quel point la classe politique que vous représentez est décrochée de la réalité des étudiants. C’est cette attitude, qui témoigne d’une totale et complète incompréhension de la situation qui se traduit en des propos méprisants, qui, SEULS, expliquent la durée et la violence de ce conflit historique.
Quand des étudiants perdent leurs dents, perdent un oeil, subissent des fractures crâniennes, sont arrêtés arbitrairement et en toute illégalité - allez me dire que les 106personnes dans les bus de Victoriaville étaient TOUS coupables, vous savez comme moi que c’était une opération pour augmenter le nombre d’arrestations et « rassurer » la population -, et sans vouloir justifier la violence des uns en invoquant la violence des autres, vous comprendrez, M.Reid, que l’on s’attend à des propos plus dignes et responsables que ceux que vous avez tenus aujourd’hui.

Respect mérité
Nous assistons, de la part de tous les leaders étudiants, en revanche, et à chacun des 84 jours de ce conflit, à un discours posé, responsable, éclairé, ouvert, à mille lieues des demi-vérités, des propos louvoyant, des rétractations lâches de votre parti. Ces leaders méritent, à tout le moins, un minimum de respect, à tout le moins le type de respect auquel on s’attend et qui incombe aux gens qui ont le privilège d’occuper le statut qu’est le vôtre. Ce que vous avez dit est indigne d’un ancien ministre de l’Éducation et je crois que vous devez vous expliquer et vous excuser publiquement.

Pourquoi pensez-vous que ces étudiants sont dans la rue depuis 13 ou 14semaines, que, jour après jour, ils débattent des heures en assemblée, s’informent, militent, marchent, réfléchissent, rêvent (est-ce encore permis) ? Parce qu’ils considèrent qu’il est injuste de laisser les universités se faire noyauter par des individus qui ne visent que leur privatisation, qu’ils croient que l’éducation doit demeurer ouverte et accessible, qu’il y a des injustices sociales et des iniquités terribles qui doivent être dénoncées.


Envie de réfléchir ?
Ils sont en grève aussi, et c’est le plus beau, M.Reid, parce qu’ils voient bien que votre arrogance, la vôtre et celle de tous les autres, que ce mépris ne fera qu’un temps (du moins peut-on l’espérer), que votre monde est vieux et triste et qu’ils sont jeunes et vivants, qu’ils ont la chance de croire que ça vaut le coup de lutter pour des convictions, et même pour une cause qui ne les concerne que partiellement (je vous rappelle que beaucoup des étudiants ne seront plus aux études quand la hausse atteindra son plus haut seuil).



Est-ce que cela, à tout le moins, ne vous donne pas envie de vous arrêter, de réfléchir, et de vous demander si vous vous trompez ? Le fait que la quasi-totalité des professeurs de cégep et d’université du Québec appuie le mouvement ne vous amène-t-il pas, également, à réfléchir ? Ils étaient 350 000 étudiants en grève, au plus fort du conflit. C’est plus de la moitié des étudiants du Québec, M. Reid, qui sont, en réalité, contre cette hausse (si certains ont dû reprendre le chemin des classes, cela est en bonne partie dû à la nature de certains programmes, mais le fait demeure, ils sont 350 000 à s’opposer à cette hausse). Cela ne vous fait-il pas réfléchir ?



Je ne puis qu’espérer qu’il vous arrive encore de relever cette tâche si difficile pour les politiciens, de sortir à l’occasion de vos certitudes, d’écouter ce que l’autre a à dire et de regarder, un peu, la réalité en face. Si elle vous a échappé jusqu’ici, peut-être que ce message aura le loisir de vous l’éclairer.

FIN DU TEXTE
.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Une fière JEUNESSE..., M. Reid"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique québécoise-
Sauter vers: