Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "QUÉBEC FRANÇAIS" à la recherche d'appui en FRANCE!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: "QUÉBEC FRANÇAIS" à la recherche d'appui en FRANCE!!   Mar 20 Sep 2011, 21:30

VOIR:

http://quebecfrancais.org/node/3306

COPIE DU COMMUNIQUÉ:

TITRE: Le Mouvement "Québec Français" à la recherche d'appui en France

« FRANÇAIS, LES QUÉBÉCOIS ONT BESOIN DE VOTRE APPUI »
-Mario Beaulieu

Paris, le 15 septembre 2011 – Le président du Mouvement Québec français (MQF), Mario Beaulieu, sera de passage à Paris dans le but de sensibiliser l’opinion publique française à la situation critique de la langue française au Québec, seul État encore majoritairement francophone en Amérique du Nord. Il a récemment participé au Festival des peuples minoritaires à Aoste en Italie où une une pétition d’appuis internationaux dans le combat du Québec pour la protection du français a été lancée
www.quebecfrancais.org

Le Québec est entouré par les États-Unis au sud et les provinces canadiennes anglophones à l’est et à l’ouest. Dans l’ensemble du territoire nord-américain, les francophones ne représentent qu’environ 2 % d’une population qui compte 335 millions d’anglophones.

Pendant plus d’un siècle et jusque dans les années 60, toutes les provinces canadiennes aujourd’hui majoritairement anglophones ont adopté ou maintenu des lois interdisant l’enseignement en français, même comme langue seconde, dans les écoles publiques.

Par la suite, les politiques de bilinguisme officiel du gouvernement fédéral se sont avérées n’être qu’une chimère puisqu’elles ont entraîné une accélération de l’assimilation des francophones.

Au Canada, en dehors du Québec, il ne reste plus que 4,5 % de citoyens de langue maternelle française. La moitié d’entre eux ne parle plus français à la maison. À Montréal, métropole québécoise où se joue l’avenir du français en Amérique, la proportion de citoyens de langue maternelle française est tombée sous les 50 %.

De récentes études de l’Office québécois de la langue française ont fait la une des médias en indiquant que les francophones sont également en voie de minorisation rapide pour ce qui est de la langue d’usage à la maison.

Le MQF dénonce les mesures prises par le gouvernement du Canada visant à affaiblir le français au Québec et dans les communautés francophones et acadiennes du reste du Canada.

« Alors qu’on voit se multiplier les propos méprisants contre le Québec et les francophones dans les médias anglophones, le gouvernement du Canada s’ingère plus que jamais dans l’aménagement et la législation linguistique québécois. Citons à titre d’exemple, le jugement de la Cour suprême affaiblissant la Charte de la langue française en 2010, la répression contre le français dans les services fédéraux et le surfinancement gouvernemental des institutions anglophones » déplore le président du MQF.

« La disparition du fait français en Amérique du Nord serait une perte pour l’humanité et un gain pour l’uniformisation et la marchandisation des cultures à l’échelle internationale.

Le Québec sollicite donc la solidarité de la France pour freiner cette situation d’assimilation et assurer la pérennité du français au Québec. Il n’est pas question que nous laissions l’hypocrisie canadienne-anglaise sans riposte», prévient M. Beaulieu.

Mario Beaulieu est aussi le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB), qui constitue la plus ancienne institution militante toujours active pour la promotion et la défense des intérêts de ce peuple formé majoritairement de descendants de la Nouvelle-France, qu’on appelait le peuple canadien puis canadien-français et québécois, incluant tous ceux qui, de toute provenance, l’ont jointe au fil du temps.

Depuis 177 ans, la SSJB a été de tous les combats pour notre nation à travers l’Amérique. Elle a récemment remis sur pied le Mouvement Québec français (MQF), une grande coalition de la société civile pour le français qui a été établie la première fois en 1971 par la SSJB.

La première édition du MQF, dirigée par François Albert-Angers, avait contribué puissamment à l'établissement de la loi 101 (expliquer la loi 101 : je me risque : loi adoptée en 1977 par le gouvernement du Québec de René Lévesque qui confirmait le français comme langue publique et de l’éducation au Québec).

Le MQF a été réactivé périodiquement pour contrer le charcutage de la loi 101 par les lois 178 et 86. « Combattue et sapée dès son instauration, la Loi 101 a subi plus de 200 amendements ---NOTE DE QUÉBÉCOIS: par la Cour Suprême anglaise du Canada=== qui l'ont affaiblie dans la plupart de ses secteurs d'application », rappelle Mario Beaulieu.

FIN DU COMMUNIQUÉ:

Commentaires: Dans la constitution du Canada, imposée par PE Trudeau en 1982 et jamais signée encore par la province de Québec, les droits individuels sont protégés dans la Charte des droits et libertés, mais non les "droits collectifs" comme l'imposition de la Loi 101 pour la protection de la langue française au Québec. À cause de cela, la Cour Suprême du Canada, à majorité anglaise, suite à des procès en justice, a rendu inapplicables plusieurs pans de la LOI 101.
.
============================

Signez et diffusez la pétition à l'étranger:
http://quebecfrancais.org/appui_international_a_la_defense_du_francais_au_quebec
.
Revenir en haut Aller en bas
 
"QUÉBEC FRANÇAIS" à la recherche d'appui en FRANCE!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Espace francophone :: La Francophonie-
Sauter vers: