Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "INCENDIES": nominations aux Oscar, Génie, Jutra..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: "INCENDIES": nominations aux Oscar, Génie, Jutra..   Jeu 10 Fév 2011, 23:36

Semble-t-il qu'en France, le film "Incendies" est de plus en plus populaire!!


voir:

http://ruefrontenac.com/spectacles/cinema/33500-jutra-incendies-nominations-prix-finalistes-denis-villeneuve

Journal "Rue Frontenac", par Maxime Demers, le 9 février 2011

Sans surprise, c’est le film Incendies qui fait figure de favori pour la 13e Soirée des Jutra, qui aura lieu le 13 mars. Le long métrage de Denis Villeneuve adapté de la pièce de théâtre de Wajdi Mouawad a décroché un total de dix nominations, notamment dans les catégories de meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario.

Les autres finalistes pour le Jutra du meilleur film sont 10 ½ de Podz, Les Amours imaginaires de Xavier Dolan, Curling de Denis Côté et Les Signes vitaux de Sophie Deraspe. Comme Villeneuve, Podz, Dolan et Côté ont aussi été retenus dans la catégorie de la meilleure réalisation (voir la liste des finalistes plus bas).

Finaliste pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, Incendies avait également décroché dix nominations la semaine dernière en vue du gala des Génie, l’équivalent des Jutra à l’échelle canadienne.

Outre Incendies, trois films ont été nommés cinq fois chacun : Cabotins d’Alain Desrochers, La Cité de Kim Nguyen et Les 7 jours du Talion de Podz. 10 ½, autre film de Podz, a obtenu quatre nominations, et non les moindres (meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario et meilleur acteur). Quatre nominations également pour Les Amours imaginaires, La Dernière Fugue de Léa Pool et la coproduction italo-canadienne Barney’s Version.


Avec dix nominations, le film Incendies fait figure de favori pour la 13e Soirée des Jutra.


Surprises et oublis

On se réjouit d’abord de voir certains films plus underground tirer leur épingle du jeu. Parmi eux, Curling, de Denis Côté, avec trois belles nominations méritoires (meilleur film, meilleure réalisation, meilleur acteur). Belle surprise également de voir le second film de Sophie Deraspe, Les Signes vitaux, figurer parmi les cinq finalistes du Jutra du meilleur film.

En revanche, on a du mal à comprendre la faible représentation d’À l’origine d’un cri. Écarté des catégories de meilleur film et meilleure réalisation, l’excellent film de Robin Aubert a dû se contenter de trois nominations (meilleur scénario, meilleur acteur de soutien, meilleur montage). Étonnant. Mais en même temps, la compétition étant particulièrement forte cette année, il fallait s’attendre à quelques choix déchirants.

D’ailleurs, Aubert n’est pas le seul à subir les contrecoups de cette affluence de bons candidats cette année. Route 132 de Louis Bélanger, Trois temps après la mort d’Anna de Catherine Martin, 2 fois une femme de François Delisle et Journal d’un coopérant de Robert Morin ont tous été ignorés dans les catégories de meilleur film, scénario et réalisation.

On remarque également quelques oublis importants dans les catégories d’interprétation. Michel Barrette (À l’origine d’un cri) aurait mérité sa place parmi les finalistes du prix du meilleur acteur, tout comme le jeune Robert Naylor (10 ½), pourtant nominé aux Génie. On leur a préféré Jay Baruchel (The Trotsky), Emmanuel Bilodeau (Curling), Jacques Godin (La Dernière Fugue), Claude Legault (10 ½) et François Papineau (Route 132).

Rien à dire du côté des actrices, où Évelyne Rompré (2 fois une femme), Suzanne Clément (Tromper le silence) et Guylaine Tremblay (Trois temps après la mort d’Anna) méritent pleinement leur place aux côtés de Lubna Azabal et Mélissa Désormeaux-Poulin, le duo mère-fille d’Incendies.

En revanche, la liste des finalistes pour le Jutra de l’actrice de soutien est pour le moins surprenante. On y retrouve quelques performances oubliables (Geneviève Chartrand dans Le Journal d’Aurélie Laflamme, Dorothée Berryman dans Cabotins), au détriment d’autres qui auraient davantage mérité leur place (Fanny Mallette dans Les 7 jours du Talion, Anne-Élizabeth Bossé dans Les Amours imaginaires).

Une quarantaine de films de fiction étaient en lice cette année, dont 24 ont obtenu au moins une nomination.

Les principaux finalistes

Meilleur film :
- 10 ½
- Les Amours imaginaires
- Curling
- Incendies
- Les Signes vitaux


Meilleur réalisation :
- Denis Côté (Curling)
- Xavier Dolan (Les Amours imaginaires)
- Kim Nguyen (La Cité)
- Podz (10 ½)
- Denis Villeneuve (Incendies)


Meilleur scénario :
- Robin Aubert (À l’origine d’un cri)
- Michael Konyves (Barney’s Version)
- Ian Lauzon (Piché : entre ciel et terre)
- Claude Lalonde (10 ½)
- Denis Villeneuve, avec la collaboration de Valérie Beaugrand-Champagne (Incendies)


Meilleure actrice :
- Lubna Azabal (Incendies)
- Suzanne Clément (Tromper le silence)
- Mélissa Désormeaux-Poulin (Incendies)
- Évelyne Rompré (2 fois une femme)
- Guylaine Tremblay (Trois temps après la mort d’Anna)


Meilleur acteur :
- Jay Baruchel (The Trotsky)
- Emmanuel Bilodeau (Curling)
- Jacques Godin (La dernière fugue)
- Claude Legault (10 ½)
- François Papineau (Route 132)


Meilleure actrice de soutien :
- Dorothée Berryman (Cabotins)
- Marie Brassard (Les Signes vitaux)
- Geneviève Chartrand (Le Journal d’Aurélie Laflamme)
- Isabelle Miquelon (La Dernière Fugue)
- Danielle Proulx (Reste avec moi)


Meilleur acteur de soutien :
- Martin Dubreuil (Les 7 jours du Talion)
- Yves Jacques (La Dernière Fugue)
- Jean Lapointe (À l’origine d’un cri)
- Alexis Martin (Route 132)
- Gérard Poirier (Reste avec moi)


Meilleur documentaire :
- La Belle Visite
- Le Cœur d’Auschwitz
- Pierre Falardeau
- Les Porteurs d’espoir
- Vous n’aimez pas la vérité

FIN DU TEXTE


Commentaires: BRAVO ET HONNEUR À TOUS CES FILMS, LES ARTISANS ET LEURS AUTEURS!!
.
Revenir en haut Aller en bas
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: "INCENDIES": nominations aux Oscar, Génie, Jutra..   Ven 11 Mar 2011, 21:58

Le film "Incendies" gagne 8 prix, aux Prix Genie, de Toronto

http://www.canoe.com/divertissement/cinema/nouvelles/2011/03/10/17573441-qmi.html


BRAVO ET FÉLICITATIONS!!!

PS: dimanche soir, le 13 mars, c'est au tour des Prix "Jutras", au Québec!! Sûrement de nombreux prix aussi!!
.
Revenir en haut Aller en bas
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: "INCENDIES": nominations aux Oscar, Génie, Jutra..   Lun 14 Mar 2011, 21:12

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le film "Incendies" a rapporté 9 prix "JUTRA":

http://www.ledevoir.com/culture/cinema/318731/13e-gala-des-jutra-incendies-la-grande-moisson?

TITRE: 13e gala des Jutra - Incendies: la grande moisson

par Odile Tremblay, le 14 mars 2011, journal "Le Devoir"

La victoire d'Incendies, qui a récolté neuf statuettes hier au 13e gala des Jutra, s'est jouée dans le sillage des prédictions: meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario, meilleure actrice à la vibrante Lubna Azabal (qui a dédié son trophée aux femmes arabes combattantes), meilleure direction photo pour André Turpin, meilleure direction artistique à André-Line Beauparlant, meilleur son, meilleur montage à Monique Dartonne, meilleurs costumes. Les Jutra n'ont pas lésiné sur les joyaux de la couronne au roi Villeneuve.

Après la grosse moisson aux prix Génie canadiens, après la nomination à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, après un succès critique et public, ici comme à l'étranger, comment ce film puissant, adapté de la pièce de Wajdi Mouawad en un Moyen-Orient de cauchemar (redevenu d'une actualité brûlante) aurait-il pu rester dans l'ombre dans sa propre cour?

Denis Villeneuve, comblé, mais désormais vieux pro du remerciement succinct, clôt chez lui sa saison des lauriers. «Si c'est moi qui avais décidé, j'aurais donné le Jutra de la meilleure réalisation à Robin Aubert [À l'origine d'un cri]», a-t-il dit sur scène en toute simplicité. Aubert n'était même pas [à tort] en nomination dans cette catégorie. Je pense que j'aime mieux les Jutra québécois que les Jutra américains», a ajouté le lauréat.

Au Théâtre Saint-Denis, la foule était chic et nombreuse — plus de 1500 personnes, un record —, mais Xavier Dolan était absent pour cause de tournage dans Charlevoix. Le gratin du milieu cinématographique et des élus, dont la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, avait revêtu ses beaux atours pour célébrer la fête du septième art maison.

Sylvie Moreau et Yves Pelletier animèrent le gala avec force images tirées des films et allusions à l'ensemble des films québécois de l'année écoulée, parvenant presque à faire oublier que la plupart d'entre eux, plusieurs très méritants, balayés par le vent d'Incendies, ne récolteraient que quelques prix ou devraient s'effacer devant le héros du jour.

Mais avec une énergie et plusieurs bons gags qui faisaient mentir la malédiction du chiffre 13 pesant sur ces Jutra et la malédiction tout court d'un gala souvent lapidé par la critique, la cérémonie elle-même avait du chien, compte tenu des contraintes de l'exercice.

La saga des remerciements fut plus courte que d'habitude. Sylvie Moreau et Yves Pelletier étaient sympathiques et drôles. Un mélange en musique des Sept Jours du talion et des Amours imaginaires s'est révélé particulièrement hilarant.

Quelques statuettes ont quand même visé une autre cible qu'Incendies. Claude Legault, en éducateur d'un garçon en difficulté dans l'excellent 10 1/2 de Podz, a remporté le Jutra du meilleur acteur, préféré à Emmanuel Bilodeau en père troublé dans Curling.

Jean Lapointe, exceptionnel en grand-père acariâtre dans À l'origine d'un cri de Robin Aubert, recevait la palme du meilleur acteur de soutien. C'est ce même Jean Lapointe, acteur, humoriste, chanteur, auteur-compositeur et ex-sénateur qui montait hier sur scène pour recueillir un Jutra-hommage de carrière qu'il n'a pas volé.

Ovationné — tout le monde l'aime —, touchant et drôle dans son discours, il refusait d'être enterré sous les honneurs avant le temps et voulait mourir de rire ensuite.

Dorothée Berryman, touchante, forte et fragile en comédienne restée trop longtemps sur la touche, dans la meilleure comédie québécoise de l'année, Cabotins d'Alain Desrochers, méritait aussi son Jutra de la meilleure actrice de soutien qu'elle a reçu avec humour.

Route 132 de Louis Bélanger n'est pas reparti bredouille. Ce bon road movie a valu à Benoît Charest et à Guy Bélanger le prix de la meilleure musique originale. Barney's Version de Richard J. Lewis, adapté du roman de Mordecai Richler, a reçu les Jutra des meilleurs maquillages pour Adrian Morot (qui avait participé à la course aux Oscars) et de la meilleure coiffure pour Réjean Goderre.

Le prix du meilleur documentaire est allé à Pierre Falardeau, de Carmen Garcia et German Gutierrez, portrait du cinéaste patriote. M'ouvrir d'Albéric Aurtenèche, plongée dans l'univers d'une adolescente qui s'automutile, a remporté le trophée du meilleur court/moyen métrage, et l'exceptionnel Les Journaux de Lipsett de Theodore Ushev, celui de la meilleure animation.

Les Amours imaginaires, de Xavier Dolan, s'est démarqué, avec des chiffres compilés, comme le film s'étant le plus illustré à l'étranger en 2010. Piché entre ciel et terre, de Sylvain Archambault, a reçu le billet d'or du film le plus couru au guichet québécois. Mais Curling, de Denis Côté, n'a hélas! rien grappillé au palmarès, pas plus que Les Amours imaginaires de Xavier Dolan ou Les Signes vitaux de Sophie Deraspe.

Cette 13e édition passera avant tout dans les annales comme celle du sacre d'Incendies.

FIN DU TEXTE

Commentaires: FÉLICITATIONS, BRAVO ET MERCI à tous ceux et celles qui tentent de maintenir le cinéma québécois le plus attrayant possible, toujours et encore plus de meilleure qualité malgré la baisse générale de popularité, et tout cela, en conservant un fond québécois dans l'expression et la trame de ces films.
.
thumright cheers thumleft

.

=====================================

http://www.ledevoir.com/culture/cinema/318640/13e-soiree-des-prix-jutra-sous-le-souffle-d-incendies

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "INCENDIES": nominations aux Oscar, Génie, Jutra..   

Revenir en haut Aller en bas
 
"INCENDIES": nominations aux Oscar, Génie, Jutra..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Divertissements :: Arts et culture-
Sauter vers: