Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'effet pervers du "Quebec bashing" sur les Francos du ROC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: L'effet pervers du "Quebec bashing" sur les Francos du ROC   Sam 16 Oct 2010, 07:32

À différents moments, il semble être de "bon ton" de la part des Anglos du Canada de publier des textes anti-Québec, et même ANTI-FRANCOPHONES!! Juste à lire les textes du "Maclean's" dernièrement... Et ces textes voulaient dénoncer surtout la corruption qui se passe au Québec, mais on a oublié de dire, dans ces textes, que cette corruption, au Québec, est due aux fédéralistes, qui, eux, tentent d'acheter les Québécois pour promouvoir le fédéralisme, et ce sont eux, les fédéralistes, qui se mettent l'argent dans les poches, PAS LES QUÉBÉCOIS INDÉPENDANTISTES!!!
Mais, dans les textes, les reproches sont surtout faits à l'ensemble de la majorité francophone indépendantiste; on fait passer cette corruption sur son dos, alors que ce n'est pas le cas du tout!!! D'ailleurs, le gouvernement de René Lévesque (de 1976 à 1985, et même jusqu'en 2003 par la suite) a toujours été reconnu comme le gouvernement le plus démocrate et le plus strict en émettant des lois pour éviter la collusion et la corruption. Mais ce sont les fédéralistes, la Commission Gomery, la Commission Bastarache, etc.., qui viennent étendre leur merde au Québec!!! Et ensuite, on attribue cette merde à l'ensemble des Québécois tout courts!!

C'est de la xénophobie, et même du racisme envers les Québécois à majorité francophones, mais cela ne semble pas émouvoir personne plus qu'il ne le faut. Il y a bien eu quelques réactions à ce sujet, mais cela ne va pas plus loin. À remarquer que, si des mêmes textes, à saveur racistes, étaient écrits envers d'autres communautés ethniques, surtout au Québec de la part de FRANCOPHONES du Québec, cela ferait déjà très longtemps que les auteurs seraient poursuivis en Cour de Justice.

D'ailleurs, on le remarque toujours, quand il s'agit de "fesser sur la tête des Québécois", il n'y a aucune organisation spécifique anti-raciste ou autre qui dénonce cet état de fait. Mais si jamais un Québécois, surtout francophone, ou bien un autre démontre une simple apparence, même juste de xénophobie, alors cette personne se verra VERTEMENT DÉNONCÉE par une organisation anti-raciste stationnée à Montréal.

=======================================
DÉFINITIONS:
xénophobie: haine ou hostilité envers des étrangers;
racisme:idéologie basée sur une supériorité supposée de certaines races, toujours prônée par ceux qui estiment appartenir aux races estimées "supérieures"
===comme racisme anti-Québec francophone: combien de fois je me suis fait dire ou bien que j'aie lu que la langue anglaise était supérieure aux autres, que la langue anglaise était la langue unique à parler: "SPEAK WHITE" que j'ai déjà entendu!!!
.
Tout ça pour dire que l'EFFET PERVERS que le "Quebec bashing" provoque chez les "FRANCOS DU ROC" (francophones du Canada, ailleurs qu'au Québec) est le suivant: les Francos du ROC semblent vouloir se distancier de l'appartenance francophone et d'une même culture générale française que celle du Québec. ET MÊME ces Francos prennent bien soin d'indiquer qu'ils se distancient ainsi. Auparavant, je ne lisais pas de telles mentions dans leurs textes, même si ces organisations décidaient d'agir de façon autonome.

MAIS LÀ, POUR DÉMONTRER leurs différences d'avec les Francos du Québec, voici, COUP SUR COUP, en quelques jours, 2 textes où cette mention est rapportée:

VOICI donc 2 exemples très anodins qui me font porter cette réflexion:

============================================
PREMIER EXEMPLE:
1==voir le texte sur "Acadieman" rapporté ici sur ce forum:
http://amerique-francaise.forumactif.com/communautes-francophones-et-acadienne-du-canada-f12/arret-de-diffusion-acadieman-songe-a-s-exiler-t2988.htm#27870

EXTRAIT:
Dano LeBlanc dit avoir d'abord voulu faire affaire avec une entreprise de production d'ici, plutôt que de s'entourer de gens du Québec, pour développer son projet. Selon lui, les gens du milieu artistique en Acadie sont souvent très critiques vis-à-vis les créateurs qui s'entourent d'experts de l'extérieur.

Néanmoins, sa plus grande déception est l'idée de décevoir son équipe de travail sur Acadieman. «Moi mon but, c'était de donner du travail à d'autres gens de la région. C'est toujours les mêmes en Acadie qui ont les jobs dans le domaine artistique. Je voulais donner une première chance à des gens, leur donner de l'expérience. Je me sens comme si je suis en train de les décevoir, c'est ça qui m'a le plus découragé».

En fin de compte, l'artiste craint devoir s'exiler ou produire en anglais. «Je suis rendu à un point où je crois que je vais essayer d'entrer dans le marché anglophone. Ça me frustre parce que j'aurais aimé de continuer à travailler en français, mais je me dis que du côté anglophone, c'est un marché plus important, il y aura peut-être plus de place. En plus, avec les francophones, il y a toujours le débat sur la qualité de la langue. Il me semble qu'il y a juste avec les francophones que tu es jugé pour ton accent et pour la manière dont tu parles. On ne voit pas ce même phénomène aux États-Unis ou chez les anglophones en général.»

FIN DE L'EXTRAIT

Commentaires sur ce sujet: "Acadieman" aurait pu connaitre un peu plus de succès au Québec, DE LA MÊME FAÇON QUE LA SAGOUINE, d'Antonine Maillet, A CONNU UN TRÈS LARGE SUCCÈS dans le passé au Québec, et même en Europe!!! Est-ce que les Québécois se sont mis à parler de la même façon que la SAGOUINE, suite à son très grand succès au Québec ?? Je ne crois pas. Et "Acadieman" est un produit culturel, quand même un peu spécial, mais qui aurait pu quand même rapporté un certain succès au Québec aussi, si ce projet avait été appuyé et diffusé par certains publicitaires au Québec. MAIS LÀ, "Acadieman" préfère même se faire publier en anglais au lieu de le faire en français au Québec!!! C'est ce que je perçois, en tout cas, à la lecture de ce texte.

======================================

DEUXIÈME EXEMPLE:
2==voir cette autre nouvelle, sur la création d'un nouveau "Festival du livre Franco de l'Est", à Casselman, en Ontario:
http://www.cyberpresse.ca/le-droit/franco-plus/201010/15/01-4332639-un-nouveau-rassemblement-franco-ontarien-nait-a-casselman.php

EXTRAIT:
La grande dame de la francophonie ontarienne, Gisèle Lalonde, est également de la partie à titre de porte-parole officielle du Festival du livre franco de l'Est.

« Je suis vraiment enthousiasmée par ce festival du livre qui nous annonce clairement, qu'à part d'encourager la lecture, on discutera d'art franco-ontarien, d'art écrit, de chansons, de contes, de poésie. Il y en aura pour tous les âges et tous les goûts! C'est un festival, le premier, où l'on pourra vivre pleinement notre francophonie! », a déclaré la présidente de SOS Montfort.

Pas surprenant alors que le réflexe d'inviter des auteurs et/ou artistes québécois a été délaissé assez rapidement par le comité organisateur. L'idée de greffer des artistes franco-ontariens s'avérait un moyen primordial pour renforcer davantage la fierté des Franco-Ontariens de tous âges en province, signale Mme Marleau.

FIN DE L'EXTRAIT

Commentaires sur ce texte: assez souvent, on voyait quand même quelques auteurs ou quelques propriétaires de librairies du Québec aller participer à de tels "Salon du livre" à l'extérieur du Québec. MAIS LÀ, ON PREND BIEN SOIN D'INDIQUER QU'AUCUN FRANCO DU QUÉBEC N'Y PARTICIPERA!!

===========================================

Commentaires dans l'ensemble: Est-ce juste une apparence OU BIEN une façon de faire des Francos du ROC ?? Si c'est le cas, JE NE BLÂME PAS les Francos du ROC d'agir ainsi. Pour eux, ils se sentent comme POUSSÉS à réagir de cette façon, pour essayer même juste de garder la tête ==FRANCOPHONE== hors de l'eau, et d'organiser leurs activités culturelles de cette façon pour ne pas se faire identifier comme "francophones du Québec" et, ainsi, éviter le "Quebec bashing" sur leur dos.

En tout cas, il me semble être un signal assez profond QUE LE "QUEBEC BASHING" produit des effets pervers envers toutes les communautés FRANCOPHONES DU CANADA ==Québec inclus, le Québec faisant toujours partie, hélas, du Canada==
.
PS: et même cette lettre adressée aux "Amis du Québec", sur ce forum, provenant d'un lecteur ANGLOPHONE..... JAMAIS un Franco du ROC ne se sentirait suffisamment en confiance et sûr de lui ou elle pour écrire une telle lettre, de peur, selon moi, de se faire rabrouer par sa communauté et même par de sAnglos de leur entourage qui se moqueraient d'eux!! Je me trompe peut-être... si jamais c'est possible, alors, j'en serais très agréablement content!!
.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: L'effet pervers du "Quebec bashing" sur les Francos du ROC   Sam 16 Oct 2010, 19:46

Cher "Québécois parmi d'autres",

Il me semble important de comprendre qu'il y a à peu près *aucun* espace respirable pour nos créateurs/artistes en milieu minoritaire. Le marché n'y est *tout simplement* pas, ce qui peut être très frustrant. LeBlanc a d'ailleurs du s'exiler à Montréal tel tant d'autres, e.g. Antonine Maillet, Damien Robitaille, Jean-Marc Dalpé, Patrice Desbiens, Daniel Lavoie, et ... Zachary Richard (jusqu'à relativement récemment entk). Ce qui est pire encore, c'est que le minuscule air respirable qui reste est complètement accaparé par des artistes francos venus du Québec et parfois de la France, donc ne décrivant pas *nos* réalités. Aucun marché (anglo ou franco) n'est intéressé par les réalités que nous vivons. Le même phénomène se manifeste au-delà de la sphère artistique incidemment. Alors j'espère que cela aide à expliquer la frustration des francos du ROC, tel qu'illustré par LeBlanc.

Antonine Maillet me faisait comprendre cette été lors de cette célèbre conférence à Moncton le milieu minoritaire des "non-dits" que j'ai eu tant de difficultés à comprendre après tout le temps (je vous rappelle mes souches québécoises purelaine). En tant que poète, elle disait qu'il y a des centaines et milliers de façons de dire les choses autrement que nous avons été conditionnés à ne pas dire. Il faut savoir comprendre nos non-dits et les réalités que nous essayons de nommer tant bien que mal (cliquez l'entretien à http://www.radio-canada.ca/emissions/desautels/2010-2011/chronique.asp?idChronique=121988 ). Votre jugement sur l'effet pervers de "l'anglo bashing du Québec" me semble hors-cible.

Revenir en haut Aller en bas
 
L'effet pervers du "Quebec bashing" sur les Francos du ROC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Divertissements :: Arts et culture-
Sauter vers: