Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Place de la Francophonie à Vancouver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: La Place de la Francophonie à Vancouver   Jeu 11 Fév 2010, 10:37

La Place de la Francophonie va permettre aux visiteurs du monde entier de vivre plusieurs spectacles en français durant les Jeux d’hiver de Vancouver du 10 au 28 février 2010.





Jeudi 11 février à 18h
Spectacle d’ouverture « Salut Vancouver- ! »



Jeudi 11 février à 20h
Grégory Charles et la chorale de la Colombie Britannique


http://placefranco2010.ca/fr/index.html

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: La Place de la Francophonie à Vancouver   Jeu 11 Fév 2010, 11:56

Gregory Charles

Québec:

«Écrire qu’il s’agit d’une personne d’exception est sans doute en deça de la vérité. Gregory Charles est un musicien, danseur, chanteur, animateur de radio et de télé, comédien et amateur de jacquet (backgammon). Résumons cela par artiste boulimique. En effet, il naquit certainement avec la ferme intention de se distinguer, puisque la vie ne lui en a pas laissé le choix. Il est d’ailleurs l’auteur de la chanson des communautés des célébrations du relais de la flamme olympique de Vancouver 2010.»

http://www.youtube.com/watch?v=cAMUtjyHKIg

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: La Place de la Francophonie à Vancouver   Ven 12 Fév 2010, 10:57

Vendredi 12 février 2010, au programme de la Place de la Francophonie à Vancouver



Yelo Molo


Québec

«Faisant preuve d’un entrain indéniable, Yelo Molo contraste avec la majorité des autres formations québécoises par les sonorités des cuivres prépondérantes. Sa musicalité verse dans le ska, le pop et le jazz, pour un son unique où les harmonies vocales et l’instrumentation se complètent à merveille. Une musique inspirée dont l’écoute propulse l’auditoire dans une écoute contemplative.»

http://www.youtube.com/watch?v=_xXTHLzOyWc



Malajube


Québec

«Unique en son genre, Malajube verse dans le rock, la mélodie et même la musique pop! Depuis la sortie de Trompe-l'oeil (trois Félix) en 2006, Malajube tourne sans relâche au Canada, en Europe, aux États-Unis et au Japon. Au terme d'un répit bien mérité et après avoir consacré près d'une année à la production de Labyrinthes, son 4e CD, Malajube remonte sur scène pour une tournée qui le mènera aux quatre coins du monde… en passant par chez nous, à Granville Island! Vous aurez droit à du vrai rock indépendant»

http://www.youtube.com/watch?v=2t6zmTDzSRk&feature=fvw



Saint-pierre

«Saint-Pierre a le don naturel de conquérir son public par ses chansons originales, son aisance et son charisme sur scène. Auteur-compositeur-interprète, Saint-Pierre est un artiste d’une grande sensibilité qui offre des chansons rythmant sur des airs de folk, de jazz et d’électronique.»

http://www.myspace.com/saintpierremusique

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: La Place de la Francophonie à Vancouver   Sam 27 Fév 2010, 11:03

"Les Cowboys Fringants" étaient en spectacle, dernièrement:

http://www.hebdorivenord.com/article-435823-Nous-avons-mis-le-party-dans-la-place--JeanFrancois-Pauze.html

Nous avons mis le party dans la place » - Jean-François Pauzé

par Daniel Richard , de l'Hebdo Rive Nord (l'Assomption, Repentigny, Charlemagne), le 26 février 2010

Présents en fin de semaine dernière aux Jeux olympiques de Vancouver, les Cowboys Fringants ont swigné le québécois de plusieurs, dimanche.

Devant la foule la plus importante à la Place de la francophonie, le groupe Assomptionniste (NDL Franco: je ne savais pas qu'ils venaient de l'Assomption) a fait honneur au Québec en chantant ses plus grands succès, devant quelque 3000 personnes. « C’était vraiment super. Il y avait une grosse foule, principalement québécoise. Nous avons aussi vu des gens d’autres nations qui avaient franchement l’air de s’amuser. Il n’était pas question de nous censurer, nous avons fait notre truc et le partya pogné », témoigne Jean-François Pauzé, guitariste et compositeur du groupe.

Même s’ils n’ont eu que 36 heures pour visiter la ville mondiale de l’heure, les Cowboys en ont profité pour se fondre dans la masse blanche et rouge du centre-ville de Vancouver. « L’ambiance était à la bonne humeur. On pouvait facilement sentir le patriotisme canadien. Nous nous sommes promenés dans le centre-ville, mais il y avait énormément de monde », relate-t-il.

Ce dernier félicite également le travail des bénévoles à la place de la francophonie. Il en avait moins pour la logistique, où quelques petits pépins ont été rencontrés, notamment au niveau de l’hôtel. « Nous leur pardonnons, ça ne doit pas être facile d’organiser un si gros événement », a poursuivi M. Pauzé.

Quant à l’épineuse question de la place du français à Vancouver, Jean-François affirme n’avoir entendu la langue de Molière qu’à la Place de la francophonie.

FIN DU TEXTE
.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: La Place de la Francophonie à Vancouver   Sam 27 Fév 2010, 12:33

Citation :
Quant à l’épineuse question de la place du français à
Vancouver, Jean-François affirme n’avoir entendu la langue de Molière
qu’à la Place de la francophonie.
Désolé, mais j'ai entendu *beaucoup* de français récemment à Vancouver. Je ne suis pourtant pas du genre à tomber dans le jovialisme sur la situation du français dans l'Ouest canadien.

Faudrait prendre avec un grain de sel les propos de quelqu'un qui vient ici pour 36 heures seulement aux frais de l'olympisme délirant, chante des chansons pour changer le monde et se permet de porter de tels jugements faciles. Hypocrisie que cela s'appellerait normalement. Non???
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: La Place de la Francophonie à Vancouver   Dim 28 Fév 2010, 11:05

Gaulois, en réplique à tes commentaires précédents, et pour mieux expliquer mon affirmation que "Les FRançais s'en viennent au Québec, non pas pour parler français, mais pour apprendre l'anglais",

VOICI:

TITRE DU TEXTE:
"JO: un FRançais estime que le Québec est pleurnichard "contre le reste du monde""


COMMENTAIRES de Franco: jusqu'à présent, je n'ai pas vu un seul FRançais, en France ou bien au Québec, ---à part des organismes de défense de la langue française--- venir appuyer et défendre la langue française au Québec!!

AU CONTRAIRE, MÊME, ces FRançais s'empressent de nous faire la leçon pour dire de nous écraser ET DE FAIRE COMME EUX, EN FRANCE, OÙ ON PRATIQUE LE TOUT-EN-ANGLAIS pour mieux "faire des affaires" pensent-ils.

Si on avait appliqué la recette des "FRançais" au Québec depuis toujours, cela ferait très longtemps que plus personne ne parlerait français en Amérique du Nord!

Au Québec et au Canada, il ne faut pas laisser un pouce (2.54 cm) aux Anglos, sinon, ils prennent 3 pieds. Et ça, Gaulois, tu dois bien le savoir!!

Il y a eu cet article, et il y a eu de nombreuses répliques de la part de Québécois pour dénoncer ce point de vue. ÉVIDEMMENT, LES JOURNAUX D'À TRAVERS TOUT LE CANADA, ou presque, ONT ACCORDÉ UNE PLACE TRÈS PRÉPONDÉRANTE à ce texte venant d'un FRançais, et les journaux, surtout Anglos, accordent toujours cette même grande place, quand il s'agit d'un FRançais qui gronde, humilie ou bien sait remettre les Québécois à leur place ---ça me fait penser à PET, ça...---

http://matin.branchez-vous.com/nouvelles/2010/02/jo_un_francais_estime_que_le_q.html

PS: C'EST VRAI qu'il existe toujours des exceptions.... nos amis FRançais du forum sont toujours les bienvenus sur ce forum, et même, j'aimerais bien qu'ils expriment leurs propres sentiments à eux, face à la défense de la langue française en FRance et en Amérique du Nord!
.

==============================

COPIE

Un Français installé à Vancouver risque de faire parler de lui au Québec.

Dans une chronique publiée sur Libération, Laurent Sagalovitsch aborde le sujet du fait français aux Jeux olympiques de Vancouver, à la suite des nombreuses critiques adressées au comité organisateur.

Or, l'écrivain français estime dans son texte que le Québec est «pleurnichard contre le reste du monde». «Quand ils débarquent à Vancouver, les Québécois sont aussi retors que des inspecteurs du fisc, prêts à flinguer le premier officiel qui ne comprend goutte au français, à vilipender tel événement qui ne serait pas retransmis dans les deux langues maternelles du pays, à rebaptiser aussi sec les rues et avenues de la citadelle en péril» ajoute-t-il.

Selon Sagalovitsch, cet «énième incartade finit par lasser» car le «nombre de francophones en Colombie britannique plafonne à 60 000» et que « la France, fille aînée de l'Église, se trouve à 8 000 bornes».

L'auteur en ajoute, estimant que le Québec, à «l'image d'un sale moutard capricieux jamais content et bien décidé à pourrir le voyage de noces de ses parents recomposés» ne cesse «de vitupérer le colon anglais et de se plaindre à tire-larigot».

Notre collègue Cécile Gladel en traite ce lundi sur son blogue.

par Olivier Caron --- site: "Branchez-vous"

FIN DU TEXTE

.
==================================

Mais voici, d'ailleurs, le très bon texte de Cécile Gladel ---une ex-FRançaise ?? si oui, alors, des centaines de fois encore plus: MERCI!!!---, sur son blogue, sur le site de "Branchez-vous"

http://evenement.branchez-vous.com/2010/02/un_francais_crucifie_le_quebec.html

TITRE DE SON TEXTE: Un Français crucifie le Québec

Après Lucien Bouchard envers le PQ, voici donc qu'un Français qui vit à Vancouver vient critiquer le Québec et son obstination à vouloir se faire reconnaître et à défendre le français. Son texte est paru dans Libération. Voici donc un compatriote qui confirme que certains Français ne comprendront jamais le Québec.

Le texte de Laurent Sagalovitsch, un auteur français installé à Vancouver est court, mais il fesse du début à la fin sur le Québec. En voici un extrait: «Le Québec pleurnichard contre le reste du monde. Le Québec, mal-aimé du continent nord-américain. L'emmerdeur de tourner en rond. Le Québec pourtant : son accent chuintant, sa bonhomie chaleureuse, son hospitalité toute méditerranéenne. Mais aussi, mais surtout, son combat d'arrière-garde pour sauvegarder coûte que coûte un morceau de France en cette Amérique foncièrement angliciste. Sympathique a priori.»

J'éviterai les gros mots et enjoint tout le monde à le faire, car ça ne fait pas avancer les discussions. Il est évident que ce compatriote ne connait pas le Québec et sa réalité. D'ailleurs, ça prend quelques années à comprendre des siècles d'histoire, c'est normal. Mais quand on ne comprend pas, on évite de critiquer et de faire le chialeur de service comme cet auteur le reproche au Québec.

D'ailleurs, quand l'auteur suppose que les Québécois veulent "imposer" le français en Colombie-Britannique, il se trompe. Les Québécois parlaient des Jeux olympiques et d'une cérémonie d'ouverture qui ont oublié l'une des provinces les plus importantes du pays et l'un des deux peuples fondateurs. Mais c'est un détail pour un Français qui ne voit l'importance du français que du côté de sa lorgnette.

Mais surtout la France est une nation de 63 millions d'âmes qui parlent français entourée de pays semblables qui parlent tous leur langue propre. Bien loin des États-Unis, mais si influencée par l'Amérique comme les Français l'appellent.

Normal que les Français ne comprennent pas l'acharnement des Québécois à se battre pour leur langue. Ils ne se sentent pas en danger alors que nous le sommes. Mais parlez aux Français des Arabes, des musulmans, de leur influence, de leur identité nationale, et là ils se fâchent et ils tiennent mordicus à leur identité française.

L'absence du français et du Québec à Vancouver, c'est un peu comme si la Communauté européenne organisait les Jeux olympiques à Stockholm et donnait autant de place à la France que le Québec n'en a eue. On n'aurait pas fini d'en entendre parler.

Car le Québec fait encore partie du Canada. Le Québec est une province importante et avec les francophones du reste du Canada est l'un des peuples fondateurs. Le Québec parle français, mais est la province qui traite le mieux sa minorité, les anglophones. J'ai vécu en Ontario, je l'ai testé comme francophone. Car le Québec est distinct et le restera.

Et puis le Canada est venu nous clamer son amour en 1995 pour nous supplier de rester au sein de ce pays. Assumez maintenant.

par Cécile Gladel

FIN DU TEXTE

Commentaires: merci de tout coeur, Madame Gladel

.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: La Place de la Francophonie à Vancouver   Dim 28 Fév 2010, 12:31

Mais francoq, c'est pareil pour la grande majorité des Québécois, moi-même ayant jadis vécu cette donne. Il n'y a pas d'espace vital respirable en français à part cet espace institutionnel sclérosé à outrance de consanguins à la pensée unique. Irrespirable dans une langue seulement à mon avis.

Je te signale qu'il y a une multitude de groupes en France qui sont aussi inquiets de la situation du français (e.g. le politiclub de Maxi&Co) et de l'apathie des masses. En ce qui a trait aux nouveaux arrivants Français au pays, ça joue très dur pour ces jobbes de sclérosés (entre les différentes sortes de francos) et la plupart décroche de cet environnement artificiel malsain tôt ou tard, l'anglicisation étant la clé de voute (le Manifeste du Canard a toujours prétendu que ce système de bidonnage agit comme une machine à assimilation).

Oui l'écart culturel entre Français et Québécois (parmi autres groupes) est *immense* mais se résorbe rapidement puisqu'ils sont tous confrontés aux mêmes enjeux d'intégration, i.e. travail, logis, accouplement, réseautage social, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Place de la Francophonie à Vancouver   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Place de la Francophonie à Vancouver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Espace francophone :: L'Amérique francophone-
Sauter vers: