Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour l'indépendance d'une Nouvelle France

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 08:12

Montée de sève

«Il y a encore cinquante ans, les peuples amérindiens étaient en plein dépérissement. On parlait même comme d’une évidence de leur irrémédiable disparition par voie d’assimilation. Après des siècles de massacres, d’exploitation économique et d’étouffement culturel, les premiers occupants du continent américain semblaient avoir perdu tout avenir. Certains d’entre eux disposaient certes de réserves, comme aux Etats-Unis, au Canada ou au Brésil, mais ces espaces protégés étaient souvent menacés par de puissants intérêts économiques. Ailleurs, sur les hauts plateaux andins ou dans les montagnes du Mexique ou du Guatemala, les populations indiennes – plus ou moins métissées – étaient en butte à une terrible misère et se faisaient décimer dans des combats sans espoir contre l’ordre des élites blanches. Mais le vent a tourné, et les Amérindiens font aujourd’hui preuve d’une formidable vitalité, comme on le découvrira tout au long de ce hors-série. L’heure n’est plus au désespoir et au renoncement, mais aux conquêtes politiques et à l’affirmation des identités ethniques. En Bolivie, avec Evo Morales, mais aussi en Equateur ou au Guatemala, on assiste à l’émergence du “pouvoir indien”. Aux Etats-Unis comme au Canada, on voit les tribus défendre leurs intérêts économiques avec une redoutable pugnacité. Et, un peu partout, on constate un redressement démographique spectaculaire. Phénomène qui est amplifié par le fait qu’une proportion croissante de métis choisissent, dans tous ces pays, de se déclarer autochtones plutôt que blancs lors des recensements. N’est-ce pas la meilleure preuve de cette nouvelle fierté d’être indien ?»
Bernard Kapp

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 09:29

Merci Sénateur pour ce p'tit joyau de texte. Un peuple, c'est très difficile à anéantir complètement! Une belle raison pour garder espoir devant le rouleau-compresseur de la mondialisation. cheers
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 09:46

Sénateur a écrit:
Montée de sève

«Il y a encore cinquante ans, les peuples amérindiens étaient en plein dépérissement. On parlait même comme d’une évidence de leur irrémédiable disparition par voie d’assimilation. Après des siècles de massacres, d’exploitation économique et d’étouffement culturel, les premiers occupants du continent américain semblaient avoir perdu tout avenir. Certains d’entre eux disposaient certes de réserves, comme aux Etats-Unis, au Canada ou au Brésil, mais ces espaces protégés étaient souvent menacés par de puissants intérêts économiques. Ailleurs, sur les hauts plateaux andins ou dans les montagnes du Mexique ou du Guatemala, les populations indiennes – plus ou moins métissées – étaient en butte à une terrible misère et se faisaient décimer dans des combats sans espoir contre l’ordre des élites blanches. Mais le vent a tourné, et les Amérindiens font aujourd’hui preuve d’une formidable vitalité, comme on le découvrira tout au long de ce hors-série. L’heure n’est plus au désespoir et au renoncement, mais aux conquêtes politiques et à l’affirmation des identités ethniques. En Bolivie, avec Evo Morales, mais aussi en Equateur ou au Guatemala, on assiste à l’émergence du “pouvoir indien”. Aux Etats-Unis comme au Canada, on voit les tribus défendre leurs intérêts économiques avec une redoutable pugnacité. Et, un peu partout, on constate un redressement démographique spectaculaire. Phénomène qui est amplifié par le fait qu’une proportion croissante de métis choisissent, dans tous ces pays, de se déclarer autochtones plutôt que blancs lors des recensements. N’est-ce pas la meilleure preuve de cette nouvelle fierté d’être indien ?»
Bernard Kapp

En amérique du nord, Les amérindiens étaient catholique, mais on les a massacré pour ce motif. C'est cela que vous n'arrivez pas à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 09:54

Les amérindiens n'étaient certes pas tous catholiques. On ne les a pas persécuté pour ce motif, mais parce qu'ils occupaient des territoires convoités par l'homme blanc. Une multitude de populations indigènes ont été similairement décimés (e.g. Australie) sans que la ferveur du catholicisme n'y soit pour quoi que ce soit. Le tout se poursuit d'ailleurs aujourd'hui sous le couvert de la mondialisation. Cessez cette persécution à la Bréboeuf. Elle ne lui rend aucunement homage. C'est JC qui a chassé les marchands de l'Église après tout pour leur fausse récupération d'endroits sacrés.
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 11:21

Je crois qu'il ne fait allusion qu'au village huron de l'Ancienne Lorette alors que la Nouvelle France s'étend jusqu'à la Louisiane et la Californie. Rolling Eyes

Un petit texte qui en dit long sur la «conversion» des sauvages via les Ursulines.


Citation :
Intéressons-nous maintenant d’un peu plus près aux Ursulines. Cette communauté religieuse s’est établie dans le but de recevoir des jeunes filles amérindiennes et de les éduquer « à la française ». Ce fut l’institution qui, dans la tentative d’évangélisation des Amérindiens, toucha de plus près les jeunes.

Dès leur arrivée, les Ursulines embrassent tous les habitants du village, leur transmettant ainsi, quoique bien involontairement, les microbes européens; ce qui entraînera plus tard une épidémie de petite vérole. Ce geste augmentera la méfiance déjà présente des Amérindiens à leur égard. Malgré tout, le chef Noël Nagamabat envoie sa fille Marie ainsi que deux autres fillettes du village au couvent. Elles deviendront les premières pensionnaires des Ursulines de Québec. Quatre jours plus tard cependant, Marie saute la clôture et s’enfuie dans les bois. Sous les ordres de son père, elle retourne au couvent et se montre même d’une incroyable docilité. Marie a pour ainsi dire été la première d’une longue série de jeunes Amérindiennes prise d’une étrange mélancolie entre les murs du couvent qu'elles quitteront toutes, les unes après les autres, engendrant l’échec quasi total de l’évangélisation.

Ce phénomène, incompris des Ursulines, s’explique de bien des façons. Premièrement, les jeunes filles sont atteintes du « mal du pays » : elles n’ont jamais connu qu’une vie de nomade, près de la nature, où elles étaient libres jusqu’à un certain point d’aller et de venir où bon leur semblait. Les sœurs, quant à elles, ont été habituées à une vie sédentaire bien réglée et c’est ce qu’elles imposent tout naturellement comme mode de vie. De plus, pour les petites Amérindiennes, un changement de vie radical tel que celui qu’elles ont connu aurait demandé une capacité d’adaptation presque inhumaine : à leur arrivée, on les dégraisse, on les habille, on les lave, on les coiffe, tout cela, à la manière européenne; ce qui est très différent de ce à quoi elles sont habituées. Un autre élément non moins important qui a provoqué leur déstabilisation est sans doute le fait que dans le couvent, elles soient mêlées aux jeunes Françaises, de plus en plus nombreuses. Ce phénomène n’était pas prévu au départ puisque l’établissement était destiné uniquement aux Amérindiennes.

Dans un autre ordre d’idées, la langue représente un obstacle majeur à la christianisation des pensionnaires. Elle est fondamentale à l’approche des « sauvages », mais les tribus sont nombreuses et les dialectes aussi! De prime abord, les sœurs sont prêtes à apprendre la langue pour mieux communiquer, mais cela s’avère plus complexe que prévu : « il y a bien des épines à apprendre un langage si contraire au nôtre » dit Marie de l’Incarnation. Elles s’efforcent de parler en amérindien avec les fillettes, mais la communication est plutôt mauvaise. Du côté amérindien, on n’est pas du tout intéressé à apprendre le français, cela n’est d’aucune utilité, puisque, tel que mentionné plus tôt, tous les échanges commerciaux avec les Blancs s’effectuent dans leur propre langue. D’ailleurs, à peu près tout ce qu’on leur apprend sur les bancs de l’école est inutile à leur mode de vie.

Finalement, on peut remarquer un manque d’intérêt flagrant de ce peuple à délaisser ses coutumes et ses mœurs, malgré les nombreux emprunts à la culture européenne depuis le début de la colonisation. Bien qu’ils soient conscients de l’avancement technologique des Blancs, ils ne se laissent pas conquérir aussi facilement que prévu, au grand dam des missionnaires. Dans les couvents, derrière une anormale docilité des pensionnaires se cache une crainte à l’endroit de toute cette nouvelle culture.

Face à cette tristesse éprouvée par un grand nombre de couventines, les sœurs n’ont d’autre choix que de les laisser partir, espérant ainsi les amadouer plus facilement : « Certaines n’y sont que comme des oiseaux passagers, et n’y demeurent que jusqu’à ce qu’elles soient tristes, ce que l’humeur sauvage ne peut souffrir : dès qu’elles sont tristes, les parents les retirent de peur qu’elles ne meurent» de dire Marie de l’Incarnation. Même Marguerite Bourgeois tente l’expérience à Ville-Marie en adoptant trois petites sauvagesses, mais aucune ne survit.

En bout de ligne, on compte infiniment peu de conversions totales, outre peut-être celle de Kateri Tekakwitha, que l’Église reconnaîtra comme « vénérable ». Si bien que Marie de l’Incarnation en viendra à affirmer qu’« un Français devient plutôt sauvage qu’un sauvage devient Français ».
Depuis, comme nous le savons, les Amérindiens se sont retirés et vivent le plus souvent dans des villages situés plus au Nord du Québec. Néanmoins, l’histoire s’est répétée il n’y a pas si longtemps. Effectivement, vers les années 1950, on a extirpé certains jeunes de leurs villages pour les emmener dans des écoles catholiques, où ils n’avaient pas le droit de parler leur langue et à la limite, d’affirmer leurs origines. Cette période a eu pour conséquence de marquer une génération entière d’une profonde aversion pour le catholicisme. Une fois de plus, la conversion a échoué et cela a probablement creusé un peu plus l’écart entre les deux cultures. Un point positif cependant : la situation risque moins de se reproduire de nos jours, puisque depuis quelques années, par une conscience interne plus grande et par des fouilles archéologiques, les autochtones vivent présentement une revalorisation de leur culture, ils sont donc moins vulnérables aux « assauts » de la religion catholique.

Pour terminer, je pense qu’il est possible d’affirmer clairement que la tentative de faire des jeunes Amérindiennes de petites Françaises et d’évangéliser toutes les premières nations a été un échec retentissant, à la grande surprise des religieux de l’époque qui les croyaient de prime abord beaucoup plus malléables et réceptives au message du Christ. Il est clair qu’on a sous-estimé l’attachement des autochtones à la nature et à leur mode de vie, ce qui paraissait inconcevable à l’époque pour l’homme blanc. L’insuccès de l’entreprise réside également dans le trop brusque changement de cadre de vie imposé aux jeunes pensionnaires qui devaient passer du nomadisme à la sédentarité. Finalement, la langue n’aidant pas, une grande incompréhension s’est installée entre les deux peuples, poussant les jeunes filles à retourner vivre dans leurs familles. Ce cas n’en est qu’un parmi tant d’autres sur la planète, prouvant que l’Homme ne peut s’empêcher de penser détenir la vérité absolue et tenter de l’imposer à tous et chacun.

Le Passé composé, no 5 (mars 2003)

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 11:33

gaulois a écrit:
On ne les a pas persécuté pour ce motif, mais parce qu'ils occupaient des territoires convoités par l'homme blanc.

Aux États-Unis, c'est plutôt Faux. Les amérindiens qui ont le plus résisté au gouvernement américain était catholique, les américains achetait leur conversion au protestantisme et ceux qui refusait était tué, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 11:38

Sénateur a écrit:

[u][i]Pour terminer, je pense qu’il est possible d’affirmer clairement que la tentative de faire des jeunes Amérindiennes de petites Françaises et d’évangéliser toutes les premières nations a été un échec retentissant, à la grande surprise des religieux de l’époque qui les croyaient de prime abord beaucoup plus malléables et réceptives au message du Christ.

Vous nier leur assimilation.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 11:41

Sénateur a écrit:

Si bien que Marie de l’Incarnation en viendra à affirmer qu’« un Français devient plutôt sauvage qu’un sauvage devient Français ». [/b][/i][/u]

C'est pas exactement la bonne citation, mais presque.

Marie de l'incarnation disait tout simplement, qu'il était plus facile de faire un Français un sauvage au sens péjoratif du terme.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 11:51

LéonXIV a écrit:
Sénateur a écrit:

[u][i]Pour terminer, je pense qu’il est possible d’affirmer clairement que la tentative de faire des jeunes Amérindiennes de petites Françaises et d’évangéliser toutes les premières nations a été un échec retentissant, à la grande surprise des religieux de l’époque qui les croyaient de prime abord beaucoup plus malléables et réceptives au message du Christ.

Vous nier leur assimilation.

Je ne nie pas leur assimilation mais nie qu'ils se sont tous convertis au catholicisme. Nuance.

L'acculturation des Amérindiens n'est pas seulement une affaire de religion. Vous devriez savoir ça.

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 15:35

Sénateur a écrit:
LéonXIV a écrit:
Sénateur a écrit:

[u][i]Pour terminer, je pense qu’il est possible d’affirmer clairement que la tentative de faire des jeunes Amérindiennes de petites Françaises et d’évangéliser toutes les premières nations a été un échec retentissant, à la grande surprise des religieux de l’époque qui les croyaient de prime abord beaucoup plus malléables et réceptives au message du Christ.

Vous nier leur assimilation.

Je ne nie pas leur assimilation mais nie qu'ils se sont tous convertis au catholicisme. Nuance.

L'acculturation des Amérindiens n'est pas seulement une affaire de religion. Vous devriez savoir ça.

Leur culture est désormais très occidental, ils sont aujourd'hui pour la plupart blanc et un grand nombre d'entre eux ont des noms de Famille Français et la plupart d'entre eux allait autant à la messe le dimanche que les Canadien-Français d'avant la révolution tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 15:39

Métissage: vous connaissez???

La plupart des Québécois (et Acadiens) compte une bonne part de sang autochtone. Et j'en suis très fier! Même si les régistres de l'Eglise n'ont pas voulu le reconnaitre... D'ailleurs je me sens beaucoup plus "Autochtone" que Français.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 16:38

gaulois a écrit:
Métissage: vous connaissez???

La plupart des Québécois (et Acadiens) compte une bonne part de sang autochtone. Et j'en suis très fier! Même si les régistres de l'Eglise n'ont pas voulu le reconnaitre... D'ailleurs je me sens beaucoup plus "Autochtone" que Français.

Pourtant, vous êtes très loin d'être un autochtone surtout avec le pseudonyme de "Gaulois".

Le métissage biologique n'a aucune valeur identitaire. On ne défini pas une nation en fonction de son sang, mais en fonction de sa langue et de sa culture et si vous étiez plus autochtone que Français, vous ne seriez même pas sur ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 17:35

J'ai participé au forum autochtone de GhostChild dans le passé et j'y ai appris énormément. Je continue de participer au forum européen de F24/24 et ai participé au forum cadien du CODOFIL dans le passé ainsi qu'un forum acadien, québécois et canadian. Me ghettoiser dans une seule identité (et même langue + spiritualité) m'apparait l'Enfer au max.

Sachez aussi que les Gaulois sont les populations les plus proches des populations indigènes de l'Europe. Notre camarade beauman (que j'ai jadis connu sur GhostChild) s'est beaucoup intéressé sur ce sujet. En passant a-t-il gelé récemment à Winterpeg ou est-il en train de vivre le grand Déluge (entk le plus grand depuis 189x)?
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 17:45

gaulois a écrit:
J'ai participé au forum autochtone de GhostChild dans le passé et j'y ai appris énormément. Je continue de participer au forum européen de F24/24 et ai participé au forum cadien du CODOFIL dans le passé ainsi qu'un forum acadien, québécois et canadian. Me ghettoiser dans une seule identité (et même langue + spiritualité) m'apparait l'Enfer au max.

Sachez aussi que les Gaulois sont les populations les plus proches des populations indigènes de l'Europe. Notre camarade beauman (que j'ai jadis connu sur GhostChild) s'est beaucoup intéressé sur ce sujet. En passant a-t-il gelé récemment à Winterpeg ou est-il en train de vivre le grand Déluge (entk le plus grand depuis 189x)?

Pourquoi, cherchez-vous à devenir un peu n'importe quoi ?

Je vais prier pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Ven 27 Mar 2009, 17:50

LéonXIV a écrit:

Pourquoi, cherchez-vous à devenir un peu n'importe quoi ?

Je vais prier pour vous.
C'est bien ça, mais n'oubliez pas de vous sauver vous aussi.

C'est parce c'est exactement qui je suis et je le prends comme un compliment ... zen.
Revenir en haut Aller en bas
CLOVIS
Marquis
Marquis
avatar

Masculin Nombre de messages : 747
Age : 71
Localisation : France
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Sam 28 Mar 2009, 17:27

Le métissage doit être une option, mais pas une obligation.
Ne pas se métisser est aussi respectable que se métisser.

Avec ou sans le Bon Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Sam 28 Mar 2009, 18:54

Métisser ou ne pas se métisser, tel est la question. scratch

Merci camarade Clovis et bien content de vous revoir après notre court échange yankois.

En passant LXIV, j'oubliais parmi mes différents identitaires mon intérêt pour la nature animale, la faune aquatique en particulier. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 01:57

Pourquoi, cherchez-vous à devenir un peu n'importe quoi ?

Je vais prier pour vous.


hum encore un pécher d'arrogance frère léon xiv !!! faite pénitence !!!!!! ce n'est pas à vous de juger si les gens veulent se métisser ou pas !!
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 10:59

CLOVIS a écrit:
Le métissage doit être une option, mais pas une obligation.
Ne pas se métisser est aussi respectable que se métisser.

Avec ou sans le Bon Dieu.

Le problème c'est que ceux qui veulent se métisser impose le métissage à ceux qui ne veulent pas et on appelle cela de la laïcité.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 11:09

Faudrait pas confondre la sphère privée et la sphère publique. La différence est énorme.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 11:27

gaulois a écrit:
Faudrait pas confondre la sphère privée et la sphère publique. La différence est énorme.

Justement, la laïcité de l'éducation s'impose dans la sphère privé.

Sans être xenophobe, il ne faut pas imposer la diversité culturelle au risque de faire du prosélytisme culturel et cela n'aura que pour effet d'augmenter le racisme chez ceux qui ne veulent pas subir le métissage qu'on cherche à leur imposer par l'éducation.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 11:41

L'éducation par l'Etat est une sphère publique. Elle "n'impose" aucunement mais permet l'ouverture. Elle imposait autrefois et cette séparation Eglise/Etat est devenue une valeur de l'occident. Valeur qui m'est chère.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 11:57

gaulois a écrit:
L'éducation par l'Etat est une sphère publique. Elle "n'impose" aucunement mais permet l'ouverture. Elle imposait autrefois et cette séparation Eglise/Etat est devenue une valeur de l'occident. Valeur qui m'est chère.

Elle permet l'ouverture pour ceux qui aime le métissage comme vous, mais elle suscite le racisme pour ceux qui sont attaché à une tradition et à une culture particulière.

On fait beaucoup de prosélytisme multi-culturel avec la laïcité.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 12:08

LéonXIV a écrit:
Elle permet l'ouverture pour ceux qui aime le métissage comme vous, mais elle suscite le racisme pour ceux qui sont attaché à une tradition et à une culture particulière.
Les éléments racistes représentent une minorité parfois assez vocale, mais en voie de disparition. On peut très bien être "pure-laine" sans être raciste.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   Dim 29 Mar 2009, 12:23

gaulois a écrit:

Les éléments racistes représentent une minorité parfois assez vocale, mais en voie de disparition. On peut très bien être "pure-laine" sans être raciste.

Vous n'êtes pas vraiment un "pure-laine" avec ce que j'entend de vous.

Le racisme est plutôt en augmentation et cela un peu partout sur la planète. La crise de l'accommodement raisonnable le confirme ainsi que la crise des banlieues en France.

On peut effectivement être "pure-laine" sans être raciste, sauf si la diversité culturel met en péril notre identité "pure-laine" comme c'est le cas présentement. On impose le métissage, mais cela vous ne pouvez pas le comprendre car vous aimez la diversité culturel.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour l'indépendance d'une Nouvelle France   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour l'indépendance d'une Nouvelle France
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique-
Sauter vers: