Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 10:14

alain56 a écrit:
Au moment de la conquête, nous n'étions déjà plus des français, nous vivions dans un contexte difficile où il a fallu intégrer beaucoup d'éléments des cultures amérindiennes pour survivre, nous étions devenus des canadiens. Enfin, les anglais, les écossais et surtout les irlandais ont contribué à créer notre identité. Nous sommes des nord-américains qui parlent français. Si nous étions restés un simple comptoir commercial de la France, il vraiment se demander si notre réalité ne ressemblerait pas à celle de la Guadeloupe et de la Martinique. Je suis fier de ma langue mais il y a longtemps que je n'idéalise plus la supposée mère patrie.
Alain56

La supposée mère patrie !! Vous dites n'importe quoi. C'est tout simplement Faux.

Vous êtes en train de dire que Pierre de Rigaud, marquis de Vaudreuil, gouverneur de la Nouvelle-France a négocié la capitulation de la nouvelle France, le 8 septembre 1760, parcequ'il croyait que nous n'étions plus des Français et que pour ce motif, il n'était plus nécessaire de défendre la nouvelle-France.

C'est presqu'un motif pour soutenir notre défaite sur les plaines d'Abraham.

Vous avez renoncé à la nouvelle France, tout simplement.

Ensuite, la langue française est d'origine française et non québécoise.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 11:56

LéonXIV

La lecture de votre commentaire m'a tout d'abord surpris car je ne comprend pas comment vous en êtes arrivé à de telles conclusions. Par la suite, je me suis dit ''bon il veut soulever une polémique où il n'y a pas et je vous libre de divaguer à votre guise''.
J'ai tout simplement écrit que nous étions devenus différents des français dans notre manière de vivre ayant du intégrer beaucoup d'éléments des cultures amérindiennes (qui nous ont permis de survivre). Un exemple frappant de ceci se situe justement dans la façon de faire la guerre: les canadiens et les amérindiens se jettaient à terre pour terre pour laisser passer la 1e salve, alors que les soldats drançais restaient debouts en ligne. Pour les canadiens les français étaient fous de se laisser tirer comme des lapins alors que pour les français, les canadiens manquaient de courage. Les miliciens canadiens étaient conscrits et leur 1e loyauté allait à leur famille tandis que les soldats français étaient pour la plupart des militaires de carrière.
Je n'ai jamais pensé qu'il n'était pas nécessaire de défendre la Nouvelle-France mais il faut reconnaître que la France nous abandonné à notre sort et que n'eut été du courage des habitants de la Nouvelle-France, la capitulation aurait eu lieu bien avant. Si on compare le soutien que l'Angleterre a fourni aux 13 colonies avec celle fournie par la France à l'Acadie, à la Louisiane et aux habitants de la vallée du St-Laurent, il devient évident que pour lea cour française nous étions que des quantités négligeables dans la balance (car le marché de la fourrure s'était effondré, alors que celui de sucre des caraibes devenait primordial = tout n'est qu'une question de rentabilité). Ce que je soutiens, c'est que nous avons été fidèle jusqu'au bout alors que nous étions privés de renforts, de vivres, que la population était affamée par une élite française (Bigot et compagnie) qui regardait la populace canadienne de haut.
En passant la langue française est d'origine latine, franque, du pays d'oc (sud) et de celui d'oil (région de l'Ile de France) étant une évolution et un amalgame de cette ensemble. Nous parlons une variété du français qui a gardé la saveur des régions d'origines de nos ancêtre. Nous y avons intégré des mots amérindiens. Dans le fond au Québec, nous avons fait comme la Acadiens, les Cadjiens, les Suisses, Les Belges...et nous devons nous sentir fiers de ce que nous sommes malgré le fait que beaucoup de français nous disent que nous parlons un français archaique (du 18e siécle) et qu'ils font semblant de ne pas nous comprendre. Tu pourras adresser tes questions à Victorserge0 qui pourras te renseigner sur les différentes formes qu'a pris le français durent son évolution, car il nous a souvent fait parvenir de savoureux et instructifs textes.
Alain56
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 12:21

francoquebecois a écrit
En France, 26 langues dont la majorité "en danger"

Le basque, le breton, le corse et l'occitan voisinent avec le champenois, le bourguignon, le franco-provençal ou encore le picard, qui, avec ses 700 000 locuteurs dont 500 000 en France, pourrait bénéficier de l'effet Ch'tis. Au total, l'atlas de l'Unesco recense 26 langues dont la plupart sont estimées "sérieusement en danger". Quelques-unes - tel le ligurien, l'alémanique, le luxembourgeois et le francique (ces trois derniers idiomes étant jugés, à l'instar du flamand occidental, "vulnérables") -, sont transfrontalières. Citons encore le languedocien, le franc-comtois, le gascon, l'auvergnat, le limousin, le poitevin-saintongeais, le gallo, le normand, le lorrain, le provençal, piémontais ou alpin. Mais aussi le wallon et le rhénan.


Un chiffre à mettre en regard des 6 912 langues recensées par L'Ethnologue, l'index officiel et seule estimation scientifique disponible. La concentration de langues en danger est particulièrement forte dans les régions du monde qui présentent aussi la plus grande diversité linguistique : la Mélanésie, l'Afrique subsaharienne et l'Amérique du Sud.


FIN DE L'EXTRAIT

Commentaires: on n'a pas parlé de la langue québécoise française, de la langue cadienne française, de la langue Acadienne française, du "chiac", etc...

comme tu vois Léon XIV, il y a plein de personnes qui peuvent te renseigner sur le forum et en passant excusez-moi pour les fautes et les omissions dans mon dernier message
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 13:54

alain56 a écrit:
LéonXIV

La lecture de votre commentaire m'a tout d'abord surpris car je ne comprend pas comment vous en êtes arrivé à de telles conclusions. Par la suite, je me suis dit ''bon il veut soulever une polémique où il n'y a pas et je vous libre de divaguer à votre guise''.
J'ai tout simplement écrit que nous étions devenus différents des français dans notre manière de vivre ayant du intégrer beaucoup d'éléments des cultures amérindiennes (qui nous ont permis de survivre).

Différence régional, comme n'importe qu'elle région de France. Ce que vous n'arrivez pas à comprendre c'est que nous étions des Français de la même manière que les Français Breton, normand. L'identité canadienne n'était qu'une facette régional du peuple Français comme l'identité bretonne ou autre. Ensuite, notre manière de vivre n'ont pas été assimilé par la culture amérindienne. C'est plutôt l'inverse. En nouvelle France, le mariage était interdit entre un catholique et un non-catholique. L'amérindien devait se convertir et recevoir le baptème afin de pouvoir se marier avec un Français d'ici. Ensuite, pour recevoir le baptème, il était cathéchiser et en Français. L'évangélisation a assimilé les amérindiens à la culture française de l'époque.

alain56 a écrit:
Un exemple frappant de ceci se situe justement dans la façon de faire la guerre: les canadiens et les amérindiens se jettaient à terre pour terre pour laisser passer la 1e salve, alors que les soldats drançais restaient debouts en ligne. Pour les canadiens les français étaient fous de se laisser tirer comme des lapins alors que pour les français, les canadiens manquaient de courage. Les miliciens canadiens étaient conscrits et leur 1e loyauté allait à leur famille tandis que les soldats français étaient pour la plupart des militaires de carrière.

Ils ont participé à ces guerres volontairement. Ils étaient plus royaliste quand France. Nous avons les même ancêtres que les contre-révolutionnaire de la vendée et de la Bretagne.

alain56 a écrit:
Je n'ai jamais pensé qu'il n'était pas nécessaire de défendre la Nouvelle-France mais il faut reconnaître que la France nous abandonné à notre sort et que n'eut été du courage des habitants de la Nouvelle-France, la capitulation aurait eu lieu bien avant.Si on compare le soutien que l'Angleterre a fourni aux 13 colonies avec celle fournie par la France à l'Acadie, à la Louisiane et aux habitants de la vallée du St-Laurent, il devient évident que pour lea cour française nous étions que des quantités négligeables dans la balance (car le marché de la fourrure s'était effondré, alors que celui de sucre des caraibes devenait primordial = tout n'est qu'une question de rentabilité).

Vous devez comprendre que la nouvelle France était perçu en France comme étant "le pays des croix". Il n'y avait que les plus catholique qui avait le courage de venir en nouvelle France. L'hiver et la guerre sans cesse avec les iroquois n'encourageait pas la colonisation. Le roi ne pouvait pas imposer les Français à venir ici.



alain56 a écrit:
Ce que je soutiens, c'est que nous avons été fidèle jusqu'au bout alors que nous étions privés de renforts, de vivres, que la population était affamée par une élite française (Bigot et compagnie) qui regardait la populace canadienne de haut.

C'est un gros préjugé. Les relations des jésuites était un "best seller" à cette époque en France. Les gens était en admiration devant le courage de leur compatriote d'ici.



Citation :
En passant la langue française est d'origine latine, franque, du pays d'oc (sud) et de celui d'oil (région de l'Ile de France) étant une évolution et un amalgame de cette ensemble. Nous parlons une variété du français qui a gardé la saveur des régions d'origines de nos ancêtre. Nous y avons intégré des mots amérindiens. Dans le fond au Québec, nous avons fait comme la Acadiens, les Cadjiens, les Suisses, Les Belges...et nous devons nous sentir fiers de ce que nous sommes malgré le fait que beaucoup de français nous disent que nous parlons un français archaique (du 18e siécle) et qu'ils font semblant de ne pas nous comprendre. Tu pourras adresser tes questions à Victorserge0 qui pourras te renseigner sur les différentes formes qu'a pris le français durent son évolution, car il nous a souvent fait parvenir de savoureux et instructifs textes.
Alain56
Alain56

En dehors des noms de ville et de rivière, il n'y a presque pas de mot amérindien dans notre langue. La langue française était diversifié en France dans ses dialectes et bien plus qu'en Nouvelle France. Et cela ne les empêchait pas d'être Français dans leur sentiment d'appartenance.

Vous supposez que les colons n'avaient plus de sentiment d'appartenance avec la France uniquement parceque vous n'en n'avez pas aujourd'hui. Vous regardez le passé avec votre culture d'aujourd'hui. Vos ancêtres seraient vos ennemis aujourd'hui et vous leur feriez la guerre, comme à l'époque de la guerre de vendée entre les républicains et les contre-révolutionnaires catholique et royaliste.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 14:16

LéonXIV a écrit:
Devenons ce que nos ancêtres étaient avant la défaite, soit des Français.

Cale ne tient pas debout. Les Québécois, même s'ils étaient des français alors, ne le sont plus, pour les motifs qu'a bien expliqué le Général de Gaulle en 1967 à Montréal. Exactement comme, disons, les Genevois ne sont pas des français et n'ont pas de responsabilités dans tous les crimes pour lesquelles la France est bien connue dans le monde: Vietnam, Algérie, Vichy et autres saletés.

Non, il est temps que le grand peuple du Québec se détache une fois pour toute de cet héritage puant, et affirme sa propre identité, comme le feront les peuples francophones de la Louisiane, de la Nouvelle Calédonie et de toute l'Amérique - qui n'est pas la France.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 15:11

Denis Baggi a écrit:
LéonXIV a écrit:
Devenons ce que nos ancêtres étaient avant la défaite, soit des Français.

Cale ne tient pas debout. Les Québécois, même s'ils étaient des français alors, ne le sont plus, pour les motifs qu'a bien expliqué le Général de Gaulle en 1967 à Montréal. Exactement comme, disons, les Genevois ne sont pas des français et n'ont pas de responsabilités dans tous les crimes pour lesquelles la France est bien connue dans le monde: Vietnam, Algérie, Vichy et autres saletés.

Non, il est temps que le grand peuple du Québec se détache une fois pour toute de cet héritage puant, et affirme sa propre identité, comme le feront les peuples francophones de la Louisiane, de la Nouvelle Calédonie et de toute l'Amérique - qui n'est pas la France.

Vous avez la mémoire courte.

Le Générale de Gaulle était plutôt de mon avis dans son célèbre discours du 24 juillet 1967. Vous devriez relire son discours. Voici un extrait:

"Si vous saviez quelle confiance la France réveillée, après d'immenses épreuves, porte maintenant vers vous. Si vous saviez quelle affection, elle recommence à ressentir pour les Français du Canada. Et si vous saviez à quel point, elle se sent obligée de concourir à votre marche en avant, à votre progrès ! C'est pourquoi elle a conclu avec le gouvernement du Québec, avec celui de mon ami Johnson des accords, pour que les Français de part et d'autre de l'Atlantique travaillent ensemble à une même œuvre française."
"

Il a même déjà déclaré dans son discours à Québec: "Vive la nouvelle France" comme si elle n'était jamais morte.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 16:00

LéonXIV

retournons à l'histoire un peu:

Vaudreuil est en poste au moment de la conquête et est le premier gouverneur né ici. Vaudreuil est Canadien d'abord, son pays et son monde est ici, Il ne s'entend pas du tout avec Montcalm, dont il trouve les stratégies trop passives. La destruction de Québec et des villages avoisinants lui brise le coeur, car c'est son pays qu'il voit s'envoler en flammes. Montcalm pour sa part est le parfait exemple de l'arsitocrate français (qui déclare au Roi que Vaudreuil est trop Canadien à son goût), qui complote pour obtenir le poste de Vaudreuil qu'il convoite. Montcalm est un homme défaitiste qui écrivit même à Lévis que ''La colonie est perdue si la paix n'arrive pas...'' Montcalm avait même mis sur pied un plan de retraite vers la Louisiane (plan qui fut rejeté par Versailles). Le sort du Canada lui importait moins que sa prore réputation et sa carrière, attitude que lui reproche les habitants et les miliciens (conscrits dans les colonies par un édit royal), pour qui ce pays était devenu la patrie.
La conquête de Québec n'est pas qu'une simple bataille mais le résultat d'un siège du 23 juin au 18 septembre 1759. Aucune maison n'est épargnée par les obus et le ravage est épouvantable. les 19 paroisses qui s'étendent jusqu'à Kamouraska ont payé chèrement leur résistance à l'envahisseur et la pluspart sont à reconstruire entièrement.
En 1760, le Chevalier de Lévis, arrivé de Montréal, attaque les Anglais et les défait à Ste-Foy. Le siège de Québec recommence mais ce sont les français qui sont à l'extérieur. Les 2 armées attendent des renforts, mais seuls les Anglais en reçoivent. Lévis est obligé de se replier vers Montréal. La France n'a envoyé aucun renfort et les Canadiens, abandonnés et trahis, refusent de prendre les armes.
Les armées britaniques ont prouvé leur férocité en Irlande, en Écosse et en Acadie et Vaudreuil doit prendre la décisison la plus difficile de sa carrière. Il rejette la demande de Lévis qui voulait continuer à se battre pour plaire au roi et sauver sa carrière. Il sauve Montréal et signe la capitulation qui protège les droits des Canadiens, leur intégrityé physique, leurs biens, leur religion et leurs lois. Officiers, soldats, fonctionnaires et marchands français s'embarquent pour la France.
Lorsque Louis XV apprend la défaite, il n'en revient pas. Ce n'est pas le triste sort de la colonie qui le préoccupe mais la réputation de son armée, reconnue comme la meilleure d'Europe. Pour lui, les Anglais peuvent faire ce qu'ils veulent de la population civile de la colonie. Quelqu'un doir servir de bouc émissaire et il n'est pas question que se soit un officier français et Vaudreuil est arrêté à son arrivée à Brest et jeté à la Bastille en 1760. Le roi rend personnellement responsable le dernier Gouverneur de la Nouvelle-France (un Canadien de surcrtoît) de cet échec militaire humiliant. Après la capittulation très peu de Canadiens retournenet en France, ils sont nés ici et choissent le Canada pour le meilleur et le pire.
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 16:43

alain56 a écrit:
LéonXIV

retournons à l'histoire un peu:

Vaudreuil est en poste au moment de la conquête et est le premier gouverneur né ici. Vaudreuil est Canadien d'abord, son pays et son monde est ici, Il ne s'entend pas du tout avec Montcalm, dont il trouve les stratégies trop passives. La destruction de Québec et des villages avoisinants lui brise le coeur, car c'est son pays qu'il voit s'envoler en flammes. Montcalm pour sa part est le parfait exemple de l'arsitocrate français (qui déclare au Roi que Vaudreuil est trop Canadien à son goût), qui complote pour obtenir le poste de Vaudreuil qu'il convoite. Montcalm est un homme défaitiste qui écrivit même à Lévis que ''La colonie est perdue si la paix n'arrive pas...'' Montcalm avait même mis sur pied un plan de retraite vers la Louisiane (plan qui fut rejeté par Versailles). Le sort du Canada lui importait moins que sa prore réputation et sa carrière, attitude que lui reproche les habitants et les miliciens (conscrits dans les colonies par un édit royal), pour qui ce pays était devenu la patrie.
La conquête de Québec n'est pas qu'une simple bataille mais le résultat d'un siège du 23 juin au 18 septembre 1759. Aucune maison n'est épargnée par les obus et le ravage est épouvantable. les 19 paroisses qui s'étendent jusqu'à Kamouraska ont payé chèrement leur résistance à l'envahisseur et la pluspart sont à reconstruire entièrement.
En 1760, le Chevalier de Lévis, arrivé de Montréal, attaque les Anglais et les défait à Ste-Foy. Le siège de Québec recommence mais ce sont les français qui sont à l'extérieur. Les 2 armées attendent des renforts, mais seuls les Anglais en reçoivent. Lévis est obligé de se replier vers Montréal. La France n'a envoyé aucun renfort et les Canadiens, abandonnés et trahis, refusent de prendre les armes.
Les armées britaniques ont prouvé leur férocité en Irlande, en Écosse et en Acadie et Vaudreuil doit prendre la décisison la plus difficile de sa carrière. Il rejette la demande de Lévis qui voulait continuer à se battre pour plaire au roi et sauver sa carrière. Il sauve Montréal et signe la capitulation qui protège les droits des Canadiens, leur intégrityé physique, leurs biens, leur religion et leurs lois. Officiers, soldats, fonctionnaires et marchands français s'embarquent pour la France.
Lorsque Louis XV apprend la défaite, il n'en revient pas. Ce n'est pas le triste sort de la colonie qui le préoccupe mais la réputation de son armée, reconnue comme la meilleure d'Europe. Pour lui, les Anglais peuvent faire ce qu'ils veulent de la population civile de la colonie. Quelqu'un doir servir de bouc émissaire et il n'est pas question que se soit un officier français et Vaudreuil est arrêté à son arrivée à Brest et jeté à la Bastille en 1760. Le roi rend personnellement responsable le dernier Gouverneur de la Nouvelle-France (un Canadien de surcrtoît) de cet échec militaire humiliant. Après la capittulation très peu de Canadiens retournenet en France, ils sont nés ici et choissent le Canada pour le meilleur et le pire.
Alain56

Vous devriez approfondir votre cours d'histoire. Vaudreuil était autant Français que les Français de France.

Mais, c'est Lévis qui avait raison pendant cette guerre et cela en faveur de la nouvelle France. Les Anglais n'ont pas respecté l'entente de préserver nos lois et notre religion. Au contraire et l'histoire l'a prouvé.

Pierre de Rigaud, marquis de Vaudreuil, gouverneur de la Nouvelle-France, négocie la capitulation de la nouvelle France, le 8 septembre 1760.

Nous avons perdu par nous-mêmes, sans l'aide de personne, ni l'aide des Anglais. Même la France n'est pas responsable de notre échec, car on n'envoie pas des renforts à des personnes qui ont tout simplement CAPITULÉ.

Vaudreuil a fait preuve d'une grande lâcheté préférant sa vie de marquis que celle de la nouvelle France.

Le 10 décembre 1763, il se vit décharger de toute accusation, après quinze mois de détention. Le 8 mai 1764, M. de Choiseul lui écrivait : « Le roi a reconnu avec plaisir que la conduite que vous avez tenue dans l'administration qui vous a été confiée a été exempte de tout reproche et vous accorde une pension de 6.000 livres ».

Ensuite, votre Français du canada a épousé une Française de France, soit Jeanne-Charlotte Fleury de La Gorgen­dière à Paris. Il a vécu ses 15 dernières années en France avec son frère Pierre-François (un autre Français du Canada) au château château de Colliers à Muides-sur-Loire (Loir-et-Cher). Il est mort à Paris, rue des Tournelles en 1778.

S'il était si Canadien pourquoi n'est-il pas resté au Canada.

Ah oui, J'oubliais le canada n'était plus une colonie Française en 1778.

Au moins Montcalm est mort au combat en disant: « Combien de temps me reste-t-il à vivre ?
— Quelques heures à peine.
— Tant mieux, je ne verrai pas les Anglais à Québec. »


Dernière édition par LéonXIV le Mer 25 Fév 2009, 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 17:02

Citation :
Pierre de Rigaud de Vaudreuil de Cavagnial, marquis de Vaudreuil; parfois Vaudreuil-Cavagnial; officier, dernier gouverneur général de la Nouvelle-France, de 1755 à 1760 (Québec, 22 nov. 1698 - Paris, France, 4 août 1778), fils de Philippe de Rigaud de VAUDREUIL. À l'exemple de son père, il entre dans les TROUPES DE LA MARINE et le service colonial. Après avoir gravi les échelons, il devient gouverneur de Trois-Rivières (1733-1742). Il succède alors à BIENVILLE en tant que gouverneur de la Louisiane (1742-1753) où il rétablit une certaine stabilité économique. En 1755, il est appelé à succéder à DUQUESNE au poste de gouverneur général de la Nouvelle-France. Il sera l'unique Canadien d'origine à détenir ce poste


http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0008321

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 17:05

Sénateur a écrit:
Citation :
Pierre de Rigaud de Vaudreuil de Cavagnial, marquis de Vaudreuil; parfois Vaudreuil-Cavagnial; officier, dernier gouverneur général de la Nouvelle-France, de 1755 à 1760 (Québec, 22 nov. 1698 - Paris, France, 4 août 1778), fils de Philippe de Rigaud de VAUDREUIL. À l'exemple de son père, il entre dans les TROUPES DE LA MARINE et le service colonial. Après avoir gravi les échelons, il devient gouverneur de Trois-Rivières (1733-1742). Il succède alors à BIENVILLE en tant que gouverneur de la Louisiane (1742-1753) où il rétablit une certaine stabilité économique. En 1755, il est appelé à succéder à DUQUESNE au poste de gouverneur général de la Nouvelle-France. Il sera l'unique Canadien d'origine à détenir ce poste


http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0008321

L'unique Français du Canada au poste de gouverneur, il a terminé ses jours en France avec son frère. L'identité canadienne à l'époque de la nouvelle France comme l'identité bretonne n'était qu'une identité régional comme n'importe qu'elle région de France.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 17:10

LéonXIV a écrit:
Sénateur a écrit:
Citation :
Pierre de Rigaud de Vaudreuil de Cavagnial, marquis de Vaudreuil; parfois Vaudreuil-Cavagnial; officier, dernier gouverneur général de la Nouvelle-France, de 1755 à 1760 (Québec, 22 nov. 1698 - Paris, France, 4 août 1778), fils de Philippe de Rigaud de VAUDREUIL. À l'exemple de son père, il entre dans les TROUPES DE LA MARINE et le service colonial. Après avoir gravi les échelons, il devient gouverneur de Trois-Rivières (1733-1742). Il succède alors à BIENVILLE en tant que gouverneur de la Louisiane (1742-1753) où il rétablit une certaine stabilité économique. En 1755, il est appelé à succéder à DUQUESNE au poste de gouverneur général de la Nouvelle-France. Il sera l'unique Canadien d'origine à détenir ce poste


http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0008321

L'unique Français du Canada au poste de gouverneur, il a terminé ses jours en France avec son frère. L'identité canadienne à l'époque de la nouvelle France comme l'identité bretonne n'était qu'une identité régional comme n'importe qu'elle région de France.

Né le 22 novembre 1698 à Québec et ce n'est pas un Canadien What the fuck ?!?

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 17:19

Louis XIV

Pierre de Rigaud marquis de Vaudreuil est né en Nouvelle-France alors que son père Philippe de Rigaud était gouverneur de la colonie et était Canadien.
Je pense qu'il faut bien plus de courage pour faire passer le bien-être d'une population avant son propre prestige. S'il a retourné en France c'est sans doute qu'il était un homme d'honneur et qu'il préférait faire face à la musique. Il a sans doute demeuré en France pour continuer de toucher sa pension etant son âge avancé pour l'époque. De plus, on ignore les contraintes que le Roi lui avait donné.
Quand à l'histoire sachez que je l'ai enseigné et que je ne cherche pas à la réécrire. En regardant vos propos sur d'autres sujets, je me rend compte que vos idées sont arrêtées et basées sur je sais quelles données historiques (je suis porté à croire qu'elles sont plutôt histériques). Cette discussion serait sans fin et ne débouchera sans doute sur rien car nous sommes campés sur nos positions.
J'aime discuté avec des gens qui sont ouverts et avec qui je sens une ouverture à revoir leurs positions, ce qui n'est manifestement votre cas.
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 25 Fév 2009, 17:24

alain56 a écrit:
Louis XIV

Pierre de Rigaud marquis de Vaudreuil est né en Nouvelle-France alors que son père Philippe de Rigaud était gouverneur de la colonie et était Canadien.
Je pense qu'il faut bien plus de courage pour faire passer le bien-être d'une population avant son propre prestige. S'il a retourné en France c'est sans doute qu'il était un homme d'honneur et qu'il préférait faire face à la musique. Il a sans doute demeuré en France pour continuer de toucher sa pension etant son âge avancé pour l'époque. De plus, on ignore les contraintes que le Roi lui avait donné.
Quand à l'histoire sachez que je l'ai enseigné et que je ne cherche pas à la réécrire. En regardant vos propos sur d'autres sujets, je me rend compte que vos idées sont arrêtées et basées sur je sais quelles données historiques (je suis porté à croire qu'elles sont plutôt histériques). Cette discussion serait sans fin et ne débouchera sans doute sur rien car nous sommes campés sur nos positions.
J'aime discuté avec des gens qui sont ouverts et avec qui je sens une ouverture à revoir leurs positions, ce qui n'est manifestement votre cas.
Alain56


N'importe Quoi.
Il a eu sa pension du roi (6.000 livres) et il pouvait très bien retourné au Canada, mais il préférait sa vie de chateau en France.

Il a préféré sa propre vie que l'intérêt de la nouvelle France. Il valait mieux mourir avec honneur que de vivre lâchement sans honneur dans le luxe et l'abondance.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Jeu 26 Fév 2009, 07:40

alain56 a écrit:
En regardant vos propos sur d'autres sujets, je me rend compte que vos idées sont arrêtées et basées sur je sais quelles données historiques (je suis porté à croire qu'elles sont plutôt histériques). Cette discussion serait sans fin et ne débouchera sans doute sur rien car nous sommes campés sur nos positions.
...
Alain56

Je ne peux qu'être d'accord avec de tels propos. Je propose même qu'avant d'occuper place et temps dans un forum de gens respectables comme celui-ci on fasse un minimum de devoirs sur l'histoire et les faits. Nous en avons vus dans ce forum qui ont dû quitter, comme un nationaliste français qui est parti après 40 messages sans contenu. Cela est un manque de respect.

Dans le cas particulier, sans rien connaître des personnages historiques mentionnés plus haut, je ne peux que soupçonner que la chose n'ait aucune d'importance, parce que de toute façon le Québec francophone n'est pas la France - pas plus que ne le sont Neuchâtel et Lausanne, portant beaucoup plus proches de la frontière.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Jeu 26 Fév 2009, 12:08

Denis Baggi a écrit:
alain56 a écrit:
En regardant vos propos sur d'autres sujets, je me rend compte que vos idées sont arrêtées et basées sur je sais quelles données historiques (je suis porté à croire qu'elles sont plutôt histériques). Cette discussion serait sans fin et ne débouchera sans doute sur rien car nous sommes campés sur nos positions.
...
Alain56

Je ne peux qu'être d'accord avec de tels propos. Je propose même qu'avant d'occuper place et temps dans un forum de gens respectables comme celui-ci on fasse un minimum de devoirs sur l'histoire et les faits. Nous en avons vus dans ce forum qui ont dû quitter, comme un nationaliste français qui est parti après 40 messages sans contenu. Cela est un manque de respect.

Dans le cas particulier, sans rien connaître des personnages historiques mentionnés plus haut, je ne peux que soupçonner que la chose n'ait aucune d'importance, parce que de toute façon le Québec francophone n'est pas la France - pas plus que ne le sont Neuchâtel et Lausanne, portant beaucoup plus proches de la frontière.

Vous n'avez rien compris.

On était la France, c'est cela que vous n'arrivez pas à comprendre.

Vous devriez approfondir votre cours d'histoire. Vaudreuil était autant Français que les Français de France.

Vaudreuil votre Canadien d'origine a fait preuve d'une grande lâcheté en capitulant devant les anglais préférant sa vie de marquis que celle de la nouvelle France et les canadiens l'on suivi comme des lâches.

S'il était si fière de ses racines Canadienne votre vendu de Vaudreuil pourquoi n'est-il pas resté au Canada?

Vaudreuil a sacrifié la colonie pour sauver sa peau et il n'est même pas rester au canada après sa capitulation.

Lévis était tellement enragé de la décision de Vaudreuil qu'il a mis le feu aux drapeaux alors que Montcalm était heureux de mourir avant de voir les Anglais rentrer à Québec.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Jeu 26 Fév 2009, 16:56

C'est à Vctorserge que revient le dernier mot

Citation :
Quand à la France royal elle a payé sa corruption et son inefficacité avec le bon razoir de Mr guillotin en 1793 ! CLACK !

cheers À votre tour mon cher Marquis! Clack!

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Ven 27 Fév 2009, 00:36

AUX INTÉRESSÉS:

Pétition à signer pour le RAPATRIEMENT des "Plaines d'Abraham" sous le giron de la province de Québec ou bien d'un organisme para-public du Québec....

Les auteurs de la pétition, sur "VIGILE"
http://www.vigile.net/PETITION-en-faveur-du-Rapatriement

Aller directement à la pétition:
http://lapetition.be/en-ligne/petition-3913.html

EXTRAIT D'UN COMMENTAIRE d'un signataire de la pétition,
sur le site de la pétition (voir les autres commentaires):
NOTE À L'ADMIN DE "AF": si jamais vous voyez un inconvénient à ce que j'aie recopié ce commentaire, SVP, juste l'effacer. MERCI.

DÉBUT DU TEXTE:

J’avais tout récemment l’occasion de lire la lettre ouverte de Richard Gervais, un résident de la ville de Québec, qui proposait de changer le nom de l’Avenue Moncton juste en face des Plaines d’Abraham par celui de l’Avenue des Acadiens. Cette lettre était adressée à Jean-Paul L’Allier, maire de Québec en 1999. Vous pouvez en prendre connaissance à:

http://www.vigile.net/999/gervaismonckton.html

Elle est très instructive. Cette lettre me permettait de voir après réflexion comment les Plaines d’Abraham, cette enclave fédérale en plein coeur de Québec qui comprend aussi le Parc Monument des Braves et l’Avenue des Braves elle-même qui y conduit (faudrait aussi voir à quels braves on fait référence ici), comment cette enclave est objet de propagande fédérale constante cherchant à minimiser nos origines françaises en vue d’une éventuelle assimilation qui ne laisserait plus de traces du fait français en Amérique...

Les Québécois doivent se réveiller et réagir. Nous ne sommes plus des colonisés. DEBOUT, et je m’adresse ici plus particulièrement aux gens de la grande région de Québec qui me semblent très silencieux et frileux même dans tous ces débats de société qui les concernent au plus haut point! Il est temps pour eux de mettre de côté la radio-poubelle, les élections d’un André Arthur ou d’un Maxime Bernier et de passer à autre chose de plus constructif, rassembleur et porteur d’avenir.

Ma réflexion, je disais donc, me faisait voir plusieurs de ces symboles de la conquête avec des noms d’avenues juste en face des Plaines, telles Moncton, Murray, Wolfe-Montcalm (quelle aberration!), George-VI (sans “s” svp) qui traverse les Plaines au complet etc... et je voyais par contre la toute petite rue Lévis qui est sens unique et qui à peine 500 pieds et qui n’est même pas en ligne avec le Monument Parc des Braves... On a même érigé un monument à Wolfe, sur les Plaines il va s’en dire, qui est toujours là même si je crois me souvenir que ce monument avait déjà été décapité par le passé... Et voilà maintenant qu’on veut nous en remettre plein la vue en reconstituant cette fameuse bataille des Plaines de 1759.

Assez! Je signe cette pétition qui n’est qu’un début de prise en charge de nous-mêmes en tant que peuple et nation et qui formons un îlot francophone au sein de l’Amérique toute entière.

FIN DE L'EXTRAIT --DE CE COMMENTAIRE RECOPIÉ

.
Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Ven 27 Fév 2009, 10:44

Tu as raison francoquebecois, toutefois à Québec ce dossier est promu par le Parti Québecois et la population entend à tous les jours à la radio-poubelle le nom de députés ou ex (Marie Malavoie, Roger Bertrand) de ce parti qui font parti de comités de citoyen qui menacent d'avoir recours aux tribunaux pour empêcher la tenue d'événements comme Le RedBull Trahs Ice, Le Moulin à Images... et ces animateurs ne se gênent pas pour associer tout ce qui origine d'un mouvement souverainiste à des chialeux et des gens qui pénalisent la région économiquement.
Il existe un danger de bruler ce projet en faisant la promotion dans le moment car je sens que le ''timing'' n'est pas bon. Josée Vermer et les animateurs de la radio poubelle se font du capital politique sur le dos de tout ce qui touche l'affirmation nationnale de près ou loin. Alors je serais porté à te dire de laisser passer un peu de temps.
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Ven 27 Fév 2009, 22:32

alain56 a écrit:
Josée Vermer et les animateurs de la radio poubelle se font du capital politique sur le dos de tout ce qui touche l'affirmation nationnale de près ou loin.

Ils sont vraiment terribles, ceux-là. Shit "Terribles" dans le sens de pitoyables; parfois même carrément minables.


AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Ven 27 Fév 2009, 23:29

AF a écrit:
alain56 a écrit:
Josée Vermer et les animateurs de la radio poubelle se font du capital politique sur le dos de tout ce qui touche l'affirmation nationnale de près ou loin.

Ils sont vraiment terribles, ceux-là. Shit "Terribles" dans le sens de pitoyables; parfois même carrément minables.


AF sunny

C'en est presque rendu que je pourrais dire que Harper a pratiqué
la "lobotomie" sur les gens de Québec...., tellement ils ne peuvent
plus penser par eux-mêmes, et ainsi ils ne peuvent plus voir à leurs
intérêts de leur région et de leur "province-nation"....
C'en est vraiment pitoyable!!

QUOI DE PLUS LÉGITIME ET LÉGAL QUE LA PROVINCE DE QUÉBEC (ou les Québécois ?) qui sont reconnus comme une NATION, ne possèdent pas entièrement tous leurs terrains et TOUS LEURS SITES HISTORIQUES... ??
.
Je savais que Harper et ses conservateurs "travaillaient" fort pour faire enlever toute fierté d'être québécois, pour enlever toute idée d'être indépendant pour mieux s'assumer et se faire respecter comme PAYS FRANCOPHONE EN AMÉRIQUE, mais JE NE SAVAIS PAS TANT QUE ÇA!!

Il doit y avoir de la magouille, et pas à peu près!!!!!!!
.


.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 28 Fév 2009, 00:31

Le débat sur la reconstitution de la bataille des Plaines d'Abraham ne semble pas avoir autant mal fait paraître les Québécois, le Québec, à l'étranger que ne le disait Jean Charest:

http://www.canoe.com:80/infos/international/archives/2009/02/20090227-100151.html

.
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 28 Fév 2009, 06:53

LéonXIV a écrit:

On était la France, c'est cela que vous n'arrivez pas à comprendre.

Pour une fois, votre langage est correct: on était. Ce qui veut dire, nous ne le sommes plus. Ce qui porte aussi des avantages, comme l'a souligné le Général De Gaulle dans son discours à Montréal en 1967.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Dim 01 Mar 2009, 16:08

Voici des textes où on voit des journalistes VENDUS OU QUI ONT SUBI LA LOBOTOMIE, ou qui ont déjà complètement VENDU LEUR ÂME DE QUÉBÉCOIS, .... des textes, donc, qui reflètent à 100% la propagande FÉDÉRALISANTE, une propagande qui minimise LA FIERTÉ QUÉBÉCOISE, une propagande PRESQUE HAINEUSE ANTI-QUÉBÉCOISE....

Le premier texte: d'un journaliste du journal "Le Soleil", qui se demande pourquoi le gouvernement du Québec, les Québécois, devraient être propriétaires de tous leurs terrains à la ville de Québec:

RÉPONSE: J'AI UN "SCOOP" POUR CE JOURNALISTE (et l'autre journaliste à la suite):

LE QUÉBEC EST UNE NATION, LES QUÉBÉCOIS SONT UNE NATION!!!

EN EFFET, TOUS LES DÉPUTÉS DE LA CHAMBRE DES COMMUNES, À L'AUTOMNE 2006, ONT RECONNU QUE LE QUÉBEC EST UNE NATION, QUE LES QUÉBÉCOIS SONT UNE NATION....
Alors, quoi de plus normal............


Et, COMME TOUTE NATION QUI SE RESPECTE, chaque nation doit posséder DU MIEUX POSSIBLE tous les avoirs, tous les terrains, tous les bâtiments auxquels cette NATION s'identifie clairement, ET QUI ONT UNE VALEUR DE SYMBOLE QUÉBÉCOIS D'ABORD!!!

=============================

1er article:
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/200902/25/01-831195-dans-letau-federal.php

COPIE:

Le 26 février 2009 -- François Bourque -- journal "LE SOLEIL" (NOTE: de la ville de Québec, journal qui fait partie de l'empire GESCA de Desmarais, le mentor à SARKO L'AMÉRICAIN)

TITRE DU TEXTE: Dans «l'étau» fédéral

Québec- Le PQ souhaite «rapatrier» à Québec les plaines d'Abraham et les terrains fédéraux autour de l'Assemblée nationale.

La logique voudrait qu'il réclame aussi le parc des Braves, le Vieux-Port, la Citadelle, les fortifications ou le terrain de la place d'Armes où trône la statue de Champlain.

Regardez la carte : le Vieux-Québec est encerclé par des propriétés fédérales qui ont toutes une valeur patrimoniale ou symbolique. Puisqu'on parle ici de nourrir la ferveur nationaliste, pourquoi s'arrêter en chemin?

Mais en attendant le jour du rapatriement de toutes les institutions fédérales, si cela doit arriver, le PQ mènera les «batailles une par une», explique la députée Agnès Maltais.

En 2006, l'ex-ministre des Affaires intergouvernementales, Benoît Pelletier, avait écrit à Ottawa pour réclamer les terrains du parlement.

=========================
NOTE DE FRANCO: Benoît Pelletier, à mes yeux, était un des rares députés du Parti Libéral du Québec qui était capable de discuter avec Jean Charest, et qui était capable de prendre des décisions assez NATIONALISTES, soit en faveur, EN PREMIER, pour la NATION QUÉBÉCOISE... Benoît Pelletier était aussi le responsable provincial de la Francophonie Canadienne.... Je crois que ce poste n'existe même plus.... En effet, Benoît Pelletier était trop souvent en désaccord avec Jean Charest pour continuer d'être député du Parti Libéral, sous le joug de Jean Charest.
=========================

Il trouvait «incongru» que le Québec doive louer au fédéral (55 $ par année) les terrains où repose l'assise même de son pouvoir.

Il n'est pas le seul.
Le Québec a commencé à revendiquer ce terrain en...1888 et est revenu à la charge, notamment sous René Lévesque et sous Pierre Marc Johnson. Le fédéral n'a jamais donné suite.

Il y effectivement quelque chose d'incongru à ce que le Québec paie un loyer au fédéral pour les parterres de l'Assemblée nationale.

Comme il y avait quelque chose d'incongru à ce que le premier ministre Jacques Parizeau s'installe à l'époque dans une résidence officielle rue des Braves, qui est de propriété fédérale.

Je ne me souviens pas cependant que le Parti québécois ait alors revendiqué le rapatriement de la rue des Braves. Comme il n'avait pas revendiqué les plaines d'Abraham jusqu'à ce que le débat sur la commémoration de 1759 lui en donne l'inspiration.

«L'incident fait la démonstration d'une incohérence, croit la députée Maltais. La Commission de la capitale nationale n'aurait pas fait cette erreur.»

Une erreur suffisamment grave pour que le PQ joigne sa voix à d'autres nationalistes pour réclamer le rapatriement des Plaines et des budgets qui vont avec : 10 millions $ par année.

Les arguments officiels : éliminer une «structure inutile», simplifier les relations avec la région de Québec et exercer la pleine «compétence» du Québec sur le patrimoine et la culture.

Mais on comprend que le PQ cherche surtout à canaliser les ferveurs nationalistes réveillées par le projet de commémoration de la bataille des Plaines.

Pour des souverainistes qui cherchent depuis des décennies à percer le mystère Québec, l'occasion est inespérée. Même si je ne parierais pas sur les chances de succès.

Je n'ai aucune objection de principe à «rapatrier» à Québec les plaines d'Abraham et à y faire flotter un drapeau bleu plutôt qu'un drapeau rouge.

J'ai cependant une question : qu'est-ce que la Ville de Québec ou la Commission de la capitale nationale ferait de mieux avec les Plaines?

Je cherche, mais ne vois rien. Hormis, bien sûr, les débats de la commémoration de la bataille. Pour le reste, le parc ne serait ni plus beau, ni plus grand, ni mieux entretenu, ni tout à coup plus animé. À moins de vouloir en changer la vocation, ce qui serait un autre débat.

Le moment est peut-être mal choisi pour le dire, mais la réalité est que la Commission des champs de bataille agit en bon dirigeant citoyen. Même le PQ n'a pas de véritable grief à lui faire.

La Commission paye ses taxes municipales (3,3 millions $ par an), entretient le parc et accueille tous les grands événements de la vie de Québec. Y compris le feu de la Saint-Jean, même si cela lui brûle peut-être les doigts.

On peut bien vouloir se battre pour la couleur des drapeaux ou vouloir virer la Commission pour délit de fédéralisme. Mais il n'y a aucune indication qu'un autre gestionnaire des Plaines ferait mieux.

FIN DU TEXTE RECOPIÉ

Commentaires: le fédéral fait la même chose que le Parti Québécois essaie de faire: soit de PROFITER DE L'OCCASION pour faire de la propagande politique. C'EST CLAIR. C'EST LÉGITIME AUSSI. Mais là, au lieu que l'événement des Plaines favorise le plan fédéral, CELA VIENT DE LEUR PÉTER EN PLEINE FACE!!! C'EN ÉTAIT TROP!!! EST-CE QUE QUELQU'UN PEUT COMPRENDRE CELA ?? Et c'est bien évident que le Parti Québécois en profite pendant que le sujet est à l'ordre du jour. FAIRE AUTREMENT, on dirait du Parti Québécois qu'il n'est pas à l'écoute de la population, qu'il est complètement déphasé, qu'il vit sur une autre planète!!!!
.

========================================

2ème article, et même réponse: NOUS SOMMES UNE NATION, AU QUÉBEC!
PS: Faudrait--il commencer à le répéter en anglais pour que les journalistes de l'empire de GESCA-Desmarais puissent mieux comprendre ??!!??

http://www.cyberpresse.ca/opinions/editorialistes/andre-pratte/200903/01/01-832215-le-nettoyage-politique.php

Le 1er mars 2009, journal "La Presse", par André Pratte


COPIE:

Depuis quelque temps, les leaders indépendantistes multiplient les allusions à ce qu'ils appellent «l'autre nation». Suivant leurs dires, les Québécois seraient sous la coupe d'une nation étrangère dont les intérêts sont systématiquement différents des nôtres.

La tactique est habile. Il s'agit de décrire le Canada et le gouvernement fédéral comme quelque chose d'extérieur et d'hostile au Québec. Les interventions, la présence même du gouvernement du Canada au Québec seraient par conséquent non seulement néfastes, mais illégitimes. Le jour où une majorité de Québécois en seront convaincus - la répétition est redoutablement efficace -, l'indépendance sera à portée de référendum.

C'est dans cette perspective qu'il faut situer les affirmations des indépendantistes selon lesquelles Ottawa devrait céder au gouvernement du Québec la propriété du parc des Champs-de-bataille (les plaines d'Abraham). Selon le député bloquiste Jean Dorion, «il est inadmissible que le fédéral possède un si grand nombre de propriétés foncières dans la capitale nationale et qu'on utilise ces lieux à des fins de visibilité fédérale, notamment les plaines d'Abraham».

Il faudrait donc nettoyer le Québec de toute présence fédérale, de sorte que le gouvernement canadien soit le moins «visible» possible. Pourtant, qui a eu à se plaindre de la gestion du parc des plaines d'Abraham par le fédéral au cours des années?

Un petit rappel historique n'est sans doute pas inutile. Ce splendide parc urbain a été créé il y a un siècle à l'insistance du gouverneur général lord Grey (eh! oui, un Anglais). Son initiative fut combattue par les nationalistes du temps, qui protestaient contre cette... commémoration de la victoire de Wolfe! Cette fois-là, heureusement, Ottawa n'a pas reculé. Un démonstration de plus que quoi qu'en disent les indépendantistes, le gouvernement du Canada peut bien faire les choses au Québec.

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a elle aussi eu recours à l'idée trompeuse de l'«autre nation» alors qu'elle dénonçait le projet de reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham: «Nous refusons qu'une autre nation vienne ici, au coeur même de notre capitale nationale, nous dire quel sens donner à cet événement et de quelle manière le commémorer.» Or, dans ce cas-là, qui est cette «autre nation» qui a envahi Québec pour imposer sa manière de voir? La Commission des champs de bataille nationaux a ses bureaux à Québec, son président et ses employés sont des Québécois. En viendra-t-on à considérer comme étranger tout Québécois travaillant pour le gouvernement fédéral?

N'en déplaise aux indépendantistes, le Canada demeure le pays des Québécois et le gouvernement du Canada est leur gouvernement autant que celui des autres Canadiens. La présence du gouvernement fédéral au Québec est non seulement légitime, plus souvent qu'autrement elle est bénéfique.

FIN DU TEXTE RECOPIÉ

Commentaires: MAIS J'Y PENSE..... En anglais, la motion qui a été adoptée par le gouvernement fédéral: CELA NE VEUT RIEN DIRE.... POUR CES ANGLAIS.....

Donc, c'est à nous à leur faire comprendre ---et je crois que certains commencent à comprendre--- que CETTE RECONNAISSANCE COMME "NATION QUÉBÉCOISE" possède une lourde valeur d'identité pour les francophones du Québec, et cela n'est pas que symbolique.

.

============================

Et, dernier texte: LE QUÉBEC DOIT RÉCUPÉRER TOUS SES TERRAINS, selon le Parti Québécois:
http://www.vigile.net/Colline-parlementaire-et-plaines-d
.

============================

Pour les "plus intéressés" encore, au sujet de la rétrocession de tous les terrains fédéraux de la ville de Québec au gouvernement du Québec: voir le blogue du Bloc Québécois:
http://blogue.blocquebecois.org/2009/02/18/rendre-les-plaines-aux-quebecois-qu-en-pensez-vous/
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Lun 02 Mar 2009, 13:57

Denis Baggi a écrit:
LéonXIV a écrit:

On était la France, c'est cela que vous n'arrivez pas à comprendre.

Pour une fois, votre langage est correct: on était. Ce qui veut dire, nous ne le sommes plus. Ce qui porte aussi des avantages, comme l'a souligné le Général De Gaulle dans son discours à Montréal en 1967.

Nous étions pour Charles de Gaulle des Français et non des Québécois. Relisez son discours.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Lun 02 Mar 2009, 14:29

LéonXIV a écrit:

Nous étions pour Charles de Gaulle des Français et non des Québécois. Relisez son discours.

Pas besoin. Il a bien dit, vive le Québec libre, et non pas l'imitation d'une France décadente.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   

Revenir en haut Aller en bas
 
250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique canadienne-
Sauter vers: