Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 14 Fév 2009, 14:24

Lamarche a écrit:
gaulois a écrit:
Ou victoire de Commémoration de 1759 : Entre propagande et prophétie
What the fuck ?!?

Pas "crainte de violence", mais crainte du souvenir amer du scandale des commandites maintenant perpétué allégrement par Harper&Co. Je suis ravi que les marchands du temple se fassent crisser dehors.

Dans un sens oui. Peut-être déçu de ne pas réaliser le rêve de voir marcher sur les plaines lors du jour J des milliers de porteurs du drapeau Québécois pour s'opposer. Cette image est plus belle que la victoire actuelle dans ma petite tête de rêveur. Smile

J'ai le même sentiment que toi, Lamarche. Il me semble de voir tous ces drapeaux...., mais, voici: il peut y avoir des "têtes chaudes" qui ne feront pas seulement de tenir un drapeau.

ET MÊME PLUS: s'il y a manifestation, COMME D'HABITUDE, il va y avoir des espions et agitateurs de certains services de police qui vont venir faire plus de grabuges et autres que l'ensemble de vrais manifestants paisibles.... Et cela ferait très mal paraître les opposants paisibles à ces événements.

Donc, personnellement, je préférerais que tout cela soit annulé, même si j'aurais aimé qu'il y ait tout juste des manifestations paisibles...
.
Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3090
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 14 Fév 2009, 14:30

francoquebecois a écrit:
Lamarche a écrit:
gaulois a écrit:
Ou victoire de Commémoration de 1759 : Entre propagande et prophétie
What the fuck ?!?

Pas "crainte de violence", mais crainte du souvenir amer du scandale des commandites maintenant perpétué allégrement par Harper&Co. Je suis ravi que les marchands du temple se fassent crisser dehors.

Dans un sens oui. Peut-être déçu de ne pas réaliser le rêve de voir marcher sur les plaines lors du jour J des milliers de porteurs du drapeau Québécois pour s'opposer. Cette image est plus belle que la victoire actuelle dans ma petite tête de rêveur. Smile

J'ai le même sentiment que toi, Lamarche. Il me semble de voir tous ces drapeaux...., mais, voici: il peut y avoir des "têtes chaudes" qui ne feront pas seulement de tenir un drapeau.

ET MÊME PLUS: s'il y a manifestation, COMME D'HABITUDE, il va y avoir des espions et agitateurs de certains services de police qui vont venir faire plus de grabuges et autres que l'ensemble de vrais manifestants paisibles.... Et cela ferait très mal paraître les opposants paisibles à ces événements.

Donc, personnellement, je préférerais que tout cela soit annulé, même si j'aurais aimé qu'il y ait tout juste des manifestations paisibles...
.

Tu as raison. C'est peut-être mieux ainsi. À suivre pour le reste, la reconstitution étant annulée, les esprits vont se calmer et il y aura peut-être matière à manifester autrement.

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 14 Fév 2009, 14:55

"Les 8 raisons de la colère", selon un journaliste du journal "Le Soleil" de la ville de Québec:

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/bataille-des-plaines/200902/13/01-827296-les-8-raisons-de-la-colere.php

La Josée Verner qui ajoute de l'huile sur le feu:
(Commentaire: "_stie qu'elle est conne, celle-là"... et ce n'est même pas
une insulte à son égard, le pire, c'est que c'est vrai, c'est un fait!!!! ---ai-je le droit de rapporter ce fait ?? Et elle ne semble pas faire preuve de "jugeotte" du tout (cela, c'est mon interprétation...)
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/bataille-des-plaines/200902/13/01-827284-le-pq-et-le-bloc-complices-des-appels-a-la-violence-dit-verner.php

Le "Parti Québécois" qui se dissocie des futures "activistes":
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/politique/200902/13/01-827285-le-pq-se-distancie-des-extremistes.php

Des gens de tous les milieux (au moins 80, dans une pétition, signée à part), de la ville de Québec, sont CONTRE ces festivités:
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/bataille-des-plaines/200902/09/01-825735-une-autre-volee-de-bois-vert-contre-la-commemoration.php
.

Un historique des différents articles de journaux, dans le journal
"Le Soleil", à la ville de Québec, depuis le 1er janvier 2009:
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/bataille-des-plaines/
.

.
Revenir en haut Aller en bas
lm
Écuyer
Écuyer


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 14 Fév 2009, 20:28

francoquebecois a écrit:

Dans les faits que je rapporte: 40% de la ville de Québec appartient au gouvernement fédéral: C'EST VRAI. Appelle Régis Labaume, il va te le confirmer.

.

Belle manifestation de réthorique. Quelle est la référence?

Vérifiez vos "faits".

La ville de Québec fait environ 556 km2 (région en vert sur l'image). Les terrains fédéraux (régions en rouge sur la carte) -même en incluant la réserve de Wendaké - pas certain que les Hurons seraient d'accord avec çà...- représente (en arrondisant beaucoup vers le haut pour vous laisser une chance) moins de 5 km2. la plus grosse partie étant le Parc des champs de bataille (environ 110 hectares ou 1.1 km2) et ensuite des parties du port, représentent pas même 5 km2. Hmmmm....
5 / 555 = moins de 1%. Pas mal loin du 40%, n'est-ce pas?




Peut-être vous êtes vous faite avoir par des sources douteuses... Je vous laisse le bénéfice du doute.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 14 Fév 2009, 21:07

Je parle de tous les bâtiments fédéraux..., pas seulement des terrains. Autrement dit, les valeurs foncières de la ville de Québec sont à 40% de propriété fédérale.

Je l'ai lu à quelque part, sur le site de la Ville de Québec, je crois.

Je vais faire une recherche de ce point.

.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Dim 15 Fév 2009, 12:06

Le délire des marchands du temple continue: Montcalm pourrait tomber en Ontario?!?!
Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3090
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Dim 15 Fév 2009, 12:21

gaulois a écrit:
Le délire des marchands du temple continue: Montcalm pourrait tomber en Ontario?!?!

Tant mieux dans un sens. Ils méritent juste d'aller au bout de leur délire et se pendre eux-même dans l'opinion publique. Passer pour des gens raisonnables serait un brin désolant.

Une manif d'indépendantistes va se transporter en Ontario? Ça prendrait des couilles en béton, mais ça se peut. Idéalement lancée par des francos Ontariens avec des couilles en béton. Ça se peut ?

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Lun 16 Fév 2009, 22:07

lm a écrit:
Victoire de la désinformation.
Victoire du révisionisme historique (en passant, en bonne partie d'origine britannique, dans ce cas).
Victoire du terrorisme.
Victoire du gros épais à Falardeau et de ses suiveux.

Encore une fois, on passe pour des caves face au reste de la planète.

Ben voyons. Rolling Eyes

Pas un mot sur ceux qui ont proposés et élaborés ces "célébrations"??? Pourtant, il me semble que la majeure partie de ce "fiasco" leur incombe.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3090
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 17 Fév 2009, 09:19

Aujourdh'ui le grand jour. Jour de conférence de presse des organisateurs et leurs changements de programmation.

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3090
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 17 Fév 2009, 10:09

Citation :
lm a écrit:
Victoire de la désinformation.
Victoire du révisionisme historique (en passant, en bonne partie d'origine britannique, dans ce cas).
Victoire du terrorisme.
Victoire du gros épais à Falardeau et de ses suiveux.

Encore une fois, on passe pour des caves face au reste de la planète.

Dans les deux positions extrêmes, disons celle de la frange ultra radicale et celle du reconstitutionisme à tout crin, la première est moins désapprouvée par l'ensemble de la population que la deuxième. Vous être le grand champion extrémiste ici. La légétimité repose sur l'approbation de la population pas sur sur votre petite opinion très minoritaire.

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 18 Fév 2009, 10:11

Je ne suis pas à l'aise avec les présumés patriotes qui menaçaient t'utiliser la violence pour contrer le projet. Cela risque encore d'éloigner les gens sensés qui sont nationnalistes. Je suis contre le côté festif que l'on voulait donner à l'événement. Par contre, la bataille constitue un fait historique et un fidèle reflet de l'abandon de la France et du peu d'intérêts que celle-ci partait aux francophones de ce côté-ci de l'océan. Nos ancêtres étaient des pions et cessons d'idéaliser la supposée mère patrie et les Sarkosy de l'époque. Au moment de la conquête nous étions déjà un différent et la manière de ses battre des ''canadiens'' et des français le démontre clairement. La défaite des Plaines d'Abraham serait en fait la première victoire de la survivance du fait français en Amérique. Pourquoi pas reprendre le flambeau et tourner en hommage à ceux qui ont souffert et sont battus pour notre survie.
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 18 Fév 2009, 10:37

Faut faire la différence entre les crapules (e.g. l'intendant Bigot) et les militaires Français qui se sont fait taper dessus à prendre des ordres stupides.
Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 18 Fév 2009, 15:09

L'histoire définit Montcalm comme un incompétent, imbus de lui-même, qui considérait les canadiens comme de la racaille. De toutes façons la manière de se comporter de la métropole (France) qui n'a pas daigné envoyé des renforts suffisants et préféra orienter ses priorités ailleurs laisse voir l'intérêt qu'avait la France pour la vallée du St-Laurent en 1759. Elle avait laissé tomber plusieures années auparavant l'Acadie et s'est que très peu intéressée à la Louisiane.
L'Angleterre n'était pas mieux sinon pire car n'eut été de la menace américaine, nous aurions eu le même sort que les Acadiens. Les grandes puissances de l'époque n'étaient pas si différentes de celles d'aujourd'hui et ne travaillent que dans leurs intérêts. Les multi-nationnales font de même. Croyez-vous que Desmarrais a contribué `l'élection de Sarkosy par charité chrétienne. Le monde des affaires manipule le monde politique.
Que l'on parle encore français en Amérique relève de l'héroisme pur et simple de personnes demeurées souvent dans l'ombre. Je le répète la défaite des Plaines a pavé la voie à une série de petites victoires. Malheureusement, la victoire est encore loin d'être acquise car le danger vient maintenant des rangs des francophones eux-même qui baissent la garde au profit de la mondialisation. On a qu'à entendre la radio poubelle de Québec se déchaîner et ridiculiser les opposants aux festivités. De plus même certains animateurs de Radio-Énergie se mettent de la partie. Peut-être ont-ils des intérêts à défendre comme l'animation des Fêtes du 1e juillet. Je te dis Gaulois, il y a encore des Bigot aujourd'hui.
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 18 Fév 2009, 20:01

Oui les ordres stupides venaient de Montcalm. Au moins lui a payé de par sa vie. Les Bigot contemporrains existent sûr mais ne paient pas de leur vie pour leur stupidité. Je respecte Montcalm même s'il était incompétent pour se battre dans le nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mer 18 Fév 2009, 20:13

alain56 a écrit:
Je ne suis pas à l'aise avec les présumés patriotes qui menaçaient t'utiliser la violence pour contrer le projet.

Je ne suis pas à l'aise non plus... Mais, et il importe de le préciser, il ne s'agissait que de quelques individus. Sans compter qu'il y aurait aussi eu des menaces de certains venant de l'autre "clan".

Tel que préciser plus haut, la [très] modérée que je suis envisageait de se rendre manifester aussi, alors que je ne suis vraiment pas du genre à le faire généralement...C'est peu dire.

J'ajoute que bien que reconnaissant l'importance du 13 septembre dans notre histoire et dans l'imaginaire collectif québécois et canadien-français, ce n'est pas une date qui m'allume au plus haut point. Même chose lorsqu'il s'agit de parler des Patriotes, d'ailleurs. Mais ça, c'est mon point de vue personnel.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Jeu 19 Fév 2009, 05:21

La bataille des Plaines "officiellement" annulée:

http://www.ledevoir.com/2009/02/18/234499.html

EXTRAIT:

Québec -- De peur que des souverainistes «extrémistes» cassent ou incendient des campements de «soldats», la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) a annoncé hier qu'elle annulait la reconstitution des affrontements de 1759 et 1760 entre la France et l'Angleterre, à laquelle 2000 à 3000 personnes devaient participer, à la fin juillet, sur les plaines d'Abraham.

«Compte tenu des excès de langage enregistrés ces derniers jours et des menaces faites par médias interposés, nous ne pouvons, en tant que gestionnaires responsables, risquer de compromettre la sécurité des familles et des enfants qui pourraient assister à l'événement», a déclaré André Juneau, président de la CCBN, en conférence de presse hier.

Pratiquement silencieux depuis deux semaines alors que le débat faisait rage dans les médias, M. Juneau a soutenu hier qu'il voulait éviter une confrontation qui aurait pu rapidement dégénérer en tempête de «poivre de Cayenne», lorsque, par exemple, des policiers auraient voulu déloger les sit-in annoncés. «On ne voulait pas que ça devienne un affrontement. Il y en a eu un en 1759 et en 1760. On ne veut pas en avoir un autre!»

Selon M. Juneau, «des souverainistes» sont responsables du «dérapage politique» du débat. Pas l'ensemble du mouvement, a-t-il indiqué, mais «les deux groupes qui nous ont fait des menaces, [...] s'associent d'eux-mêmes au mouvement souverainiste». Il a reproché à la chef péquiste Pauline Marois d'avoir affirmé qu'une reconstitution organisée par un organisme québécois et non fédéral aurait été acceptable.

Quant aux réticences d'une figure de proue fédéraliste comme le premier ministre Jean Charest, qui a dit dès la mi-janvier qu'il ne souhaitait pas participer à l'événement et se demandait où la CCBN «s'en allait avec ça», M. Juneau semblait avoir du mal à se les expliquer. «C'est vrai qu'il a dit ça. Mais c'était parce qu'il n'était pas informé», a soutenu M. Juneau.

FIN DE L'EXTRAIT

=======================================


EN RÉPONSES (3):

RÉPONSE 1: L'ÉDITIORIAL de M. Descôteaux, du journal "Le Devoir", qu'on peut lire au complet, je crois, sur le site de Vigile:

http://www.vigile.net/La-bataille-des-Plaines-Une-sage

---------------------------------------------

RÉPONSE 2: "La bataille des Plaines: une polémique de notre temps":
http://www.ledevoir.com/2009/02/18/234442.html

EXTRAIT:

Le programme de la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) à propos du 250e anniversaire de la bataille des plaines d'Abraham suscite une vive polémique. Que reflète-elle? Par-delà les aspects les plus évidents déjà relevés, je discerne comme historien du politique deux autres dimensions qui causent des problèmes: l'enjeu éthique et un rapport faussé au temps.

Dans nos sociétés contemporaines, les citoyens expriment couramment des enjeux éthiques dans les grands débats politiques: des scandales aux élections, de la reconnaissance de la différence aux revendications sociales et historiques. Valorisant des principes de vie en commun, plusieurs citoyens se montrent ainsi soucieux de la transparence des institutions et des décisions, de l'intégrité des responsables, du respect dû aux individus peu importe leur condition. Leurs exigences éthiques se font donc pressantes dans ces débats, d'où les fortes critiques contre le cynisme ambiant du monde politique. Enfin, en prenant la parole au nom de ces principes éthiques, ces citoyens se donnent une habilitation de juger en la matière.

L'histoire et la mémoire participent chacune à leur manière à ces enjeux éthiques. On s'attend de l'histoire, comme connaissance du passé, que cette discipline scientifique réponde à un devoir de vérité et d'adéquation avec la réalité empirique, en luttant contre l'oubli. De même, la mémoire, qui fonde l'appartenance à une communauté transgénérationnelle, est soumise à un autre devoir, celui d'une justice réparant les torts du passé et du présent pour mieux se projeter dans l'avenir. Dès lors, l'histoire et la mémoire commandent une double exigence éthique dans la façon de se rappeler et de se représenter, un respect des êtres qui ont vécu et un respect de ceux et celles qui sont nos contemporains.

Avec un bal masqué et une reconstitution de la bataille -- deux activités à caractère ludique --, le programme de la CCBN proposait deux usages du passé qui évacuent l'exigence éthique. Cette évacuation est d'autant plus dommageable qu'il s'agit d'un événement passé violent et lourdement chargé sur un plan symbolique: une bataille avec vainqueurs et vaincus. Ainsi, plutôt que de chercher une compréhension la plus complète du passé, ces deux activités présentent l'un des moments les plus importants de l'histoire québécoise comme un jeu. La volonté de se divertir l'emporte sur le désir de comprendre.

Agissant comme simulacres, ces usages du passé posent un problème éthique contemporain. D'abord, dépourvus de solennité, ils ne témoignent pas du nécessaire respect dû aux faits historiques dans leur entièreté et aux personnes qui sont mortes ou qui ont tout perdu dans le contexte de la bataille de 1759, sans compter le respect de ceux et celles qui, aujourd'hui, définissent leur appartenance relativement à cet événement historique. D'où la colère de plusieurs citoyens devant ces deux activités et leur promotion. Elles tronquent des éléments importants du passé -- soit la pleine violence du conflit -- et leur caractère trivial semble dégrader l'un des repères mémoriels de l'appartenance collective. Qui plus est, la transparence douteuse de l'opération promotionnelle et l'apparence de partialité des responsables nourrissent encore plus les préventions des citoyens, qui s'expriment en nombre sur les forums de discussion, les lignes ouvertes et les courriers des lecteurs. Lorsqu'ils ne versent pas dans la menace, leurs appels au respect du passé et du présent traduisent ainsi leurs exigences éthiques.

Un rapport faussé au temps
En donnant dans le divertissement à des fins soi-disant pédagogiques, le bal masqué et la reconstitution de la bataille révèlent un autre problème contemporain, celui de notre rapport faussé au temps. En effet, l'esprit ludique favorise l'affect au détriment de l'intellect, l'immédiat et le détail au détriment du long terme et de l'ensemble. Dès lors, comme ce fut le cas au moment du 400e anniversaire de la fondation de Québec, il s'agit de «célébrer le présent», pour reprendre les mots d'une ancienne ministre fédérale, ce présent hypertrophié et... si présent.

FIN DE L'EXTRAIT
==========================================

RÉPONSE 3:

"Que les Plaines soient rendus au Québec"
http://www.ledevoir.com/2009/02/18/234440.html

PAR: Pierre Boucher, Ex-président et directeur général de la Commission de la capitale nationale du Québec

NOTE DE FRANCO: M. Boucher a déjà été PDG de la Commission de la Capitale Nationale du Québec, donc, il doit savoir ASSEZ BIEN DE QUOI IL PARLE, quand il dit ---voir plus loin---:
----ET RÉPONSE À "LM" EN MÊME TEMPS: --voir textes précédents--:


40 % du territoire de la ville fortifiée et de ses alentours est propriété fédérale, au point où même une portion de la place de l'Assemblée nationale est localisée en terre fédérale


COPIE:

Il fallait lamentablement sous-estimer les Québécois pour leur concocter une reconstitution de la bataille des «hauteurs d'Abraham» avec l'assurance qu'ils n'y verraient qu'un spectacle coloré et distrayant, de nature à allonger les célébrations du 400e anniversaire de fondation de Québec.

Double erreur de jugement: d'abord, celle des administrateurs des Plaines, irrésistiblement soucieux de promouvoir «notre bon Canada»; puis, celle de leurs maîtres d'Ottawa qui croient les Québécois dépourvus de mémoire collective. Le président de la Commission des champs de bataille a confessé qu'il avait mal mesuré la sensibilité de la population. En fait, c'est à la dignité des Québécois qu'il faisait injure.

On ne joue pourtant pas impunément avec les mythes fondateurs des peuples: la bataille des plaines d'Abraham du 13 septembre 1759 est un des moments les plus douloureux de l'histoire nationale des Québécois; s'il faut inlassablement en rappeler le souvenir pour comprendre qui nous sommes, on ne peut en faire l'objet d'un spectacle ou d'un bal, fût-il masqué. À moins de vouloir provoquer.

En tout état de cause, la gaffe de la Commission des champs de bataille ravive des questions d'un autre ordre. Pourquoi les plaines d'Abraham sont-elles la propriété du gouvernement du Canada? Pourquoi n'entreraient-elles pas dans le patrimoine historique et paysager de la capitale nationale des Québécois?

Un cadeau d'anniversaire
On se rappelle que le Parc des champs de bataille a été créé en 1908, à l'occasion du 300e anniversaire de la fondation de Québec. Le gouvernement de Wilfrid Laurier, qui était aux commandes des célébrations (eh oui!), aurait voulu que l'inauguration du pont de Québec fût au coeur de la fête. Hélas, une section du pont s'était effondrée en août 1907 et c'est ainsi que prit forme l'idée de transformer les Cove Fields, qui avaient abrité les casernes de la garnison anglaise jusqu'en 1871, en parc à vocation urbaine et historique. C'était le cadeau du Canada à la ville tricentenaire, bien que les coûts d'acquisition à la Défense nationale nécessitèrent des contributions substantielles des gouvernements québécois et ontarien.

Pourquoi le gouvernement fédéral n'a-t-il pas du coup cédé le site à la Ville de Québec ou encore au gouvernement du Québec? N'eût-il pas été dans l'ordre des choses que l'aménagement et l'administration d'un parc urbain, dans une ville autre que la capitale fédérale, soient du ressort de l'administration municipale ou du gouvernement de la «province» concernée? Il faut croire que le gouvernement du Canada opta pour la meilleure visibilité fédérale dans la capitale de la province de Québec.

Cent ans après, ces questions refont surface. D'autant plus que, au cours du XXe siècle, la présence du gouvernement du Canada à Québec a pris une proportion stupéfiante (40 % du territoire de la ville fortifiée et de ses alentours est propriété fédérale, au point où même une portion de la place de l'Assemblée nationale est localisée en terre fédérale).

Le Canada compte à Québec de nombreux parcs, une citadelle et sept kilomètres de fortifications, des sites et monuments historiques à profusion, sans compter un éparpillement d'édifices administratifs -- et j'en passe. Ces actifs fédéraux font partie du paysage urbain de la capitale nationale du Québec, en même temps qu'ils servent de vitrines franchement immodestes à l'unifolié et rappellent, à la faveur d'une approche subliminale, notre indéfectible besoin du Canada protecteur.

Pour l'heure, ce qui nous intéresse, c'est l'avenir du Parc des champs de bataille, le plus beau parc urbain au coeur de la capitale nationale de la nation québécoise, à deux pas de l'Assemblée nationale du Québec et à la frange de la colline parlementaire (dont il ne fait pas légalement partie parce que les propriétés fédérales ne sont assujetties ni au droit des provinces ni à la planification urbaine des villes).

Dans ses propres publications, la Commission des champs de bataille soutient à juste titre que les plaines d'Abraham sont à Québec ce que Central Park est à New York et Hyde Park à Londres. On imagine mal que les gouvernements américain et anglais, fût-ce par agences interposées, administrent ces deux espaces publics. Que fait donc le gouvernement du Canada dans la cour du Québec avec cette Commission des champs de bataille? Faut-il qu'à l'humiliante défaite de 1759 s'ajoute, en se perpétuant, l'humiliante sujétion au gouvernement du Canada pour tondre la pelouse, jardiner les platebandes et raconter à nos enfants et aux visiteurs l'histoire qui est la nôtre?

Le patrimoine de la capitale nationale
Mais qui donc prendrait la relève de la Commission des champs de bataille? Devenu propriétaire au nom de tous les Québécois, le gouvernement du Québec pourrait placer le parc sous l'autorité de la Commission de la capitale nationale du Québec, ce qui permettrait notamment de faire l'économie d'un doublon administratif comme le fédéralisme canadien en génère tant. Créée en 1995, cette commission s'est fait remarquer par la conduite de projets imposants, dont le réaménagement de la place de l'Assemblée nationale et l'aménagement de la promenade Samuel de Champlain, et ce, en partenariat avec la Ville de Québec. La haute qualité de ses interventions et son expertise dans l'aménagement et l'exploitation de l'espace public sont gages de réussite. Sous la conduite de la CCNQ, les Plaines seraient ainsi entre bonnes mains pour le prochain siècle.

Il n'y a plus de bonne raison, en 2009, de contenir les Plaines dans une enclave fédérale, à moins que l'on tolère une domination fédérale inappropriée dans ce Québec moderne qui est le nôtre. Nos gouvernants ne sont-ils pas capables de gestes marqués au sceau de l'honneur?

Honneur pour le gouvernement du Canada de restituer au Québec son butin, c'est-à-dire les terrains qu'on lui a pris après la défaite de 1759. Honneur pour le gouvernement du Québec de restaurer l'intégrité du territoire de la capitale nationale en incorporant dans les limites de la colline parlementaire 108 hectares de terrains stratégiques qui, jusqu'alors, lui échappaient. Certes, tout cela ne peut être fait sérieusement sans arrangements financiers entre gouvernements. Considérons les choses dans l'ordre! Pour l'heure, la dignité d'un peuple doit primer sur la comptabilité publique.

FIN DU TEXTE


Commentaires: dans mon commentaire sur le 40%, peut-être que je manquais de précision. Suite à la question de "LM", je croyais que c'était 40% de l'ancienne ville de Québec (d'avant les fusions d'il y a 5 ans, avec toutes les banlieues autour). L'auteur parle de la "ville fortifiée" (l'intérieur des remparts) et des alentours....
.
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Jeu 19 Fév 2009, 09:28

Pas dans ma plaine, dit Dalton McGuinty



Mise à jour le mercredi 18 février 2009 à 12 h 28
Le premier ministre Dalton McGuinty désapprouve l'idée de reconstituer la bataille des plaines d'Abraham en Ontario. Il croit qu'il serait mal venu de tenir la reconstitution dans sa province.
« Il me semble qu'il y a plusieurs personnes, spécialement dans la province du Québec, qui sont anxieuses quand on parle de ce sujet. Il me semble qu'en tant que membre de la famille de ceux qui comprennent cette anxiété, nous avons la responsabilité de ne pas aller de l'avant avec ce programme », a-t-il dit.
La reconstitution historique n'aura pas lieu comme prévu à Québec l'été prochain, lors du 250e anniversaire de l'événement. La Commission des champs de bataille nationaux a décidé d'annuler l'activité en raison des critiques et des menaces proférées contre elle.
La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal entend malgré tout manifester dimanche, à Ottawa, pour demander au gouvernement fédéral de céder le territoire des plaines d'Abraham à la province de Québec.

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Sam 21 Fév 2009, 16:31

Suite à l'annulation des "festivités" de la CONQUÊTE ANGLAISE de 1759 sur les "Plaines d'Abraham", `a la ville de Québec, festivités prévues pour la fin juin et juillet 2009, les gens des autres provinces démontrent leur colère:

http://www.ledevoir.com/2009/02/21/235152.html?fe=6196&fp=210901&fr=134082

TITRE DU TEXTE: ÉLOGES (au sujet de Barack Obama) ET ATTAQUES (contre les souverainistes...)

NOTE: ceci est un texte de la journaliste Manon Corneillier, du journal "Le Devoir", texte qui résume les réactions aux 2 événements de cette semaine, au Québec, au Canada: la visite de Barack Obama (pendant 7 heures) et l'annulation EFFECTIVE (supposément) des festivités sur les Plaines d'Abraham par le gouvernement fédéral, par l'entremise de son organisme: CCBN: Commission des Champs de Bataille Nationaux

EXTRAIT:

Souverainistes au pilori

Les souverainistes, eux, ont passé un mauvais quart d'heure à la suite de l'annulation de la reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham. On leur en a fait porter tout le blâme et sans ménagement, allant jusqu'à comparer les pressions des plus militants aux demandes de terroristes.

Paula Arab, du Calgary Herald, déplore cette «capitulation devant les demandes de quelques groupes séparatistes radicaux» et leurs menaces de violence. «La décision de la Commission s'apparente à céder aux demandes irrationnelles de terroristes», va-t-elle jusqu'à dire.

Le Winnipeg Free Press va dans le même sens. «Le Canada ne cède pas devant des terroristes, pas facilement en tout cas, à moins que ces voyous soient le genre de personnes à mener encore une guerre vieille de 250 ans entre Français et Anglais pour le contrôle de l'Amérique du Nord.» Le Free Press qualifie la décision de la Commission des champs de bataille nationaux d'«absurde et offensante» puisque souligner notre histoire ne devrait avoir rien de honteux. Il convient que cette bataille occupe une place particulière dans l'histoire des francophones mais ajoute que leur culture a perduré et demeure vibrante. «Un petit groupe de séparatistes ont réussi à politiser cet événement. Pour eux, l'histoire est une affaire personnelle, comme une vieille querelle qui n'en finit plus, même si plus personne ne se souvient pourquoi ils sont fâchés.»

Selon le National Post, la reconstitution de la bataille des Plaines devait être instructive. Elle l'aura été, mais d'une autre manière. Son annulation aura appris aux gens qui devaient y participer combien «les séparatistes québécois peuvent être mesquins et révisionnistes», que les Canadiens plient devant eux et «quelques fanatiques bruyants». Comme à peu près tous les journaux, le Post présente cette bataille comme une parmi d'autres, bien qu'importante, de la guerre de Sept Ans.

Le Calgary Herald aussi parle de victoire des «révisionnistes québécois», qui ont réussi à imposer leur vision de l'histoire.

Toujours dans le National Post, Kelly McParland estime que Harper a laissé tomber les Canadiens en cédant devant «les fanatiques séparatistes». Il aurait souhaité qu'il imite Pierre Elliott Trudeau et leur tienne tête plutôt que de se cacher, de se taire et ainsi d'«embarrasser» le pays.

L'annulation de l'événement a découragé l'Ottawa Citizen. Selon lui, la façon de souligner un événement historique «ne devrait pas être déterminée par une minorité bruyante qui a un programme politique, comme les souverainistes québécois». Si les politiciens ne tiennent pas tête à des gens qui veulent diviser le pays, ce dernier s'en trouvera affaibli, affirme le quotidien.

Le Saskatoon Star-Phoenix, qui blâme la Commission et le gouvernement Harper, affirme que la «victoire des séparatistes» montre leur ignorance de cet événement crucial. Le quotidien affirme que, de toute façon, l'histoire n'a jamais joué un grand rôle au sein du mouvement souverainiste. Parlant des protestations contre la reconstitution, le Star-Phoenix les assimile au «nationalisme pur et à l'intimidation agressive».

***

mcornellier@ledevoir.com

FIN DE L'EXTRAIT

==================================

Et une partie des terrains de l'Assemblée Nationale du Québec, à la ville de Québec, est toujours de propriété FÉDÉRALE:: SCANDALE!!!!!

http://www.ledevoir.com/2009/02/21/235185.html?fe=6196&fp=210901&fr=134093

.

.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 24 Fév 2009, 10:28

Le délire se continue. Impératif-Français et la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB) condamne dans son dernier communiqué (pas sur leur web à ce moment-ci):

Citation :
Le fédéral veut fêter la défaite des Plaines d’Abraham dans les
écoles primaires du Québec


Le mouvement Impératif français et la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
(SSJB) dénoncent le projet du gouvernement fédéral et de sa Commission des
champs de bataille nationaux, qui vise à poursuivre leurs « célébrations » de la
défaite de la Nouvelle-France, mais cette fois-ci auprès d'une clientèle plus
vulnérable, les élèves des écoles primaires du Québec qui, de surcroît, en
seront les principaux « reconstituteurs »!

Dans la page Internet suivante www.ccbn-nbc.gc.ca/_fr/primaire, le gouvernement du Canada
annonce « des animations éducatives et divertissantes où les jeunes sont au cœur
de l’action »! La CCBN invite nos jeunes du primaire « à s'enrôler comme
milicien canadien avec le général Wolfe ou le général Montcalm et à participer à
de palpitantes manœuvres militaires. Outils : drapeaux, tambours, canon et
objets militaires. » et à « participer à l'entraînement militaire sous le
commandement des généraux Wolfe et Montcalm : analyse des stratégies militaires
utilisées en 1759, animation théâtrale et grande revue militaire sur le site des
batailles (si la température le permet). Outils : plan mural du territoire en
1759, drapeaux des ! régiments, tambours, uniformes d'officiers et dossards aux
couleurs des armées ».

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et Impératif français exigent du
gouvernement du Canada qu'il abandonne son projet de « reconstitution » de la
défaite de la Nouvelle-France chez les écoliers québécois, qu'il reconnaisse la
compétence exclusive du Québec sur son patrimoine national et qu'il rétrocède au
Québec les plaines d'Abraham, dont la propriété fédérale est toujours un symbole
de la défaite et de l'occupation anglaise !

Les présidents du mouvement Impératif français et de la Société
Saint-Jean-Baptiste de Montréal, MM. Jean-Paul Perreault et Mario Beaulieu,
seront présents à la comparution de M. André Juneau devant le Comité permanent
du Patrimoine canadien le mercredi 25 février
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 24 Fév 2009, 11:42

Et c'est reparti encore une fois avec la bataille des plaines.

Je me demande pourquoi les Québécois ne sont-ils pas heureux que leurs ancêtres soient des perdants car cette défaite est un élément fondateur de leur identité.

Il faut reconquérir ce que la défaite des plaines d'Abraham nous a fait perdre ou sinon cette défaite restera un événement fondateur de la province du Québec et par ricochet de l'identité québécoise.

Devenons ce que nos ancêtres étaient avant la défaite, soit des Français.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 24 Fév 2009, 12:04

LéonXIV a écrit:
Et c'est reparti encore une fois avec la bataille des plaines.

Je me demande pourquoi les Québécois ne sont-ils pas heureux que leurs ancêtres soient des perdants car cette défaite est un élément fondateur de leur identité.

Il faut reconquérir ce que la défaite des plaines d'Abraham nous a fait perdre ou sinon cette défaite restera un événement fondateur de la province du Québec et par ricochet de l'identité québécoise.

Devenons ce que nos ancêtres étaient avant la défaite, soit des Français.

Non!

Et nous n'avons pas perdu de bataille aux Plaines d'Abraham, nous avons été plutôt à la merci d'illustres personnages qui ont joués des 2 cotés. Ils se disaient en faveur des Français mais préféraient fréquenter les Anglais.

Lorsque les historiens écrivent que les troupes anglaises dans plusieurs batailles et prises de possession de forts français en Amérique, écrivent, «ils entrèrent par la porte de la reine, drapeaux au vent, au son des tambours et des trompettes , des flûtes et violons , ça veut tout dire.

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 24 Fév 2009, 19:10

Sénateur a écrit:
LéonXIV a écrit:
Et c'est reparti encore une fois avec la bataille des plaines.

Je me demande pourquoi les Québécois ne sont-ils pas heureux que leurs ancêtres soient des perdants car cette défaite est un élément fondateur de leur identité.

Il faut reconquérir ce que la défaite des plaines d'Abraham nous a fait perdre ou sinon cette défaite restera un événement fondateur de la province du Québec et par ricochet de l'identité québécoise.

Devenons ce que nos ancêtres étaient avant la défaite, soit des Français.

Non!

Et nous n'avons pas perdu de bataille aux Plaines d'Abraham, nous avons été plutôt à la merci d'illustres personnages qui ont joués des 2 cotés. Ils se disaient en faveur des Français mais préféraient fréquenter les Anglais.

Lorsque les historiens écrivent que les troupes anglaises dans plusieurs batailles et prises de possession de forts français en Amérique, écrivent, «ils entrèrent par la porte de la reine, drapeaux au vent, au son des tambours et des trompettes , des flûtes et violons , ça veut tout dire.

C'est pire, on a capitulé.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 24 Fév 2009, 19:42

Je crois que tu n'a pas saisi le sens de flûtes et violons par le texte car il y a une marge entre capituler et se réjouir de l'avoir fait.

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
LéonXIV
Baron
Baron
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 42
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 24 Fév 2009, 20:56

Sénateur a écrit:
Je crois que tu n'a pas saisi le sens de flûtes et violons par le texte car il y a une marge entre capituler et se réjouir de l'avoir fait.

Pourtant, les québécois se réjouissent d'être Québécois, il devrait remercier ceux qui ont créé la province du Québec, soit les anglais.
Revenir en haut Aller en bas
http://eglisenouvellefrance.org
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   Mar 24 Fév 2009, 22:50

Au moment de la conquête, nous n'étions déjà plus des français, nous vivions dans un contexte difficile où il a fallu intégrer beaucoup d'éléments des cultures amérindiennes pour survivre, nous étions devenus des canadiens. Enfin, les anglais, les écossais et surtout les irlandais ont contribué à créer notre identité. Nous sommes des nord-américains qui parlent français. Si nous étions restés un simple comptoir commercial de la France, il vraiment se demander si notre réalité ne ressemblerait pas à celle de la Guadeloupe et de la Martinique. Je suis fier de ma langue mais il y a longtemps que je n'idéalise plus la supposée mère patrie.
Alain56
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham   

Revenir en haut Aller en bas
 
250 ième de la bataille des Plaines d'Abraham
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique canadienne-
Sauter vers: