Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Welcome in Canada!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Guevara
Marquis
Marquis
avatar

Nombre de messages : 623
Age : 30
Localisation : Tracadie-Sheila, Acadie (en exil à Gatineau)
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Welcome in Canada!   Sam 17 Jan 2009, 10:45

Très bonne lettre d'opinion qui a paru hier dans Le Devoir. Ça démontre bien comment les francophones sont traités, particulièrement dans l'Ouest.

http://www.ledevoir.com/2009/01/16/227630.html

Citation :
Depuis plus de deux ans et demi, je réside à Portland, dans l'État de l'Oregon, pour mon travail. Je m'exprime donc plutôt bien dans la langue de Shakespeare. Comme j'enseigne également une journée par mois au Québec, j'y reviens régulièrement. Chaque fois que j'entre dans ce pays par Vancouver, ou même Montréal, j'ai un choc. En fait, je suis choqué par le manque de considération envers le citoyen de langue française que je suis par ce pays prétendument bilingue. Le bilinguisme canadien est une farce, une farce aux dépens des Québécois, des Acadiens et des Canadiens français de ce pays.

Récapitulons un peu l'entrée au Canada. J'arrive par Vancouver. Je suis devant le comptoir de l'immigration. Sur les panneaux lumineux, on peut lire: «Welcome to Canada, Bienvenue au Canada. Service in english, services en français.» Enfin chez moi, me dis-je! Ma bonne humeur sera de courte durée, car mon interlocuteur à l'immigration, un employé du gouvernement du Canada, ne comprend pas le français. Pour être servi dans ma langue je devrai très souvent patienter une dizaine de minutes, le temps qu'on aille chercher le francophone de service ou un employé dont le français est limité. Dans les faits, l'air de rien, je reçois le même traitement que celui donné un peu plus loin aux immigrants par des préposés qui offrent un service de traduction en mandarin, en cantonnais, en allemand... Pratique lorsque la correspondance d'un vol est serrée! Et insultant, parce qu'en plus de recevoir un service inégal par rapport au Canadien d'origine anglophone, je me sens traité comme un immigrant chez moi. Pourtant, aux services d'immigration au Québec, tous ne sont-ils pas tenus d'être parfaitement bilingues? Les anglophones n'y sont-ils pas servis «mur à mur» dans leur langue? Ne sont-ils pas minoritaires au Québec? Ne paie-je pas les mêmes impôts que l'anglophone? Deux poids, deux mesures.

Puis, aux services de sécurité (fouilles, rayons-X), une affiche «English/Français». La préposée s'adresse à moi par un «Hi, bonjour». Je lui réponds donc en français, comme il se doit. Redéception! La dame, de toute évidence, ne connaît pas d'autre mot en français que «bonjour»... Je peux dire bonjour en dix langues, dont le coréen. Puis-je prétendre pour autant être multilingue? Mais inversons les rôles un instant.

Je suis un Canadien anglais qui débarque à Vancouver. Je vois toutes ces affiches prétendant donner des services en français. Je me dit tout de suite: mais qu'est-ce que les Québécois ont donc à constamment chialer, à vouloir se séparer de ce beau Canada? Ils ont tous les services dans leur langue! Que veulent-ils de plus, ces enfoirés?

Maintenant, c'en est au point où, lorsque je quitte le Québec, à l'aéroport à Dorval (j'omets ici volontairement le nom qui nous a été imposé pour cet aéroport), on s'adresse à moi plus souvent qu'autrement en anglais seulement. «Hi.»

Si je veux faire respecter mon droit de vivre dans ma langue, je dois subir humiliation sur humiliation. Celle d'être un citoyen de seconde zone, même chez moi, au Québec! Je rappellerai à tous les citoyens canadiens qu'en France, ce n'est pas «chez moi». Je me suis déjà fait dire par une préposée au service d'Air Canada de retourner en France si je voulais être servi en français... J'ai entendu à Vancouver l'annonce de mon vol en mandarin et en anglais. De français, point. Le Canada bilingue est une monstrueuse supercherie. Le gouvernement canadien, en plus de bafouer allègrement, depuis le début, les lois québécoises de protection de la langue française, renie en fait ses propres lois sur les langues officielles. Une supercherie qui s'amenuisera à mesure que nous disparaîtrons de la carte de l'Amérique du Nord. C'est pour demain.
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Sam 17 Jan 2009, 11:57

voilà pourquoi le quebec doit prendre son indépendance !
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Sam 17 Jan 2009, 12:12

C'est un très bon article et qui semble absolument vraisemblable. Je ne peux que dire que des problèmes semblables sont vécus par bien des Suisses des minorités linguistiques, l'italienne y comprise, mais au moins nous protestons bien fort et notre protestation est entendue. Mais je me demande si nous aurions la même chance si la langue dominante était l'anglais. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Sam 17 Jan 2009, 16:25

le problème est qu'une bonne partie des anglos sont raçistes et anti français ! C'est pourquoi la supercherie est là car ils ne VEULENT PAS d'un canada bilingue et souhaitent l'anglicisation des francos !
faut pas chercher d'autres raisons!!!

si la suisse était en Amérique elle serait aujourd'hui certainement quasi anglophone !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Guevara
Marquis
Marquis
avatar

Nombre de messages : 623
Age : 30
Localisation : Tracadie-Sheila, Acadie (en exil à Gatineau)
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Sam 17 Jan 2009, 19:14

Denis Baggi a écrit:
C'est un très bon article et qui semble absolument vraisemblable. Je ne peux que dire que des problèmes semblables sont vécus par bien des Suisses des minorités linguistiques, l'italienne y comprise, mais au moins nous protestons bien fort et notre protestation est entendue. Mais je me demande si nous aurions la même chance si la langue dominante était l'anglais. Shit

Ici lorsque l'on proteste, on n'obtient jamais de résultats. Tous les gains substansiels pour la langue française au Canada l'on été soit par des Lois ou par des luttes juridiques qui repose sur ces mêmes lois.

Jadis, il fut un époque où les francophones utilisaient leur langue dans le domaine privé seulement, c'est-à-dire chez eux. On appelait cette période la "bonne entente". Maintenant les francophones ont prit leur place dans l'espace publique, mais depuis une dizaine d'années on semble retourner en arrière.

On a besoin d'un gouvernement qui est prêt à légiférer pour protéger la langue française mais présentement nous n'avons pas de tel gouvernement ni au fédéral, ni au Québec, ni au Nouveau-Brunswick. Triste...
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Dim 18 Jan 2009, 00:19

Victorserge0 a écrit:
voilà pourquoi le quebec doit prendre son indépendance !


Voici ce que le "Parti Indépendantiste du Québec" écrit sur son site internet:
NOTE: leurs opinions et leurs textes sont beaucoup plus tranchés, beaucoup plus DIRECTS que ne le sont les écrits du "Parti Québécois", parti aussi en faveur de l'indépendance du Québec:

http://www.parti-independantiste.org/

EXTRAITS:

APPEL AUX INDÉPENDANTISTES POUR LE 8 DÉCEMBRE! (élection provinciale à cette date)

Après 400 ans d’histoire en terre d’Amérique, 250 ans de domination anglo-canadienne et le référendum volé de 1995 par les magouilles d’Ottawa, il est temps pour nous, peuple québécois, de nous donner la liberté politique. C’est une question de fierté, d’honneur et de dignité.

Déclarons notre indépendance!

Il est anormal de laisser la nation étrangère anglo-canadienne nous imposer ses lois, décider à notre place comment dépenser notre argent provenant de nos impôts et taxes, et parler en notre nom sur la scène internationale. Depuis la création de l’ONU en 1945, de nombreux peuples de la terre ont compris que pour déterminer librement leur avenir, l’indépendance était nécessaire. En 1945, le monde comptait 50 pays. Maintenant, il en compte plus de 200, dont 193 siègent à l’ONU.

L’indépendance du Québec, contrairement à ce que les Canadiens et leurs collabos tentent de nous faire avaler, va donc dans le sens normal du cours de l’histoire des peuples. Comme toutes ces nations libres de la planète, nous sommes capables de nous gouverner nous-mêmes.


.....................................................................

Déclarons notre indépendance!

Libérés du carcan canadien qui travaille à notre assimilation depuis la conquête britannique de 1759, l’annexion forcée de 1840, la confédération imposée de 1867 et le rapatriement unilatéral de 1982, nous pourrons enfin assurer la pérennité de notre langue, de notre culture et de notre identité.
Libérés du multiculturalisme canadien et du bilinguisme officiel de l’État canadien, nous pourrons enfin faire en sorte que tous les immigrants s’intègrent à nous et non plus à la nation étrangère anglo-canadienne sur notre propre territoire.


....................................................................

FIN DES EXTRAITS
.
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Dim 18 Jan 2009, 08:55

Victorserge0 a écrit:

si la suisse était en Amérique elle serait aujourd'hui certainement quasi anglophone !!!!

Certainement, mais ce n'est pas que la majorité allemande, quelque 60% de la Suisse, n'ait pas tenté de faire disparaître les communautés plus petites, comme l'italienne, 6%, qui d'ailleurs de 1515 à 1798 n'était qu'une colonie dominée par 12 autres "cantons" allemands.

Mais heureusement pour nous, après une révolution et plusieurs actes de Napoléon - qui voulait une Suisse stable et moderne et l'a imposée - le Canton et République du Tessin, Ticino, est rentré en 1803 dans la Confédération grâce un vote populaire et a été admis au même titre des autres Cantons. Ce qui a été encore souligné au Congrès de Vienne en 1815 et surtout dans la Constitution Fédérale de 1848, copiée de celle des États-Unis.

La situation est donc bien différent qu'au Canada, et nos membre du Congrès suisse ou du gouvernement s'expriment dans leur langue, et si au niveau fédéral tout est écrit en quatre langues, chaque Canton a par contre le droit d'imposer la sienne localement.

Nous avons donc une histoire, et des chances, que le Québécois n'ont pas, et s'ils n'obtiennent pas de droits semblables, il sera juste qu'ils se séparent, ou libèrent, du Canada, comme l'ont fait les zones de l'ex-Yougoslavie, la Tchéquie et la Slovaquie, les républiques baltes d'Estonie, Lettonie et Lituanie, etc.

Ce n'est que quand les peuples sont libres et respectés qu'ils peuvent entreprendre des relations amicales avec d'autres peuples.

Pour terminer, j'ajouterai que mon intérêt pour ce forum vient du fait que je me sens également membre d'une minorité linguistique qui risquerait facilement d'être opprimée si elle ne faisait pas constamment attention aux développements dans la fédération - et gare à celui qui s'endort!
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Dim 18 Jan 2009, 10:27

Guevara a écrit:
Très bonne lettre d'opinion qui a paru hier dans Le Devoir.
Elle avait aussi retenue mon attention. Smile

Je retiens de façon particulière cet exemple qu'il propose:
Citation :
Je suis un Canadien anglais qui débarque à Vancouver. Je vois toutes ces affiches prétendant donner des services en français. Je me dit tout de suite: mais qu'est-ce que les Québécois ont donc à constamment chialer, à vouloir se séparer de ce beau Canada? Ils ont tous les services dans leur langue! Que veulent-ils de plus, ces enfoirés?

Ce bilinguisme de façade ne nous aide pas beaucoup. Et j'ajoute que certains francophones se laissent même séduire (ou berner), en quelque sorte, par celui-ci.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Dim 18 Jan 2009, 10:38

Il existe des pays vraiment bilingue : la hollande et les pays scandinaves !
Environ plus de 90 % de la population est capable de s'exprimer en anglais ! Beaucoup d'entre eux d'ailleurs parle mieux l'anglais qu'un américain ou anglais moyen !
Pourtant aucun de ces pays ne sont officiellement bilingues ! il n'y a pas tout un tas de loi à la con pour obliger les hollandais à apprendre l'anglais !
Si à peine 14 % des anglos du canada sont capables de s'exprimer plus ou moins en français (parfois c'est plus le moins) malgrès un bilinguisme affiché c'est que la bête immonde du racisme anti franco est toujours là ! On pourra pondre toute les lois du monde , elles ne serviront à rien si les anglos veulent se torcher avec !!!
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Dim 18 Jan 2009, 13:05

Parler de "racisme anti franco" me semble démesuré en 2009. Oui il reste des "tits-casques" mais c'est marginal compte-tenu de tous nos problèmes de société.

Je ne crois pas être séduit et berné et j'ai certes remis en question ce bilinguisme de facade. Je crois qu'il s'agit plus de la "loi du moindre effort" qui s'applique quand les gens n'arrrivent plus à payer leurs factures, s'occuper de leurs enfants, parents, amis, communautés, travail, etc.

Bien qu'apprendre une nouvelle langue ouvre beaucoup de portes intellectuelles, ca représente beaucoup d'efforts et ne fait pas partie de la "culture" ici en Amérique tel qu'elle se manifeste en Europe ou vous n'avez jamais souffert (dans le passé) de la dominance d'une langue. Les bénéfices $ d'apprendre l'anglais pour un franco et tous les autres groupes linguistiques sont plus évidents (compte tenu des difficultés de l'anglais) que ceux d'apprendre le français pour un anglo (le français est une langue exigeante). Et nous savons tous que l'argent détermine en bout de ligne nos choix dans une société de consommation.

Contreparrer cette nouvelle dominance de l'anglais nécessitera que les "dominés" prennent davantage confiance au quotidien dans les mérites de leur propre langue et culture au point d'en devenir de fiers ambassadeurs, sans se déchirer la chemise aux premières escarmouches. L'emphase sur les services gouvernementaux n'est qu'une composante de cette prise de confiance. Elle prend malheureusement trop de place et sert d'excuse pour ne pas avancer. Notre espace public n'est pas à ce que je sache un monopole gouvernemental et les francos, par exemple, pourraient y afficher une meilleure présence.

En terminant, je crois qu'un Canadien anglais (ou français) a tout à fait le droit de se demander compte-tenu des fonds publics alloués au bilinguisme depuis 40 ans, quels sont les véritables résultats de cet investissement?
Revenir en haut Aller en bas
CLOVIS
Marquis
Marquis
avatar

Masculin Nombre de messages : 747
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Lun 19 Jan 2009, 03:46

Il faut se rappeler toujours qu'à l'origine le Canada est Français.
S'il ne l'est plus c'est que par la force le Roi d'Angleterre à laide d'une armada, fabriquée au grand détriment de son peuple, a conquis le territoire, et infligé par la suite des insultes indélébiles au peuple français installé sur place.
Les connaisseurs qui savent l'histoire ne peuvent pas ignorer les nettoyages ethniques (Acadiens) les spoliations des terres,les crimes au Manitoba, les vols au Haut canada et le remboursement des dettes anglos par les francos du Quebec ainsi réduit.
Tout le monde sait que ce Canada était 100 % francophone avant que les Anglais ne le prennent par la force, et de fait sont DES OCCUPANTS.........

alors quand ils font la mendicité pour les francos pour leurs donner:affraid: quelques droits, c'est bien juste un petit masque pour tromper les regards extérieurs.
Le Canada, de l'Atlantique jusqu'au bout du Manitoba devrait être francophone, et ne devrait rien a voir avec la couronne.et s'en foutre comme de l'an quarante.
Quand les francophones revendiquent ils ne font que leur devoir, en essayant de reprendre les clefs de leur maison.
Toujours combattre et revendiquer jusqu'à accomplissement du destin final et normal, voilà bien une belle raison de vivre et rester debout.!!!
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Lun 19 Jan 2009, 10:44

Victorserge0 a écrit:
On pourra pondre toute les lois du monde , elles ne serviront à rien si les anglos veulent se torcher avec !!!

Les lois ne seraient pas "à la con" si:

- elles obligent un état à écrire ses lois et documents officiels dans TOUTES les langues du pays
- elles permettent, voir encouragent, les parlementaires et gouverneurs à s'exprimer dans la langue de la région
- elles permettent à chaque région d'utiliser la langue qu'elle choisit, une ou plusieurs

Ce n'est point le cas pour la Louisiane, et si j'ai bien compris du Québec non plus, donc une loi qui serait vraiment appliquée et respectée serait un progrès. Aussi parce que, s'il n'était pas possible de la faire respecter pleinement, ceci serait un indice que le pays ne mérite pas ses minorités, qui devraient se séparer.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Lun 19 Jan 2009, 22:57

Denis Baggi a écrit:
Victorserge0 a écrit:
On pourra pondre toute les lois du monde , elles ne serviront à rien si les anglos veulent se torcher avec !!!

Les lois ne seraient pas "à la con" si:

- elles obligent un état à écrire ses lois et documents officiels dans TOUTES les langues du pays
- elles permettent, voir encouragent, les parlementaires et gouverneurs à s'exprimer dans la langue de la région
- elles permettent à chaque région d'utiliser la langue qu'elle choisit, une ou plusieurs

Ce n'est point le cas pour la Louisiane, et si j'ai bien compris du Québec non plus, donc une loi qui serait vraiment appliquée et respectée serait un progrès. Aussi parce que, s'il n'était pas possible de la faire respecter pleinement, ceci serait un indice que le pays ne mérite pas ses minorités, qui devraient se séparer.

Tu as très bien compris au sujet du Québec.....
Au Québec, c'est la Cour Suprême du Canada, à majorité anglophone, qui décide si les lois du gouvernement de la province de Québec en faveur de la langue française sont trop protectrices ou non.

Jusqu'à présent, la Cour Suprême du gouvernement du Canada anglophone a amputé la loi 101 par plus de 200 AMENDEMENTS. La LOI 101 n'est plus que le squelette de ce qu'elle était à l'origine.

CETTE LOI AVAIT ÉTÉ MISE EN VIGUEUR, EN 1977, dans la province de Québec, par le gouvernement du Parti Québécois de René Lévesque, à l'époque. Cette loi favorisait la PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC.


Voir les archives de la Société Radio-Canada:
http://archives.radio-canada.ca/politique/langue_culture/dossiers/1300/

Voir les PRINCIPAUX JUGEMENTS de la Cour Suprême ANGLOPHONE du Canada, qui est venue enlever des pouvoirs à la LOI 101 au Québec:
http://www.olf.gouv.qc.ca/charte/reperes/reperes.html

Un court texte d'un étudiant universitaire, qui tente
de défendre la LOI 101 au Québec:
NOTE: dans son texte, il existe quelques petites erreurs de faits,
mais cela n'est pas trop grave....
http://www.thecanadapage.org/Sep2Fr.htm

Sur le site de Wikipedia, un court résumé de la "Vie"
de la LOI 101:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_la_langue_fran%C3%A7aise

.
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Mar 20 Jan 2009, 11:52

Merci, un autre motif pour lequel j'aime ce forum est que j'y apprends toujours quelque chose de nouveau.

La lutte des québécois et la loi 101 ont bien été couvertes par les média de masse en Europe, mais les coupures par la cour suprême canadienne ne sont point mentionnées, ce qui fait qu'une ignorance règne suprême chez nous, à partir de celui qui écrit ces lignes.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Mar 20 Jan 2009, 22:51

Et là, la LOI 104, qui est venue "boucher un trou" de la LOI 101:

en effet, selon la LOI 101, les enfants, et leurs frères et leurs soeurs et leurs descendants, qui sont nés de parents anglophones ayant fréquenté l'école anglaise, au Québec, --------ou bien au Canada (selon un jugement de la COUR SUPRÊME ANGLOPHONE DU CANADA), alors on dit maintenant: la clause "Canada" au lieu de la clause "Québec"--------- ces enfants, donc, qui sont de parents anglophones OU BIEN qui ont fréquenté AU MOINS LA MOITIÉ DE LEURS CLASSES EN ANGLAIS, PEUVENT aller à l'école anglaise publique, où tout l'enseignement est payé par le gouvernement du Québec....

D'OÙ LE STRATAGÈME: des parents ------------francophones ou bien de d'autres nationalités, qui ne parlent même pas la langue anglaise-------------- envoient en 1ère année leurs enfants DANS UNE ÉCOLE ANGLAISE "PRIVÉE", privée: dans le sens de : non subventionnée aucunement par l'ÉTAT québécois (donc, avec des coûts de scolarité dans les $10,000 à $15,000 par année).

Donc, après 1 an comme cela, ils ont fait au moins la moitié de leurs études en anglais, DONC, ce jeune enfant -----et ses frères et ses soeurs------ ont le droit d'aller à l'école anglaise PUBLIQUE, ensuite, l'année d'après....


LA LOI 104, qui est maintenant contestée jusque devant LA COUR SUPRÊME ANGLOPHONE DU CANADA, doit être jugée CE PRINTEMPS même... Donc, on saura si la LOI 104, qui interdit maintenant de faire ce stratagème, EST LÉGALE OU NON, selon les DIKTATS DE LA COUR SUPRÊME ANGLAISE...... IMAGINEZ LE RÉSULTAT......

.

-------------------------------------------

EN PASSANT, les grandes nouvelles qui font MAL paraître les Québécois sont toujours très bien relayées à travers toutes les agences de Presse...., mais s'il existe des nouvelles qui viendraient aider la cause des Québécois francophones, pour mieux conserver leur langue française, cela, les agences de presse du monde entier, À LA DEMANDE DE "LA PRESSE CANADIENNE" (l'agence de presse du gouvernement du Canada, tout comme l'AFP en France ou Reuters...etc), et même à la demande de grands manitous financiers, comme Desmarais et cie qui ont de grands contacts à travers le monde, comme Sarkozy, comme plusieurs gouvernants russes, comme toute la Haute Classe de la Grande-Bretagne, ces nouvelles, DONC, ne sont pas publiées du tout......

======================================

Un autre exemple:

Voici une nouvelle, sur le fil de presse de la Société Radio-Canada:

UN AVOCAT SPÉCIALISÉ EN IMMIGRATION EXIGE DES AUDIENCES EN FRANÇAIS

Un avocat canadien spécialisé en immigration exige que les prochaines audiences pour son client d'origine cubaine devant la Commission sur l'immigration et le statut de réfugié se déroulent en français. Stéphane Handfield représente un client assujetti à une enquête sur son admissibilité au Canada.

Les procédures engagées par ses précédents avocats ont eu lieu en anglais. Me Handfield souhaite que la prochaine audience, en février, ait lieu en français, avec un traducteur en espagnol. La Commission a refusé, arguant que ce sont les besoins du client qui prévalent et non ceux de l'avocat. Me Hadfield rétorque que son client appuie sa demande et considère que ses droits fondamentaux sont bafoués. Il songe à déposer une plainte à la Commission des langues officielles.

FIN DE CETTE NOUVELLE
.

COMMENTAIRES: imaginez, un instant, si c'était un avocat anglophone du Québec qui se verrait interdire de plaider sa cause EN ANGLAIS, AU QUÉBEC........ :
CE SERAIT LE SCANDALE, en prenant les Québécois francophones en DÉFAUT, PENDANT UNE SEMAINE DE TEMPS, DANS TOUS LES JOURNAUX ANGLOPHONES DU QUÉBEC ET DU CANADA... ET MÊME DU MONDE ENTIER.....

Mais là, c'est juste un avocat francophone du Québec qui veut plaider AU QUÉBEC, EN FRANÇAIS, en cours de justice fédérale, ALORS, IL N'Y A PAS LIEU D'EN FAIRE LES MANCHETTTES plus qu'il ne le faut.......

.
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Mer 21 Jan 2009, 07:33

Cette loi 104 est absolument ahurissante. Je pensais qu'une personne est anglophone ou francophone en fonction de ce qu'elle décide.

Ces classifications, avec leurs "moitiés" et mentions de "parents", "enfants" sont dignes de l'Allemagne des années 30 ou de l'Afrique du sud de l'apartheid.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Mer 21 Jan 2009, 23:37

Ouf!

J'ai pas lu le fil en entier mais votre dernier commentaire, Dennis, est vraiment, mais vraiment démesuré...

Sans compter que sans trop vous en rendre compte, du moins je l'espère, vous démonisez au passage la Loi 101. Et ça, pour une Québécoise de langue française comme moi, c'est toute une insulte.


AF

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Jeu 22 Jan 2009, 07:42

AF a écrit:
Ouf!
J'ai pas lu le fil en entier mais votre dernier commentaire, Dennis, est vraiment, mais vraiment démesuré...
Sans compter que sans trop vous en rendre compte, du moins je l'espère, vous démonisez au passage la Loi 101. Et ça, pour une Québécoise de langue française comme moi, c'est toute une insulte.
AF

Denis -

Ce n'est point mon intention de démoniser la loi 101. Nous en avons de semblables qui justement protègent les minorités linguistiques.

Mais je doute fort que ceci puisse être fait avec ces calculs de moitié etc. qui me rappellent trop les classifications genre quartiron, octavon etc., cela me donne vraiment la chair de poule et m'empêche une lecture objective. C'est cela que je veux démoniser et insulter, pas vous ou la Loi 101.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Jeu 22 Jan 2009, 13:50

J'ai moi aussi un peu sursauté au commentaire initial de Denis. Le problème est énorme pour les communautés autocthones et se pose aussi de plus en plus en milieu minoritaire canadien dans ces accouplements dits "exogames".

Je comprends certes le besoin de 101 et particulièrement 104, en tant qu'observateur inquiet de la situation linguistique de Montréal. Pas facile de réglementer lorsque la population franco elle-même ne s'affirme pas davantage et que souvent des éléments étrangers démontrent plus de dynamisme en faveur de la situation linguistique franco que nos entretenus... Je vous signale le texte Apprendre les rudiments du monde scolaire publié sur l'Eau Vive (hebdo fransaskois) et en extrait le fragment suivant:
Citation :
Un dernier point de discussion se rapportait aux personnes qui peuvent ou non étudier dans les écoles du CÉF. Présentement, le Conseil des écoles fransaskoises veut ne pas dépasser 10% de ses admissions pour les « non ayant droit », soient les anglophones et les immigrants non-francophones. Toutefois, tout n’est pas noir ou blanc : que fait-on avec un immigrant du Royaume-Uni s’il comprend bien le français mais ne le parle pas? Mais surtout : qui est un « ayant droit »? L’élève dont un parent biologique est francophone? Dont le gardien légal l’est? Que fait-on avec les familles reconstituées?

On propose d’imposer des tests de compréhension tout simple; si l’élève peut le comprendre (mais qu’il répond en anglais), on estime qu’il peut venir étudier en français. Toutefois, certains croient que, à cause de la situation minoritaire du français ici, les parents doivent mettre la main à la pâte. Pendant une période de probation de douze mois, on va évaluer l’implication des parents dans la communauté. S’ils ne répondent pas aux exigences, on pourrait leur refuser l’accès à l’école. Cette exigence soulève un double standard; certains « ayant droit » ne sont pas tellement impliqués dans leur communauté. Aussi, un conseiller de Vonda nous a confié que, sans les enfants de Nipawin (majoritairement anglophones), l’école n’existerait pas... Le tout se précisera sans doute avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Jeu 22 Jan 2009, 20:23

Denis Baggi a écrit:
Cette loi 104 est absolument ahurissante. Je pensais qu'une personne est anglophone ou francophone en fonction de ce qu'elle décide.

Ces classifications, avec leurs "moitiés" et mentions de "parents", "enfants" sont dignes de l'Allemagne des années 30 ou de l'Afrique du sud de l'apartheid.

Je comprends que cela peut paraître inquiétant, vu de l'extérieur et pris "hors contexte"....

En 1977, les possibilités étaient les suivantes: imposer la langue française, même à tous les anglophones, OU BIEN imposer la langue française uniquement aux nouveaux arrivants qui n'ont jamais eu de lien avec la langue anglaise.

Le premier choix avait été présenté par le ministre en charge de la LOI 101, ---c'était la LOI no 1 à l'époque---, mais René Lévesque ne voulait absolument pas que cela en soit ainsi. Il avait pour son dire que les anglophones de Montréal ont des "droits acquis", et qu'ils peuvent continuer de conserver toutes leurs institutions de langue anglaise, notamment celles de niveau primaire et de niveau secondaire.

----------------------------------
En passant, je crois que c'est VictorSerge0 qui écrivait sur ce forum-ci, il y a tout juste 2 ou 3 semaines, que la langue française aurait dû être imposée de force à tout le monde, de la même façon que cela se fait dans certains États, dans les Europes.

J'étais pour lui répondre que même les "purs et les durs" de l'indépendance du Québec n'en ont jamais autant demandé.....
-----"purs et durs": expression consacrée au Québec qui veut signifier quelqu'un qui croit fermement, jusqu'à l'intérieur de ses os, que l'indépendance du Québec est nécessaire et doit se faire le plus rapidement possible, sans aucun compromis......

Mais, alors, dans le spectre opposé, est-ce que nous avons des "impurs et mous" de l'indépendance ???

----------------------------------

Pour les niveaux de CÉGEPs (le "Lycée", en France, je crois, qui serait de même niveau), les étudiants ont toujours eu le choix de recevoir leur enseignement en anglais ou bien en français. Pour les universités, évidemment, le choix de langue est possible pour tout le monde.

En résumé, la LOI 101 ne fait que demander aux gens de différentes nationalités, autres que le français, de bien vouloir au moins apprendre quelques mots de français pour être plus en mesure de mieux s'intégrer en public DANS LA MAJORITÉ FRANCOPHONE DU QUÉBEC.... Et l'intégration passe par les écoles primaires et secondaires, par les Cégeps et Universités, par la langue de travail, par la langue de la "justice", etc...

En somme, si les gens de d'autres nationalités veulent venir demeurer au Québec, ALORS, ils doivent savoir, AVANT DE VENIR Y RESTER, qu'ils devront faire des efforts pour apprendre un minimum de mots de la langue française, et que LA LANGUE PUBLIQUE ET OFFICIELLE DU QUÉBEC EST LA LANGUE FRANÇAISE.

Quoique...... les services en langue anglaise existent tout autant partout au Québec...., et des personnes nouvellement arrivées au Québec de plus de 30 ans peuvent parfaitement vivre, travailler,,etc.. dans la ville de Montréal sans avoir à prononcer un seul mot de français.

Mais l'inverse N'EST PAS VRAIE. Dans d'autres provinces, des personnes francophones devront absolument parler anglais aussi, s'ils veulent le moindrement pouvoir y vivre convenablement, sans subir des contraintes.... c'est sûr qu'il y a toujours des exceptions, mais elles sont reares...

Donc, en résumé, on essaie de plus faire valoir le bien-fondé toujours présent de l'utilisation de la langue française à Montréal, au Québec. La langue française au Québec, c'est une richesse et un atout unique de plus pour des gens vivant en Amérique du Nord. Et il faut prendre quand même certaines mesures pour pouvoir conserver cette langue parlée au Québec.

.
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Ven 23 Jan 2009, 05:52

Je comprends de n'avoir pas compris certains aspects de la loi 101 et 104, et je vous prie de pardonner mon ignorance.

Denis
Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3089
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Ven 23 Jan 2009, 08:16

On peut comprendre que vu de l'extérieur... Pour ma part j'échangerais volontier les règlements sur la langue contre un pays. J'aimerais mieux être dans un monde idéal et ce monde idéal se retrouve plus dans un pays de langue française à mon avis. D'un certain point de vu, la loi 101 aura été un ''mal'' nécéssaire. Serons-nous un jour assez forts et assez confiants pour permettre l'entière liberté linguistique? À ce jour, la réponse est non.

Voici ce que disait René Lévesque au moment de l'établissement de la loi 101:

Citation :
devoir légiférer sur la langue de la majorité est une « humiliation nécessaire » en raison de la « situation coloniale » québécoise.

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Ven 23 Jan 2009, 21:15

Lamarche a écrit:
On peut comprendre que vu de l'extérieur... Pour ma part j'échangerais volontier les règlements sur la langue contre un pays. J'aimerais mieux être dans un monde idéal et ce monde idéal se retrouve plus dans un pays de langue française à mon avis. D'un certain point de vu, la loi 101 aura été un ''mal'' nécéssaire. Serons-nous un jour assez forts et assez confiants pour permettre l'entière liberté linguistique? À ce jour, la réponse est non.

Voici ce que disait René Lévesque au moment de l'établissement de la loi 101:

Citation :
devoir légiférer sur la langue de la majorité est une « humiliation nécessaire » en raison de la « situation coloniale » québécoise.

Moi aussi, ce que je trouve de complètement abherrant, c'est de devoir obliger les commerces, les entreprises, surtout celles du centre-ville et de l'ouest de l'île de Montréal, en très grande proportion anglophones, de devoir, donc, LEUR DIRE et même les obliger à répondre en français à la majorité de leur clientèle qui est DE LANGUE FRANÇAISE.

Il me semble que cela va de soi qu'un commerce ou bien qu'une entreprise puisse faire affaire EN FRANÇAIS avec un client parlant en français. MAIS NON... IL A FALLU ET IL FAUT ENCORE OBLIGER CES ENTREPRISES À TENIR COMPTE de la langue française pour leur clientèle majoritairement française.... D'un côté, cela me dépasse.... qu'on soit obligé de faire cela.

Mais moi, dans ma petite tête, je ne peux pas concevoir, faut-il croire, que les commerces IMPOSANT LEUR LANGUE ANGLAISE À LEUR CLIENTÈLE FRANÇAISE, font cela dans le souci d'obliger ces francophones à se bilinguiser....., et à de devenir de meilleurs citoyens "CANADIAN"!!!!!

Je parle assez bien la langue anglaise, mais, EN TANT QUE CLIENT D'UNE ENTREPRISE, je demande d'être servi en français.... Et si on me répond encore en anglais, je leur dis: "Il n'y a pas de problème, tu peux me parler français, je parle français"... Là..., le commis du magasin me regarde, en se demandant: "est-ce qu'il rit de moi ou bien est-il sérieux dans ce qu'il dit ?"

------------------------------------

En passant, dans un pays francophone que serait le Québec, il me semble qu'on serait AUSSI obligé de légiférer sur la langue française..... Selon moi, ce n'est pas juste parce qu'on aurait un pays, que tout cela deviendrait français..., MAIS CELA AIDERAIT DE BEAUCOUP, CELA, J'EN CONVIENS!!!!

LA LOI 101 a permis à la majorité francophone du Québec de mieux vivre, DE MIEUX S'EXPRIMER en français, et cela, dans tous les domaines de l'activité humaine: dans les arts, la culture, l'économie, la justice, les sciences, etc.. Cette loi a permis aux gens de mieux s'assumer en tant que francophone, de plus vivre ce qu'ils avaient au fond de leurs "trippes"... comme francophones...

.


.
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Sam 24 Jan 2009, 12:34

Je vous remercie pour la patience. Pour ma part, je n'ai rien contre le fait d'obliger des habitants d'une zone du pays à adopter une certaine langue, si celle-ci est menacée. Ce n'est pas ce qui m'avait offensé, c'est le contraire, et je m'excuse pour le malentendu.

Où j'habite il ne serait pas toléré qu'une loi, ou une interpellation au tribunal, ne soit pas faite dans la langue de l'état-canton, donc l'italien, même si la langue majoritaire du pays est l'allemand, donc si cette fois j'ai bien compris, nous avons un équivalent de la loi 101, en plus il n'y a pas d'écoles qui ne soient pas en italien.

Mes excuses si je mentionne toujours ce qui se passe à de milliers de kilomètres de chez vous dans un contexte bien différent, mais c'est pour mieux comprendre.

Merci encore, Denis
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   Sam 24 Jan 2009, 13:12

Il me semble que cela va de soi qu'un commerce ou bien qu'une entreprise puisse faire affaire EN FRANÇAIS avec un client parlant en français. MAIS NON... IL A FALLU ET IL FAUT ENCORE OBLIGER CES ENTREPRISES À TENIR COMPTE de la langue française pour leur clientèle majoritairement française.... D'un côté, cela me dépasse.... qu'on soit obligé de faire cela.

Mais moi, dans ma petite tête, je ne peux pas concevoir, faut-il croire, que les commerces IMPOSANT LEUR LANGUE ANGLAISE À LEUR CLIENTÈLE FRANÇAISE, font cela dans le souci d'obliger ces francophones à se bilinguiser....., et à de devenir de meilleurs citoyens "CANADIAN"!!!!!



C'est bien ce que je disais dans un autres poste les anglos sont encore très nationalistes et racistes vis à vis des francophones ! Bien entendu c'est aujourd'hui moins affiché qu'il y a 50 ans ! ce racisme est plus hypocrite et sournois !
Tout comme les allemands les anglo-saxons avaient un nationalisme fondé sur la race ! La défaite de 45 ont purgé la mentalité des allemands de ce nationaliste raciste ! les anglo-saxons n'ont pas eu de 1945 donc il y a des restes !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome in Canada!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome in Canada!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Espace francophone :: L'Amérique francophone-
Sauter vers: