Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lettre à Paul Desmarais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Lettre à Paul Desmarais   Mer 10 Sep 2008, 21:51

Nous pourrons lire un nouveau chroniqueur dans Le Journal de Montréal à compter de vendredi prochain. De qui s'agit-il? Il s'agit de Bernard Landry, ancien premier ministre du Québec.

Je copie/colle un long extrait de cette lettre d'opinion - parue initialement dans La Presse - et aujourd'hui dans le journal de Montréal.

----------------------

Lettre à Paul Desmarais
Bernard Landry
10/09/2008


N.D.L.R. - Dans un geste soudain soulignant une rupture spectaculaire, l'ex-premier ministre du Québec Bernard Landry a annoncé en primeur dans La Presse lundi sa décision de devenir chroniqueur au... Journal de Montréal. M. Landry a fait cette annonce dans une lettre ouverte au président du conseil de Power Corporation, M. Paul Desmarais. M. Landry lui reproche d'avoir imposé «une ligne éditoriale fédéraliste» à La Presse, et d'avoir prédit, dans une entrevue à un magazine français, que «si le Québec se sépare ce sera sa fin». Voici le texte de M. Landry, qui signera sous peu une chronique régulière dans les pages du Journal de Montréal et du Journal de Québec.

Cher Paul Desmarais,
Nos divergences de vues n'ont jamais altéré l'estime que je vous porte. J'ai souvent fait votre éloge en privé comme en public et je vous considère comme l'un de nos plus grands financiers. L'hebdomadaire français Le Point, auquel vous avez donné une remarquable entrevue en juin dernier, vous présente, à juste titre, comme «une légende du monde des affaires».

Votre influence sur une partie des élites françaises est notoire. Le président, Nicolas Sarkozy, vous a récemment élevé au grade de grand-croix de la Légion d'honneur. Même René Lévesque ne fut pas décoré à un tel niveau.

(...)

Un tel prestige et la rareté de vos interventions publiques leur donnent une portée hors du commun. C'est pourquoi je considère qu'il est de mon devoir de citoyen de réagir à un propos stupéfiant que l'on retrouve dans cette fameuse entrevue au Point. Vous avez dit que «si le Québec se sépare ce sera sa fin».
Je me prends à espérer qu'une telle déclaration a dépassé votre prensée. Il ne pouvait être dans vos intentions de laisser entendre que 50 % des électeurs qui ont voté OUI en 1995, dont la majorité des lecteurs de vos journaux, auraient voulu la fin de leur nation. Je présume que même ceux qui défendent avec honnêteté dans vos publications la « ligne éditoriale fédéraliste » obligatoire ont dû être surpris d'un tel énoncé.

DES ÉTATS-UNIS AU MONTÉNÉGRO

Comment pourriez-vous penser un seul instant que notre nation qui a évidemment les moyens d'être indépendante, comme l'a dit d'ailleurs notre premier ministre en France l'an dernier, pourrait connaître sa fin en faisant ce que presque toutes les nations qui le peuvent, la plupart, du reste, beaucoup moins bien nanties que le Québec, ont déjà décidé de faire. Connaissez-vous dans l'histoire une nation, à commencer par
les États-Unis, en 1776, jusqu'au Monténégro en 2006, qui, ayant accédé à la liberté, y aurait trouvé sa fin ? Il me semble impérieux pour vous de rectifier cette déclaration aussi insoutenable et injuste qu'il ne le serait de prétendre que l'indépendance du Québec serait son commencement.
Comment un choix aussi normal pourrait être la fin de la nation qui a donné le jour aux courageux et inventifs Desmarais de l'île Marie en face de chez moi, qui ont conçu les fameuses chaloupes Verchères ? Ces autres Desmarais qui ont créé et gèrent Power Corporation perdraient- ils leur génie des affaires si le Québec était libre ? Nos nombreux dirigeants d'entreprise qui dominent le monde dans leur créneau seraient-ils moins doués et moins dynamiques si le Québec était membre de l'OMC et du FMI ?

Les nombreux artistes québécois qui s'illustrent dans le monde entier, dont certains d'une prodigieuse manière, seraient- ils moins créatifs et brillants si leur nation était membre de l'UNESCO ? Nos athlètes olympiques récolteraient-ils moins de médailles sous notre bannière fleur-de-lysée ?
En quoi notre démocratie, à bien des égards exemplaire, serait-elle affectée négativement par notre présence aux Nations Unies ? Pourquoi notre solidarité profondément enracinée dans nos valeurs pourrait-elle être dissoute par notre appartenance à la FAO, à l'OMS et à la Banque mondiale ?

Avec l'indépendance, nos 45 000 mégawatts d'énergie propre, sans compter ce qui est à venir, auraient-ils moins de puissance ? Notre prodigieuse dotation minière, nos forêts renouvelables et notre agriculture dynamique pour raient-elles perdre de leur valeur ?
Le Point relate votre amitié avec tous les premiers ministres du Québec. Je le confirme en ce qui me concerne et c'est pour moi une raison supplémentaire de vous poser ces quelques questions. La nation québécoise mérite que l'un de ses plus illustres membres lui donne une réponse articulée.

Bernard Landry

P.-S. - La Presse a toujours accueilli mes textes et m'en a même demandé. J'y écrirai moins à l'avenir, car j'ai accepté l'offre d'une chronique dans Le Journal de Montréal. Il est toujours bon d'observer ce que fait la concurrence, j'espère donc que vous la lirez de temps à autre. Talleyrand, dont vous conservez les classeurs dans votre bureau de Montréal, disait : «Rien n'est impossible.» Peut-être réussirai-je à vous convaincre de ce qu'un illustre prédécesseur de Nicolas Sarkozy avait déjà compris en 1967 !


http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2008/09/20080910-075900.html

********

Une bonne "prise" de la part du JDM. Smile

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Lettre à Paul Desmarais   Mer 10 Sep 2008, 23:51

la communauté international a reconnu l'indépendance du monténegro, du kosovo , de la bosnie et de bien d'autres ! alors pourquoi pas celle du quebec qui est bien plus viables sur beaucoup de plans
Revenir en haut Aller en bas
CLOVIS
Marquis
Marquis
avatar

Masculin Nombre de messages : 747
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Lettre à Paul Desmarais   Jeu 11 Sep 2008, 02:26

Pour reconnaître l'indépendance , ça serait bien déjà qu'ils la
demandent...............................

Mais ils ont une de ces trouilles les Québécois, descendants des valeureux coureurs des bois,ils se demandent s'ils auront encore des retraites, encore un système de santé, s'ils pourront continuer d'aller voir leurs cousins en Ontario, si leur futur monnaie (US $) sera reconnu par le ROC, si ils parviendront à se faire à l'idée que pour exister ils n'auront plus rien à demander à ATTAWA.
Ils ont peur que le canada leur fasse une guerre ethnique, et qu'il revendique des poches anglophones dans le Quebec, qu'il reclame les cantons de l'Est,qu'il refuse de rendre le Labrador volé au Quebec.
Alors La France dans tout ça. Elle sera la première à le reconnaitre ce nouveau pays francophone, d'ailleurs pour moi il devrait conserver le nom de Canada-Quebec,afin de continuer son attrait international dû au simple nom Canada.
On y était là les premiers on y était seul et on se passait bien des Anglais!!
Ou y a de l'Anglais il y a de l'intérêt pour eux d'abord...

Vive le Canada-Quebec libre!!
Revenir en haut Aller en bas
Jack2
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Lettre à Paul Desmarais   Jeu 11 Sep 2008, 08:58

J'adhère entièrement à ce que dit Clovis. Il faudrait commencer à réellement vouloir et demander l'indépendance. Plusieurs fois que l'occasion s'est présentée aux élections, le non a gagné. La crainte de problèmes économiques voir de mis à l'écart économique a semblé être plus forte!. Il est vrai que d'autres pays à peine viables comparativement sont devenus indépendants grâce, il faut le dire, à une volonté politique conjuguée de plusieurs pays. On a vu combien de pays, Africains notamment, être créés avec des frontières divisant les peuples en deux ou trois pays différents, d'où l'instabilité chronique de ces états.
C'est vrai que depuis le passage de De Gaule et son fameux discours, il n'y a pas eu du côté Français d'autres messages aussi fort, mais si les Québecquois revendiquait aujourd'hui avec force leur désir d'indépendance, il y a pas de doute que beaucoup d'états les soutiendraient!
Alors, plus de tapage à ce sujet! et les volontés politiques viendront!

.....Jack...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à Paul Desmarais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à Paul Desmarais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Discussions générales-
Sauter vers: