Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des élections fédérales très bientôt ?

Aller en bas 
AuteurMessage
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Des élections fédérales très bientôt ?   Jeu 05 Juin 2008, 22:38

À entendre parler Stéphane Dion, son équipe ne permettrait pas que le projet de loi C-484 ne vienne qu'à être adopté.

Ce projet de loi C-484 viendrait criminaliser de nouveau tout avortement ou toute tentative et autre geste connexe.

http://info.branchez-vous.com/Nationales/080605/N060588AU.html

COPIE:

Stéphane Dion promet de bloquer toute réouverture du débat sur l’avortement

par LA PRESSE CANADIENNE -- Tom Hanson -- le 5 juin 2008

OTTAWA - Le chef libéral Stéphane Dion promet que son parti bloquera l'adoption d'un projet de loi conservateur qui, selon certains, pourrait relancer le débat sur l'avortement au Canada.

"Je donne ma parole à toutes les femmes du Canada que le Parti libéral du Canada est contre toute réouverture du débat sur le droit d'une femme à choisir", a-t-il lancé.

M. Dion y est allé de cet engagement à l'occasion une conférence de presse pendant laquelle il a aussi annoncé qu'un gouvernement libéral créerait un poste de commissaire à l'égalité des sexes. Ce responsable indépendant du Parlement étudierait les programmes et politiques pour analyser leur impact sur les femmes.

Le projet de loi d'initiative parlementaire présenté par le député Ken Epp, d'Edmonton, criminaliserait le meurtre d'un foetus contre la volonté de la mère.

Le projet de loi exempte spécifiquement l'avortement, mais les militants pro-choix estiment qu'il conférerait un statut légal au foetus et représenterait donc un pas en direction de la recriminalisation de l'avortement.

M. Dion dit lui aussi croire que l'adoption de cette loi relancerait le débat sur l'avortement. "Nous ne permettrons pas que cela se produise", a-t-il promis.

Le Nouveau Parti démocratique a toutefois mis en doute la détermination du Parti libéral à protéger l'égalité des femmes, en faisant circuler une liste de 26 députés libéraux qui ont voté en faveur du projet de loi lors de sa deuxième lecture.

Pratiquement tous les députés du NPD et du Bloc québécois s'opposent à ce projet de loi, dont le sort repose donc entre les mains des libéraux. M. Dion n'a pas voulu dire s'il obligera ses députés à voter contre la loi, déclarant que le procédé pour empêcher l'adoption de cette loi repose entre les mains de la whip libérale Karen Redman.

"Mais en bout de compte, nous ne permettrons pas (au débat sur l'avortement) d'être relancé", a-t-il dit.

Lundi, le Collège des médecins du Québec s'était élèvé contre le projet de loi C-484, qui ouvre la porte à la reconnaissance des droits du foetus, mais aussi contre trois autres projets de loi fédéraux (C-338, C-537, C-543) qui vont dans le même sens.

Le projet de loi C-537, sur la protection du droit de conscience des professionnels de la santé, permet à ceux-ci de refuser de participer à des actes médicaux qui sont contraires aux préceptes de leur religion ou à leur croyance au caractère inviolable de la vie humaine. Ce projet est parrainé par le conservateur Maurice Vellacott

Le C-338 criminalise l'avortement après 20 semaines de gestation sous réserve de quelques exceptions. L'organisme fait valoir qu'il donne un statut juridique au foetus après la 20e semaine.

Le projet de loi C-543 vise à faire en sorte que la grossesse d'une victime d'acte criminel constitue une circonstance aggravante dans la détermination de la peine.

Ces deux derniers projets de loi originent de deux députés libéraux de l'Ontario, en l'occurrence Paul Steckle et Brent St-Denis, respectivement.

FIN DU TEXTE

Commentaire: si Harper en fait une "question de confiance" lors de l'adoption de ce projet de loi en 3ème lecture, ALORS Dion pourrait faire tomber le gouvernement conservateur de Harper.

Conditions obligatoires pour que le gouvernement tombe, donc, que cela oblige à faire des élections fédérales:
1= que Harper en fasse une "question de confiance". Cela veut dire que Harper met son gouvernement en jeu en même temps que de faire adopter cette loi;
2= ET si Harper n'a pas la majorité des voix pour faire accepter cette loi.

Vos équipes sont prêtes ??
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Des élections fédérales très bientôt ?   Ven 28 Nov 2008, 00:40

DÉJÀ DE NOUVELLES ÉLECTIONS ?? NON...

Ce serait plutôt un gouvernement de coalition, composé de différents députés de différents partis de l'opposition, au gouvernement du Canada, à Ottawa.


Pourquoi ?? Harper vient de faire, aujourd'hui, une mise à jour économique. Il n'y a aucune mesure pour venir en aide aux secteurs économiques les plus sensibles face à la crise financière. Et même, Harper entend couper dans les dépenses fédérales, entend faire adopter une loi anti-démocratique, qui viendrait enlever du financement politique aux partis de l'opposition.

Donc, au lieu d'aider certains secteurs de l'économie qui sont plus fragiles face à la crise économique qui découle de la crise financière, HARPER ENTEND, AU CONTRAIRE, restreindre encore plus les interventions du gouvernement dans l'économie, ET CELA, TOUT À L'OPPOSÉ DE TOUT CE QUI SE FAIT DANS TOUS LES AUTRES PAYS DE L'OCDE.

IMAGINEZ, JUSTE UN INSTANT, CE QUE CE SERAIT SI HARPER ÉTAIT MAJORITAIRE ----cela veut dire que Harper pourrait, si c'était le cas, faire adopter des lois de façon majoritaire, même si tous les autres partis sont contre---- sans que son gouvernement ne soit défait par les autres partis.

PS: JE N'OSE MÊME PAS Y PENSER PLUS EN DÉTAILS... TOUT LE RAVAGE QUE HARPER POURRAIT FAIRE!!!!!!



PPS: ET DIRE QUE C'EST QUELQU'UN COMME LUI, HARPER, QUE "SARKO L'AMÉRICAIN" DONNE SON APPUI TOUT ENTIER!!!!! EFFROYABLE!!!!


Donc, voici le texte:
http://matin.branchez-vous.com/quebec-canada/081127/N1127215AU.html

COPIE:

L'opposition discute coalition et les libéraux pensent à se débarrasser de Dion

par LA PRESSE CANADIENNE -- le 27 novembre 2008


OTTAWA - Les partis de l'opposition menacent de renverser le gouvernement minoritaire de Stephen Harper et ont déjà commencé, de manière informelle, à explorer l'idée de joindre leurs forces pour former un gouvernement de coalition.

Le Parti libéral du Canada (PLC) prend l'idée tellement au sérieux que certains de ses députés ont commencé à discuter en privé de la manière de se débarrasser de leur chef, Stéphane Dion, avant leur congrès du 2 mai.

L'ancien premier ministre Jean Chrétien aurait même été contacté pour des conseils afin de préparer le départ de l'actuel chef libéral. Mais des sources proches de M. Chrétien ont vite nié ces allégations et ont assuré que l'ancien premier ministre n'était pas impliqué dans une telle manoeuvre.

De plus, selon certaines sources, le chef du NPD, Jack Layton, a annulé un voyage prévu à Vancouver vendredi pour participer aux discussions avec les autres membres de l'opposition.

Ces machinations surviennent dans la foulée de l'énoncé économique présenté jeudi par le ministre des Finances, Jim Flaherty.

Tant les libéraux, les bloquistes et les néo-démocrates ont annoncé qu'ils n'appuieront pas le plan conservateur parce qu'il n'offre aucune solution pour contrer le ralentissement économique.

Le plan contient aussi une mesure difficile à avaler pour l'opposition, soit l'intention d'abolir le financement public des partis politiques, ce qui couperait les vivres aux adversaires des conservateurs.

Les députés libéraux Michael Ignatieff et Bob Rae, deux des candidats s'affrontant dans la course à la direction du PLC, ont refusé de se prononcer sur l'impact qu'aurait une défaite du gouvernement sur leurs aspirations à diriger le parti. Mais les deux hommes ont vigoureusement dénoncé la mise à jour économique présentée par les conservateurs.

"Une étape à la fois, a lancé en interview M. Ignatieff. Mais Stephen Harper a mal interprété la situation s'il pense que le caucus libéral s'affaissera sur cet enjeu."

Quant à lui, Bob Rae a accusé les conservateurs de "créer délibérément une crise politique pour ne pas avoir à gérer une crise économique". Selon lui, l'élimination du financement aux partis politiques ne sera d'aucune utilité.

Si les Canadiens devaient retourner en élections fédérales générales, Stéphane Dion serait encore le chef du PLC. Toutefois, peu de libéraux désirent se lancer dans une autre campagne électorale avec M. Dion. L'actuel chef du PLC pourrait donc être poussé à démissionner.

Selon les statuts du PLC, l'exécutif national du parti dispose d'un pouvoir d'urgence pour désigner un successeur à un chef démissionnaire ou décédé, mais à condition de consulter le caucus.

Dans de telles circonstances, M. Ignatieff, qui jouit d'une part importante de l'appui au sein du caucus, serait probablement désigné chef du PLC.

Jeudi soir, les députés conservateurs semblaient abasourdis à l'idée que le second mandat de leur parti se termine de manière aussi abrupte. A bord d'un bus-navette parlementaire, ils se demandaient si vraiment les députés de l'opposition étaient prêts à former une coalition

FIN DU TEXTE

un autre lien semblable:
http://matin.branchez-vous.com/nouvelles/2008/11/enonce_economique_loin_de_plai.html


COMMENTAIRES:

ON N'A ENCORE RIEN VU DE CE QUE HARPER EST PRÊT À FAIRE --- cela fait la 6ème fois, je crois, que je l'écris.

Et, imaginez, je ne croyais jamais avoir autant raison... J'avais déjà entendu parler de certaines choses, mais là, tout ce qui vient d'être fait aujourd'hui dépasse les bornes. Cela va au-delà de ce qui peut être acceptable.

Les Canadiens, en général, vont tellement être en désaccord contre les politiques de Harper, qu'ils vont même REMERCIER LES QUÉBÉCOIS de ne pas avoir voté HARPER aux dernières élections du 14 octobre -------contrairement aux autres provinces anglophones du Canada, où les Canadiens ont voté ENCORE PLUS que la fois précédente en faveur de Harper, sauf pour l'Île-du-Prince-Édouard, où on a vu le premier ministre provincial conservateur (!!) dénoncer les politiques de Harper (parti conservateur fédéral) et lancer une campagne "ABC" Anything But Conservatives, et ils avaient réussi. Aucun conservateur fédéral n'a été élu dans cette province, soit 4 ou 5 députés conservateurs de moins, mais même s'ils avaient tous été élus conservateurs, cela n'aurait pas été encore suffisant pour une majorité pour Harper------------ Ce faisant, Harper a été réélu MINORITAIREMENT.

Donc, suite au fait que les Québécois ont tourné le dos à Harper, et qui n'ont pas élu de députés conservateurs supplémentaires ---réélection d'un même nombre de députés qu'avant, soit 10 députés, alors qu'au déclenchement des élections, HARPER S'ATTENDAIT À FAIRE ÉLIRE AU MOINS UNE TRENTAINE DE DÉPUTÉS AU QUÉBEC (une vingtaine de plus), alors, le gouvernement de Harper peut être renversé à tout moment, si nécessaire.

MERCI AU BLOC QUÉBÉCOIS, MERCI À GILLES DUCEPPE, LE CHEF DE CE PARTI, POUR SE TENIR DEBOUT... devant l'adversité!!! ---voir un lien internet, au bas, à ce sujet --------

En passant, pour ceux qui ne le savent pas encore, DE NOMBREUX CANADIENS ANGLOPHONES remercient MÊME Gilles Duceppe et le Bloc Québécois pour tous les efforts qu'il a faits pour se faire réélire au Québec, et, de ce fait, pour couper la route aux Conservateurs de Harper, Harper ayant donc été réélu minoritairement au Canada, à cause des Québécois.
.
-----------------------------------------------

un texte très intéressant, EN ANGLAIS, dans le journal hebdomadaire HOUR de cette semaine ---le journal "VOIR", mais en anglais... --- où on accueille en entrevue Gilles Duceppe.

http://hour.ca/news/news.aspx?iIDArticle=16111

EXTRAIT:

In this past October's federal election, Duceppe and the Bloc literally saved Canada from a Stephen Harper-led Tory majority government.

And this after pundits everywhere predicted Harper's Tories would practically wipe the Bloc off Quebec's electoral map.

"Good for Quebec and good for Canada," Duceppe told Hour in a sit-down interview on the eve of Parliament's 40th session. "I just came back from a week in Jamaica where [vacationing] Quebecers told me, 'We don't want to bother you,' but Canadians said, 'Hey Gilles! We'd like a picture with you! Thanks for what you did in the last election!'"

The Bloc's electoral resurgence was also a personal victory for Duceppe.

FIN DE L'EXTRAIT

Commentaires: HOURRA POUR GILLES DUCEPPE ET LE BLOC QUÉBÉCOIS!!

thumright thumright thumright cheers cheers cheers thumleft thumleft thumleft
.




.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Des élections fédérales très bientôt ?   Ven 28 Nov 2008, 23:11

Voir les 7 vidéos, qui durent de 20 secondes à 1 minute, environ, chacun.

Ce sont des courts extraits de discours de Gilles Duceppe, où M. Duceppe dénonce Harper et son idéologie de droite encore plus en vigueur.

M. Duceppe, de dire: "ce n'est pas une mise-à-jour économique, c'est une mise-à-jour IDÉOLOGIQUE", au sujet de la mise-à-jour économique que le ministre des Finances de Harper a faite, hier, jeudi, le 27 novembre 2008.

Donc, voici les répliques de M. Duceppe. Si, après quelques jours, le lien internet n'est plus bon, recherchez les discours du 27 novembre 2008:
http://www.blocquebecois.org/fr/manchette_detail.asp?id=9926267

Si ce n'est plus disponible à cette adresse, cliquer
sur ce lien, et écouter les vidéos du 27 novembre, et celui du 28 novembre
sur la situation de la "crise":
http://www.blocquebecois.org/fr/audiovisuel.asp
.

NOTE concernant la Caisse de Dépôt et Placement du Québec, qui gère les pensions de la Régie des Rentes du Québec et de plusieurs autres fonds publics québécois: Charest ne ferait ABSOLUMENT RIEN, ACTUELLEMENT, pour venir aider la Caisse de Dépôt pour se refinancer ou autres.. Charest laisserait la Caisse dépérir, au point où il dira, prochainement, dans 2 mois (s'il est réélu), que le Québec n'est plus en mesure d'administrer lui-même tous ses fonds.

Cette Caisse existe depuis 1966. Cet organisme du Québec gère tous les fonds publics de ministère ou de service para-publics du Québec: la SAAQ, la CSST, la Régie des Rentes, etc.. presque une centaine au total. Cette Caisse de Dépôt est unique pour une province, toutes les autres provinces anglophones du Canada faisant affaires avec le gouvernement du Canada qui gère son fond, dont le fonds pour le CPP ("Canada Pension Plan" ou le "Régime de Pension du Canada" --- ce n'est pas la pension de vieillesse, c'est différent)

La Caisse de Dépôt et de Placement du Québec (la CDPQ) est une création de Jacques Parizeau, en 1966. Tout comme la SGF, Investissement Québec,,et autres... Jusqu'à présent, la Caisse de Dépôt réussissait toujours à avoir DES RENDEMENTS PLUS ÉLEVÉS QUE LE FOND ANGLOPHONE DU CANADA. Cela faisait des envieux, un peu...

Mais là, Charest aide Harper à mettre la hache dans la CDPQ, pour, qu'éventuellement, que tous les fonds du Québec ne soient administrés qu'à partir d'Ottawa, tout comme l'AMF (Autorité des Marchés Financiers du Québec) qui gère tout un ensemble de lois financières du Québec, dont la Régie d'Assurance-Dépôt du Québec........
Harper veut mettre la main dessus aussi, de connivence avec Charest -------une des raisons pour lesquelles Benoît Pelletier a démissionné, comme j'avais écrit--------- pour n'avoir qu'UNE COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES AU CANADA.
.

D'un côté, Mario Dumont n'a pas totalement tort, quand il demande des comptes de la CDPQ.. Pauline Marois le sait très bien elle aussi. Entre eux, ils se comprennent ce que cela veut dire: Dumont et Marois disent à Charest: "TU LE SAIS QUE LA CDPQ EST DANS LE TROU, ET TU NE FAIS RIEN POUR FAIRE ARRÊTER CELA....... , ET, SURTOUT,, NE VIENS PAS DONNER LA CDPQ À HARPER... TU VAS NOUS AVOIR DANS TON CHEMIN"

Charest répond, en public, D'UN CÔTÉ, que tout va bien pour la CDPQ ---on voit toutes sortes de mauvaises histoires dessus dans les journaux---, mais, D'UN AUTRE CÔTÉ, Charest dit qu'il ignore complètement à combien s'élève la perte de la CDPQ jusqu'à présent.
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Des élections fédérales très bientôt ?   Dim 30 Nov 2008, 20:38

Parce que la situation est assez critique au niveau du gouvernement fédéral, je me permets de recopier un communiqué du BLOC QUÉBÉCOIS, où on fait des mises au point de la situation, et des gestes à poser (envoi de courriels) pour mieux refléter les demandes des Québécois, en général:

DÉBUT DU COMMUNIQUÉ:

Chère militante et cher militant,

La semaine qui s'annonce sera déterminante. Comme vous le savez sans doute, le récent énoncé économique a été très mal accueilli et nous l'avons vite constaté. Dans les heures qui ont suivi son dépôt, nous avons reçu des centaines de courriels de protestation fort justifiés. Dans le contexte où Stephen Harper tente de nous retirer la parole, prenons-la! Il y a plusieurs façons de le faire.

Manifestez-vous. N'hésitez pas à faire savoir directement à Stephen Harper et à son gouvernement ce que vous pensez de son énoncé économique. Pour ce faire, vous pouvez lui écrire à
pm@pm.gc.ca

Appuyez votre député-e. Nous pouvons nous attendre à plusieurs scénarios et revirements cette semaine. Une chose est certaine, les député-e-s du Bloc Québécois n'accepteront pas d'appuyer l'énoncé économique --voir le lien (1) plus bas -- tel que présenté jeudi dernier. Si le gouvernement Harper ne revient pas sur ses positions, il sera défait. Dans l'éventualité d'un gouvernement de coalition NPD-PLC, les députés du Bloc Québécois l'appuieront dans la mesure où il respectera le Québec et sera à l'écoute des propositions de relance --lien (2) plus loin-- mises de l'avant par le Bloc Québécois.

Compte tenu de notre option souverainiste, il est impensable que nous participions à la formation d'un tel gouvernement de coalition. Nous conserverons ainsi toute notre liberté d'action avec un pouvoir d'influence considérable puisque nous aurions, dans un tel scénario, la balance du pouvoir pour la seule défense des intérêts du Québec.

La parole est à vous. Bonne nouvelle, nous avons jugé essentiel de rétablir dès maintenant notre blogue :
http://blogue.blocquebecois.org

Nous avons besoin de vous pour participer aux échanges et enrichir les débats. N'hésitez pas! Le blogue, c'est notre outil à toutes et à tous. Vous pouvez déjà y lire mon premier billet

Merci de votre collaboration.

Gilles Duceppe
www.blocquebecois.org
.

(1) énoncé économique:
http://www.blocquebecois.org/fr/manchette_detail.asp?id=9926267

(2) propositions de relance:
http://www.blocquebecois.org/fr/manchette_detail.asp?id=9926264
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des élections fédérales très bientôt ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des élections fédérales très bientôt ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique canadienne-
Sauter vers: