Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Centre de la francophonie des Amériques

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 07 Mai 2008, 19:03

Citation :
Les activités du Centre de la francophonie des Amériques ont été officiellement lancées le 5 mai 2008 lors d’une conférence de presse tenue à la chapelle du Musée de l’Amérique française. À la même occasion, les membres du conseil d’administration ont été présentés et l’identité visuelle du Centre a été dévoilée.

Le Centre de la francophonie des Amériques sera inauguré par le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, et le président de la République française, monsieur Nicolas Sarkozy, dans le cadre de la visite bilatérale en octobre 2008.


SOURCE

Citation :
La francophonie des Amériques

Plus de 28 millions de personnes ayant une connaissance du français vivent en Amérique
, soit :

7 millions au Québec;
2,6 millions ailleurs au Canada;
18,5 millions en Amérique du Nord.

S’y ajoutent près de 60 millions de francophiles uniquement aux États-Unis.

SOURCE

Voici la très longue adresse du nouveau site:

http://centredelafrancophoniedesameriques.com/


AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)


Dernière édition par AF le Mer 07 Mai 2008, 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 07 Mai 2008, 19:05

Quelqu'un peut m'expliquer la distinction entre «personnes ayant une connaissance du français» versus «francophile»?

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 07 Mai 2008, 20:20

je crois que francophile veut dire ami de la France et par extension du français qui n'implique pas nécessairement un connaissance du français. Ce n'est qu'une compréhension toute personnelle.

Alain56
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Jeu 08 Mai 2008, 09:26

J'avais déjà plus que donné mon opinion sur la venue mais surtout sur la nomination du conseil d'administration du Centre de la francophonie des Amériques et dans la façon d'aller chercher le cash$$ d'Ottawa.

À ce temps, il y avait une partie qui m'échappait et ne comprenait pas vraiment les va et vient du ministre Pelletier dans son désir de réintégrer la francophonie canadienne.

Mais à la lumière dans la façon que le gouvernement libéral de John James Charest articule le dossier des 400 ans de Québec, je comprends mieux Pelletier ...même très bien.

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Jeu 08 Mai 2008, 21:52

Sénateur a écrit:
J'avais déjà plus que donné mon opinion sur la venue mais surtout sur la nomination du conseil d'administration du Centre de la francophonie des Amériques et dans la façon d'aller chercher le cash$$ d'Ottawa.
Sauf erreur, il n'y a pas, du moins à ce jour, de cash$$ provenant du fédéral dédié au Centre. Le ministre Pelletier s'est apparemment essayé en vain. Bonne affaire. Perso, je préfère ça ainsi.

alain56 a écrit:
je crois que francophile veut dire ami de la France et par extension du français qui n'implique pas nécessairement un connaissance du français. Ce n'est qu'une compréhension toute personnelle.
Par extension, on peut aussi parler de ceux qui aiment la culture française et la francophonie...

Je posais la question car je me questionnais surtout à propos du "60 millions de francophiles uniquement aux États-Unis".

D'où sort ce chiffre? N'y en a-t-il pas au Canada?

Et puis, à quoi bon en faire mention si ces personnes n'ont pas une certaine connaissance du français? Je sais pas!

Et, surtout, doit-on en déduire que la "balance" est francophobe? Shocked

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Jeu 08 Mai 2008, 22:09

Citation :
Le 2, côte de la Fabrique

Le Centre de la francophonie des Amériques aura pignon sur rue à Québec, au 2, côte de la Fabrique. Ce bâtiment patrimonial, voisin de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, a cinq étages. Les deux derniers abriteront les bureaux administratifs du Centre et les trois premiers, les espaces publics. Le Centre a comme partenaires institutionnels le Musée de l’Amérique française et le Séminaire de Québec. Le gouvernement du Québec investit près de 4 millions de dollars pour l’aménager.
Le cadeau de la France:

Citation :
La France a choisi comme legs au gouvernement du Québec, dans le cadre du 400e anniversaire de la ville de Québec, de procéder à l’aménagement des espaces publics du 2, côte de la Fabrique. L’investissement de la France représente près de 2 millions de dollars.

SOURCE

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Ven 09 Mai 2008, 10:39

AF

Citation :
Sénateur a écrit:
J'avais déjà plus que donné mon opinion sur la venue mais surtout sur la nomination du conseil d'administration du Centre de la francophonie des Amériques et dans la façon d'aller chercher le cash$$ d'Ottawa.

Sauf erreur, il n'y a pas, du moins à ce jour, de cash$$ provenant du fédéral dédié au Centre. Le ministre Pelletier s'est apparemment essayé en vain. Bonne affaire. Perso, je préfère ça ainsi.

Si c'est le cas, gros problème à l'horizon car dans la Loi 50 il est bien mentionné:

LES ENGAGEMENTS FINANCIERS:

Les engagements financiers du Centre seront de deux ordres : les dépenses liées aux immobilisations, qui totaliseront 2,25 M$, et son
budget initial de fonctionnement, qui sera de 2 M$ annuellement et qui comprendra les frais d'administration et de programmation.

Des démarches de sollicitation seront amorcées auprès d’autres gouvernements et de partenaires privés afin qu’ils participent financièrement à la réalisation des activités du Centre.

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Ven 09 Mai 2008, 14:53

Il ne faut pas se méprendre Smile j'ai et suis encore pour la venue du Centre de la francophonie des Amériques thumright

Pour solidifier le français dans les Amériques, rien de tel.
thumright

Citation :
«Nous savions déjà à l’époque que le français serait une langue officielle de la ZLÉA aux côtés de l’anglais, de l’espagnol et du portugais. Voilà pourquoi nous insistions sur la création d’un Centre de la francophonie des Amériques. » Malgré le gel des négociations sur la ZLÉA, le ministre Pelletier considérait tout de même primordial que le Québec joue un rôle de leader dans la promotion du français à travers les Amériques.

Tiré d'une excellentte entrevue par un étudiant-journaliste

http://www.apetudiante.info/spip.php?article175

Le «membership» du conseil d'administration et le financement ,par contre, c'est autre chose. geek

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Sam 10 Mai 2008, 12:10

EXTRAIT du site internet du texte précédent:

"Le 13 décembre dernier, l’Assemblée nationale du Québec adoptait le Projet de loi no. 50 instituant le nouveau Centre de la francophonie des Amériques afin que le Québec assume pleinement son rôle de leader de la francophonie sur l’ensemble du continent"

En passant, ce n'est pas juste d'hier ou d'avant-hier, avec Benoît Pelletier que le gouvernement du Québec essaie de faire perpétuer la promotion de la langue française AILLEURS que dans la province de Québec.

En effet, depuis 1967-1970, le Parti Québécois se voulait TRÈS OUVERT AUSSI À LA FRANCOPHONIE NATIONALE ET INTERNATIONALE.

PET (Pierre-Elliott Trudeau, le premier ministre du Canada de 1968 à 1984, sauf 9 mois en 1979) A TOUJOURS EMPÊCHÉ LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC D'ALORS, le premier ministre provincial libéral FÉDÉRALISTE Robert Bourassa, DE POUVOIR ACCÉDER À des institutions internationales, telles que l'OIF, L'AIUF, etc... toutes sortes d'institutions FRANCOPHONES ET FRANCOPHILES.

C'EST À PARTIR DU DÉPART DE "PET", EN 1984, avec l'avènement de Brian Mulroney, qu'on a permis à la province de Québec, ---et celle du Nouveau-Brunswick itou--- de faire partie, depuis 1985-86, de l'OIF et de d'autres instances internationales, surtout francophones. Le Québec était DE NOUVEAU OUVERT SUR LE MONDE, AVEC L'ASSENTIMENT DU FÉDÉRAL.

DONC, Benoît Pelletier vient de réécrire ---ENCORE UNE FOIS, PAR UN FÉDÉRALISTE--- l'histoire du Québec, depuis 1967.

En 1967-68, il y a eu une prise de conscience PLUS FERME de la plupart des Québécois francophones. Ce qui a amené la création du Parti Québécois. Et, pour eux, si le résultat n'avait pas été de pouvoir obtenir une plus grande protection et promotion de la langue française au Québec et en Amérique, cela n'aurait pas existé tout simplement.

Moi, j'ai toujours pour mon dire: SI LE QUÉBEC ÉTAIT UN PAYS FRANCOPHONE, cela aurait 100 fois plus de répercussions, de retombées positives afin d'obtenir une meilleure protection et promotion de la langue française EN AMÉRIQUE DU NORD.

IMAGINEZ: UN PAYS DE LANGUE FRANÇAISE EN AMÉRIQUE!!!!

Donc, Benoît Pelletier --un fédéraliste-- essaie de réécrire l'histoire de la protection de la langue française en Amérique, DU POINT DE VUE "CANADIAN". C'est LE PEU DE CHOSE qu'il peut faire, et même, il doit constamment travailler et convaincre d'autres "CANADIAN" afin de pouvoir avancer D'UN PAS, alors que le fait d'avoir un PAYS DE LANGUE FRANÇAISE EN AMÉRIQUE AURAIT PERMIS D'AVANCER DE 100 PAS.

Sur le coup, avec l'établissement d'un pays FRANCOPHONE, les francophones du ROC ("Rest of Canada" le Reste du Canada --- appellation anglaise, traduite en français par: francophones hors-Québec) auraient peut-être mal vu la chose au départ, comme pour le fait de la loi 101 en 1977--voir plus loin--, mais, À MOYEN ET LONG TERME, TOUT LE MONDE SAIT QUE C'EST LA SEULE FAÇON DE POUVOIR PERPÉTUER LA LANGUE FRANÇAISE EN AMÉRIQUE.

------------------------------------------------
ET CETTE COMPARAISON TIENT LA ROUTE DE LA MÊME FAÇON QUAND LA LOI 101 A ÉTÉ ÉDICTÉE AU QUÉBEC EN 1977. À cette époque, de la part de tous les canadiens, et SURTOUT de la part des francophones du ROC, le gouvernement de René Lévesque passait pour un fasciste, pour un raciste, pour quelqu'un de 100 fois pires que des dictateurs que la terre a déjà pu porter. MAIS ON L'A VU, cette loi 101, MALHEUREUSEMENT amendée en faveur des anglophones plus d'une centaine de fois par la Cour Suprême --de majorité anglophone-- du Canada, a quand même survécu, en lambeaux certains vont dire..., et cette loi 101 a été quand même le principal outil de protection et de la promotion de la langue française au Québec ET EN AMÉRIQUE. Et cette loi 101 a été même jusqu'à être qualifiée, il y a quelques années, DE GRANDE LOI CANADIENNE, DE GRANDE LOI JUSTE ET NÉCESSAIRE, PAR le chef libéral fédéral, Stéphane Dion.

--------------------------------------------

Et si PET, en 1968, a édicté sa loi pour le bilinguisme et le biculturalisme, c'était une tentative --réussie de justesse-- d'essayer d'enrayer les efforts du Parti Québécois d'avoir une meilleure protection de la langue française en Amérique. En plus de sa loi sur le bilinguisme, il tenait enfermées toutes aspirations nationales ou internationales des premiers ministres Bourassa (1970-1976 et 1985 à 1994) et Lévesque (1976 à 1985). À partir du retour du gouvernement du Parti Québécois en 1994, et, plus effectivement en 1996, après le référendum, Bernard Landry, "premier ministre associé" (pardon: vice premier ministre de Lucien Bouchard) s'est occupé de signer et d'accorder plusieurs ententes de coopération francophones avec ceux du ROC (lire: des subventions du Québec à la francophonie Canadienne).

Jacques Parizeau: premier ministre du PQ de 1994 à 1995
Lucien Bouchard: premier ministre du PQ de 1995 à 2001
Bernard Landry: premier ministre du PQ de 2001 à 2003
Jean Charest: premier ministre du PARTI LIBÉRAL PROVINCIAL DEPUIS 2003, mais anciennement ministre du Parti Conservateur de Brian Mulroney et ANCIEN COLLÈGUE DE TRAVAIL DE STEPHEN HARPER, actuel premier ministre du Canada depuis janvier 2006)

------------------------------------------------------

NOTE:
" l’Assemblée nationale du Québec adoptait le Projet de loi no. 50"
CELA VEUT DIRE qu'une majorité de députés à l'Assemblée Nationale du Québec a voté en faveur de ce projet de loi. Et le gouvernement provincial libéral fédéraliste de Jean Charest est MINORITAIRE. Donc, plusieurs députés (ou bien TOUS ??) des 2 oppositions ont voté EN FAVEUR DE CE PROJET DE LOI pour que cette loi soit acceptée.

D'après moi, c'est sûr que cela fait l'affaire, aussi, du Parti Québécois. Toute activité ou tout genre de gestes posés en faveur de la protection et de la promotion de la langue française EST TOUJOURS BIENVENUE PAR LE PARTI QUÉBÉCOIS.

Et, d'après moi, c'est toujours CET OBJECTIF PREMIER qui guide les actions présentes et futures du Parti Québécois. CE N'EST PAS DE LA PARTISANERIE, comme le font Benoît Pelletier, Jean Charest, Harper et cie.....
.

----------------------------------------------------

Personnellement, voici ma définition de la phrase de Benoît Pelletier, quand il dit:

« Dès le moment où nous avons formé le gouvernement, nous avons décidé de changer le discours et d’affirmer que le Québec acceptait de s’inclure dans la Francophonie canadienne, et d’en faire partie intégrante. Nous acceptions de parler d’une Francophonie canadienne unie, unique par ailleurs, dont le Québec ferait partie tout en ayant ses propres caractéristiques nationales et ses propres caractéristiques sociolinguistiques qui en font une société tout à fait spéciale, une nation en tant que telle. »

CE QU'IL FAUT COMPRENDRE DANS CE QU'IL DIT:
à partir du moment que Charest, en 2003, a repris le pouvoir, Charest et Pelletier ont remis entre les mains du fédéral tout le pouvoir de protection et de promotion DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC ET EN AMÉRIQUE, chose QUE N'A JAMAIS FAITE LE PARTI QUÉBÉCOIS LORSQU'IL ÉTAIT AU POUVOIR À LA PROVINCE DE QUÉBEC.

ON sait ce qu'en fait le fédéral de la protection et de la promotion de la langue française pour les francophones du ROC: ABSOLUMENT RIEN, et même, le fédéral, depuis Harper en 2006, essaie ACTIVEMENT, ET MÊME TRÈS SOUVENT, DE CONTRECARRER des protections de la loi 101 au Québec. Juste comme pour les célébrations des fêtes du 400ème, HARPER AVAIT DEMANDÉ À CHAREST DE SUSPENDRE LA LOI 101, EN 2008, POUR NE PAS QU'ELLE S'APPLIQUE À LA VILLE DE QUÉBEC.

-------------------------------------------

EN PASSANT, Harper en fait ENCORE BEAUCOUP PLUS contre les francophones du ROC: il a annulé le PCJ (Programme de Contestation Judiciaire), programme qui permettait aux francos du ROC de poursuivre en cours de justice les gouvernements provinciaux et fédéral afin d'avoir plus de services en français dans leurs provinces respectives (hôpitaux, écoles, etc..), il a annulé plusieurs postes bilingues de la fonction publique fédérale, qui, normalement, devrait être TOUS bilingues, il nomme de plus en plus des représentants UNILINGUES ANGLOPHONES dans différents postes de commandement de la fonction publique, comme pour les juges à la Cour Suprême, etc... d'autres faits ?? vous les connaissez autant que moi, ou encore, allez voir la page du Commissaire fédéral aux langues officielles..., Graham Fraser (est-il toujours vivant ?? on ne l'entend plus... Harper lui a fait fermer sa "gueule", faut croire....), dans le site internet où il écrit des textes pour...... afin de.... bon... il fait juste d'écrire des textes pour lui-même.... ON NE SAIT PLUS POUR QUOI ET POUR QUI IL TRAVAILLE....

------------------------------------------------

La décision de suspendre l'application de la loi 101, au Québec, et à la ville de Québec a été acceptée à moitié, en fait, on devrait dire: acceptée à 100% en pratique, par Charest et Pelletier. Semble-t-il qu'on voit souvent à Québec, des affiches bilingues, pour les fêtes du 400ème, affiches faites selon les normes du fédéral. ET CES AFFICHES NE CORRESPONDENT PAS AUX EXIGENCES DE LA LOI 101 du Québec.

Donc, même dans les affiches, le fédéral décide d'appliquer ses propres lois. IMAGINEZ POUR LE RESTE....

ET LÀ, Benoît Pelletier va venir dire que le provincial, dans les mains de Harper, sous la gouverne du parti libéral de Charest, va pouvoir faire plus pour la promotion de la langue française au Québec et en Amérique ?? FOUTAISE!!! On sait ce que Charest en fait de la loi 101 au Québec aussi: RIEN!!! La ville de Montréal s'anglicise de plus en plus, et c'en est rendu que c'est majoritairement ANGLOPHONE, maintenant, à Montréal.

VOILÀ CE QU'EST -----VRAIMENT------- LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA LANGUE FRANÇAISE À MONTRÉAL, À QUÉBEC, AU QUÉBEC, SELON PELLETIER ET CHAREST, DANS LES MAINS DE HARPER!!!

Voilà ce qu'il veut dire quand il dit: "Le Québec est redevenu sous le giron CANADIAN", ET C'EST DE CELA QUE SE VANTE PELLETIER!!!
PITOYABLE UNE AUTRE FOIS!!!!!


Donc, il n'a pas de leçons d'histoire à donner, ENCORE MOINS DE RÉÉCRIRE L'HISTOIRE EN SA FAVEUR.
.

.


Dernière édition par francoquebecois le Sam 10 Mai 2008, 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Sam 10 Mai 2008, 12:45

francoquebecois a écrit:
Voilà ce qu'il veut dire quand il dit: "Le Québec est redevenu sous le giron CANADIAN", ET C'EST DE CELA QUE SE VANTE PELLETIER!!!
Sans avoir lu tout ce que tu as écrit, je me permet de commenter ceci car, de mémoire, il me semble que ce n’est pas du tout ce qu’il a dit.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Sam 10 Mai 2008, 12:50

C'est ton interprétation, et moi, j'ai la mienne:

-----------------------------------------------------------

EXTRAIT du site internet du texte précédent:

"Le 13 décembre dernier, l’Assemblée nationale du Québec adoptait le Projet de loi no. 50 instituant le nouveau Centre de la francophonie des Amériques afin que le Québec assume pleinement son rôle de leader de la francophonie sur l’ensemble du continent"

En passant, ce n'est pas juste d'hier ou d'avant-hier, avec Benoît Pelletier que le gouvernement du Québec essaie de faire perpétuer la promotion de la langue française AILLEURS que dans la province de Québec.

En effet, depuis 1967-1970, le Parti Québécois se voulait TRÈS OUVERT AUSSI À LA FRANCOPHONIE NATIONALE ET INTERNATIONALE.

PET (Pierre-Elliott Trudeau, le premier ministre du Canada de 1968 à 1984, sauf 9 mois en 1979) A TOUJOURS EMPÊCHÉ LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC D'ALORS, le premier ministre provincial libéral FÉDÉRALISTE Robert Bourassa, DE POUVOIR ACCÉDER À des institutions internationales, telles que l'OIF, L'AIUF, etc... toutes sortes d'institutions FRANCOPHONES ET FRANCOPHILES.

C'EST À PARTIR DU DÉPART DE "PET", EN 1984, avec l'avènement de Brian Mulroney, qu'on a permis à la province de Québec, ---et celle du Nouveau-Brunswick itou--- de faire partie, depuis 1985-86, de l'OIF et de d'autres instances internationales, surtout francophones. Le Québec était DE NOUVEAU OUVERT SUR LE MONDE, AVEC L'ASSENTIMENT DU FÉDÉRAL.

DONC, Benoît Pelletier vient de réécrire ---ENCORE UNE FOIS, PAR UN FÉDÉRALISTE--- l'histoire du Québec, depuis 1967.

En 1967-68, il y a eu une prise de conscience PLUS FERME de la plupart des Québécois francophones. Ce qui a amené la création du Parti Québécois. Et, pour eux, si le résultat n'avait pas été de pouvoir obtenir une plus grande protection et promotion de la langue française au Québec et en Amérique, cela n'aurait pas existé tout simplement.

Moi, j'ai toujours pour mon dire: SI LE QUÉBEC ÉTAIT UN PAYS FRANCOPHONE, cela aurait 100 fois plus de répercussions, de retombées positives afin d'obtenir une meilleure protection et promotion de la langue française EN AMÉRIQUE DU NORD.

IMAGINEZ: UN PAYS DE LANGUE FRANÇAISE EN AMÉRIQUE!!!!

Donc, Benoît Pelletier --un fédéraliste-- essaie de réécrire l'histoire de la protection de la langue française en Amérique, DU POINT DE VUE "CANADIAN". C'est LE PEU DE CHOSE qu'il peut faire, et même, il doit constamment travailler et convaincre d'autres "CANADIAN" afin de pouvoir avancer D'UN PAS, alors que le fait d'avoir un PAYS DE LANGUE FRANÇAISE EN AMÉRIQUE AURAIT PERMIS D'AVANCER DE 100 PAS.

Sur le coup, avec l'établissement d'un pays FRANCOPHONE, les francophones du ROC ("Rest of Canada" le Reste du Canada --- appellation anglaise, traduite en français par: francophones hors-Québec) auraient peut-être mal vu la chose au départ, comme pour le fait de la loi 101 en 1977--voir plus loin--, mais, À MOYEN ET LONG TERME, TOUT LE MONDE SAIT QUE C'EST LA SEULE FAÇON DE POUVOIR PERPÉTUER LA LANGUE FRANÇAISE EN AMÉRIQUE.

------------------------------------------------
ET CETTE COMPARAISON TIENT LA ROUTE DE LA MÊME FAÇON QUAND LA LOI 101 A ÉTÉ ÉDICTÉE AU QUÉBEC EN 1977. À cette époque, de la part de tous les canadiens, et SURTOUT de la part des francophones du ROC, le gouvernement de René Lévesque passait pour un fasciste, pour un raciste, pour quelqu'un de 100 fois pires que des dictateurs que la terre a déjà pu porter. MAIS ON L'A VU, cette loi 101, MALHEUREUSEMENT amendée en faveur des anglophones plus d'une centaine de fois par la Cour Suprême --de majorité anglophone-- du Canada, a quand même survécu, en lambeaux certains vont dire..., et cette loi 101 a été quand même le principal outil de protection et de la promotion de la langue française au Québec ET EN AMÉRIQUE. Et cette loi 101 a été même jusqu'à être qualifiée, il y a quelques années, DE GRANDE LOI CANADIENNE, DE GRANDE LOI JUSTE ET NÉCESSAIRE, PAR le chef libéral fédéral, Stéphane Dion.

--------------------------------------------

Et si PET, en 1968, a édicté sa loi pour le bilinguisme et le biculturalisme, c'était une tentative --réussie de justesse-- d'essayer d'enrayer les efforts du Parti Québécois d'avoir une meilleure protection de la langue française en Amérique. En plus de sa loi sur le bilinguisme, il tenait enfermées toutes aspirations nationales ou internationales des premiers ministres Bourassa (1970-1976 et 1985 à 1994) et Lévesque (1976 à 1985). À partir du retour du gouvernement du Parti Québécois en 1994, et, plus effectivement en 1996, après le référendum, Bernard Landry, "premier ministre associé" (pardon: vice premier ministre de Lucien Bouchard) s'est occupé de signer et d'accorder plusieurs ententes de coopération francophones avec ceux du ROC (lire: des subventions du Québec à la francophonie Canadienne).

Jacques Parizeau: premier ministre du PQ de 1994 à 1995
Lucien Bouchard: premier ministre du PQ de 1995 à 2001
Bernard Landry: premier ministre du PQ de 2001 à 2003
Jean Charest: premier ministre du PARTI LIBÉRAL PROVINCIAL DEPUIS 2003, mais anciennement ministre du Parti Conservateur de Brian Mulroney et ANCIEN COLLÈGUE DE TRAVAIL DE STEPHEN HARPER, actuel premier ministre du Canada depuis janvier 2006)

------------------------------------------------------

NOTE:
" l’Assemblée nationale du Québec adoptait le Projet de loi no. 50"
CELA VEUT DIRE qu'une majorité de députés à l'Assemblée Nationale du Québec a voté en faveur de ce projet de loi. Et le gouvernement provincial libéral fédéraliste de Jean Charest est MINORITAIRE. Donc, plusieurs députés (ou bien TOUS ??) des 2 oppositions ont voté EN FAVEUR DE CE PROJET DE LOI pour que cette loi soit acceptée.

D'après moi, c'est sûr que cela fait l'affaire, aussi, du Parti Québécois. Toute activité ou tout genre de gestes posés en faveur de la protection et de la promotion de la langue française EST TOUJOURS BIENVENUE PAR LE PARTI QUÉBÉCOIS.

Et, d'après moi, c'est toujours CET OBJECTIF PREMIER qui guide les actions présentes et futures du Parti Québécois. CE N'EST PAS DE LA PARTISANERIE, comme le font Benoît Pelletier, Jean Charest, Harper et cie.....
.

----------------------------------------------------

Personnellement, voici ma définition de la phrase de Benoît Pelletier, quand il dit:

« Dès le moment où nous avons formé le gouvernement, nous avons décidé de changer le discours et d’affirmer que le Québec acceptait de s’inclure dans la Francophonie canadienne, et d’en faire partie intégrante. Nous acceptions de parler d’une Francophonie canadienne unie, unique par ailleurs, dont le Québec ferait partie tout en ayant ses propres caractéristiques nationales et ses propres caractéristiques sociolinguistiques qui en font une société tout à fait spéciale, une nation en tant que telle. »

CE QU'IL FAUT COMPRENDRE DANS CE QU'IL DIT:
à partir du moment que Charest, en 2003, a repris le pouvoir, Charest et Pelletier ont remis entre les mains du fédéral tout le pouvoir de protection et de promotion DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC ET EN AMÉRIQUE, chose QUE N'A JAMAIS FAITE LE PARTI QUÉBÉCOIS LORSQU'IL ÉTAIT AU POUVOIR À LA PROVINCE DE QUÉBEC.

ON sait ce qu'en fait le fédéral de la protection et de la promotion de la langue française pour les francophones du ROC: ABSOLUMENT RIEN, et même, le fédéral, depuis Harper en 2006, essaie ACTIVEMENT, ET MÊME TRÈS SOUVENT, DE CONTRECARRER des protections de la loi 101 au Québec. Juste comme pour les célébrations des fêtes du 400ème, HARPER AVAIT DEMANDÉ À CHAREST DE SUSPENDRE LA LOI 101, EN 2008, POUR NE PAS QU'ELLE S'APPLIQUE À LA VILLE DE QUÉBEC.

-------------------------------------------

EN PASSANT, Harper en fait ENCORE BEAUCOUP PLUS contre les francophones du ROC: il a annulé le PCJ (Programme de Contestation Judiciaire), programme qui permettait aux francos du ROC de poursuivre en cours de justice les gouvernements provinciaux et fédéral afin d'avoir plus de services en français dans leurs provinces respectives (hôpitaux, écoles, etc..), il a annulé plusieurs postes bilingues de la fonction publique fédérale, qui, normalement, devrait être TOUS bilingues, il nomme de plus en plus des représentants UNILINGUES ANGLOPHONES dans différents postes de commandement de la fonction publique, comme pour les juges à la Cour Suprême, etc... d'autres faits ?? vous les connaissez autant que moi, ou encore, allez voir la page du Commissaire fédéral aux langues officielles..., Graham Fraser (est-il toujours vivant ?? on ne l'entend plus... Harper lui a fait fermer sa "gueule", faut croire....), dans le site internet où il écrit des textes pour...... afin de.... bon... il fait juste d'écrire des textes pour lui-même.... ON NE SAIT PLUS POUR QUOI ET POUR QUI IL TRAVAILLE....

------------------------------------------------

La décision de suspendre l'application de la loi 101, au Québec, et à la ville de Québec a été acceptée à moitié, en fait, on devrait dire: acceptée à 100% en pratique, par Charest et Pelletier. Semble-t-il qu'on voit souvent à Québec, des affiches bilingues, pour les fêtes du 400ème, affiches faites selon les normes du fédéral. ET CES AFFICHES NE CORRESPONDENT PAS AUX EXIGENCES DE LA LOI 101 du Québec.

Donc, même dans les affiches, le fédéral décide d'appliquer ses propres lois. IMAGINEZ POUR LE RESTE....

ET LÀ, Benoît Pelletier va venir dire que le provincial, dans les mains de Harper, sous la gouverne du parti libéral de Charest, va pouvoir faire plus pour la promotion de la langue française au Québec et en Amérique ?? FOUTAISE!!! On sait ce que Charest en fait de la loi 101 au Québec aussi: RIEN!!! La ville de Montréal s'anglicise de plus en plus, et c'en est rendu que c'est majoritairement ANGLOPHONE, maintenant, à Montréal.

VOILÀ CE QU'EST -----VRAIMENT------- LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA LANGUE FRANÇAISE À MONTRÉAL, À QUÉBEC, AU QUÉBEC, SELON PELLETIER ET CHAREST, DANS LES MAINS DE HARPER!!!

Voilà ce qu'il veut dire quand il dit: "Le Québec est redevenu sous le giron CANADIAN", ET C'EST DE CELA QUE SE VANTE PELLETIER!!!
PITOYABLE UNE AUTRE FOIS!!!!!


Donc, il n'a pas de leçons d'histoire à donner, ENCORE MOINS DE RÉÉCRIRE L'HISTOIRE EN SA FAVEUR.
.

.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Sam 10 Mai 2008, 13:00

francoquebecois a écrit:
C'est ton interprétation, et moi, j'ai la mienne:.
Rolling Eyes

Ce n’est pas une question d’interprétation. Il s’agit de savoir ce qu’il a vraiment dit et de le citer correctement.

francoquébécois a écrit:
Donc, il n'a pas de leçons d'histoire à donner, ENCORE MOINS DE RÉÉCRIRE L'HISTOIRE EN SA FAVEUR.
Tu es un peu mal placé pour écrire ça....

C'est mon interprétation et je la respecte! Very Happy

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Sam 10 Mai 2008, 13:33

Personnellement, je ne veux pas réécrire l'Histoire, mais
seulement dénoncer ceux qui veulent le faire.

En tant que ministre d'un gouvernement, comme Benoît Pelletier,
Jean Charest et autres moutons de Harper, les mots sont toujours
plus "pesants" venant d'eux qu'une autre personne qui n'a aucun titre
officiel en société.

Moi, je dénonce la "politicaillerie partisane" que Pelletier et cie font sur le dos des Québécois et des francophones du ROC.

Et, c'est bien sûr, ton interprétation vaut autant que la mienne,
ou, dans l'autre sens, MON INTERPRÉTATION VAUT AUTANT QUE LA TIENNE.

Si mon interprétation réussit à faire ouvrir les yeux d'au moins quelques québécois ou autres FRANCOS du ROC qui se laissent manipuler facilement, au moins, cela aura eu du bon.

À tout le moins, mon message est le suivant:
"il faut toujours savoir décortiquer et analyser les différents événements... pour en mesurer le bien-fondé de l'affirmation."

Et chacun son interprétation.

.

.
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Sam 10 Mai 2008, 15:12

Citation :
Si mon interprétation réussit à faire ouvrir les yeux d'au moins quelques québécois ou autres FRANCOS du ROC qui se laissent manipuler facilement, au moins, cela aura eu du bon.

Les seules personnes à qui tu réussiras à faire "ouvrir les yeux" avec ton "interprétation" seront effectivement des gens "qui se laissent manipuler facilement". Neutral

Je réitère une fois de plus que jamais Benoit Pelletier n'a dit "Le Québec est redevenu sous le giron CANADIAN".

Et si tu penses réellement que je me trompe à cet égard, prière de me fournir une source crédible.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Sam 10 Mai 2008, 19:40

Benoît Pelletier a dit que le Québec était "de retour dans la fédération canadienne". Si tu ne sais pas lire entre les lignes, alors, je n'y peux rien.

En effet, pour moi, c'est la même chose que de dire que le Québec redevient COMPLÈTEMENT sous la gouverne du fédéral. Autrement dit, Québec --lire Benoît Pelletier-- ne peut rien faire si le fédéral n'est pas d'accord. C'est comme, anciennement, où chaque nouveau ministre des finances de la province de Québec DEVAIT ÊTRE APPROUVÉ PAR LE FÉDÉRAL. Cela s'est arrêté avec la nomination de Jacques Parizeau comme ministre des Finances du Québec, de 1976 à 1985. Si Parizeau avait agi seulement quand le fédéral avait été d'accord, on n'aurait rien eu des REAQ, du programme Corvée-habitation, de la détaxation des produits manufacturés jusqu'à $200.... etc..

Et c'est même Parizeau qui disait à Chrétien, en 1981, alors ministre des Finances à Ottawa en même temps que Parizeau, comment faire ses calculs de peréquation, combien il revenait au Québec.... --- en effet, c'était Parizeau qui avait mis en place les nouvelles formules de peréquation du fédéral dans les années 1960, alors qu'il était un grand fonctionnaire du fédéral.....

Et c'est Jacques Parizeau, alors premier ministre du Québec, en 1994 et 1995, jusqu'au référendum, qui avait pour adversaire politique, au fédéral: Jean Chrétien, premier ministre du "Kànéda"... Après sa défaite du référendum, c'était sûr que Parizeau était pour quitter: il ne pouvait blairer plus longtemps l'insipide Jean Chrétien..., c'était, au moins, une des raisons....

------------------------------------------------


Si tu veux en savoir plus à ce sujet, tu n'as qu'à demander aux Acadiens ou bien aux gens de la FCFA si Benoît Pelletier n'a pas dit:
"Le Québec est revenu dans la fédération canadienne"...
après son élection de avril 2003

Si tu ne sais pas ce que cela veut dire, il faudrait que je te fasse un dessin. Mais je suis très "poche" en dessin.

Là, je suis très pressé, je n'ai pas le temps de trouver le texte précis où Pelletier disait que le Québec était redevenu sous la férule du fédéral. Enfin, c'est de cela qu'il s'agissait.

J'ai trouvé un texte qui dénonce Pelletier, à ce sujet:
http://www.voxlatina.com/vox_dsp2.php3?art=1728

.
voir une lettre: "Le Québec au coeur de la francophonie
canadienne":
http://www.saic.gouv.qc.ca/centre_de_presse/lettres_ouvertes/2003/saic_lettre20030906.htm
PS: je ne dis pas que cette façon de faire est totalement à l'opposé des aspirations du Québec, l'un n'empêche pas l'autre.
Mais l'autre, justement, soit le fait d'avoir un pays francophone n'est pas en contradiction non plus, comme le démontrait très bien le Parti Québécois depuis 1995 --voir une mention à ce sujet au bas de la lettre.
.

--------------------------------------
voir le texte en format .pdf, à la page 2:
http://www.saic.gouv.qc.ca/publications/politique/politique-franco.pdf

EXTRAIT:
Au printemps 2004, à l’occasion d’un grand forum sur la francophonie canadienne qu’il tenait à Québec, le gouvernement québécois a confirmé son retour au sein de la francophonie canadienne. Il a résolument choisi de reprendre sa place comme membre à part entière de la francophonie canadienne et entend désormais y jouer un rôle de leader et de rassembleur, rôle qu’il souhaite porteur d’un avenir… en français.

FIN DE L'EXTRAIT

.
+

TIENS, une autre façon d'expliquer ce que Benoît Pelletier voulait
dire, mais expliquée en termes un peu plus "politiciens":

http://www.ledevoir.com/2003/08/07/33436.html

EXTRAIT:

Pour le PLQ, le Canada est devenu une fin en soi. Le ministre Benoît Pelletier a même soutenu qu'il ne remettrait jamais en question le cadre fédéral canadien. Cette affirmation est grave.


Elle signifie que le PLQ acceptera tous les coups d'éclat du gouvernement central. Certes, il se plaindra, mais, en bout de ligne, il finira par accepter une autonomie toujours plus mince pour le Québec. Le PLQ n'a plus de seuil de rupture.

Cette position est contraire aux intérêts du Québec. D'une vision québécoise du Canada, le PLQ passe à une vision canadienne du Québec.

.



-----------------------------------------------------------

En termes plus clairs, CE QUE JE DÉPLORE, c'est que ce soit le Québec, avec l'assentiment du fédéral, qui prenne le contrôle de la protection et de la promotion de la langue française au Québec, et ailleurs au Canada. LE QUÉBEC N'A RIEN À VOIR de gestion francophone DANS LES AUTRES PROVINCES. Le Québec peut aider à des subventions, peut répondre à des demandes, mais de là à faire figure de proue, moi, je n'y tiens pas tellement.

C'EST LE FÉDÉRAL QUI DOIT LÉGIFÉRER LÀ-DESSUS, ET VOIR À CE QUE LES FRANCOPHONES des autres provinces aient des services en français, EN PREMIER LIEU, DE LA PART DU FÉDÉRAL. En tout cas, on voit ce que cela donne aussi, quand le fédéral se désengage de sa responsabilité DE VOIR AUX INTÉRÊTS FRANCOPHONES DES AUTRES RÉSIDENTS DU CANADA: LE FÉDÉRAL ne fait plus rien, il se désengage même..... à la place de la FCFA, je m'en inquiéterais.... ET CELA NE FAIT QUE COMMENCER....



D'un côté, aussi, tant mieux pour toutes les subventions et activités que le Québec fait en faveur des francophones des autres provinces. Mais, au Québec, "on est déjà dans le trou", c'est le Québec qui verse des dizaines de milliers et de millions en subventions aux Francos du Canada, ALORS QUE LE FÉDÉRAL POURRAIT LE FAIRE 100 FOIS MIEUX QUE NOUS.
.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Tiens, si tu ne comprends toujours pas, voici le texte sur le site
de "Vigile":

Titre du texte:
"IMPOSTURE CANADIAN ET SOUMISSION QUÉBÉCOISE".....
http://www.vigile.net/-Quebec-400e-imposture-canadian-

NOTE: c'est là où c'en est rendu avec la façon de faire de Benoît Pelletier et de Charest, soit de laisser décider le fédéral pour la PROTECTION DE LA LANGUE ET DE LA CULTURE DU QUÉBEC. CE N'EST PAS MOI QUI INVENTE CELA.
.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Un autre texte sur le site d'IMPÉRATIF FRANÇAIS:

http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/a-vous-la-parole/2008/de-la-nation-a-lalienation.html

Titre: DE LA NATION À L'ALIÉNATION.....

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Dim 11 Mai 2008, 08:17

francoquebecois a écrit:
Benoît Pelletier a dit que le Québec était "de retour dans la fédération canadienne". Si tu ne sais pas lire entre les lignes, alors, je n'y peux rien.
T'as rien comprit. Rolling Eyes

Mon point est qu'il est malhonnête de présenter comme une citation l'interprétation que tu fais d'une chose qui fut dite d'une toute autre façon.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Dim 11 Mai 2008, 09:34

Bon... Je te laisse à tes propres citations, interprétations et conclusions.

BONNE JOURNÉE!! Wink

Et la vie de tous les jours continue quand même....

BONNE FÊTE DES MÈRES, à toi et à toutes les autres

sunny Very Happy sunny
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Dim 11 Mai 2008, 14:04

Merci bien.

Je te laisse, pour ma part, à tes élucubrations...

Bonne fin de journée!

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Dim 03 Aoû 2008, 12:41

J'ai envoyé par courriel via info@centredelafrancophoniedesameriques.com l'invitation suivante au centre de la francophonie des Amériques:

Citation :
Sujet: Invitation au Forum d'Amérique Française (FAF)

Bonjour. Plutôt que de démarrer un autre forum francophone de l'Internet à l'automne, pourquoi ne pas appuyer un forum citoyen en place depuis maintenant plusieurs années et qui s'adresse à toute la francophonie nord-américaine? Le forum de la FCFA est à peu près complètement abandonné à ce moment-ci et le CODOFIL de la Louisiane fermait le sien il y a quelques mois. Il s'agirait tout simplement de faire la promotion du forum du FAF et l'appuyer activement en lui soumettant occasionnellement des contenus. rf. http://amerique-francaise.forumactif.com/index.forum


Je suggérerais aussi la promotion de blogues et autres nouveaux médias citoyens qui s'adressent à toute la francophonie nord-américaine. Je note que votre site web semble peu mis à jour avec de nouveaux contenus depuis son lancement initial. Je m'y suis inscript tôt mais n'ai rien reçu pour accéder la porte intranet que vous y affichez.

Merci pour une réponse!
xxx, Vancouver
Le Canard Réincarné (membre/citoyen du FAF)
Lorsque la fiction se mêle avec la réalité en milieu minoritaire

Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 27 Aoû 2008, 14:28

Un suivi direct par téléphone affraid a été fait ce matin auprès d'une gentille agente de presse. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 58
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 01 Oct 2008, 00:31

Des nouvelles du Centre de la Francophonie des Amériques:

-------------------------------------------------------------------

Chers amis de la francophonie !

Depuis la mise en ligne de notre site Internet provisoire en mai dernier, vous avez démontré votre appui, en grand nombre, à la mission du Centre de la francophonie des Amériques en remplissant notre formulaire électronique.

Le Centre souhaite miser sur le renforcement et l'enrichissement des relations entre francophones et francophiles des quatre coins des Amériques, notamment par la création de son Portail.

C'est avec grand plaisir que nous vous invitons à vous inscrire à notre nouveau portail, une communauté virtuelle collaborative qui permettra aux francophones et francophiles de diverses communautés des Amériques d'échanger entre eux et de tisser des liens durables.

Inscrivez-vous avant le 15 octobre et courez la chance de gagner la Francothèque culturelle d'une valeur de 1000 $*, un éventail de livres, dvd et cd d'artistes et d'auteurs francophones des Amériques.

Pour vous inscrire, complétez votre fiche à :

http://inscription.francophoniedesameriques.com/

Les francophones des Amériques sont invités, tant à titre individuel qu'au nom d'une association ou d'un organisme, à adhérer en tant que participant au portail du Centre. Notre nouveau portail sera en ligne le 18 octobre 2008.

Afin de transformer cette nouvelle communauté virtuelle de langue française en véritable lieu de rassemblement sur le Web, faites parvenir cette invitation par courriel à vos collègues, amis et proches en grand nombre. Participez au rayonnement de la langue française!

Nous vous remercions de votre appui!

Le Centre de la francophonie des Amériques

(*détails de la Francothèque sur la fiche d'inscription en ligne)

FIN DU COMMUNIQUÉ

...

Commentaires: allez-vous vous inscrire ??
.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 01 Oct 2008, 01:51

francoquebecois a écrit:

Commentaires: allez-vous vous inscrire ??
.
J'ai inscript mon Canard comme organisme via leur interface web. Est-ce que AF pourrait inscrire le FAF comme organisme portail (citoyen)?
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 01 Oct 2008, 19:47

gaulois a écrit:
Est-ce que AF pourrait inscrire le FAF comme organisme portail (citoyen)?

Je le ferais.

Mais pas toute suite car là, je m'installe confortablement pour le débats des "cheufs"...

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Jeu 02 Oct 2008, 10:12

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/la-capitale/200809/30/01-25165-le-centre-de-la-francophonie-inaugure-en-plein-coeur-du-sommet.php

Rediffusé via Franco-American News
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   Mer 12 Nov 2008, 13:53

Semble pas se passer grands choses sur le site web. Je n'ai pas rien reçu par envoi courriel. Pas de flux RSS non plus. Et rien sur la vitrine du groupe sur Facebook à 55 membres.

Ca me semble un autre monument de la francophonie du web 1.0. Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Centre de la francophonie des Amériques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Centre de la francophonie des Amériques
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Espace francophone :: Liens francophones-
Sauter vers: