Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les cours de français en 1e année au N-Brunswick

Aller en bas 
AuteurMessage
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: les cours de français en 1e année au N-Brunswick   Lun 21 Avr 2008, 09:50

J'ai cherché sur le forum s'il y avait des textes qui traitaient de la volonté du gouvernement d'abolir le programme permettant aux anglophones d'apprendre le français dès la 1e année au Nouveau-Brunswick. Si le sujet fut abordé, je ne l'ai pas vu. J'ai vu un repportage à la télé de Radio-Canada et la perception que j'en ai eu est qu'une bonne partie de la population est contre le gouvernement mais que ce dernier est décidé à procéder. Je solicite l'aide des intervenants du N-B pour m'éclairer sur le sujet notamment Sénateur et Guevara. J'aimerais connaître leur opinion et s'il pouvait m'éclairer sur le sujet ce serait apprécié.
Si le sujet a été abordé et que je l'ai manqué, je m'en excuse.

Alain56
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: les cours de français en 1e année au N-Brunswick   Lun 21 Avr 2008, 10:17

Oh que c'est un dossier «hot» , alain56, que l'abolition des programmes d'immersion. Pour l'instant les francophones n'osent s'impliquer dans le dossier mais on sait bien les répercussions possible sur notre communauté.

La chicane est pogné entre les anglophones pour et les anglophones contre l'abolition de ce programme

Les « ayants droits» songent sérieusement a inscrire leurs jeunes dans les écoles francophones dès septembre prochain avec l'impact que cela va avoir sur nos institutions (espace, budget, personnel spécialisé, programme , etc.)

Les libéraux de Shawn Graham qui avait le vent dans les voiles ont pris des décisions qui «chavirent» la population.

En plus de l'abolition des programmes d'immersion en première année, ajoutons l'abolition de la seule régie de santé francophone, l'ouverture de la porte aux privé dans le domaine de santé via les foyers de soin, l'augmentation de la centralisation de service dans le sud de la province,etc, ne sont que qq «pelures de banane» pour Shawn Graham.

À mon avis, l'ancien premier ministre McKenna est dernière tout ça. L'entourage de Graham est le même et les anciens que nous avions expulsé ressortent du placard affraid

En fin de semaine, Frank McKenna déclarait dans un discours à Halifax que les provinces maritimes devraient être plus proche dans leur gestion pour contrer la mondialisation.

La projet Atlantica What the fuck ?!?

Économiquement OK mais néfaste pour la minorité francophone. Ainsi, les Acadiens du N.B. qui forment présentement 1/3 de la population de la province. Si les province de l'Atlantique ferait un, les francophones seraient vraiment perdant.

Est-ce que la nouvelle entité serait offiicillement bilingue , ou que nous reviendrons « si le nombre le justifie».

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: les cours de français en 1e année au N-Brunswick   Lun 21 Avr 2008, 10:38

merci Sénateur

Cela explique pourquoi je n'ai vu que des anglophones se prononcer. Je croyais que l'époque de Robicheau les libéraux étaient plus proches des acadiens, ça semblent s'être perdu. Les Néodémocrates me semblent mieux vous rerpésenter. Le fait que le fédéral ait aboli les programmes qui permettaient de contester les injustices linguistiques que vivent les francophones n'aide pas non plus. Pourtant les anglophones je peux te dire qu'ils ne manquent de moyens pour contester malgré le fait qu'en rapport avec leur pourcentage de population, ils possèdent de nombreuses institutions.
Tu as raison, si on regroupe les provinces atlantiques, cela aura des répercussions négatives sur les acadens. Ce qui n'aide pas non plus c'est les difficultés économiques liés aux secteurs qu'occupent tradionnellement les francophones soit les pêches, la forêts (pâtes et papiers dans ton coin) et les industries manifacturières. Tout ceci a des répercusions sur le perspectives
d'emploi pour les jeunes. Je crois avoir lu quelques parts que les maritimes sont de grands fournisseurs de migrants en Alberta.

merci encore une fois

Alain56
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les cours de français en 1e année au N-Brunswick   

Revenir en haut Aller en bas
 
les cours de français en 1e année au N-Brunswick
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique-
Sauter vers: