Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: présentation   Mar 15 Avr 2008, 10:11

Bonjour

Je m'appelle Alain et ju suis Québecois qui vit à Québec et qui a grandi près du Nouveau-Brunswick. J'étais membre de l'ancien forum du CODOFIL, mais je n'ai jamais osé participé aux discussions, laissant la place aux autres. Je préfèrais ne pas intervenir parce que j'avais l'impression que mes opinions étaient plus ou moins pertinentes car je ne vivais pas le situation du français dans un milieu minoritaire. J'ai bien l'intention de ne pas refaire la même erreur et de m'impliquer. J'ai communiqué à quelques reprises avec un ''annonceur'' d'une station de radio qui diffuse sur Internet soit Radio Louisiane. M Ti-Mick Abeed s'est toujours fait un devoir de me répondre rapidement à chacun de mes messages. Le portrait qu'il me fait de la situation du français en Louisiane est pessimiste car la venue massive d'immigrants illégaux provenants du Mexique fait les programmes d'immersion voit continuellement leurs fonds coupés pour faire place à des cours en espagnol. Je suis amoureux de la langue française et je suis inquiet de la situation au Québec où selon les dernières statistiques le français est devenu minoritaire. J'avais constaté qu'il est de plus en plus difficile de se faire servir dans notre langue et que même parfois, le vendeur se montre carrément impoli. Le désir du nouveau gouvernement du Nouveau-Brunswick d'abolir le programme d'immersion en français est un autre indice du recul du français en Amérique. Je suis parfaitement d'accord avec Roy qui a souvent mentionné sur l'ancien forum que notre situation est bien plus rose que celle du français cajun mais je crois qu'il y a lieu de s'inquièter. De toutes façons, je suis triste l'érosion du nombre de locuteurs de français cajun et je considère cette situation comme une perte pour tous les francophones d'Amérique et même du monde entier.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: présentation   Mar 15 Avr 2008, 13:55

Super-bienvenue Alain le cadien-ophile!

Le Canard du yoga (ou jogging) franco au quotidien
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: présentation   Mar 15 Avr 2008, 18:28

Bonjour et bienvenue sur le FAF alain56! Smile


AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
AF
Prince
Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 3408
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: présentation   Mar 15 Avr 2008, 22:16

Sans vouloir t'offusquer, je me dois de corriger cette information:

alain56 a écrit:
je suis inquiet de la situation au Québec où selon les dernières statistiques le français est devenu minoritaire.
Tu parles peut-être de la situation qui prévaut à Montréal concernant les locuteurs de langue maternelle française?

Enfin, toujours est-il que les locuteurs de langue française ne sont pas minoritaires au Québec. Au recensement de 2006, il y avait 7 028 740 de Québécois et de Québécoises s’exprimant dans la langue de Molière sur une population totale de 7 435 905 personnes. De ce nombre, 5 877 660 personnes avaient le français comme langue maternelle et plus de 6 millions de personnes utilisaient le plus souvent le français à la maison.

AF sunny

_________________
_________________
«L’histoire ne se fait pas seulement en avant; se souvenir, c’est aussi récapituler et recommencer.» (F. Dumont)
Revenir en haut Aller en bas
Lamarche
Prince de Montréal
Prince de Montréal
avatar

Nombre de messages : 3089
Localisation : Québec,pays Français d'Amérique
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Re: présentation   Mer 16 Avr 2008, 06:00

Mise au point importante AF.

Dans mon coin de pays, un non parlant français n'est que de passage ou perdu ou les deux.

Pour ce qui est de Montréal, j'ai toujours dit qu'il vaut mieux qu'elle devienne la métropole d'un pays français plutôt qu'une grosse ville d'un pays bilingue, mais il n'y a que 40% des Québécois qui m'écoute. Cool

Étant un franco né à Montréal, la situation n'est pas comparable avec celle qui prévalait il y a 40 ans ou 50 ans. Époque d'avant notre affirmation nationale. La nouvelle génération d'anglophones est plus bilingue que les générations précédentes.

Montréal est un cas particulier. Plus forte concentration anglophone du Québec et lieu préviligié par les immigrants. Comme partout ailleurs, les immigrants choisissent les grosses villes pour s'établir dans un pays.

Certe, les porteurs de langue maternelle française ont glissé sous le 50% à Montréal, mais les autres bien que de langues maternelles autres que le français utilisent le français comme langue commune dans une certaine proportion.

Oui, ça pourrait être plus encore.

Portrait trop positif ? Peut-être. Mais je ne me sens pas tellement menacé. Que voulez-vous ?

Bienvenue Alain ! Smile

_________________
Mobilisation Indépendance Québec

Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: présentation   Mer 16 Avr 2008, 08:51

Je m'excuse j'aurais du écrire le nombre de locuteurs minoritaire à Montréal non au Québec. J'avais perdu ma première version et j'ai du la réécrire rapidement et je ne l'ai pas assez revisé.
Je ne peux toutefois, m'empêcher de faire un certain parrallèle entre la situation lingusitique actuelle à Montréal et celle qui a prévalue à La Nouvelle-Orléans voilà 100 ans. Le français y a quitté lentement la métropole pour se localiser dans les villes aux alentours. Les régions devenant ainsi les gardiennes de l'héritage francophone. Je sais que toute comparaison est souvent odieuse mais je ne peux m'empêcher de trouver la situation du français à Montréal préocupante.
merci de m'avoir lu et de m'avoir permis de préciser ma pensée.

Alain 56
Revenir en haut Aller en bas
Sénateur
Prince de l'Acadie
Prince de l'Acadie
avatar

Masculin Nombre de messages : 4141
Localisation : Bathurst en Acadie
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: Re: présentation   Jeu 17 Avr 2008, 08:27

Bienvenue alain56.

Oui je me rappelle d'avoir vu ton nom sur codofil mais pas de message Smile ici c'est la place.

_________________
Monkey See, Monkey Do.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: présentation   Jeu 17 Avr 2008, 16:04

Bien content de voir quelqu'un de Québec venir écrire quelques sujets sur ce site-ci.

Et peut-être que nous aurons (ou j'aurai) un peu plus l'heure juste sur le fait français et la mentalité des gens de la ville de Québec... sur ces différents enjeux..

Bienvenue Québécois de Québec!!
.
Revenir en haut Aller en bas
alain56
Vicomte
Vicomte


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Sénateur Prince de l'acadie   Jeu 17 Avr 2008, 18:04

salut, en effet j'étais membre mais je n'ai jamais osé écrire, ce que je regrette. Par contre, je visitais le forum à chaque jour et j'avais du plaisir à lire ce que tu envoyais

Alain 56
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: présentation   Ven 18 Avr 2008, 02:53

En réponses à alain je te dirais qu'il n'y a jamais de situation desespéré ! En france j'habite à Lille à la frontière belge. Jusqu'au 19 ième la majorité des gens de dunkerque à douai parlait flamand une variante du néerlandais, jusqu'à la seconde guerre mondiale beaucoup de paysans parlaient encore le flamand mais plus les villes et aujourd'hui le flamand a totalement disparu même au plus profond des campagnes!
Dans les flandres belge le flamand a résisté face à la francisation que voulait leur imposé leur bourgeoisie francophone au 19ième ! J'aime pas les excés des nationalistes flamand mais je peux comprendre leur crainte qui se base sur une expérience douloureuse .
1er situation ( + d'un million d'individu ) : le flamand a disparu
2ième situation : le flamand (4 à 5 million d'individus ) a très bien résisté
Pourquoi ? ce n'est pas l'isolement car les flamand français sont juste à quelques km des autres
les raisons sont :
- l'absence d'identité flamande et le mépris de leur propre culture chez les flamand français qui a dominé jusqu'aux années 70, le flamand c'est une langue moche et de bouseux (paysans arriérés) !
- Les rares défenseurs de la langue flamande en france ont trop souvent été des gens d'extrème droite admirateurs du nazisme et de la race germanique, pendant la 2ième guerre mondiale ils ont souvent été des salauds et des collaborateurs de la gestapo
- La France qui ne fait pas grand chose pour sauvegarder ses langues minoritaire avait classé le flamand comme langue étrangére donc elle a fait encore moins que rien pour sauver cette langue

Ce que je dis là on peut le comparer à la situation acadienne du canada et des francophônes de louisiane
En louisiane les françophones étaient assis sur un tas d'or ! Les cultures francophones de louisiane était bien plus riches (jazz, zydéco..) que celle d'acadie plus austère ! Dans le premier cas le français a presque disparu comme les le flamand de france car beaucoup de francophones avaient hontes de leur culture, cette honte est la maladie la plus mortelle pour une culture !!!!! Tant qu'on est fier de sa culture et que l'on se bat pour la défendre , une culture vit d'autant plus lorsqu'on se situe dans une économie prospère.
Revenir en haut Aller en bas
Denis Baggi
Prince
Prince


Nombre de messages : 1064
Localisation : Lugano, Suisse italienne
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: présentation   Ven 18 Avr 2008, 10:57

Je ne suis ni de langue française ni j'ai quelque chose à faire avec le continent américain, mais j'interviens volontiers dans ce forum, comme dans celui du CODOFIL avant qu'on nous silence, parce que j'appartiens à une minorité linguistique minoritaire, dans les 5% en Suisse, et je crois que la lutte pour la survie de nos communautés soit la même dans tout le monde.

Denis, Lugano, Suisse italienne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: présentation   

Revenir en haut Aller en bas
 
présentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Le Forum :: Présentations-
Sauter vers: