Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau modèle de la francophonie en milieu minoritaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Un nouveau modèle de la francophonie en milieu minoritaire   Mer 12 Déc 2007, 14:05

François Bergeron signe un excellent billet sur le "Forum" de l'Express de Toronto. Etk, l'article démarre avec un bon postulat, mais ne conclut pas nécessairement avec la meilleure conclusion, compte-tenu de l'aprentissage de quarante ans de bilinguisme officiel. Ca s'intitule CANADIEN = BILINGUE. Les fragments retenus:
Citation :
Un jour, Statistique Canada va rapporter qu’il ne reste plus aucun francophone à l’extérieur du Québec. Pourtant, nos conseils scolaires continueront d’ouvrir de nouvelles écoles, nos Théâtres français feront salle comble, et L’Express sera un quotidien.

Comment ça? Parce que l’agence fédérale, qui vient de publier les résultats de son recensement de 2006, mesure la «première langue officielle parlée». Peu de francophones, à Toronto, Vancouver ou Halifax, peuvent prétendre que le français est leur première langue parlée: nous travaillons presque tous en anglais et notre conjoint(e) est souvent anglophone.
[...]
La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) réclame des gouvernements (fédéral surtout) un «coup de barre» (...) «pour développer des milieux de vie en français accessibles et intéressants pour les francophones et les francophiles». Le diable est dans les détails, comme on dit en latin...

Commençons par appliquer plus strictement la Loi sur les langues officielles: dans l’embauche de tous les hauts fonctionnaires, juges, diplomates, commandants militaires, etc. Puis, étendons son champ d’application aux associations (pas de charte «nationale» ni de subvention sans bilinguisme), aux universités (pas de diplôme sans bilinguisme), à l’immigration (pas de citoyenneté canadienne sans bilinguisme), à la politique (pas de candidature unilingue, au moins au fédéral). Tout ce qui se prétend «national» au Canada, tous les symboles, tous les porte-parole, devraient être bilingues.
Hmm. A répéter les mêmes actions, ne produirons-nous pas les mêmes résultats? L'étatisation de la francophonie en milieu minoritaire semble pourtant avoir tellement tellement peu de traction, à en juger par la rétention du français parmi la prochaine génération ainsi que tous ceux qui ont appris le français mais qui le perdent, faute de pratique. Le français aurait-il vraiment plus de traction si l'Etat intervenait davantage pour créer des jobbes bilingues lorsque ce dernier prend de moins en moins d'importance dans nos vies tellement soumises par ces règles d'économie de marché? Les mesures d'étatisation de la francophonie préconisées par l'auteur sont elles vraiment réalistes quand la base est si engagée dans cette économie de marché???

Le Canard se demande si il n'y a pas un besoin énorme pour un modèle de francophonie non étatisée en milieu minoritaire, en appui finallement à un meilleur soutien par l'Etat. Mais quel groupe de recherche sera là pour l'élaborer lorsque tous nos groupes de recherches sont étatisés? Quel groupe-lobby sera là pour en faire la promotion lorsque tous nos groupe-lobby sont étatisés??? Quel média sera là pour le diffuser lorsque tous nos médias sont étatisés? Quel Plan d'Action aux Langues Officielles sera là lorsque ce plan repose en grande partie sur une étatisation de la francophonie? Bien dommage toute cette quadrature du cercle de la Secte. Faudrait-il vraiment tout couper pour accomplir "ce coup de barre"??? Peut-être bein qu'oui, peut-être bein que non...

Le Canard Néocon

Note: voici le courrier du lecteur soumis au Devoir

Citation :
Étatisation à outrance de la francophonie en milieu minoritaire

À en juger par les taux de rétention du français de notre prochaine génération ou encore de celle des apprenants de langue seconde, ça ne va pas aussi bien en milieu minoritaire qu’on nous le disait.

Après deux générations ou quarante ans de régime d’étatisation de la francophonie prescrit par Pierre-Elliot Trudeau, ne serait-il pas temps de développer un nouveau modèle de la francophonie en milieu minoritaire? Mais quel groupe de recherche sera là pour l'élaborer lorsque tous nos groupes de recherche sont financés par l’État? Quel groupe-lobby sera là pour en faire la promotion lorsque tous nos groupes sont contraints par cet État??? Quel média sera là pour le diffuser si tous nos médias opèrent sous sa gouverne?

Et enfin, quel Plan d'Action aux Langues Officielles peut-on établir lorsque ce plan repose à peu près exclusivement sur une étatisation de la francophonie? Bien dommage cette quadrature du cercle!

_________________
Le Canard Quoi What the fuck ?!?
Malgré tout!
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 56
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau modèle de la francophonie en milieu minoritaire   Mer 14 Jan 2009, 22:56

Portrait de la situation en milieu minoritaire:

http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2009/01/13/001-crtc-milieu-minoritaire.shtml

.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau modèle de la francophonie en milieu minoritaire   Jeu 15 Jan 2009, 11:13

Mon billet d'hier en réponse à cette nouvelle (une version courrier du lecteur est à suivre):
Citation :


A la une web pan-canadienne de Radio-Canada: "Portrait de la situation en milieu minoritaire"

Notons d'abord que CBC n'a pas du tout noter le portrait à sa propre Une. Le &%& de mur... Comme si la dualité linguistique ne s'appliquait pas et que les francophiles (ou francophones) branchés en angla ne sont pas ou ne doivent pas prendre intérêt au "portrait". Ensuite signalons que le "portrait" est déterminé par l'état de l'offre de services de radiodiffusion offerts aux francos (&anglos) vivant en situation minoritaire, i.e. radio et télévision. Une cinquantaine d'organismes dont Radio-Canada prétendent vouloir s'en préoccuper dans des audiences publiques du CRTC. Aucune intervention ou validation citoyenne du travail des groupes d'intérêt n'était mentionnée dans la couverture de cette nouvelle.

Radio-Canada suggérait par ailleurs que les signaux ne nous rejoignaient pas suffisamment pour expliquer nos problèmes de vitalité: couverture géographique du signal, couverture des fréquences, couverture des distributeurs câblés et satellitaires, et même en raison du grand pourcentage de contenus essentiellement non locaux dans lesquels nous ne nous sentirions pas adéquatement reflétés.

Hmm. Le Canard trouve étrange que la diffusion Internet ne soit pas du tout couverte par cette audience publique, à la demande de Patrimoine Canadien bien sûr. Cette forme de diffusion n'est pourtant aucunement contrainte par les innombrables blocages signalés ci-hauts. S'il y a un ratrappage possible pour nous "sentir adéquatement reflétés", c'est bien dans cette direction. Mais la nature même d'une audience publique tenue par l'organisme de réglementation pour laquelle la solution contribue à perpétuer les retards n'inspire nullement: pourquoi reconnaitre autant de groupes d'intérêt en retraite du marché compétitif des nouveaux médias et en appui à leur prochaine ronde de financement? L'absence de médias communautaires et de médias citoyens devrait également inquiéter. A répéter les mêmes actions, on produit les mêmes résultats: tout un "Portrait de la situation en milieu minoritaire", non??

---

Le Canard se demande en terminant pourquoi tant se préoccuper des télévisuelles de "l'idiot box" en milieu minoritaire, le suspect #1 dans l'occident pour le fléau Alzheimer! Quel gaspillage de fonds public que cette audience du CRTC! Auraient-ils égaré leur souris dans le réfrigérateur? affraid

_________________
Le Canard Quoi What the fuck ?!?
Malgré tout!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau modèle de la francophonie en milieu minoritaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau modèle de la francophonie en milieu minoritaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Espace francophone :: La Forêt des Carnutes-
Sauter vers: