Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rions un peu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Rions un peu...   Mer 30 Mai 2007, 23:11

Pour les anglais qui vont encore essayer de me faire accroire que la langue française est trop difficille à apprendre, je leur répondrai ceci:

Même un animal, comme un tigre, peut très bien apprendre le français!! affraid Crois pas mes yeux

Alors,un peu d'effort, svp.... study Mouhahaha!

http://www.capacadie.com/AcadieNouvelle/2007/5/30/Un_tigre_francophile_632.cfm

COPIE DU TEXTE:

Un tigre francophile à Edmonton
Mise à jour le mercredi 30 mai 2007
Par: PC

EDMONTON - À Edmonton, en Alberta, les visiteurs peuvent s'adresser en français à Boris, un tigre de Sibérie qui réagit favorablement en entendant cette langue. Boris, qui est né et a grandi au zoo de Granby, au Québec, vit au Edmonton Valley Zoo en Alberta depuis un an.

Or, le personnel du jardin zoologique a observé que le français demeurait sa langue préférée. Quand Boris est arrivé à Edmonton, les employés constataient qu'il ne répondait pas à des ordres en anglais. Ginette Heppelle, une francophone de la Saskatchewan qui y travaille, a expliqué que Boris s'est approché d'elle quand elle s'est mise à lui parler en français. Elle a ainsi pu établir que le français était la langue à laquelle il était habitué.

FIN DU TEXTE RECOPIÉ

lol!


Dernière édition par le Mar 12 Fév 2008, 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Jeu 31 Mai 2007, 10:07

Je ne l'ai pas trouvé drôle pantoute. Je crois pas que le tigre était "francophile". Etrange que la même nouvelle soit traitée si différamment par Canwest:

Citation :


"Boris the tiger prefers French"

"Big cat raised in Quebec was aloof until a zoo worker spoke to him in his ‘native language’"

A rare Siberian tiger that was moved from Quebec to an Edmonton zoo last year has apparently been missing one of the biggest comforts of home — the French language.
...
Staff at Valley Zoo say the magnificent 136- kilogram tiger called Boris responds better to French than to the English most commonly heard in Alberta. The zoo is now urging French- speakers to visit Boris so he can hear the language.

“ He was being aloof most of the time, but as soon as he heard the French language, he came over to the bars,” said Dean Triechel, the zoo’s operations supervisor.
...
He was unresponsive upon his arrival, but when Ginette Heppelle, a native French speaker who works at the zoo, visited his enclosure area a few days later, she called out to him in French and the response was immediate.

Heppelle points out that Boris’s new surroundings probably made the giant cat as uncomfortable as anything else, but still thinks it could be comforting for Boris to hear his “ native tongue.”

Siberian tigers are an endangered species. It’s estimated there are fewer than 500 left in the world today.
Mon courrier du lecteur qui ne sera pas publié:

Citation :


Endangered species at Canwest

It's great to read that Canwest is worried about endangered species "raised in Quebec and aloof" on the "Nation" page. Inviting on the behalf of the zoo "French speakers to urgently visit Boris so he can hear the language" was touching after the recent faux-pas of putting the picture of Louis Riel under the "worst ever canadians" contest next to notable past vilains Olson and Homolka. But perhaps you would be better off worrying about native francophone speakers that have disappeared in Western Canada. You can of course worry too about unilingual canadians becoming the next endangered species. Boris might just be able to comfort them! N'est-ce pas monsieur Wong (the reporter)???

Le blogue: À la page "Nation" de Canwest: "Boris the tiger prefers French"

Vous-êtes vous déjà demandés quel est l'impact du vomissement constant de Canwest sur la prochaine génération et la "fierté franco"? Pas bon pantoute. Quand une minorité est en déclin, messemble qu'on ne les écoeurre pas.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Jeu 31 Mai 2007, 18:43

Justement,, ça me fait rire de les voir que ça les fâche autant!!!

Cette situation me fait tant rire que cela en est grave!!

------------------------------------------------

J'anticipais un peu, justement, de voir la réaction des Anglos à ce sujet. C'est vraiment du racisme à l'état pur qui les font réagir....., et aucun politicien ne relève leurs gestes anti-francophones....

Que veux-tu ?? je ne peux pas rien faire de plus que les politiciens!! Alors, j'en ris...
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Jeu 31 Mai 2007, 19:13

LA MÊME NOUVELLE, SUR LE SITE DE TV5:


http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_article.php?rub=../topics/francophonie&idArticle=070530214141.72js24n9.xml&titre=Dites+%22Bonjour%22+%E0+Boris%2C+le+tigre+de+Sib%E9rie+francophone

COPIE DU TEXTE:

Dites "Bonjour" à Boris, le tigre de Sibérie francophone

OTTAWA, 30 mai 2007 (AFP) - 30/05/2007 21h41

Un zoo de l'ouest du Canada compte sur ses visiteurs pour parler français à un de ses majestueux pensionnaires, un tigre de Sibérie baptisé Boris, afin de lui remonter le moral car il ne comprend pas l'anglais.

Boris, né en captivité, a été élevé dans un zoo de la province francophone du Québec et il "semble aimer qu'on lui parle français", note Jane Archbold, porte-parole du Valley Zoo d'Edmonton, dans la province majoritairement anglophone d'Alberta.

"Il réagit lorsqu'on lui parle français et nous espérons que des visiteurs lui parleront dans cette langue pour lui tenir compagnie", dit-elle.

Lorsque Boris était arrivé dans le zoo en mai 2006, il paraissait indifférent à tout et ne réagissait pas aux appels du personnel du zoo.

C'est par hasard que la barrière linguistique a été découverte, lorsque Boris s'est soudain approché après qu'un gardien lui eut lancé un retentissant "bonjour".

Boris avait été envoyé en Alberta dans le cadre d'un programme de survie de cette espèce dont il ne reste que 450 représentants en liberté dans le monde.

Le zoo espère que Boris deviendra bilingue et compte en attendant sur des visiteurs francophones pour lui parler.

Selon le recensement de 2001, le français est la première langue d'environ 58.000 personnes sur les quelque 2,9 millions d'Albertains et environ 200.000 d'entre eux peuvent s'exprimer dans cette langue.

© 2007 AFP

FIN DU TEXTE RECOPIÉ
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Sam 22 Déc 2007, 17:20

JUSTE POUR RIRE ENCORE UN PEU, MAIS PAS L'HISTOIRE DU TIGRE DE SIBÉRIE (voir les textes précédents...... j'ai remis ce "post"-là, juste pour attirer encore plus votre attention):

VOICI:

voir les articles dans le journal "VOIR":

les "accommodements raisonnables" vu par des artistes québécois de différentes cultures (faut-il en rire, en pleurer ou bien les applaudir ??):
http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=11&article=55703

et une chronique satirique, mi-comique, mi-sérieuse, qui s'adresse à des néo-Québécois:
"Faque, vous voulez immigrer au Québec ??"
http://www.voir.ca/blogs/franois_parenteau/default.aspx?section=11
PS: c'en est "tordant de rire" des fois............
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Mar 12 Fév 2008, 22:34

Un homard géant rescapé........

http://info.branchez-vous.com/Nationales/080212/N0212150AU.html

EXTRAIT:

Un homard géant rescapé lors du Super Bowl prend la direction du Biodôme (de Montréal)

par Les Perreaux, LA PRESSE CANADIENNE -- 12 février 2008


MONTRÉAL - Goliath le homard géant n'avait plus que quelques heures à vivre avant d'être plongé dans une marmite d'eau bouillante quand Marlene Casciano l'a regardé droit dans les yeux.

Mme Casciano a acheté un billet de tirage, elle a gagné le géant de 9 kilos dans un bar de la Nouvelle-Angleterre, et elle a mis en marche une opération de sauvetage qui verra Goliath être finalement accueilli par le Biodôme de Montréal.

TEXTE COMPLET AU LIEN INTERNET
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Lun 17 Mar 2008, 16:34

Le "Club des pas d'couilles"!!!!


PS: POUR 18 ANS ET PLUS SEULEMENT, ET VACCINÉS!!!!
pour certains qui ont la peau sensible, ne pas regarder.

http://monaerik.branchez-vous.com/2008/03/le_club_des_pasdcouilles.html
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Mar 05 Aoû 2008, 20:49

Pour paraphraser ----- en vrai ------ des fonctionnaires du Ministère de l'Éducation du Québec: une très bonne caricature

http://www.ledevoir.com/2008/08/05/200353.html?fe=4561&fp=210901&fr=98317

.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Jeu 07 Aoû 2008, 00:09

Un autre texte très humoristique de M. Jean-Pierre Durand

Titre de son texte:

"Bienvenue chez les s'ties"

---------------------------------
Note de Franco: ici, le mot "s'ties", cela veut dire: les "québécois francophones", et c'est pour paraphraser le titre du film qui a fait fureur en France, il y a tout juste quelques mois ---mais qui ne semble pas faire très fureur ici au Québec--- le titre de ce film français: "Bienvenue chez les ch'ties" --
---------------------------------

Donc, bienvenue chez les s'ties......, et vous comprendrez le titre de ce texte en en faisant la lecture au complet....

En passant, tout le monde sait que les Québécois francophones, quand ils veulent dire un juron, prennent un mot qui représente un objet de l'église: une hostie, un ciboire, un tabernacle, etc..
Donc, le mot "s'tie", c'est pour "hostie", un juron très représentatif des québécois....

http://www.vigile.net/Bienvenue-chez-les-s-ties

.
Revenir en haut Aller en bas
Victorserge0
Prince
Prince


Nombre de messages : 1070
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Jeu 07 Aoû 2008, 02:23

mais qui ne semble pas faire très fureur ici au Québec--- le titre de ce film français: "Bienvenue chez les ch'ties" --


C'est normal que le quebecois reste froid vis à vis de ce film car il est très franco français. Un étranger peut difficilement comprendre les sous entendu et les références qui font rires !
Revenir en haut Aller en bas
Torché Waremme
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 65
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Ven 15 Aoû 2008, 18:48

Par contre, méga succès en Belgique. Beaucoup d'habitudes et expressions picardes sont identiques à celles des wallons.
Revenir en haut Aller en bas
gaulois
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 2938
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Mar 14 Oct 2008, 21:12

Voici le dernier billet de mon blogue intitulé Le blogue du suppléant non certifié

Les meneuses des meneurs à claquettes
Citation :
Le travail de suppléant pour les classes d’adolescents en rébellion
(7ième/8 ième année) est particulièrement exigeant. Un suppléant
non-certifié en bas de la liste d’appel risque de se faire solliciter
régulièrement pour venir en aide au point d’en développer une expertise
et relever le défi … systématiquement.

“L’éducation physique” est d’un intérêt particulier. Vous devrez par
exemple sortir de l’encadrement physique d’une classe pour oeuvrer dans
de nouveaux espaces intérieurs (ou extérieurs) là où l’énergie des
jeunes jaillit comme jamais. La créativité du suppléant sera un facteur
critique si vous désirez engager positivement de jeunes garçons aux
grands défis de la cohérence sociale mise à l’épreuve dans des
activités d’exercice physique. Il est bien possible que les équipements
et routines ne soient pas utilisés tel que prévu. Il y aura comme
toujours ceux qui n’ont aucun intérêt ou disposition pour le sujet, les
surdoués, les éléments “en développement”, un groupe de “durs à cuire”
souvent contagieux, et le reste entre ces différents extrêmes.

Séparer les filles des garçons à l’âge ado dans l’organisation des
groupes d’activité représente une première technique de survie de
suppléance, au risque de vous faire accuser de sexisme par les plus
vocaux. Merci incidemment à celui qui a découvert le “diviser pour
régner”. La mise en œuvre de la manœuvre machiavélique peut toutefois
être problématique.

Prenez le cas de ce groupe avec qui j’avais réussi à tenir dans le
passé de bonnes suppléances (en classe) mais avec qui le bloc
d’éducation “physique” allait être un grand défi malgré les
avertissements de filles après que quelques garçons s’étaient
introduits dans leur vestiaire avant mon bloc. Les anomalies hormonales
mises en cause peuvent en effet décimer les meilleurs plans de cours.
N’eusse été d’un soubresaut inattendu de mère-nature ayant mis fin
prématurément à l’activité prévue – ou ce à quoi elle avait dégénéré,
les séquelles auraient pu certes marquer les rapports subséquents
suppléant/classe. Notons toutefois aucun écho de la classe régulière
suivante!

Une deuxième technique de survie consiste à prendre avantage d’une
meilleure cohérence sociale du groupe des filles pour démontrer aux
garçons comment une activité doit être pratiquée. Les garçons sont
ainsi mis au défi. Des roulements d’équipes peuvent aussi être
effectués aux trois minutes en vue de l’objectif du cours, i.e.
l’exercice physique. Les éléments “durs à cuire” peuvent alors être
mieux gérés si ce n’est que d’entretenir une bonne conversation, un à
un.

L’énergie de ces jeunes étant ce qu’elle est, il faudra aussi s’assurer
que le groupe au banc reste bien occupé: les maillots d’équipe (ou
“biberons”) colorés pourront être utilisés à titre de pompons de
meneuses à claquettes (aka “cheerleaders”). Les filles montreront
encore une fois l’usage. Il est possible que vous ayez à rappeler au
groupe de garçons de limiter leur démonstration subséquente de meneurs
de claquettes autour du banc qui leur est alloué. Il ne faudrait
surtout pas interférer avec l’activité des filles en cours.

Et quand tout va super-bien, on peut en fin de cours combiner
l’activité à "garçons-filles", question de ne pas se faire appeler
“sexiste”! Ouf… une autre suppléance se termine grâce à mère-nature
sans aucun recours du suppléant aux bonnes claques d’antan durant le
cours…
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Jeu 20 Nov 2008, 01:52

Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Mar 22 Déc 2009, 23:28

La "farce" sur (ou dans ?) la dinde ??

http://www.lexpress.to/archives/4624/

drunken sunny cheese
.
Revenir en haut Aller en bas
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Mar 02 Nov 2010, 21:53

"MADE IN" Francophonie ou "Fait en Dinde" ??

http://www.lenouvelliste.ch/fr/news/invite/made-in-francophonie-862-231717

Site internet de Suisse:

COPIE:

En plein Sommet de la francophonie, on apprend plein de choses sur cette étrange, pugnace communauté de 56 pays, qui compte plus de 200 millions de locuteurs.

Être dans le club, ça veut dire enseigner aux écoliers qu'on écrit des hiboux mais des coucous, une chatte mais une rate et quincaillier avec trois i. Que le sot-l'y-laisse est une excellente partie de la dinde ou du poulet, mais surtout un piège de dictée.

Dans la majorité des autres langues, on écrit ce qu'on entend. En français, rarement: pensez au mot oignon. Pas un seul son ne correspond à ce qu'il faut écrire. De fait, en français, de la première dictée à la dernière, qui, soit dit en passant, est donnée des années plus tard que dans les autres langues, on apprend à lutter. Contre la logique et contre le mal de tête. C'est comme ça.

Alors au moment de cette grande réunion à Montreux, dirigée par le formidable Abdou Diouf, on est repris par cette idée d'un combat à mener. Combat pour le français, pour l'orthographe, contre le franglais ou le franricain, contre le sabir des communautés multilingues. Alors on scrute et on tend l'oreille, un doigt levé.

Moi sur mon portable à une amie: T ou? Ouille! Un coup de bâton. Une chanteuse à la télé: «Comme le dit mon manager, je truste les hit-parades en fuyant le star system.» Coup de fouet.

Mais on se rend compte que c'est toute une foule qu'on va bientôt devoir jeter, les fers aux pieds et dans le lac (de Montreux). Personne ne dit florilège plutôt que best of , sous-traiter plutôt qu'externaliser. Tout le monde tchate, part en week-end et fait du shopping.

Et puis, minute butterfly, on se rend compte qu'à côté des mots étrangers qui colonisent notre quotidien, il y a tout le champ des expressions mal ou littéralement traduites. Même si, la bonne chose, c'est que parfois, des expressions importées textuellement viennent renouveler notre réservoir d'images.

Ainsi de cet étudiant allemand qui écrit dans le journal de l'université: «L'opéra n'est pas terminé tant que la grosse dame n'a pas fini de chanter». Soit la version germanique du: «Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué». La métaphore est belle. Evidemment, c'est moins riche quand Made in Turkey devient Fait en dinde.

FIN DU TEXTE
.

Revenir en haut Aller en bas
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Sam 21 Mai 2011, 14:14

Maxime Bernier vient d'être nommé Ministre Fédéral du Tourisme...
.
Pour les non-initiés de cette caricature, Maxime Bernier a déjà laissé trainer des documents confidentiels chez une de ses "maîtresses"... Les documents avaient été récupérés par la suite, semble-t-il.... Et, suite à cela, Maxime Bernier avait été démis de sa fonction de Ministre de l'époque...

Et là, il y a quelques jours, suite à l'élection fédérale du 2 mai dernier, où un gouvernement conservateur majoritaire vient d'être élu, Maxime Bernier vient de se voir renommer comme Ministre, et comme Ministre du Tourisme en plus.... un ministère qui lui va comme un gant, s'il a l'habitude de laisser trainer des documents....

http://www.ledevoir.com/galeries-photos/les-caricatures-de-garnotte/76939
.
Mouhahaha! Roule de rire! Mouhahaha!
.
Revenir en haut Aller en bas
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Dim 20 Nov 2011, 18:59

Voilà les toutes dernières affirmations d'étudiants universitaires!!!

PS: j'espère que je ne me retrouverai pas entre les mains d'un ou de une de ceux-là si je vais voir un médecin ou un dentiste, ou...

http://www.vigile.net/Elles-sont-arrivees-Les-PERLES-du

EXTRAIT:

Elles sont arrivées !!!!!! Les PERLES du BAC 2011
dimanche 20 novembre 2011


--------------------------------------------------------------------------------

François 1er était le fils de François 0.

Comme Bonaparte, Jules César pouvait dicter plusieurs lettres à la fois, c’était un dictateur

Les dolmens étaient des espèces d’abribus postés tous les 100 mètres

L’histoire de Rome commence en 753 avenue Jésus Christophe.

Les amazones étaient comme les femmes, mais encore plus méchantes

Jeanne d’Arc voyait des apparitions invisibles.

Au Moyen Age, la bonne santé n’avait pas encore été inventée.

Le pôle est recouvert de glace : c’est la capote glaciaire.

Dans le monde, il n’y a que la France qui n’est pas un pays étranger.

La Suisse est une fée des rations.

L’eau de mer sert, en particulier, à remplir les océans.

On peut suivre une rivière dans un sens en amont et dans l’autre sens en l’avalant.

Les quatre points cardinaux sont le haut, le bas, l’est et l’ouest.

La Terre tourne en rond dans un sens et en travers dans l’autre sens.

Socrate parlait beaucoup car il avait la langue bien pendante.

Au pluriel, on dit des "cristaux" car il y a plusieurs cristals.

Louis XV était l’arrière petit fils de son oncle Louis XIV.

Victor Hugo est né à l’âge de 2 ans.

Un sonnet est formé de deux quatrains et de deux tiercés

Toute sa vie, Montaigne a voulu écrire mais il n’a fait que des essais.

A la fin de sa vie, l’écrivain Hemingway s’est suicidé pour mettre fin à ses jours.

Un polygone est une figure qui a des côtés un peu partout.

Les devoirs où il y a des conjugaisons s’appellent les devoirs conjugaux

FIN DE L'EXTRAIT
.
Very Happy Roule de rire! Mouhahaha! study
.
Revenir en haut Aller en bas
Québécois parmi d'autres
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Rions un peu...   Mar 03 Avr 2012, 12:30

Quand un faux "Jean Dujardins" appelle un vrai "Charlie Sheen"...

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-quand-un-faux-jean-dujardin-piege-le-vrai-charlie-sheen.htm?rub=16&xml=newsmlmmd.0388439444a7105d87f81dee1cd762ec.8c1.xml



TITRE: Quand un faux Jean Dujardin piège le vrai Charlie Sheen

MONTRÉAL (AFP) - 02.04.2012 21:45

Les "Justiciers masqués", des humoristes québécois célèbres pour avoir piégé des personnalités, ont récidivé lundi en se faisant passer pour Jean Dujardin auprès de l'acteur américain Charlie Sheen qui s'est enthousiasmé pour participer à une suite au film The Artist

Surfant sur son sacre aux Oscars, le faux Jean Dujardin a contacté l'acteur américain, qui n'a cessé de défrayer la chronique depuis son départ forcé de la série "Mon oncle Charlie" pour lui proposer un rôle dans une suite au film à succès "The Artist" et collecter des fonds pour financer une opération esthétique à Johnny Hallyday.

"Tu serais la surprise à la fin du film", propose, dans un anglais teinté d'un fort accent français et mâtiné de références coquines et burlesques, le faux Dujardin à un Charlie Sheen enthousiaste.

"J'irais jusqu'à réciter les pages du bottin téléphonique pour jouer à tes côtés", souffle la vedette américaine connue pour ses frasques multiples et variées et qui ne semble pas prendre conscience du canular.

Les humoristes québécois, qui avaient piégé en 2008 la républicaine Sarah Palin en se faisant passer pour le président français Nicolas Sarkozy, ont contacté au cours des derniers jours de nombreuses vedettes d'Hollywood en prétextant être Jean Dujardin, mais ont diffusé lundi à leur émission de radio de Montréal et sur leur site internet la bande sonore de l'entretien avec Charlie Sheen.

"Le but était de montrer que lorsque un petit nouveau remporte un Oscar il peut se faire ouvrir toutes les portes, même celles de la personnalité la plus médiatisée" comme c'est le cas pour Charlie Sheen aux Etats-Unis, a expliqué à l'AFP l'humoriste Marc-Antoine Audette qui interprète le faux acteur français. "Jean Dujardin peut faire un film avec qui il veut aux Etats-Unis!".

FIN DU TEXTE
.
http://justiciers.com/
.
Roule de rire! Mouhahaha!
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rions un peu...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rions un peu...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Divertissements :: Arts et culture-
Sauter vers: