Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec

Aller en bas 
AuteurMessage
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Ven 23 Mar 2007, 19:06

Toute le monde sait combien d'emplois ont été perdus dans le secteur manufacturier au Québec, depuis les 3 dernières années, surtout dans la dernière année, soit dans les 50,000 - au Québec seulement.

Le Canada aurait pu imposer des droits compensatoires pour atténuer la perte d'emplois, en augmentant donc les taxes sur les importations manufacturières de la Chine et de l'Inde,,, mais Harper n'a absolument rien fait à ce sujet, puisque la Chine est un très grand acheteur de pétrole albertain........

http://info.branchez-vous.com/Nationales/070323/N0323115U.html

EXTRAIT DANS LE TEXTE, vers la fin, selon des paroles de Jacques Parizeau:

"Il a également indiqué que le Québec aurait eu le droit d'imposer des restrictions aux importations de vêtements chinois afin de protéger sa propre industrie, mais que c'est le Canada qui a choisi de ne pas le faire pour ne pas nuire aux exportations de pétrole albertain en Chine. "

FIN DU TEXTE

COMMENTAIRE: le Québec a perdu de nombreux emplois dans le secteur manufacturier pour ne pas déplaire à l'Alberta, le Québec paie AUSSI --- en environnement-- pour la partie de l'Alberta concernant la POLLUTION produite par l'Alberta..... etc..... et, après ça, les Albertains viennent dire que l'argent donné par le fédéral par le mécanisme de peréquation provient de l'Alberta, et que le Québec doit remercier les Albertains de ce cadeau...

Ce serait tout le contraire,,, à mon avis,, surtout quand on sait que le fédéral investit entre 5 et 10 fois PLUS, per capita, (par habitant) en Alberta qu'au Québec, et de 3 à 5 fois plus en Ontario.....,, alors, c'est sûr que l'économie tourne plus rondement dans ces provinces,,, et ces provinces n'ont pas à se présenter comme les grands bienfaiteurs de la Confédération Canadienne,,, ils n'ont absolument rien fait pour cela...
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Dim 23 Déc 2007, 10:18

Lire "REVUE DE PRESSE: LE PARADOXE STEPHEN HARPER..."
par Manon Corneillier, du journal "Le Devoir", page B-4, du samedi 22 décembre 2007:

Commentaire de Franco: Même dans les provinces anglophones, Harper commence à vraiment faire peur au monde.....

http://www.ledevoir.com/2007/12/22/169684.html?fe=2736&fp=210901&fr=58714

EXTRAIT:

La lecture des journaux, en cette fin d'année 2007, ne laissera pas un très bon souvenir à Stephen Harper. Son attitude agressive, ses attaques personnelles et sa partisanerie alimentent des commentaires extrêmement sévères à son endroit. Encore hier, le chroniqueur Don Martin se permettait un jeu de mots assassin dans le National Post et le Calgary Herald. «Harper a les moyens [means] mais est-il trop mesquin [mean]?»

Martin se demande pourquoi un premier ministre qui a gouverné sans scandale n'arrive pas à solidement devancer la faible opposition libérale dans les sondages. En fait, les conservateurs sont même moins populaires maintenant qu'ils l'étaient aux élections du 23 janvier 2006. L'hypothèse de Martin: «Il est un leader-né, mais il fait trop souvent preuve d'une agressivité partisane et est trop prompt à user d'intimidation pour que les Canadiens soient à l'aise avec l'idée qu'il soit majoritaire.»

James Travers, du Toronto Star, va dans le même sens et parle du «paradoxe Stephen Harper». «Au moment de gérer une crise, le premier ministre emmêle ses talents de leader, que les Canadiens admirent, et sa mesquinerie de petit dur de cour d'école, qui révulse [ces mêmes Canadiens].» Par conséquent, il peut être difficile de convaincre des indécis de voter pour un premier ministre qui les met mal à l'aise. Car «ils ne savent pas s'il peut calmer ses pires instincts quand la conciliation et le compromis, et non une bagarre de ruelle, servent mieux les intérêts du pays».

Partisanerie suicidaire

Le Globe and Mail s'est montré impitoyable. Dans un premier éditorial, il fait état de la partisanerie qui a conduit le gouvernement à demander à Daniel Paillé d'enquêter sur les dépenses de sondages des gouvernements précédents. Le quotidien s'amuse du résultat. Daniel Paillé n'a rien trouvé pour embarrasser les libéraux. Ce sont les conservateurs qui ont été démasqués. Ils ont dépensé davantage en sondages que les libéraux avant eux, assez pour tenir plus de deux sondages par jour ouvrable, certains versant carrément dans la partisanerie. «Ce rapport expose les dangers d'une partisanerie débridée», écrit le Globe.

Le quotidien dénonce dans un second éditorial les attaques du premier ministre à l'endroit de la présidente de la Commission canadienne de sûreté nucléaire à la suite de la fermeture du réacteur de Chalk River et de la pénurie d'isotopes radioactifs qui en a découlé. Au lieu de débattre du fond de la question, à savoir le non-respect par Énergie atomique du Canada des conditions de fonctionnement du réacteur, «le premier ministre a inventé un complot voulant qu'une fonctionnaire de carrière, qui tentait de faire respecter les règles en matière de sûreté nucléaire, aurait en toute connaissance de cause mis des vies en danger. Et pourquoi? Pour aider les libéraux à marquer des points contre les conservateurs. Voilà de la politique poubelle», tranche le Globe, indigné. «En d'autres mots, poursuit-il, diffamer quelqu'un au profit de tactiques parlementaires n'est pas un défaut. De toute évidence, le gouvernement prend plus au sérieux la politique partisane que la sûreté nucléaire ou l'organisme créé pour y veiller, et il ne se soucie guère de qui en sortira blessé.»

----------------------------------------------------------------

voir aussi le texte tout aussi SURPRENANT de Hélène Buzetti, du journal "Le Devoir", page B-3 de l'édition de samedi 22 décembre 2007:

http://www.ledevoir.com/2007/12/22/169666.html

Tout aussi "sacrant" de voir que Harper ne respecte ABSOLUMENT aucune organisation, pas même celle (les fonctionnaires fédéraux) qui l'aide à gouverner.........

.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Lun 31 Déc 2007, 12:58

voir autre texte d'une universitaire: Louise Langevin, dans le Journal "Le Devoir" du 31 décembre 2007...

tout simplement......... INCROYABLE!!!! comme les gens peuvent se faire "promener en bâteau" par Harper..... il n'y a pas d'autres intellectuels, en plus de Mme Langevin, pour réclamer HAUT ET FORT le retour de mesures sociales pour l'égalité et l'équité en faveur des femmes, pour un meilleur équilibre social tant au Canada qu'au Québec ??

voir le texte de Mme Langevin:

http://www.ledevoir.com/2007/12/31/170378.html?fe=2789&fp=210901&fr=59884

voir le texte de M. Cotler auquel Mme Langevin fait référence dans son texte, texte paru dans "Le Devoir" le 21 décembre dernier.
http://www.ledevoir.com/2007/12/21/169473.html
.


.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Mer 09 Jan 2008, 23:16

Demain, Harper va annoncer des dizaines de millions, pour ne pas dire des centaines de millions de dollars, DANS SON PROCHAIN BUDGET 2008, du mois prochain.

Mais, pour cela, il ne faudra pas qu'il y ait des élections, À CE QU'IL VA DIRE......., ou bien, s'il y en a, il faudra qu'il soit réélu.

Ces centaines de millions, ce sont des subventions que plusieurs provinces attendent, SURTOUT LE QUÉBEC, en partie l'Ontario, et une bonne partie pour le Nouveau-Brunswick aussi, pour venir en aide aux travailleurs et aux industries dans le secteur forestier et le secteur manufacturier.

DONC, Harper VA VOULOIR ACHETER LE MONDE , AVEC NOTRE ARGENT...........

Ces subventions, elles sont annoncées depuis le budget 2007 de mars dernier. Il les a répétées en novembre dernier, lors de la mise à jour des données financières.

ET là, il va dire aux premiers ministres des provinces: je vais vous donner vos 500 millions, mais à condition qu'il soit toujours premier ministre du Canada.

C'EST DU CHANTAGE! ET MÊME PLUS...., C'EST NOUS PRENDRE POUR DES "GUIDOUNES".... quoique, il va y avoir plusieurs "guidounes" qui vont voter pour Harper aux prochaines élections fédérales, dans 2 mois. PITOYABLE!!!!

voir le texte:

http://argent.canoe.com/lca/infos/canada/archives/2008/01/20080109-063822.html


EXTRAIT:

Plusieurs millions de dollars pour la formation des travailleurs
Stephen Harper s'apprête à annoncer une aide aux travailleurs forestiers

Mise en ligne 09/01/2008 06h38 -- par Joan Bryden --- LA PRESSE CANADIENNE


L'annonce du premier ministre ne devrait cependant pas rassasier les premiers ministres, qui réclament du gouvernement fédéral des milliards de dollars.


Le premier ministre Stephen Harper s'apprête à annoncer une aide pour les travailleurs du secteur forestier, ce que plusieurs personnes de l'industrie réclamaient depuis un bon moment.

Des sources ont indiqué mardi à La Presse Canadienne que M. Harper fera son annonce jeudi au Nouveau-Brunswick, où des centaines de travailleurs ont perdu leur emploi lors de récentes fermetures d'usines.

L'aide aux travailleurs sera annoncée à la veille d'une rencontre de M. Harper avec les premiers ministres des provinces et territoires, où il devrait notamment être question de la façon dont le gouvernement fédéral peut aider à amoindrir les difficultés causées par l'envol du dollar canadien et la hausse des prix de l'essence sur les industries qui font beaucoup d'exportation.

Les premiers ministres demandent au gouvernement fédéral de venir en aide aux industries en difficulté, par le biais d'un appui financier direct et d'autres programmes, incluant la mise à niveau de la formation de travailleurs plus âgés qui ont perdu leur emploi.

M. Harper devrait dévoiler jeudi une aide de plusieurs millions de dollars pour la mise à niveau de la formation des travailleurs qui ont perdu leur emploi dans l'industrie forestière.

Il n'est pas clair si le programme sera aussi valide pour d'autres secteurs en difficulté, comme l'industrie automobile.

Certains responsables fédéraux affirment que le premier ministre est déterminé à respecter la promesse qu'il a faite le mois dernier: soit qu'il agirait dans la nouvelle année, avant de déposer son budget, pour aider "les industries traditionnelles qui font face à d'importantes difficultés". M. Harper avait notamment évoqué l'industrie forestière et le secteur manufacturier.

SUITE ET FIN AU LIEN INTERNET
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Ven 11 Jan 2008, 02:54

SUITE DES ANNONCES FAITES PAR HARPER:

Copie des communiqués sur le fil de presse de la Société Radio-Canada:

********************************************************
HARPER PROMET UNE AIDE D'UN MILLIARD $ AUX SECTEURS FORESTIER ET MANUFACTURIER

Le Premier ministre canadien Stephen Harper a promis jeudi la création d'un fonds d'un milliard de dollars pour aider les secteurs forestier et manufacturier qui ont perdu plusieurs dizaines de milliers d'emplois depuis 5 ans au Canada, notamment au Québec.

La création de ce fonds est toutefois conditionnelle à l'approbation du budget du gouvernement conservateur, en février ou mars. Le Premier ministre a fait cette annonce dans une scierie située près de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, une importante province forestière du Canada atlantique. Il a précisé que cette aide est destinée aux collectivités touchées par des mises à pied en raison de l'instabilité des marchés financiers et des produits de base.

Le taux de chômage était de 5,9% en novembre au Canada, mais ce chiffre ne tient pas compte des difficultés des secteurs forestier et manufacturier, y compris l'industrie automobile en Ontario, tous deux touchés par l'appréciation du dollar canadien qui plombe les exportations.

*****************************************************
2ème texte:

MAUVAIS ACCUEIL À L'AIDE PROMISE AUX INDUSTRIES FORESTIÈRE ET MANUFACTURIÈRE

Le Parti libéral du Canada, principale force d'opposition aux Communes, a jugé "trop modeste" le projet du gouvernement conservateur d'aide aux secteurs forestier et manufacturier. Pour sa part, le Bloc québécois qui représente le mouvement indépendantiste au parlement fédéral, estime "indigne" de lier la création de ce fonds d'un milliard de dollars à un vote sur le budget.

Le Premier ministre québécois, Jean Charest, et son homologue de l'Ontario, Dalton McGuinty, ont également mal accueilli que le projet d'aide soit conditionnel à l'adoption du budget. Le Québec et l'Ontario sont les deux principales provinces manufacturières du Canada et estiment que le milliard promis n'est pas suffisant.

Le Congrès du Travail du Canada, organisme réunissant plusieurs des principaux syndicats canadiens, s'est félicité de la reconnaissance par le gouvernement de la crise dans les secteurs forestier et manufacturier, mais a aussi critiqué que l'aide soit liée à l'adoption du budget. Le Premier ministre conservateur Stephen Harper dirige un gouvernement minoritaire. Une défaite sur son budget entraînerait la chute de son gouvernement et ne permettrait pas la mise en oeuvre de ce fonds.
***************************************************

COMMENTAIRES:

c'était quoi l'affaire, que Harper était au Nouveau-Brunswick pour présenter ses subventions, ACCOMPAGNÉ du premier ministre du N.-B. SHAWN GRAHAM ??

POURQUOI HARPER EST ALLÉ FAIRE SON "SHOW DE BOUCANNE" AU NOUVEAU-BRUNSWICK ??


Est-ce que Shawn Graham "en devait une" à Harper ?? D'après moi, ce devrait plutôt être le contraire..., car la province du Nouveau-Brunswick est celle qui est "la plus saignée" de ses contribuables, qui s'exilent en Alberta depuis les 3-4 dernières années pour travailler à Fort McMoney (Fort McMurray, plus exactement..).

Je ne comprends pas que Graham ait fait une telle faveur à Harper.

Deuxièmement: Harper a promis un milliard aux provinces, en faisant la distribution suivante: $10 millions de base à chacune des provinces, et, ensuite, un montant AU PRO-RATA de la population de la province par rapport au total au Canada. COMPLÈTEMENT ABSURDE!!!!!!

L'industrie manufacturière et forestière au Québec, c'est 40% de l'activité économique du Canada. Donc, le Québec devrait avoir 40% de ce milliard, soit, au moins, $400 millions. Mais non, Harper y va au pro-rata de la population, soit dans les $200 millions, environ, pour le Québec.

ALORS, SI HARPER DONNE MAINTENANT DES SUBVENTIONS FÉDÉRALES CALCULÉES au pro-rata de la population, IL EN DOIT ALORS BEAUCOUP AU QUÉBEC, PAR RAPPORT AUX SUBVENTIONS QU'IL (HARPER) DONNE ENCORE CETTE ANNÉE À L'ONTARIO POUR L'INDUSTRIE AUTOMOBILE ($10 MILLIARDS PAR ANNÉE) ET À L'INDUSTRIE DU PÉTROLE EN ALBERTA ($20 MILLIARDS PAR ANNÉE -- selon David Suzuky).

Ces subventions sont données uniquement en Ontario et à l'Alberta. Mais là, si on y va par rapport au nombre d'individus, HARPER DOIT ENTRE 6 ET 7 MILLIARDS AU QUÉBEC (entre 20 et 30% de la population)...

INCROYABLE!!!!! UN AUTRE SAPIN QU'HARPER TENTE DE PASSER EN DOUCE.......

En passant, ses subventions pour l'industrie manufacturière et forestière sont déjà toutes approuvées lors du dernier budget en mars 2007. Il les a répétées encore dernièrement, en novembre 2007, lors de la mise à jour financière.

ET LÀ, --------- QUEL SCANDALE!!!!!!!! -------------- IL ATTEND ENCORE que ce projet de subventions de $1 milliard soit encore approuvé par le prochain budget fédéral du mois prochain... , alors qu'il a toutes les autorisations nécessaires pour opérer.....

QUE DE CHANTAGE !!!!! IL NOUS PREND ENCORE POUR DES VALISES!!!! IL NOUS PREND POUR DES VRAIES "GUIDOUNNES!""" INCROYABLE!!!!
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Sam 12 Jan 2008, 16:01

VOICI LE RÉSULTAT:
le Québec aurait $217 millions sur le milliard, soit 20%, alors qu'il représente près de 40% DES PERTES D'EMPLOI SUBIES DANS CETTE INDUSTRIE.

voir le texte suivant, à la fin, pour le nombre de travailleurs par province. Selon Mario Dumont, il en manque au moins un autre 100 millions pour le Québec. Mais, en définitive, il en manque encore beaucoup plus: au moins un autre $100 millions, pour un total d'un peu plus de $400 millions sur le millard prévu.....

En passant, Harper va donner au moins $10 millions DE BASE, par province, en plus d'un pro-rata par province.

C'est ce qui fait que la province de l'Île-du-Prince-Édouard, qui ne sont qu'une centaine de milles de personnes, peut-être même moins, va recevoir $10 millions....et même un peu plus.

COMPLÈTEMENT DU VOL!!!!!!

Si c'était le contraire qui se produisait, que le Québec avait une compensation dans un domaine qui lui est complètement ÉTRANGER, comme l'automobile ou le pétrole, ALORS, ON VERRAIT TOUS LES JOURNAUX ANGLOPHONES, DE TOUT LE CANADA ENTIER, venir dire que le Canada n'a pas à donner du bien-être social aux Québécois paresseux...........

http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2008/01/20080112-083200.html

EXTRAIT:

Politique

Québec n'a pas sa part, croit Dumont


par Yves Chartrand -- Le Journal de Montréal -- 12/01/2008 -- 08h32

QUÉBEC |Alors que la levée de boucliers a été unanime au Canada pour dénoncer les conditions du plan d'aide aux travailleurs forestiers et manufacturiers de Stephen Harper, le chef de l'ADQ refuse d'embarquer dans la parade, estimant que c'est «un débat que les partis fédéraux feront entre eux».

Lors d'une entrevue téléphonique hier, Mario Dumont a jugé «décevant» le plan d'un milliard de dollars annoncé par le premier ministre conservateur jeudi au Nouveau- Brunswick.

«La première chose qui me frappe, c'est qu'il nous manque vraiment une grosse tranche par rapport à ce que le Québec représente dans l'industrie forestière. Il manque 100 millions», dit-il.

........................................................

Les emplois directs en forêt par province

TOTAL: Canada: 323 600


Québec: 104 200 -- 32%


Colombie-Britannique: 81 500


Ontario: 81 300


Nouveau-Brunswick: 16 400


Nouvelle-Écosse: 6 800


Manitoba: 5 000
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Jeu 17 Jan 2008, 23:10

ENCORE UNE AUTRE FOIS, HARPER fait exactement le contraire de ce qu'il dit, CONTRE LE QUÉBEC.

Harper dit que le Québec est une NATION...., mais à condition de vivre du BS du fédéral, mais de ne pas profiter des différents contrats d'aéronautique ou militaires que le Québec devrait obtenir à hauteur de près de 60%, soit par rapport au volume d'activités commerciales dans ce domaine au Québec.

CE SONT DES CONTRATS qui valent dans les $10 MILLIARDS ET PLUS. MAIS LÀ, HARPER N'A PAS BESOIN DE L'APPUI DES PARTIS DE L'OPPOSITION pour faire approuver ces dépenses, CONTRAIREMENT À LA SEMAINE PASSÉE où Harper disait qu'il était pour donner près de $1 milliard en subventions et autres aux gens et entreprises qui travaillent dans les industries forestières et manufacturières, MAIS À LA CONDITION QUE CE MONTANT DE $1 MILLIARD SOIT APPROUVÉ PAR LES PARTIS DE L'OPPOSITION DANS LE PROCHAIN BUDGET FÉDÉRAL, qui, lui, ne sera mis en vigueur que dans 4 à 6 mois.

SCANDALE!!!!

Pour $13.5 milliards dans l'armement militaire, PAS DE PROBLÈME pour Harper, ON Y VA TOUT DE SUITE, ---- et avec des ententes avec des entreprises de l'extérieur du Québec ---- MAIS POUR AIDER MAJORITAIREMENT les gens du Québec qui sont affectés dans les domaines forestiers et manufacturiers, CELA VA PRENDRE ENCORE 4 OU 6 OU 10 MOIS AVANT QUE LE FÉDÉRAL puisse donner ses subventions.

NON, MAIS.......... EST-CE QU'IL Y A JUSTE MOI QUI VOIT ÇA, DES CHOSES INSENSÉES COMME ÇA , QUE HARPER FAIT SUR LE DOS DES GENS DU QUÉBEC ???????????

http://biz.branchez-vous.com/communiques/detail/communiques_103269.html


COPIE DU COMMUNIQUÉ:

Contrats accordés pour le remplacement d'avions militaires:

LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL NUIT ENCORE UNE FOIS AU QUÉBEC ET LE GOUVERNEMENT CHAREST SEMBLE INSOUCIANT DES CONSÉQUENCES


QUÉBEC, le 16 janv. /CNW Telbec/ - Le député de Rousseau et porte-parole du Parti Québécois en matière de développement économique et de finances, François Legault, dénonce l'incapacité du gouvernement Charest et de son ministre du Développement économique, Raymond Bachand, afin que le Québec obtienne sa juste part des contrats qu'accorde le gouvernement fédéral pour le remplacement d'avions militaires.

"Le gouvernement fédéral nuit volontairement à l'économie du Québec. Au total, avec la politique des conservateurs, on parle de 13,5 milliards $ de contrats qui vont échapper au Québec et qui auraient pu avoir des retombées positives pour l'industrie aéronautique québécoise.

L'incapacité du gouvernement Charest à influencer le gouvernement fédéral met en péril un secteur névralgique de notre économie, nous qui représentons 55 % de l'industrie aéronautique au Canada. Le Québec est en train de se faire passer un sapin", s'est insurgé François Legault.

Il rappelle l'importance de ce secteur de l'économie québécoise. "L'industrie aéronautique au Québec, c'est 11 milliards $ en livraison, ce sont des milliers d'emplois de qualité, avec des salaires moyens de 58 000 $.

À coup de milliards, le fédéral a soutenu et protégé l'industrie automobile de l'Ontario et maintenant, il cherche à dépouiller l'industrie aéronautique québécoise.

Est-ce que Jean Charest et Raymond Bachand vont laisser Stephen Harper, encore une fois, porter ce coup de jarnac aux Québécois ou vont-ils enfin s'assurer que le Québec obtienne sa juste part des retombées de ces contrats?", se demande le député de Rousseau.

François Legault se demande par ailleurs si le chef de l'ADQ, Mario Dumont, va se faire silencieux pour ne pas entacher sa relation avec Stephen Harper. "C'est devenu un secret de Polichinelle : Mario Dumont endosse les idées de Stephen Harper. Est-il aujourd'hui d'accord avec cette autre gifle pour le Québec?", a conclu François Legault.

Éric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, (418) 644-9318

Communiqué provenant de CNW

****************************************************

Commentaires de Franco: il est à peu près temps que quelqu'un, à quelque part, fasse et écrive des commentaires semblables, pour, au moins, démontrer qu'ils (les politiciens) se soucient des besoins des gens du Québec.
.

C'est sûr que, si, au Québec, on avait une industrie qui était financée à hauteur de $10 à $20 millliards, PAR ANNÉE, comme le sont les industries de l'automobile en Ontario, ou encore l'industrie pétrolière en Alberta, le Québec n'aurait pas besoins de peréquation.

MAIS, "LE PLUS PIRE" DANS TOUT ÇA, C'EST QUAND LE FÉDÉRAL DONNE DES SUBVENTIONS EN ONTARIO ET EN ALBERTA, QUAND ON SAIT qu'on doit appliquer toujours, AU MOINS, le pourcentage entre 20 et 25% de proportion québécoise dans les montages financiers du fédéral.

DONC, le fédéral donne de l'argent du Québec, à hauteur de $2 milliards PAR ANNÉE, en Ontario, ARGENT QUE LE FÉDÉRAL VIENT TOUJOURS NOUS VOLER DANS NOS POCHES, ET LE FÉDÉRAL DONNE $4 MILLIARDS EN ALBERTA POUR SON PÉTROLE, de l'argent, (20% de $20 milliards) qui provient encore une fois des poches des contribuables du Québec.


SCANDALE!!!! SCANDALE!!!!!!!! SCANDALE!!!!!!!!!!!
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Mar 26 Fév 2008, 22:19

Quand Harper donne au pro-rata dans les autres provinces, par rapport aux spécificités du Québec (industrie manufacturière et forestière) , et quand Harper donne DIRECTEMENT TOUT À L'INDUSTRIE DE L'AUTOMOBILE EN ONTARIO, parce que c'est juste en Ontario où il y a des usines d'automobiles.....

Autrement dit, quand Harper avait décidé de donner $1 milliard pour l'industrie forestière et manufacturière, il a donné ce montant de la façon suivante: un minimum de $10 millions à chaque province, PLUS un montant AU PRO-RATA de la population de chaque province, même si la province n'avait pas ou très très peu d'industrie manufacturière ou forestière. Depuis ce temps-là, la province de l'Île-du-Prince-Édouard, où il n'y a que 50,000 personnes, est morte de rire et est sûre de ne rien manquer pour plusieurs années.

MAIS QUAND C'EST LE TEMPS DE DONNER DES SUBVENTIONS SPÉCIALES POUR LE DOMAINE DE L'AUTOMOBILE POUR L'ONTARIO, HARPER DONNE TOUT LE MONTANT DE $250 MILLIONS EN ONTARIO, PAS UN SOU AU QUÉBEC, au pro-rata de sa population...

C'EST QUI LES CAVES, DANS ÇA ??? C'est qui qui se fait avoir dans ça ??

C'est comme le montant donné par le fédéral aux provinces par rapport aux assistés sociaux: HARPER a donné ces montants au pro-rata de la population À CHACUNE DES PROVINCES, et non selon le pourcentage de gens (le nombre) sur le bien-être social dans chacune des provinces.

RÉSULTAT: Québec reçoit du fédéral un montant de $2829 par assisté social au Québec, ALORS QUE L'ALBERTA reçoit un montant de $11500 par assisté social du fédéral. L'Alberta fait même de l'argent avec cette subvention, car elle ne donne pas autant à chacun des assistés sociaux. SCANDALE!!!

DONC, ENCORE UNE FOIS, ON VOIT QUE LES QUÉBÉCOIS SONT TOUJOURS PERDANTS AVEC LE FÉDÉRAL.

MAIS ON (le fédéral et les Anglos des autres provinces) S'EMPRESSE VITE DE DIRE: ON VOUS EN DONNE PLUS EN PERÉQUATION QUE LES AUTRES PROVINCES (Autrement dit: arrête de chialer, on te paye sur le BS à rien faire par la peréquation. ----- qui disait que le meilleur moyen de tuer un homme, c'est de le payer à ne rien faire ??)

NOTE: la peréquation, c'est comme le BS des provinces. Une fois l'année fiscale terminée, le fédéral fait ses calculs pour déterminer le montant à donner à chacune des provinces selon le niveau d'activité économique, les investissements étrangers faits dans cette province l'année d'avant, etc... , et là, on lui remet ensuite un montant d'argent par le mécanisme de peréquation pour venir boucher les manques d'activité économique, etc... dans cette province.

Ce n'est pas complètement vrai, mais pas complètement faux non plus que de dire que le Québec reçoit le plus en peréquation. MAIS POURQUOI ON EN EST LÀ ?? Parce que le Québec reçoit toujours la part la plus petite des différents programmes de subventions du fédéral. MAIS CE N'EST PAS CHAREST qui va gueuler après Harper. Au contraire, cela fait même son affaire, parce qu'encore une fois, CHAREST peut affirmer que c'est le fédéral qui fait vivre le Québec, dans le Canada, par le mécanisme de peréquation.
.

------------------------------------------

voir un autre texte au lien internet suivant:

TITRE DU TEXTE:

HARPER LAISSE SUR LEUR APPÉTIT LES MANUFACTURIERS EXPORTATEURS QUÉBÉCOIS.

http://biz.branchez-vous.com/ActualiteAffaires/080226/F0226110AU.html
.
NOTE: Et Charest qui ne dit mot......
Mais les Anglos (lire: les "columnists" dans les journaux anglophones du Canada) vont dire: C'EST PAS GRAVE QU'AU QUÉBEC IL N'Y AIT AUCUNE SUBVENTION SPÉCIALE POUR L'AIDE À L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE OU FORESTIÈRE.... le Québec va recevoir DE TOUTES FAÇONS ENCORE PLUS UN MONTANT EN PERÉQUATION L'ANNÉE PROCHAINE.

Et les "columnists" de continuer: c'est l'ONTARIO QUI FAIT VIVRE LE QUÉBEC.. , et ces gens-là (les Québécois) se payent toujours les services de garderies gratuites, les médicaments presque gratuits,etc... QU'EST-CE QU'ILS (les Québécois) VEULENT DE PLUS ??
.
--------------------------------------------------------

voir un autre lien qui déplore le manque d'investissement en éducation post-secondaire, etc...
http://biz.branchez-vous.com/ActualiteAffaires/080226/F0226114AU.html
.
OU ENCORE le manque d'investissement dans l'industrie forestière:
http://biz.branchez-vous.com/ActualiteAffaires/080226/F022692AU.html
.
OU ENCORE LE MANQUE D'INVESTISSEMENT dans des mesures de soutien
pour les gens des régions qui sont touchés par les pertes d'emploi sévères:
http://biz.branchez-vous.com/ActualiteAffaires/080226/F0226108AU.html

PS: je me demande toujours pourquoi les gens des régions veulent encore voter pour les CONservateurs. Faut croire qu'ils aiment leurs bourreaux!!!!
.
--------------------------------------------------
OU ENCORE: Un gouvernement insensible aux difficultés de l'ensemble
des Canadiens:
http://biz.branchez-vous.com/communiques/detail/communiques_106009.html

EXTRAIT:

L'enseignement postsecondaire et la formation professionnelle oubliés

M. Réjean Parent croit également que le gouvernement Harper se lave les mains en ce qui a trait aux besoins en matière d'enseignement postsecondaire et de formation professionnelle qui sont pourtant considérables.

"Mis à part la nouvelle formule d'aide financière aux étudiants, en remplacement des bourses du millénaire, que nous accueillons favorablement, aucun effort additionnel n'est prévu pour le financement de l'enseignement postsecondaire, en sus des 800 millions de dollars du budget de 2007 pour l'enseignement postsecondaire et des 500 millions pour la formation liée au marché du travail", déplore le président de la CSQ.


Le logement social et les aînés oubliés
M. Parent soutient que le budget se révèle aussi décevant pour les aînés. "Les conservateurs avaient promis de rendre le supplément de revenu garanti accessible aux personnes âgées les plus démunies. Le budget ignore ces engagements", rappelle-t-il.

Le dirigeant syndical soutient que le ministre des Finances a également oublié le logement social. "On le sait, le gouvernement fédéral se traîne les pieds en matière de financement du logement social. Le contexte de ralentissement économique est particulièrement propice à une intensification des investissements dans ce domaine. Malheureusement, le budget n'a rien prévu à cet égard", fait remarquer M. Réjean Parent.


Effort insuffisant pour la réfection des infrastructures
De plus, le président de la CSQ constate que le gouvernement fédéral n'en fait pas suffisamment pour la réfection des infrastructures, qui se sont détériorées au fil des ans, et qui est devenue une nécessité incontournable. "On aurait souhaité que le gouvernement fédéral vienne épauler les efforts consentis par les gouvernements provinciaux et municipaux dans ce domaine. Le budget se limite à reconduire les 2 milliards déjà engagés et à injecter 500 millions pour le transport en commun. C'est décevant", de dire M. Parent.

D'autres constats : en matière d'environnement, le budget ne contient rien pour dissiper l'image de cancre du G-20 que le gouvernement Harper a soigneusement construite. Les 300 millions pour l'énergie nucléaire et les 250 millions pour le stockage du carbone s'apparentent davantage à des entreprises commerciales.

Par ailleurs, il ne semble pas que le budget indique une reprise du financement des comités régionaux de la condition féminine.


Des milliers de travailleurs abandonnés à leur sort
En terminant, M. Réjean Parent dénonce fortement le fait qu'au moment où l'économie américaine frise la récession et que celle du Canada risque d'en subir les contrecoups, le gouvernement Harper ne prévoit rien pour stimuler l'activité économique. "Il abandonne ainsi à leur sort des milliers de travailleurs des secteurs manufacturiers et forestiers voués au chômage. Ce budget donne vraiment l'impression d'un gouvernement qui se lave les mains des problèmes sérieux qui affectent la population", de déclarer le président de la CSQ, M. Réjean Parent.
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Dim 13 Avr 2008, 22:39

D'autres magouilles ou manigances de Harper....

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Harper aime manigancer pour toutes sortes de choses, EN SA FAVEUR ÉVIDEMMENT.

Et Harper en est rendu presqu'un expert.... C'EN EST PRESQUE EFFROYABLE!!!!!

voir le lien suivant: surtout les premiers paragraphes du texte
http://www.centpapiers.com/Ingerence-du-gouvernement-Harper,3531

.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Sam 03 Mai 2008, 12:54

Pour faire suite aux idées exprimées dans le fil de "l'Armée canadienne en Afghanistan", mais sur le sujet de Harper,

http://amerique-francaise.forumactif.com/politique-quebecoise-f7/l-armee-canadienne-en-afghanistan-t1064-20.htm#19159

voici donc un autre texte QUI DÉCRIT VRAIMENT QUI EST STEPHEN HARPER:

http://jmt-sociologue.uqac.ca/www/actualite/2006_07_22_dubuc_pierre/vrai_visage_Stephen_Harper.rtf

En tout cas, si certains essaient de me convaincre que Harper (et Charest, au passage) est vraiment sincère à propos du Québec, à propose des gens francophones de la province de Québec, ils auront besoin d'être de bons vendeurs. Car on voit que Harper et Charest, ce sont des gens qui se foutent carrément des intérêts de la province de Québec.

VOIR LE BLOGUE: "QUE FAIT CHAREST ?"

http://henrard.branchez-vous.com/2008/05/que_fait_charest.html

.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Sam 03 Mai 2008, 19:15

LE SCANDALE DES PUBLICITÉS ÉLECTORALES, de la part de HARPER (le Parti Conservateur):

voici qu'Élections Canada, un organisme qui agit comme un tribunal administratif, COMPLÈTEMENT INDÉPENDANT, fait enquête sur les manigances, sur les magouilles de HARPER:

http://www.expressottawa.ca/article-206485-La-magouille-electorale-des-conservateurs.html

EXTRAIT:

La fouille des bureaux des conservateurs aurait révélé des factures électorales frauduleuses. Les policiers d’Élections Canada en sont convaincus.

.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Mar 06 Mai 2008, 00:40

Une autre "magouille" de Harper, à la Chambre des Communes:

lire le texte d'un écologiste: Steven Guilbault

http://www.laction.com/article-205312-Democratie-boiteuse.html

EXTRAIT:

La Chambre des communes a été, cette semaine, le théâtre de scènes plutôt pathétiques de la part du gouvernement conservateur. Les représentants du parti de Stephen Harper siégeant au sein du Comité permanent sur l’environnement et le développement durable ont tenté d’empêcher l’adoption d’un important projet de loi.

Les conservateurs ont déjà fait entrave à six réunions du comité afin d’empêcher l’adoption du projet de loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques. Cette obstruction systématique a entraîné un dépassement de plus de 17 heures sur la durée des travaux de ce comité la semaine dernière.

SUITE ET FIN AU LIEN INTERNET

Question: pourquoi ces nouvelles-là NE SONT JAMAIS présentées aux télévisions nationales ?? Ben non, la télé préfère questionner les gens sur l'élimination de l'équipe de hockey "Le Canadien" de Montréal...

PITOYABLE!!!
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Ven 23 Mai 2008, 22:29

C'est tout ce que Harper réussit à faire pour le Québec, au niveau des manufactures et des papeteries:
attribuer une PLAQUE COMMÉMORATIVE --- ça coûte pas cher.

voir le lien:
http://biz.branchez-vous.com/communiques/detail/communiques_109612.html

EXTRAIT:

Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance historique nationale de l'industrie des pâtes et papiers du Québec

LE 22 MAI 2008 - 11:00:07 AM

TROIS-RIVIÈRES, QUÉBEC--(Marketwire - 22 mai 2008) - Le député de Lotbinière-Chutes-de-la-Chaudière, M. Jacques Gourde, a dévoilé aujourd'hui une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada commémorant l'importance historique nationale de l'industrie des pâtes et papiers du Québec. La cérémonie s'est tenue au Centre d'exposition sur l'industrie des pâtes et papiers de Trois-Rivières.

"Tout au long du XXe siècle, l'industrie québécoise des pâtes et papiers a grandement contribué à donner au Canada son titre de plus grand exportateur de papier journal au monde, a déclaré M Gourde. Notre gouvernement est fier de reconnaître le rôle clé que cette industrie a joué dans le développement économique de notre pays."

Cette industrie fut un levier majeur de l'essor économique et industriel du pays. Profitant des abondantes ressources forestières et hydrauliques de la province, elle contribua à faire du Canada le plus grand exportateur de papier journal à partir de 1913 et le premier producteur mondial à compter de 1926. Les pâtes et papiers demeurèrent, pendant une grande partie du XXe siècle, au premier rang des industries manufacturières canadiennes pour la valeur de leur production. Trois-Rivières, longtemps perçue comme la capitale mondiale des pâtes et papiers, a déjà accueilli la plus grande usine papetière au monde.

COPIE COMPLÈTE DU COMMUNIQUÉ AU LIEN INTERNET

Commentaires: c'est ce même Jacques Gourde, député conservateur de la grande région de Québec, qui répondait ainsi à la Chambre des Communes, ET TOUT CONTENT D'AVOIR DIT CETTE PHRASE (télévision CPAC):

"que les québécois sans emploi, de mon comté ou proche, qui n'ont pas d'emploi s'en aillent travailler en Alberta..." tout en se tapant dans les mains et démontrant un grand sourire de satisfaction d'avoir répondu cela, suite à une demande d'un député de l'opposition qui dénonçait le gouvernement conservateur qui ne venait pas en aide aux INDUSTRIES ET PAPETIÈRES DU QUÉBEC, surtout quand on sait que ces compagnies auraient grandement besoin d'aide pour passer cette mauvaise période de CRISE STRUCTURELLE de cette industrie.

Pour Jacques Gourde, il a agi d'une façon 100 fois pires que les pires voleurs qui revendent même juste pour $1.00 des objets de valeur. Tant qu'à être un traître à sa province, vaut mieux l'être en faisant de grandes déclamations semblables.
.
------------------
déclamation: nom féminin singulier
définition du mot: fait de déclamer, de réciter devant un public avec une nuance péjorative, tendance à réciter ou à parler pompeusement

.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Sam 21 Juin 2008, 12:17

Toujours la même chose... des subventions du fédéral qui tardent à entrer ou qui ne viendront tout simplement pas.

CE NE SONT PAS DES CHOSES QU'ON POURRAIT VOIR EN ONTARIO. Même, au contraire, comme Toronto, ils ont actuellement des subventions, comme pour leur activité LUMINATO, qui n'existe que depuis 2 ans, maintenant, aussi élevées sinon plus élevées, que le Festival de Jazzz ou Juste pour Rire de Montréal, qui en sont à leur 25ème ou 30ème anniversaire.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080621/CPARTS/806211048/1017/CPARTS

EXTRAIT:

Le samedi 21 juin 2008 - LA PRESSE



L'argent se fait attendre pour les festivals

La saison des festivals a bel et bien commencé, mais les subventions promises par Ottawa se font toujours attendre. Jusqu'à maintenant, Patrimoine canadien a versé moins de la moitié des sommes promises aux organisateurs des centaines de manifestations qui doivent avoir lieu cette année.

En date d'hier, des quelque 9 millions de dollars prévus au budget cette année, Patrimoine canadien avait accordé 4,1 millions de dollars à 442 manifestations culturelles au Canada. Certains organisateurs de festivals qui auront lieu en juillet, en août et même en juin - c'est-à-dire au cours des prochains jours - n'ont toujours obtenu aucune réponse d'Ottawa au sujet de leur demande de financement. Et «si la manifestation a lieu en septembre, c'est sûr qu'ils n'auront pas été contactés», a indiqué hier Dominic Gosselin, porte-parole de la ministre du Patrimoine canadien, Josée Verner.

................................................................

Reste que cet engagement vient trop tard au goût de Pierre-Paul Leduc, président de Festivals et événements au Québec. «Nous sommes à la fin juin et c'est maintenant qu'ils nous disent qu'ils travaillent à régler le problème? Beaucoup de festivals ont déjà commencé ou sont sur le point de le faire!»

Et selon M. Leduc, les subventions versées sont «ridicules». Des festivals qui ont fait des demandes de 100 000$ n'auraient ainsi obtenu que 5000 ou 6000$. «Je ne sais pas ce qu'ils pensent qu'on peut faire avec des sommes aussi dérisoires. Patrimoine canadien ne comprend rien à notre industrie», affirme M. Leduc, qui représente les organisateurs de quelque 220 festivals dans la province.

D'après Luc Fournier, président du regroupement des événements majeurs internationaux, les organisateurs de certains festivals songeraient même à refuser l'enveloppe qui leur a été accordée. «Il y a tellement de paperasserie à remplir, de garanties à fournir, que recevoir une subvention aussi petite engendre plus de coûts que de revenus.»

L'an dernier, Ottawa s'était attiré des critiques très vives en dictant les critères de son nouveau programme à l'automne, soit après que la majorité des festivals avait déjà eu lieu. Plusieurs auraient ainsi été privés de leur subvention.

....................................................

Impact
.......................................

«Petit à petit, s'ils offrent un moins bon programme, ils vont péricliter, perdre des visiteurs, on en entendra moins parler. Et certains finiront peut-être par disparaître.»


Des coupes en vue
Par ailleurs, un nouveau problème pointe déjà pour l'an prochain à l'agenda des organisateurs de grands festivals. La décision du gouvernement conservateur de ne plus subventionner les organismes à but non lucratif voués au développement économique les priverait des ristournes qui leur étaient allouées pour leurs campagnes de publicité à l'extérieur du pays.


«Ce qui risque d'arriver, c'est qu'on va tout simplement cesser la promotion à l'étranger», affirme M. Fournier. La renommée internationale de ces festivals pourrait en pâtir, mais ce sont surtout les hôtels et les restaurateurs qui seront touchés par la baisse du nombre de touristes étrangers, prédit-il.

TEXTE COMPLET AU LIEN INTERNET

Je ne comprends toujours pas comment il se fait qu'il y ait encore des centaines et des milliers de Québécois, surtout à la ville de Québec, qui voient encore Harper dans leur soupe, comme le bienfaiteur de la nation québécoise.

Même si 40% des immeubles et terrains de la ville de Québec appartient au fédéral, il est juste et équitable que le fédéral s'occupe de ses investissements. CE NE SONT PAS DES CADEAUX que le fédéral fait aux gens de la ville de Québec. On paie toujours des taxes et impôts au fédéral. ET même on en paie toujours trop en proportion des investissements et services reçus par les gens.
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Mar 08 Juil 2008, 20:39

Les compagnies pétrolières de l'ouest, dont de l'Alberta, auraient financé la course à l'investiture de Stephen Harper, comme chef du parti conservateur:

http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2008/07/20080708-174025.html

EXTRAIT:

Preuves?
Questionné pour savoir s’il pouvait énumérer des preuves pouvant lier Harper à du favoritisme envers les pétrolières, le whip en chef du Bloc Québécois a mentionné que le gouvernement accorde des avantages indécents aux pétrolières, entre autres, des baisses d’impôt faramineuse, des déductions accélérées pour l’amortissement et des subventions au stockage de carbone provenant des hydrocarbures, malgré le fait que les pétrolières ont vu leurs profits multipliés par 13 depuis 1999. Et que le consommateur, lui, a vu le prix de l’essence à la pompe augmenter de 40% depuis le début de l’année.

FIN DE L'EXTRAIT
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Mar 05 Aoû 2008, 20:37

Une autre magouille de Harper, contre la publication de mauvaises nouvelles à la population du Canada, par rapport aux changements climatiques:

http://www.ledevoir.com/2008/08/05/200357.html?fe=4561&fp=210901&fr=98231


TEXTE:

Titre du texte:

"Rapport climat et santé: la manière HARPER indigne les chercheurs"

Indignation chez les auteurs du rapport de Santé Canada sur l'impact sanitaire des changements climatiques au pays. Au lendemain d'un dévoilement plutôt discret, orchestré au coeur de l'été par l'administration Harper, de cette volumineuse analyse sur les conséquences du réchauffement de la planète sur la santé des Canadiens, plusieurs signataires de ce document ont dénoncé hier avec force la tactique politicienne qui vise, selon eux, à «éviter que l'attention ne se porte sur un enjeu important».

Pis, tout en confirmant que l'étude était bel et bien prête pour publication depuis le début du printemps, ils invitent Ottawa à revenir à la raison. Comment? En donnant dans les prochaines semaines à ce rapport l'envergure sociale qu'il mérite et en permettant, pour commencer, au plus grand nombre de citoyens possible d'en prendre connaissance, ce qui ne semble pas être l'objectif de Santé Canada actuellement, estiment-ils.

«J'ai travaillé récemment pour l'Organisation mondiale de la santé [OMS] sur un rapport d'épidémiologie environnementale en Azerbaïdjan pour lequel nous avons rencontré un problème similaire», a indiqué hier au Devoir Colin Soskolne de l'École de santé publique de la University of Alberta, l'un des auteurs du rapport de Santé Canada. «La sortie de ce document de l'OMS a été plusieurs fois retardée par le gouvernement de cette ancienne république soviétique parce qu'il porte sur un sujet délicat pour lui. J'y vois malheureusement des similarités avec le niveau d'intervention politique qui a accompagné le dévoilement du rapport de Santé Canada. Ça donne à réfléchir sur le style de gouvernance fédéral actuel qui s'apparente à celui que l'on retrouve aujourd'hui dans l'ex-URSS.»

Publication discrète
Retour en arrière: jeudi dernier, sans le battage médiatique qui accompagne d'ordinaire le dévoilement de la majorité des grandes études gouvernementales, Santé Canada a rendu public son rapport intitulé La Santé humaine dans un climat changeant: une évaluation canadienne de la vulnérabilité et des capacités d'adaptation par l'entremise d'un communiqué de presse laconique. C'était un 31 juillet, à 16h30.

Pourtant, sur 500 pages, le document, signé par une vingtaine de spécialistes canadiens en environnement et en santé publique, fait état de l'amplification à venir des vagues de chaleur, des phénomènes climatiques extrêmes ou de l'altération de la qualité de l'air. Il évoque également en détail les effets possibles de tous ces changements climatiques sur la santé de la population: prévalence accrue des troubles respiratoires et cardiovasculaires, exacerbation des allergies, augmentation des épidémies, apparition de nouvelles maladies...

Accusé de toutes parts depuis quelques jours de vouloir minimiser l'importance des effets secondaires de la pollution et du réchauffement climatique sur la population, le gouvernement Harper a nié la semaine dernière avoir planifié une sortie estivale en douce de ce rapport.

Par la voix de sa porte-parole, Laryssa Waler, le ministre de la Santé, Tony Clément, a même assuré qu'il n'aurait pas pu le dévoiler plus rapidement puisqu'il n'en a eu une copie qu'au début de l'été.

Or, selon les informations obtenues par Le Devoir, la version définitive de cette analyse climatique et sanitaire a été achevée en janvier 2008 pour une publication initiale prévue au printemps 2008.

Le lancement de ce document d'envergure à l'heure de la lutte contre les gaz à effet de serre devait également être accompagné d'une campagne médiatique d'un océan à l'autre en juin cette année. Objectif: sensibiliser les acteurs de la santé aux défis qu'ils risquent d'avoir à affronter dans les prochaines années. «Mais tout ça été annulé à la dernière minute, sans raison», a indiqué Gordon McBean de l'Institut de prévention des sinistres catastrophiques de la University of Western Ontario qui devait animer mi-juin à Halifax une conférence autour de ce rapport qu'il signe d'ailleurs.

«C'est désolant, estime sa collègue Diane Bélanger, du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ). Ce dossier [de la santé publique au temps des changements climatiques] mérite toute notre attention. Le fait de le dévoiler comme ça, alors que tout le monde est en vacances, donne une bonne idée de la perception que certaines personnes au gouvernement ont des enjeux environnementaux. On fait subir à ce rapport un traitement politique alors que ce n'est pas de ça qu'il a besoin.»

En choeur, les auteurs de ce document ont dénoncé d'ailleurs le manque de transparence du ministère fédéral qui semble vouloir compliquer l'accès au rapport pour les simples citoyens: l'étude est disponible en effet uniquement sur demande par courrier ou par courriel. Il est impossible de la télécharger directement lors d'une visite sur le site Web de Santé Canada, comme cela est proposé pourtant pour un ensemble d'autres documents portant sur une multitude de sujets, sans doute moins polémiques.

«Le gouvernement a fait la même chose avec les évaluations globales des changements climatiques parce que ces évaluations vont à l'encontre de son discours public, a indiqué le coauteur du rapport, Pierre Gosselin de l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ). Bien sûr, il serait normal de rendre disponible en ligne cette analyse sur la santé et les changements climatiques.»

Au cabinet de Tony Clement, ce traitement particulier dans la diffusion en ligne du rapport a été justifié hier par la taille de la version numérique du document qui dépasse 8 Mo. «Nous concevons que devoir demander une copie du rapport n'est pas idéal, a dit Laryssa Waler, mais c'est la manière la plus efficace d'y donner accès.»

Notons que plusieurs ministères fédéraux offrent depuis des années l'accès à des documents tout aussi volumineux par l'entremise de leurs vitrines Internet. Pour faciliter les téléchargements, les fichiers informatiques sont généralement scindés en deux, trois ou quatre parties.

Pour Gordon McBean, cette «mauvaise volonté» ----de la part de Harper---- est tout simplement inacceptable. «Lorsque l'argent public est investi dans des analyses scientifiques, ces analyses doivent se faire dans la plus grande transparence. Ce rapport n'est pas la propriété privée du gouvernement en place, mais de tous les Canadiens qui ont payé pour ça et qui méritent d'être bien informés sur tous les enjeux que ce document met en relief.»

Selon lui, cette «autre tentative» de l'administration Harper de vouloir masquer une réalité ne peut finalement qu'apporter de l'eau au moulin des défenseurs d'une véritable Académie canadienne des sciences.

Comme en France, aux États-Unis ou en Grande-Bretagne, dit-il, cette académie aurait «les ressources, la crédibilité et surtout l'indépendance qu'il faut pour produire des rapports qui répondent aux besoins des Canadiens». Et surtout les diffuser, même lorsque ces rapports marient sur 500 pages santé et réchauffement climatique.

FIN DU TEXTE

Commentaire: pour ceux qui doutaient encore que Harper avait le nez fourré partout.....
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Mer 10 Sep 2008, 00:27

Titre du texte: LE NOUVEL OBSCURANTISME....

ou, encore: LA GRANDE NOIRCEUR, qui revient, de la part du gouvernement fédéral:

par Fabien Deglise, journal "Le Devoir", 9 septembre 2008

http://www.ledevoir.com/2008/09/09/204607.html?fe=4844&fp=210901&fr=103916

COPIE:

Le Canada serait-il en train d'entrer dans une autre Grande Noirceur?

Sale temps pour les penseurs. Données scientifiques majeures diffusées en douce, poursuites judiciaires visant à faire taire des esprits critiques, destitution de fonctionnaires gênants, muselage de scientifiques cherchant à des endroits politiquement incorrects, condamnation sur la place publique d'intellectuels hors norme...

Depuis le début de l'année, les signes d'atteinte à la libre circulation des idées se multiplient étrangement un peu partout au pays.

Comme ailleurs dans le monde occidental d'ailleurs. Et forcément, ces caillots en formation dans les artères de la connaissance font résonner de plus en plus fort une question: sommes-nous en train d'entrer collectivement dans une nouvelle ère d'obscurantisme?

«Il y a un risque réel», s'inquiète Pierre Noreau, président de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) qui a mis en ligne sur son site Internet une pétition contre cette culture émergente du secret et de la noirceur. Scientifiques, penseurs et simples passants sont invités depuis ce matin à la signer. «C'est un geste nécessaire, poursuit-il. Les derniers mois ont mis en évidence cette tentation de l'obscurantisme qui est plus forte que jamais, et nous devons réagir.»

Le phénomène semble d'ailleurs avoir été stimulé par l'humidité de l'été et ses ciels sombres orageux. Des preuves? En deux mois, le gouvernement fédéral a en effet orchestré la sortie en catimini de deux importants rapports scientifiques financés pourtant avec des fonds publics. Le premier, une analyse exhaustive des risques sanitaires associés aux changements climatiques qui pourraient affecter le Canada, a vu ses 500 pages dévoilées par l'entremise d'un communiqué de presse laconique, le 31 juillet, à 16h30, au coeur des vacances de la construction.

Hasard ou coïncidence, la sortie de ce rapport, initialement prévue au début de l'année, a été retardée pour tomber au beau milieu de l'été, la campagne de promotion du document au pays a été annulée sans explication, et Santé Canada, le ministère qui a commandé cette étude, n'a toujours pas décidé de mettre ce rapport en libre accès sur son site Internet.

Les auteurs dudit rapport ne se sont pas gênés pour s'en indigner. Début août, dans les pages du Devoir, l'un deux, Colin Soskolne, de l'École de santé publique de la University of Alberta, a d'ailleurs comparé la sortie estivale d'une enquête aussi importante aux tactiques de dissimulation de faits qui font encore les beaux jours des républiques de l'ex-URSS.

Pour lui, le Canada fait aujourd'hui aussi bien que l'Azerbaïdjan, en matière de transparence, comme pourrait d'ailleurs le confirmer le traitement réservé à un deuxième rapport portant sur les coûts sociaux du transport au pays. L'enquête fédérale, un projet de cinq ans qui a mis des dizaines d'experts à contribution pour mesurer les dépenses collectives liées à la congestion automobile et à la pollution de l'air, a été délicatement diffusée par Ottawa. Sans tambour ni trompette, fin août.

Cette timidité à rendre publics des faits n'est pas un sport en expansion seulement de l'autre côté de la rivière des Outaouais.


L'administration publique du Québec l'a aussi alimentée le printemps dernier avec le rapport quinquennal de l'Office québécois de la langue française (OQLF) sur la situation du français au Québec. Quantifiant un certain recul de la langue de Molière sur l'île de Montréal, le document a été dévoilé en effet après quelques fuites et surtout un an de retard, dans une logique apparente de «camouflage», de «paranoïa» et de «secret», ont dénoncé plusieurs ténors de la libre circulation des idées, à l'époque. Et tous ces ingrédients ont bien sûr attisé la controverse et les soupçons d'obscurantisme.

La tentation du secret
Culte du secret. Dissimulation de données publiques. Ou encore mise au placard de rapports pas vraiment en harmonie avec les plans gouvernementaux
-- la disparition des documents liés au protocole de Kyoto sur le site d'Environnement Canada au lendemain de l'élection de conversateurs, en fait partie --, le phénomène n'étonne pas l'historien Martin Pâquet, de l'Université Laval, qui rappelle que «l'obscurité a été au coeur de la pratique des gouvernements du Moyen-âge au XVIIe siècle.

Or, de plus en plus, on voit que les gouvernements ont tendance à retomber dans cette obscurité sous prétexte que la culture de la transparence ne permettrait pas d'avoir des pratiques de gouvernement efficace», dit ce spécialiste de l'histoire de la pensée scientifique au Québec.

Montré du doigt: l'individualisme ambiant qui, selon lui, rendrait aujourd'hui les États modernes pas forcément ingouvernables «mais plutôt complexes à gouverner».

Se construisant par autoréférence, poursuit-il, les citoyens sont aussi de plus en plus informés, souvent par l'entremise de canaux d'information non traditionnels et plus difficiles à contrôler. «Dans ce contexte, les gouvernements sont pris devant une double contrainte: sur des enjeux scientifiques complexes par exemple devant lesquels les gens peuvent se sentir dépourvus, dit l'historien, la transparence peut alors alimenter la peur et nuire à l'"agenda" politique d'un gouvernement.»

Dans ce contexte, la tentation du secret peut alors être grande, mais circonstancielle, estime le politicologue Louis Côté, de l'École nationale d'administration publique (ENAP), qui est loin de considérer comme menaçante la montée récente de l'obscurantisme.

«Quand on y pense bien, il y a plus de transparence aujourd'hui qu'il n'y en a jamais eu, dit le directeur de l'Observatoire de l'administration publique. En 1930, au Canada, on ne parlait pas de gouvernance [soit une gouverne partagée par tous les acteurs d'une société], mais de gouverne sous le sceau du secret. Il y avait transparence zéro. Aujourd'hui toutefois, les attentes en matière de transparence sont plus élevées, ce qui, par effet de contraste, peut donner l'impression qu'il y en a moins qu'avant.»

Une noirceur en mouvement
L'impression est tenace. Elle n'est aussi pas seulement locale mais aussi «globalisée», ajoute Pierre Noreau en évoquant les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne ou encore l'Allemagne comme autres terreaux fertiles à l'obscurantisme. Des terreaux sur lesquels les appareils gouvernementaux cultivent la noirceur, mais tout comme le secteur privé, les universités, les citoyens lambda... «Aujourd'hui, chercher à comprendre le monde est devenu une activité à risque», dit-il.

La prolifération, ici comme ailleurs, des poursuites bâillons, les fameuses SLAPP (pour Strategic Lawsuit Against Public Participation) en serait d'ailleurs pour lui une autre preuve. «C'est une façon de favoriser l'autocensure chez les individus qui pensent et réfléchissent sur des faits», dit M. Noreau.

Cette intimidation judiciaire, les auteurs du livre Noir Canada. Pillage, corruption et criminalité en Afrique (Écosociété) y ont d'ailleurs goûté au début de l'année. Coup sur coup, l'entreprise Barrick Gold, au Québec, et Banro Corporation, en Ontario, ont traîné les auteurs du livre devant les tribunaux pour atteinte à leur réputation.

Plusieurs documents dénichés et publiés par les auteurs mettaient en cause ces entreprises minières qui, depuis, réclament des millions de dollars en dommages. Et dans ce contexte, «la possibilité de tenir un débat conséquent à ces documents est mis en péril», ont indiqué en août dernier William Sacher, Alain Deneault et Delphine Abadie, le trio derrière l'enquête, dans une lettre d'opinion publiée par Le Devoir.

Avant eux, l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), poursuivie par l'American Iron & Metal, ou encore des citoyens de l'Outaouais militant pour la fermeture d'un dépotoir avaient également été soumis à la médecine de la SLAPP qui se pose désormais en véritable grain de sable dans un système de connaissance pourtant fruit d'une longue et dure évolution.

«Aujourd'hui, les gens ont la possibilité de consacrer leur vie à chercher à comprendre comment fonctionne notre monde, poursuit le grand patron de l'ACFAS. Mais pour que cela fonctionne, il faut respecter les règles du jeu en s'assurant que les résultats de leur travail soient partagés.»

Le politicologue Louis Côté le croit aussi, comme il croit d'ailleurs que les signes actuels d'une certaine résurgence de l'obscurantisme ne devraient toutefois pas être perçus comme un retour en arrière, mais plutôt motiver un mouvement collectif vers l'avant.

«Quand on s'attaque à la libre circulation des idées, c'est le projet démocratique que l'on met finalement en péril, dit-il. Or, la démocratie, c'est un processus, pas un état stationnaire et, pour continuer à avancer, il lui faut plus de transparence et de débats ouverts.»

Un plus qui s'obtient avec une recette maintes fois éprouvée: de la lumière, beaucoup de lumière qui finalement est le seul moyen de lutter contre le noir.

FIN DU TEXTE

le site de l'ACFAS (Association Francophone pour le Savoir):
http://www.acfas.ca/


Commentaires: toutes les magouilles de Harper font partie de plusieurs aspects qui sont dénoncés dans ce texte ci-haut.
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Jeu 26 Fév 2009, 11:16

Même si certains journaux anglophones, comme le "National Post" demande aux conservateurs de Harper de laisser tomber le Québec, Harper, lui, va essayer tout de même de nous vendre ses "magouilles":

En passant, ce journal demande à Harper d'enlever la province de Québec COMME MEMBRE DE L'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie --- NOTE: cela ferait peut-être l'affaire de SARKO L'AMÉRICAIN.....)

http://www.cyberpresse.ca:80/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/200902/25/01-830852-un-editorial-du-national-post-demande-a-harper-de-tourner-le-dos-au-quebec.php

COPIE

par Hugo De Grandpré -- journal "La Presse"


(Ottawa) Un éditorial du National Post qui a écorché les nationalistes québécois et demandé au premier ministre Stephen Harper de tourner le dos au Québec a été dénoncé avec véhémence, hier.

Au bureau du premier ministre, on a indiqué qu'il était hors de question de faire payer aux Québécois le prix de l'échec du Parti conservateur à obtenir une majorité aux dernières élections.

Au contraire: les conservateurs porteront une attention encore plus grande à la province francophone au cours de la prochaine campagne électorale, a affirmé Dimitri Soudas, un conseiller du premier ministre pour le Québec et qui sera encore une fois impliqué dans l'organisation de la campagne québécoise.
-----------------------------
NOTE DE FRANCO: autrement dit: Harper va essayer de faire encore des magouilles encore plus crasses, plus merdiques, que celles qu'il a déjà faites, CONTRE LES QUÉBÉCOIS
-----------------------------

M. Soudas a souligné que le PC aura notamment une plus importante équipe d'organisateurs, dont feront partie deux nouveaux sénateurs, Michel Rivard et Léo Housakos, ainsi que la candidate défaite dans Trois-Rivières, Claude Durand.

Il a aussi indiqué que le parti laisserait beaucoup moins d'espace au Bloc québécois pour manoeuvrer. «Pendant la dernière campagne, nous disions très souvent que nous étions sur la patinoire - là où se prennent les décisions -, et que le Bloc était dans les estrades. Mais nous avons réalisé que peut-être, quand venait le temps de défendre et de promouvoir nos valeurs et ce que nous avons réalisé, très souvent, on se retrouvait dans les estrades...» a-t-il noté.

«Les 10 députés conservateurs du Québec vont être sur la patinoire afin de répliquer à chaque occasion à la propagande bloquiste.

«Stupide et irresponsable»

Dans son éditorial d'hier, le quotidien The National Post a dénoncé le «manque de maturité» des «nationalistes québécois» dans l'épisode des plaines d'Abraham. Il a déploré le fait que le même genre de réaction du Québec, cette fois-ci face aux compressions en matière de culture, ait fait perdre sa majorité à Stephen Harper lors des dernières élections.

«Assez de ces décennies d'apaisement; il est temps pour Ottawa d'adopter une attitude plus dure envers le Québec. Et qui est mieux placé que M. Harper et ses conservateurs? Ils n'ont rien à perdre», a lancé le journal, faisant allusion à la chute du PC dans les récents sondages de la province.

Le Post a plaidé en faveur de la tenue de la reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham, «en fournissant au besoin de la sécurité fédérale pour l'événement»; il a demandé de retirer le siège du Québec à l'Organisation internationale de la francophonie; il a enfin appelé les politiciens fédéraux à reconnaître haut et fort que le déséquilibre fiscal entre Québec et Ottawa n'existe pas.

«Une telle approche ne lui fera pas d'amis au Québec. Mais au moins tout le monde dans le reste du pays arrêtera de se sentir comme des perdants (suckers).»

Le texte a été salué par certains blogueurs conservateurs. Il a par contre indigné Adam Radwanski, membre de l'équipe éditoriale du Globe and Mail et ancien de celle du National Post. «Cela doit être l'un des éditoriaux les plus stupides et irresponsables que nous avons vus dans ce pays», a-t-il écrit sur le site web du Globe.

Les réactions sur la colline parlementaire rejoignaient celle de M. Radwanski. «Ça fait longtemps que j'ai vu quelque chose d'aussi haineux à propos du Québec», a dénoncé le député néo-démocrate d'Outremont, Tom Mulcair.

«C'est inqualifiable, s'est quant à lui indigné le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe. Je n'ai plus de respect pour un journal qui ouvre ses pages à Conrad Black qui écrit régulièrement dans le journal. J'imagine qu'il écrit ça de sa cellule à Chicago.»

FIN DU TEXTE

Commentaires: pour ceux qui veulent prendre connaissance comment certains journaux anglophones aiment faire du "QUEBEC BASHING", de la propagande HAINEUSE CONTRE LE QUÉBEC, CONTRE LES QUÉBÉCOIS.

===est-ce qu'on peut respirer en paix ??
.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Et magouilles de Harper, CONTRE LA FRANCOPHONIE:
http://www.plcq.ca:80/national_f.aspx?id=15629
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Ven 27 Fév 2009, 23:45

D'AUTRES MAGOUILLES DE HARPER, ENVERS LES UNIVERSITAIRES:


http://www.ledevoir.com/2009/02/27/236191.html?fe=6249&fp=210901&fr=135338


Commentaires: de plus en plus, je lis des textes des universitaires dénonçant L'INGÉRENCE de Harper et des conservateurs dans la gestion et le suivi de leurs dossiers de recherches....

Si ça continue comme ça, dans 5 ans, dans 8 ans, le Canada va devenir comme des pays communistes, où seul le président a le droit de vie ou de mort sur tout et tout le monde!!
.

====================
C'en est rendu que les meilleurs chercheurs ou bien des têtes dirigeantes de différents organismes démissionnent, POUR REFUSER DE SE FAIRE EMBARQUER DANS L'EMBRIGADEMENT DE HARPER...., dans des recherches DICTÉES PAR HARPER....

http://www.lesaffaires.com/article/0/biotech-et-pharma/2009-02-26/489877/changements-etagrave-la-tetecircte-de-geteacutenome-queteacutebec-.fr.html

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/sante/200902/26/01-831354-deux-departs-chez-genome-quebec.php

http://www.ledevoir.com/2009/02/27/236250.html
====================

ingérence dans l'affaire du "réacteur nucléaire" de Chalk River:
http://www.ledevoir.com/2008/01/29/173696.html

.

Tout plein de cas semblables.., où les directives de Harper doivent être suivis, sinon, c'est la démission forcée OU BIEN il n'y a pas de financement pour les recherches demandées par les universitaires...
.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Dim 01 Mar 2009, 00:55

Même des diffuseurs étrangers, dans d'autres pays, déplorent les coupures des subventions DE $45 MILLIONS dans la culture:

http://www.ledevoir.com/2009/02/28/236446.html?fe=6256&fp=210901&fr=135355


ET Harper qui essaie toujours d'entourlouper les artistes québécois
http://www.ledevoir.com/2009/02/28/236497.html?fe=6256&fp=210901&fr=135371


Commentaires: certains artistes se laisses berner facilement. Mais, dans les faits, on le voit, Harper coupe dans les subventions à la culture, là où les artistes québécois ont une bonne longueur d'avance sur les artistes canadiens anglophones.

Et, D'AUTRE PART, on voit Harper donner une subvention de $25 millions à un groupe de Toronto, pour faire venir des artistes étrangers à la ville de Toronto, pour essayer d'embrigader la population torontoise....
De plus, ce groupe, conduit par M. Pecaut, a produit de FAUSSES LETTRES D'APPUI de la part de nombreux artistes canadiens, dont plusieurs du Québec. Imaginez la "furie" de ces artistes, d'être associés à un groupe de Toronto, qui fait la promotion pour des artistes étrangers dans la ville de Toronto SEULEMENT:
http://www.ledevoir.com/2009/02/12/233202.html

.
EXTRAIT:

Simon Brault juge que le gouvernement va à l'encontre de ses propres discours. «Mes collègues de Toronto sont encore à terre! On donne 25 millions à un projet mal ficelé, alors qu'il y a urgence de réinstaurer des programmes d'aide à la tournée, abolis sous prétexte d'inefficacité administrative», plaide-t-il.

La polémique entourant le document s'est répercutée à la Chambres des communes, hier après-midi, où le premier ministre Harper et le ministre du Patrimoine, James Moore, ont essuyé les tirs des partis d'opposition.

«Le premier ministre réalise-t-il que son ministre du Patrimoine canadien [...] nous a dit exactement le contraire de la vérité?», a tonné le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe. «Tous les groupes qu'il affirme avoir consultés [...] ont dit que c'était faux. Ce n'est pas de la consultation, c'est de la manipulation de l'opinion publique.»
FIN DE L'EXTRAIT
.
=========================

Un texte qui rappelle, en tout dernier dans le texte, la propagande haineuse contre les Québécois:
http://www.ledevoir.com/2009/02/28/236476.html?fe=6256&fp=210901&fr=135566

COMMENTAIRES: 1000 X MERCI au journal "Le Devoir"
Ce ne sont pas les journalistes de Gesca-Desmarais (le mentor de SARKO L'AMÉRICAIN) qui vont défendre les intérêts des Québécois en Alberta.
.

.

.
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   Ven 06 Mar 2009, 23:36

Harper qui donne des subventions pour la recherche, SELON SES BESOINS, et non selon les décisions des universités:

http://www.ledevoir.com/2009/03/06/237564.html?fe=6306&fp=210901&fr=136481

Commentaires: dans 5 ans, le Canada va être dirigé, DANS LES FAITS, comme en Russie, et même pire!!
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec   

Revenir en haut Aller en bas
 
"MAGOUILLES" DE Harper contre le Québec
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Politique :: Politique canadienne-
Sauter vers: