Un portail des communautés francophones d'Amérique
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Francophonie: Chirac recommande la vigilance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Francophonie: Chirac recommande la vigilance...   Mar 20 Mar 2007, 17:20

http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_article.php?rub=../topics/francophonie&idArticle=070319115845.g9a1z4h0.xml&titre=Francophonie%3A+Chirac+contre+les+%22sir%E8nes+funestes+de+l%27uniformisation%22


COPIE DU TEXTE:

Francophonie: Chirac contre les "sirènes funestes de l'uniformisation"
PARIS, 19 mars 2007 (AFP) - 19/03/2007 11h58

Jacques Chirac a mis en garde lundi contre les "sirènes funestes de l'uniformisation" et "l'appauvrissement de l'expres​sion(qui) conduit à l'appauvrissement de la pensée", lors d'une présentation à l'Elysée de la Maison de la Francophonie.



"Ne cédons pas aux sirènes funestes de l'uniformisation: l'appauvrissement de l'expression conduit à l'appauvrissement de la pensée", a déclaré M. Chirac pour qui, "au moment où d'autres grandes langues s'affirment sur la scène mondiale, sachons garder au français sa vocation à exprimer, sur tous les continents, l'aspiration universelle à la modernité et au progrès".


Qualifiant le français de "puissant outil d'influence", Jacques Chirac a recommandé aux francophones de demeurer "particulièrement vigilants" sur la place du français dans les institutions telles que l'ONU, l'OMC, l'Union européenne et "les institutions financières internationales où nous devons faire entendre notre voix pour peser de tout notre poids".


Jacques Chirac avait boycotté en mars 2006 une intervention en anglais du patron des patrons européens Ernest-Antoine Seillière, lors du sommet de printemps de l'Union européenne.



La Maison de la Francophonie regroupera en 2008 à Paris toutes les institutions de la Francophonie. La France finance déjà 80% du budget de cette organisation, soit 136 millions d'euros par an.



La Journée internationale de la Francophonie est célébrée depuis 1990 le 20 mars.

FIN DU TEXTE RECOPIÉ


Dernière édition par francoquebecois le Lun 09 Juin 2008, 23:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Francophonie: Chirac recommande la vigilance...   Mar 20 Mar 2007, 17:34

ACTIVITÉS DES FÊTES DE LA FRANCOPHONIE

http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_article.php?rub=une&idArticle=070320154407.n31vgto1.xml&titre=Les+mots+et+le+slam+%E0+l%27honneur+de+la+Journ%E9e+de+la+Francophonie

COPIE DU TEXTE:

Les mots et le slam à l'honneur de la Journée de la Francophonie
PARIS (AFP) - 20/03/2007 15h44

La musique, la poésie et notamment le slam ont rythmé mardi la Journée internationale de la Francophonie sur les cinq continents qui comptent désormais 200 millions de francophones, alors que plusieurs voix s'élèvent pour critiquer le fonctionnement de ce réseau.



Petit clin d'oeil du moteur de recherche Google.fr, la page d'accueil était pavoisée de bleu-blanc-rouge avec la phrase "Parlez-vous français" et un lien qui renvoie vers le site dédié (http://www.20mars.francophonie.org).

Côté institutionnel, le secrétaire général Abdou Diouf célébrait cette journée dédiée notamment aux "mots migrateurs" dans la principauté d'Andorre, devenue membre de plein droit de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lors du sommet de la Francophonie de Bucarest en septembre.

En France, le président Jacques Chirac, sur le départ après 12 ans de pouvoir, a offert une réception lundi sous les ors du Palais de l'Elysée.

M. Chirac inaugurait également la Maison de la Francophonie qui regroupera en 2008 à Paris toutes les institutions de la Francophonie. La France finance déjà 80% du budget de cette organisation, soit 136 millions d'euros par an.

Les francophones ont franchi la barre des 200 millions dans le monde en 2006 contre 175 millions deux ans plus tôt, selon un rapport publié à l'occasion de cette journée par l'OIF.

A Washington, des concerts de musiciens venus de divers horizons (Cameroun, Corse, Québec, Burkina Faso) ont été organisés tout au long du mois de mars et une "Grande Fête de la Francophonie" est prévue vendredi.

A Québec, qui accueillera le prochain sommet en 2008, comme dans le reste du Canada majoritairement anglophone, les rendez-vous de la Francophonie du 9 au 25 mars étaient centrées sur la "Reconnaissance de l’apport autochtone".

La radio publique de Radio-Canada devait primer l'expression la plus "colorée, bizarre et originale".

En Syrie aussi comme ailleurs, le programme s'étendait sur deux semaines, durant lesquelles conférence, pièces de théâtre, concours se sont succédé.

En Belgique, Liège s'est muée en "ville des mots" dans le cadre de la semaine de la langue française. En vedette, le slam, "courant novateur en Belgique", disent les organisateurs, qui rappellent que, "né en 1987 à Chicago, le slam se situe aux confins de la poésie, de l’improvisation et de la joute oratoire".

Le slam était également à l'honneur au Sénégal avec un "slam opéra" de Mike Sylla.

En Europe de l'Est, où la Francophonie tente de se développer, quelques expositions et rencontres étaient prévues.

Toutefois, à Bucarest, près de 6 mois après le sommet, la Francophonie n'est plus vraiment d'actualité et les médias font peu état des quelques manifestations organisées. Le bâtiment qui hébergeait le commissariat à la Francophonie lors du sommet affiche la pancarte "to let" ("à louer").

Certains ont également élevé la voix pour critiquer l'OIF, en pleine réorganisation.

Le poète sénégalais Amadou Lamine Sall, considéré comme le fils spirituel de Léopold Sédar Senghor, l'un des fondateurs de l'actuelle OIF, a notamment fustigé "la francophonie des bureaux", alors que les oeuvres d'artistes francophones du Sud ont du mal à circuler au Nord.



Quarante-quatre écrivains dont Tahar Ben Jelloun, Nancy Huston, Alain Mabanckou, Edouard Glissant et JMG Le Clézio ont publié un manifeste à Paris pour la "fin de la Francophonie" héritière de l'empire colonial français. Ce qui a provoqué la colère d'Abdou Diouf qui les a qualifiés de "fossoyeurs de la Francophonie".



La Journée internationale de la Francophonie est célébrée depuis 1990. L'OIF compte aujourd'hui 68 Etats et gouvernements membres dont 13 pays observateurs.

FIN DU TEXTE RECOPIÉ
Revenir en haut Aller en bas
francoquebecois
Prince
Prince
avatar

Masculin Nombre de messages : 2846
Age : 57
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Francophonie: Chirac recommande la vigilance...   Lun 09 Juin 2008, 23:46

Jacques Chirac fait l'oeuvre d'une fondation, en vue de soutenir la diversité culturelle dans différents pays francophones:

http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5hX_mjo7dz0lEGGHJd_11QXm_klpA

EXTRAIT:

Financée par des dons privés, la Fondation, dont le budget est en cours de constitution, comptera quelques collaborateurs. Elle financera des projets concrets dans le domaine de l'accès à l'eau et aux médicaments, de la lutte contre la déforestation et la désertification, de la sauvegarde des langues et cultures menacées. Elle a lancé ses premières actions dans les pays africains: Sénégal, Mali, Bénin et bassin du Congo.


FIN DE L'EXTRAIT

Bravo et merci à M. Chirac pour cette grande conscientisation.

Pour ceux qui lisaient quelques-uns de ses textes, alors qu'il était président, on voit que ce geste de mise en place d'une fondation en faveur de la diversité culturelle, en général, répond toujours à sa profonde motivation de protéger des acquis de différentes espèces et endroits qui peuvent être menacés et même anéantis.
----voir des textes précédents

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Francophonie: Chirac recommande la vigilance...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Francophonie: Chirac recommande la vigilance...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Amérique française :: Général :: Divertissements :: Arts et culture-
Sauter vers: